• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2723 1081
1 mois 0 45 0
5 jours 0 8 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 287 221 66
1 mois 3 3 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 3 juillet 16:52

    @alinea
    Oui. Il faut voir jusqu’où ils sont capables d’aller, plutôt que se coucher d’emblée par peur. Des gens ont résisté à l’arbitraire sous Vichy en risquant un peloton d’’exécution et il faudrait abdiquer le droit à consentement pour un vaccin manifestement trop vite mis sur le marché, à bénéfice limité, à danger réel, à conséquences à moyen et long terme inconnues ?J’écoutais à l’instant Mc Cullough sur France soir qui montre bien qu’il y a un souci réel avec ces vaccins. En année ordinaire les citoyens US sont vaccinés un milliard de fois (tous vaccins confondus) et la pharmacovigilance montre de l’ordre de 25 morts imputables à ces vaccinations. Ils en sont à plus de 6000 décès enregistrés pour la seule Covid-19 (un chiffre sous estimé), soit 240 fois plus. Il soutient que s’il y avait la moindre alternative médicamenteuse (et il y a déjà) jamais ces vaccins ne pourrait recevoir une AMM et la vaccination s’arrêterait d’elle-même.
    Nous sommes face à une entreprise de propagande à destination des drogués du consumérisme. Autour de moi on se fait vacciner pour prendre l’avion, aller aux concert et parce qu’on a la pétoche à regarder la TV en boucle. Aucun ne pourrait soutenir une discussion argumenté et basé sur des études avec moi et ils se précipitent pour vacciner leurs enfants contre un fléau imaginaire qui ne les a jamais mis en danger. Pire, une étude récente dans « Nature » montre qu’ils sont ceux là qui par immunisation naturelle peuvent être les mieux protégés contre le virus à risque infinitésimal.
    Nous vivons un très grand moment de folie collective qui n’existerait pas sans la collusion et les conflits d’intérêts entre politiques, laboratoires et « journalistes ».



  • jjwaDal jjwaDal 3 juillet 12:29

    @lisca
    Les dommages et intérêts versés par l’Etat, c’est de l’argent sortis de nos poches.
    On n’en est pas là vu que des victimes du H1N1 n’ont toujours pas été indemnisés par l’Etat avec notre argent.



  • jjwaDal jjwaDal 3 juillet 12:27

    @SPQR complotiste chasseur de comploteur...
    Pas compris, mais je vous dispense volontiers de l’obligation de me lire qui semble vous peser.



  • jjwaDal jjwaDal 3 juillet 11:10

    @alinea
    Notre cauchemar continue autant que leur rêve. S’ils font passer une loi rendant la vaccination obligatoire, ils tiendront les gens à la fois par le risque du chômage et de l’inemployabilité et éventuellement par des sanctions sociales du style « port du masque obligatoire » pour les non vaccinés voire même obligation de PCR récurrente pour aller ici et là.
    La vaccination massive contre leur gré d’une fraction importante de la population engendrera une tension sociale qui ne sera tenable qu’avec encore plus d’autoritarisme et de propagande. Nous sommes sur une pente difficile à rattraper. Ils peuvent même interdire les manifestations (de plus de 6 personnes) à la rentrée pour peu que la courbe des contaminations remonte (ce qu’elle va faire).
    Il restera les prochaines élections et malheureusement je pense qu’une masse critique de gens veulent simplement comme les dirigeants que « tout continue comme avant ».
    Personne pour leur dire que c’est impossible, quand tout le monde peut prendre l’avion et ramener un nouveau virus dans sa ville natale depuis l’autre bout du monde en une demi-journée. Notre « bougeotte » pathologique garantie la diffusion à grande échelle des virus et ça ne va pas changer.
    Nous allons vers le modèle chinois, où notre transparence devra être totale et notre soumission aux pires délires sans faille.
    Ils n’ont aucune peur du refus vaccinal, car ils font la loi et elle nous obligera tous à y passer. Une telle violence sociale aura des conséquences incommensurables et le simulacre de démocratie n’y survivra pas je pense.



  • jjwaDal jjwaDal 3 juillet 03:19

    Notre ministre de la santé l’a dis, nous sommes à une loi de l’obligation vaccinale pour des vaccins expérimentaux pour lesquels nous n’avons qu’une fraction du recul temporel qui était exigé pour tous les vaccins du passé, pour s’assurer de leur innocuité.
    Cette loi passerait même au parlement sans l’ombre d’un doute et le conditionnel n’est pas forcément de mise, tant la majorité de la population est prête à tendre les deux bras pour pouvoir continuer à prendre l’avion, aller aux concerts, etc...
    Nous sommes à deux doigts d’un viol collectif (des corps et des consciences) présentés par les politiques et journalistes comme l’unique issue possible pour que « tout redevienne comme avant ».
    Ils ne veulent pas voir que c’est justement l’avant Covid-19 qui en est la cause comme ils ont choisi de ne pas voir en 2007 que c’est non une anomalie dans le fonctionnement du système financier qui fut la cause de la crise mais les conséquences de son fonctionnement normal...
    Qui va accepter le chômage si son employeur exige, comme dans certains états une vaccination pour pouvoir continuer à être en contact avec du public ? Combien de professions où ce contact est indispensable ?
    Nous sommes déjà en dystopie. Au pire je les vois différer l’obligation jusqu’à ce que la fin de la phase expérimentale en fasse un des nombreux vaccins obligatoires en balayant d’un revers de main l’absence majeure de recul pour les vaccins ARN.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité