• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Joseph

Joseph

Voyageur dont plusieurs vies en attente des prochaines

Tableau de bord

  • Premier article le 18/01/2016
  • Modérateur depuis le 06/02/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 26 371 1299
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 22 22 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Joseph Joseph 4 novembre 2017 23:07

    @McGurk

    J’avoue que je ne connais pas assez le cas de la Catalogne pour vous répondre sur ces points.

    Ma réaction vient surtout de l’attitude du gouvernement espagnol. C’est à dire une réaction disproportionnée, violente (avant comme après la tenue des élections), refusant tout dialogue, etc.

    Donc est-ce que cette attitude est symptomatique des rapports entre Madrid et Barcelone par le passé ? Si c’est le cas elle expliquerait aisément cette velléité d’indépendance.



  • Joseph Joseph 4 novembre 2017 14:45

    @McGurk
    « Les mouvements indépendantistes sont un fléau pour nos démocraties car ils se servent de nos propres lois pour détruire ce que des générations de nationaux ont bâti. »
     
    Ou alors ce « fléau » n’est que le symptôme d’une mauvaise gestion par une nation des régions qui la composent.
     
    En d’autre termes les revendication d’indépendances, ou encore d’autonomie, sont souvent dues à un autoritarisme abusif d’une nation qui ne veut pas reconnaître les spécificités et les demandes légitimes de ses régions.
     
    Alors bien sûr que l’unité d’une nation est primordiale, comme dans un sens plus large nous avons intérêt à nous regrouper. Mais ce projet devient irréaliste si ces regroupements ne respectent pas les spécificités des entités qui les composent. D’autant plus qu’une région est plus à même de savoir comment régler ses problèmes que l’entité supérieur qui la dirige, entité dirigeante bien souvent en dehors des réalités et spécificités des régions qu’il prétend vouloir diriger.
     
    On retrouve le même problème en ce moment avec l’europe où les nations qui la composent réclament plus d’autonomie, voir de souveraineté. Donc un rejet de l’europe à cause d’un trop grand autoritarisme de sa part, d’une mauvaise gestion des parties qui la composent, d’un non respect du principe de subsidiarité.
     
    Donc oui à la solidarité, mais l’égoïsme peut aussi provenir de ceux qui dirigent, pas de ceux qui réclament leur indépendance. Autrement dit, les velléités d’indépendance peuvent provenir d’un égoïsme de la part de ceux qui dirigent et non l’inverse (lois abusives ou trop générales, rejet de demandes légitimes face aux spécificités régionales, mauvaises répartition des richesses entre le pouvoir centrale et les régions qui les produisent, etc).



  • Joseph Joseph 30 octobre 2017 21:36

    @Franck Einstein

    Je suis d’accord avec Hunter, te fais pas de bile. De toute manière le gars, et comme tous les crétins, il est avide de pouvoir et de reconnaissance, c’est notre futur président :D. Là il a atteint le stade de la célébrité (enfin tu m’as compris ;) ), alors t’imagines les chevilles, les bottes de 7 lieux il risque pas de les mettre.

    Et puis tu sais, vu que sa frustration sexuelle et tout ce qui concerne la luxure ne peuvent que l’amener dans ce sens, on le drive comme on veut. Donc je crois que le mieux c’est de continuer à lui faire comprendre notre présence tout en le rejetant en même temps. Avoue que c’est bandant comme mise en scène, et puis on a que ça à foutre pour le moment. Et en cas on l’envoie sur d’autres pistes foireuses, ça nous fera toujours un spectacle à voir, mieux que tf1 tu crois pas ?

    Et puis t’inquiète, vu qu’il lui manque une paire de balloches on prend pas trop de risque. Sans compter qu’avant qu’il pige quoi que ce soit. Tu vois pas comment il a la tête à l’envers, complétement dévier de sa trajectoire, ce con n’a plus de temps de cerveau disponible à quoi que ce soit :D

    Bise ma poule ;)

    PS : on continue à l’entourer de baltringues avec qui il peut pas s’entendre (ou mieux, qui font exprès de tout comprendre de travers), manquerai plus un réchauffement climatique encore. Ça risquerait de faire le contraire de ce qu’on veut. Et faudrait peut-être pas qu’il aille vers les autres comme un grand, qu’il continue à amalgamer les uns avec les autres. Désinformation auprès de certains et fausses connections en ce qui le concerne feront le reste. Après ça il serait même capable de lécher les pieds de son pire ennemi pour peu qu’il lui file quelque degrés en plus :D :D ;)



  • Joseph Joseph 30 octobre 2017 21:29

    @delphe

    « Le communisme (marxiste) est une collectivité qui respecte et défend l’individu dans sa nature profonde et dans toutes ses idiosyncrasies »

    Alors il faudrait que je lise Marx pour tenter de comprendre votre définition du communisme, parce que cela me antinomique avec une société libre. Mais je crois qu’on atteint la limite d’une discussion via commentaire sur ce point.

    « un certain Etat rationnel et rationalisant est encore nécessaire [...] étant donné l’imperfection intrinsèque de la nature humaine arrivée à un certain développement qui n’est pas encore parfait ou mûr pour que chacun vive en harmonie les uns avec les autres en toute liberté et dans le respect de la liberté de chacun. »

    En revanche là je suis d’accord.

    Et le problème de fond dans toute volonté de changement est : comment mettre en place des changements tout en respectant les inévitables conflits d’intérêts qui vont en découler.

    C’est un peu ce qui s’est passé avec la révolution bolchévique, la collectivisation forcée à entraîner des conflits d’intérêts si énormes que seul une optique radicale a pu en venir à bout. Donc nécessitant des personnalités radicales pour la mener à bien, donc avec des résultats catastrophiques. Il y a eu Lénine, puis un pas de plus vers la radicalité avec Staline (ce qui semble logique étant donnée cette optique radicale). Avant que tout le monde revienne à la raison et se calme vers les années 80/90 (là aussi logique, on tient pas longtemps en mode radicale). Une grosse perte de temps donc.

    Donc en réponse à une collectivisation forcée que vous évoquiez.



  • Joseph Joseph 29 octobre 2017 16:09

    @delphe

    Je précise, de voir la liberté associé à une notion de responsabilité comme base de construction. Sans notion de responsabilité tout s’écroule, donc le point est important.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès