• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pingouin094

Pingouin094

Mes nombreux engagements militants :
  • Communiste, membre du Front de Gauche,
  • Elu municipal dans une petite ville de la banlieue parisienne,
  • Syndicaliste CGT à la SNCF,
  • Membre d'une association de soutien à la cause palestinienne

Tableau de bord

  • Premier article le 18/10/2011
  • Modérateur depuis le 11/01/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 63 631 4146
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 46 31 15
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Pingouin094 Pingouin094 8 mars 09:37

    Mea Culpa, je n’ai lu qu’un sur les deux tableaux de chiffres avant de répondre. Les vrais chiffres sont donc :

    Le régime général, les régimes de la fonctions publiques et quelques autres contribuaient en 2010 pour environ 10 milliards d’euros à l’équilibre du déficit démographique entre les régimes de retraites.
    La SNCF bénéficiait de 344 millions d’euros au titre de la compensation de ce régime démographique.
    Le monde agricole pour environ 6 milliards. Les retraités paysans, des privilégiés et des nantis à la charge de la collectivité ?
    Les commerçants 886, et les artisans 434 millions : des assistés ?
    Les mineurs : 1,1 milliards. Normal, il n’y a plus que des retraités et aucun actif.



  • Pingouin094 Pingouin094 8 mars 09:28

    @Spartacus : Je vous rappelle que pour avoir droit à une retraite complète, les cheminots doivent costiser 43 annuités comme les salariés du privés.

    Ceux qui font le choix de partir plus tôt partent avec une retraite (très) incomplète, et d’ailleurs la plupart ne le font pas.

    Pour ce qui est de la contribution de l’état, elle vient compenser le déficit démographique entre les retraités et les actifs. Plus la SNCF embauche au statut, moins l’état met la main à la poche pour compenser la différence entre retraités et actifs. C’est une règle générale, applicable à tous les régimes de retraite.

    En 2005, (rapport du sénat, j’ai la flemme de chercher des chiffres plus récents), l’état versait ainsi :
    12 millions d’euros à la SNCF, 
    6 milliards d’euros aux exploitants agricoles,
    885 millions d’euros aux commerçants,
    400 millions aux artisans,
    61 millions aux marins, 
    5 millions aux clercs de notaires,
    ...

    Pour un total de 8 milliards d’euros.

    Bref, la contribution de l’état au régime de retraite de la SNCF s’élève à 0,15% du montant total de ce que l’état reverse au titre du déficit démographique des caisses de retraites. Une goutte d’eau dans l’océan.

    Et en plus, ce n’est pas l’objet de la réforme. La seule conséquence de la réforme sera d’augmenter ce coût, puisque les embauches au statut vont cesser et donc que le déficit démographique va s’amplifier.



  • Pingouin094 Pingouin094 8 mars 09:15

    @Spartacus Plutôt que de débiter des platitudes, si vous nous détailliez ce que vous estimez être des « privilèges » à la SNCF.

    Je viens de faire un long article sur le sujet, qui à mon sens, démontre qu’on est très loin de cette notion.

    J’attends toujours des contre-arguments.



  • Pingouin094 Pingouin094 7 mars 09:04

    @kalagan75 Ce n’est pas tout à fait exact.

    La réforme n’a rien fait ni perdre à l’état, puisque la caisse de prévoyance et de retraite est indépendante de l’état et - en théorie - autofinancé par les cheminots via leurs surcotisations à la retraite (voir plus bas)

    La réforme n’a par contre rien fait gagner ou perdre à la SNCF et à la CPR car effectivement, le surplus d’années à cotiser a été « compensé » par des augmentations de salaire en fin de carrière pour les cheminots.

    En définitive, le mode de calcul de la retraite a été harmonisé avec le privé. Et il y’a eu un léger rattrapage en terme de différentiel de salaire entre la SNCF et le privé.

    Par contre, ce qui coûte à l’état, c’est la différence entre le nombre d’actif et le nombre de retraités à la SNCF. L’état se doit, pour toute caisse de retraite, de compenser la différence entre le nombre d’actifs et le nombre de retraités. C’est tout autant le cas pour les agriculteurs par exemple.
    Avec 260 000 retraités pour 140 000 actif, le régime de retraite de la SNCF ne peut pas être équlibré.
    Et si demain, les recrutements au statut se terminent et qu’il y’a 100 000 retraités pour 0 actifs dans 30 ans, cela coûtera aussi très cher à l’Etat.



  • Pingouin094 Pingouin094 7 mars 08:59

    @Spartacus Le statut des Cheminots sont des avantages corporatistes financés essentiellement par ceux qui n’en bénéficient pas.

    C’est faux. Si vous aviez lu correctement mon texte, vous auriez vu que les avantages des cheminots sont d’abords payés par les cheminots eux-même ; par les cotisations sociales supérieurs et par le salaire inférieur (même en tenant compte de ces cotisations sociales) par rapport au privé.

    Ce que la collectivité paye, notamment via les subventions accordées par les régions aux TERs et Transiliens, c’est le fait que - hors TGV - le transport ferroviaire de voyageur est structurellement déficitaire.

    D’ailleurs, en cas d’ouverture à la concurrence de ces lignes, ce sera par le biais de délégation de service public, et la collectivité continuera à payer... des entreprises privées. Le système est bien connue avec par exemple la gestion de l’eau. Les subventions de la collectivité finiront par payer les dividendes des actionnaires des entreprises privées.

    La collectivité paye aussi le « déficite démographique » des cheminots, comme la loi l’exige pour toutes les caisses de retraite qui ont plus de retraités que d’actifs, et par exemple pour les agriculteurs. 
    Il est d’ailleurs important de dire que si le rapport Spinetta est appliqué et que la SNCF cesse de recruter au statut, cela coûtera très cher à la collectivité. Puisqu’il n’y aura plus d’actif pour payer les retraites des cheminots au statut, ce sera à l’Etat de compenser et de payer encore plus.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Le statut de cheminot, qu’est-ce que c’est ?




Palmarès