• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Lucadeparis

Lucadeparis

lucadeparis@live.fr
 
Quelques agoravoxiens préférés :
http://www.agoravox.fr/auteur/luc-laurent-salvador
http://www.agoravox.fr/auteur/electric-tof
http://www.agoravox.fr/auteur/lea-andersteen
http://www.agoravox.fr/auteur/vani-shert
http://www.agoravox.fr/auteur/ceri
http://www.agoravox.fr/auteur/disjecta
https://www.agoravox.fr/auteur/doctorix
Quelques agoravoxiens anti-préférés, appariteurs ou autres :
http://www.agoravox.tv/auteur/pierre-bernard
http://www.agoravox.fr/auteur/mmarvinbear
 
 
 
Améliorations à apporter sur Agoravox :
- Voir plus de cinq messages de participant par page
- Une option pour ajouter des auteurs en favoris (une valorisation des auteurs qui auraient automatiquement une bonne place en première page)
 
Né le 30 août 1970 à l'ouest de Paris, je m'intéresse aux sciences puis à la littérature et commence à écrire de la fiction à quatorze ans. En février 1986, je commence la photographie. En juillet 1987, je commence mon système philosophique encyclopédique. En 1992, je commence l'anthologie littéraire, et en 2001, après avoir assisté à la totalité du procès Beljanski, je décide de rédiger des informations collectées sur des versions mensongères que diverses puissances tentent d'imposer au public.
Je contribue à Wikipedia depuis le 5 décembre 2007, luttant contre la censure.
J'ai été Incité à participer ici par un autre contributeur, Luc-Laurent Salvador.

Tableau de bord

  • Premier article le 05/04/2011
  • Modérateur depuis le 20/05/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 19 356 474
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 69 61 8
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Lucadeparis Lucadeparis 14 juillet 22:09

    @Luc-Laurent Salvador
    Quel lien ?

    As-tu vu cette vidéo ?


  • Lucadeparis Lucadeparis 8 juillet 09:10

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
    Une arlésienne pompe à finances, comme le sida n’est pas une maladie virale...



  • Lucadeparis Lucadeparis 7 juillet 20:08

    @Luc-Laurent Salvador
    Je m’attendais à quelque chose de plus intéressant avec la vidéo sur Girard et Clouscard. Là je n’ai pas la motivation à revoir cette vidéo pour détailler en quoi l’évocation de sa marotte juda !ique n’avait aucune pertinence.



  • Lucadeparis Lucadeparis 7 juillet 01:13

    Autant Soral peut faire de judicieuses et iconoclastes analyses, telle celle de l’assassinat de Coluche, autant ses obsessions l’égarent et l’isolent, par exemple lorsqu’il rapproche René Girard et Michel Clouscard, mais ne peut s’empêcher de délirer sans pertinence sur son obsession anti-judaïque.


    Quant à l’intervention extraterrestre, elle est réservée à nos périls les plus majeurs et irrémédiables, en particulier dans le domaine nucléaire pour ce qui est de la responsabilité humaine.


  • Lucadeparis Lucadeparis 31 mai 19:50

    @Luc-Laurent Salvador


    - Lorsqu’on est fataliste, on croit que quoi qu’on fasse, adviendra ce qui est éecrit, décidé par un dieu par exemple. On fait par exemple moins attention sur la route et on a plus d’accidents. J’ai eu l’impression de voir cela dans certains pays. Inch Allah !
    - Lorsqu’on est déterministe, on sait qu’on ignore toutes les déterminations, que s’informer des options possibles permet de faire de meilleurs choix. Notre ignorance de base nous incite à plus connaître et ainsi à plus éviter le pire, ce qui est aussi déterminé (par l’évolution des espèces, par exemple)...

    Je ne comprends pas où voulait en venir ce philosophe, sinon rassurer sur l’infinité vertigineuse où l’on est presque rien en considérant une unité o’u l’on est plus proche de tout.
    En tout cas, depuis les années où j’ai pensé que tout se répète infiniment, que cela me semble logique, je suis un peu étonné que cela ne soit pas pas plus dit (c’est dans le stoïcisme ou chez Nietzsche). Cela doit être trop vertigineux, trop éloigné de nos préoccupations sans rien y changer.

    Je crois au total déterminisme, mais pas à la totale liberté. A quel moment le fumeur, incité à fumer dans son adolescence par ses camarades, les industriels, voire l’armée il y a un temps, est-il libre de ne pas fumer, avec son cerveau qui développe l’addiction, les thérapies plus ou moins efficaces sur lesquelles il tombe ? Il a une certaine liberté (aller voir un addictologue, se renseigner, faire des essais de sevrage), mais elle n’est pas totale.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès