• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Olivier MONTULET

Olivier MONTULET

Je refuse tout commentaire de mes textes qui sont hors sujet ou qui cherche à attiser la haine et la discrimination. Mon article ne peut servir de prétexte à des débats qui n’ont aucun lien direct avec le sujet de mon propos.
Attention ne pas vouloir débattre, ici, d’autres sujets que du sujet de mon article ne veux pas dire que je ne maintiens pas mes opinions et que je ne suis pas à même de les argumenter précisément et par des ressources plus fiables que celle de Wikipedia.
Je rappelle aussi que la démocratie ce n’est pas lutter contre des individus mais c’est combattre des idées par des idées,des arguments contre des arguments ( et non par des interdits, tabous ou ukases).
Curieux de découvertes et de savoir. J'aime nourrir ma réflexion et échanger les idées.
J'essaye toujours d'établir un raisonnement déductif froid (sans émotion), cohérent et conséquent. A partir d'une hypothèse (tout raisonnement, même scientifique, débute ainsi) j'essaye de tirer les enseignements qui en découllent. Mon propos peut sembler insensible, méritant plus d'approfondisssements ou prérenptoir. Je fais le choix quand je raisonne de ne pas impliquer les affects, je l'assume. Quant au côté perenptoir ou trop bref, il est inhérent à la nature même du support. Quand je m'étends d'avantage on me dit que je suis trop long. Certains se lassent déjà en cours de lecture de mes articles et d'autre se fatiguent au point de, visiblement, oublier certains contenus du texte dont il me reprochent l'absence.
Citoyen qui critique (conteste) les poncifs, idées reçues et aprioris, et plus généralement toutes les certitudes.
 
« Être considéré et traité de la même manière qu' "un peuple assujetti". Être exclu des décisions politiques, être soumis à des règles imposées de l'extérieur, pour aussi raisonnables et libérales qu'elles puissent être, c'est déjà synonyme d'esclavage politique ou, tout au moins, cela en constitue le début. »
Domenico LOSURDO professeur de philosophie à l'université d'Urbino, en Italie, Contre-histoire du libéralisme, La Découverte Poche / Essais n° 416, octobre 2014.

Tableau de bord

  • Premier article le 11/03/2017
  • Modérateur depuis le 22/03/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 137 438
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 13 mai 23:03

    Je suis d’accord avec Soral. Où est encore l’humour des Juifs (intégristes qui s’indigne de tout ce qui ne leur sied pas) ?

    Notre société est totalement à la dérive quand elle pourchasse pour tout et pour rien l’antisémite et cela en oubliant les autres formes de racisme (discrimination plus que coupable) et la haine de l’autre qui va jusqu’à provoquer un génocide aux frontières méditerranéenne de l’Europe.

    Les antisémites ont bon dos quand les sionistes exécutent leur génocide sur les vrais sémites que sont les Palestiniens et non les Juifs contemporains.



  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 22 février 18:04

    Évidemment que l’antisionisme est à l’opposé de l’antisémitisme. L’antisionisme est la lutte contre une idéologie colonialiste raciste et théocratique.

    Confondre les mots est vouloir banaliser et normaliser le racisme intrinsèque au sionisme.

    Le sionisme est une idéologie politique qui est à critiquer comme toute idéologie politique d’autant que celle-ci est intrinsèquement obscurantiste et raciste.

    Admettons votre, j’insiste, votre postulat qu’une personne ait fait une confusion de terme lors d’une manifestation, et bien cela ne justifie pas de généraliser la confusion. Au contraire cela démontre que plus que jamais il faut rappeler la différence fondamentale entre les deux termes.

    Je suis profondément pour la lutte contre tous les racines, tous les totalitarismes, tous les fascismes, toutes les violences, toutes les stigmatisations et toutes les dominations c’est pourquoi je ne peut être qu’antisioniste et le resterai jusqu’à la disparition de cette idéologie et de ses conséquences.

    Pour rappel de nombreux juifs pratiquants se réclament eux-même de l’antisionisme.

    Toutes personnes qui prône cette confusion ou qui soutient le sionisme est de facto sous l’emprise du racisme sioniste.

    Et ceux qui défendent la confusion sont des manipulateurs qui veulent par là même empêcher toute critique du sionisme, d’Israël, du fanatisme juif, des politiques et actions israéliennes et de son bellicisme meurtrier intrinsèque.



  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 20 février 19:18

    Je pense que ceux qui sont blessés par des usages de mots par glissement de sens sémantique devraient peut-être prendre un peu de recul. Je crains en effet qu’il soient trop focalisés sur la « situation d’handicap » (néologisme pour ne pas froisser en disant handicapé) de leur proche. La légèreté évite bien des blessures... et le politiquement correcte ne fait que les rendre béantes.



  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 20 février 18:51

    Je ne suis pas du tout convaincu que les homme politiques qu’on dit autiste le soit volontairement ou du moins consciemment. Je crois au contraire qu’ils sont persuadé d’entendre et d’apporter les bonnes réponses. ET c’est bien là tout le problème pour se faire entendre. Il y a un filtre de « classe » (dominants-dominés) qui rends le discours des dominés inaudible (in-entendable au sens impossibilité et non pas de non volonté) par les dominants. La représentation du réel des dominants n’étant pas le même que celle des dominés, le vocabulaires, le langage pour parler du réel n’est plus commun. Ce qui manque cruellement c’est d’intercesseur. Et c’est là que les autistes devraient accepter de ce faire aider encore faudrait-il qu’il soient conscients de cette nécessité. Les sociologues et philosophes (attention surtout pas les idéologue à la Finkielkraut ou autres polémistes à la BHL) sont bien plus utile à la politique que les économistes. Mais les dominants n’ont plus foi que dans ces derniers et leurs théories obscurantistes qui n’ont jamais su prévenir quoi que ce soit sauf à produire toujours plus d’inégalité, de désastres, de guerres et de crises sanitaires et environnementales.



  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 6 février 18:08

    Je pense que la question n’est pas posée dans les termes adéquats.
    La question est de savoir comment rendre la décision politique légitime aux yeux du plus grand nombre (plus grand au sens non de majoritaire mais de quasi tout le monde).

    Mais le jeu démocratique ne se joue pas seulement dans la représentation politique aux assemblées législatives, elle se joue également dans l’action des contre-pouvoirs tels les syndicats, les associations etc.
    En France, la 5ème république accorde beaucoup trop de pouvoir au Président et les contre-pouvoirs sont peu efficaces. Au surplus la transparence ne fait pas partie de la culture institutionnelle française.

    Il me semble, de mon point de vue extérieur de Belge, que ce sont ces 3 aspects sur lesquels il faudrait que les Français travaillent avant tout.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès