• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Olivier MONTULET

Olivier MONTULET

Je refuse tout commentaire de mes textes qui sont hors sujet ou qui cherche à attiser la haine et la discrimination. Mon article ne peut servir de prétexte à des débats qui n’ont aucun lien direct avec le sujet de mon propos.
Attention ne pas vouloir débattre, ici, d’autres sujets que du sujet de mon article ne veux pas dire que je ne maintiens pas mes opinions et que je ne suis pas à même de les argumenter précisément et par des ressources plus fiables que celle de Wikipedia.
Je rappelle aussi que la démocratie ce n’est pas lutter contre des individus mais c’est combattre des idées par des idées,des arguments contre des arguments ( et non par des interdits, tabous ou ukases).
Curieux de découvertes et de savoir. J'aime nourrir ma réflexion et échanger les idées.
J'essaye toujours d'établir un raisonnement déductif froid (sans émotion), cohérent et conséquent. A partir d'une hypothèse (tout raisonnement, même scientifique, débute ainsi) j'essaye de tirer les enseignements qui en découllent. Mon propos peut sembler insensible, méritant plus d'approfondisssements ou prérenptoir. Je fais le choix quand je raisonne de ne pas impliquer les affects, je l'assume. Quant au côté perenptoir ou trop bref, il est inhérent à la nature même du support. Quand je m'étends d'avantage on me dit que je suis trop long. Certains se lassent déjà en cours de lecture de mes articles et d'autre se fatiguent au point de, visiblement, oublier certains contenus du texte dont il me reprochent l'absence.
Citoyen qui critique (conteste) les poncifs, idées reçues et aprioris, et plus généralement toutes les certitudes.
 
« Être considéré et traité de la même manière qu' "un peuple assujetti". Être exclu des décisions politiques, être soumis à des règles imposées de l'extérieur, pour aussi raisonnables et libérales qu'elles puissent être, c'est déjà synonyme d'esclavage politique ou, tout au moins, cela en constitue le début. »
Domenico LOSURDO professeur de philosophie à l'université d'Urbino, en Italie, Contre-histoire du libéralisme, La Découverte Poche / Essais n° 416, octobre 2014.

Tableau de bord

  • Premier article le 11/03/2017
  • Modérateur depuis le 22/03/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 15 152 455
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 21 mars 00:19

    ...

    Nous assistons à des musculations plus que éculées de la part des USA. Tout au plus, ils entreprendront quelque attaques ciblées et autoriseront quelque ripostes mesurées Iraniennes.

    Les mesures de rétorsions économiques ont leurs limites et finissent toujours par profiter aux sanctionner qui sont ainsi forcé de se libérer de leur dépendance de ceux qui les agressent. Hors les marchés les plus profitable tant pour l’achat que pour la vente ne sont plus en occident. Cela d’autant que les USA ont tout fait, malgré eux, pour que désormais les échanges entre les pays qu’ils désignent comme ennemis ne se fassent plus en dollars.

    Les USA ne sont plus une puissance. Ni économique, ni militaire, ni financière et encore moins morale. Et cela il ne le doivent qu’à, et uniquement qu’à, leur arrogance et leur mépris des autres.

    Tout le système américain est en plus pourri de l’intérieur par une multitude de groupes de pression et la corruption qui en découle. L’armée US dépense plus que celles des 9 autres pays qui la suivent dans ce classement. Et malgré cela il n’a qu’en nombre qu’elles s’affiche plus puissante. Un nombre qui cache une armée en dysfonctionnement systémique, des agences en tous genres qui sont en compétitions et collaborent mal, des armes dépassées, des avions dangereux, une marine obsolète et couteuse. Mème en cybernétique et en guerre électronique, elle est plusieurs générations en retard et ne parlons pas des missiles où même la Corée du Nord à des équipements bien plus performants. Les USA sont nulle part en matière d’armes et de missiles hypersoniques.

    C’est bien tout ça qui angoisse les USA. Le danger c’est que quand l’hydre voit sa dernière tête tomber et sentir la mort venir elle tente le tout pour le tout dans un instinct de survie vain. Et là on risque que les têtes capitalistes nous précipitent dans une guerre totale nucléaire. Tant qu’à périr, que tout le monde périsse.

    Seules les Européens, vassaux soumis aux USA et la NATO (la bête incontrôlable qui à besoin de s’inventer des ennemis pour vivre), pour croire que l’occident est encore une puissance qui peut être impériale et coloniale.

    Elle sera la première abandonnée par son suzerain, les USA. Elle en a eu fait preuve par Trump interposé (seulement trop transparent même pour des auto-ciliés que sont les membres de la NATO). Et ces Européens sont trop heureux de penser qu’ils peuvent redevenir vassaux soumis avec un Biden Président. Ils se chamaillent sur un oléoduc, sur un hypothétique jet européen ou sur un moignon de commandement coordonné sans réel pouvoir. Ce bonheur d’être à nouveau vassaux a directement conduits les Européens à s’aligner sur toutes les options diplomatiques des USA (n’en déplaise à l’auteur de l’article que je commente). Car même l’accord commercial avec la Chine est dérisoire et on sait qu’il suffira que le maître tire sur la laisse pour que l’accord ne soit plus suivi d’effet.

    Après ça n’allez pas demander aux Russes et chinois et a fortiori aux Iraniens ou même aux Africains, trop heureux de sortir du joug colonial, de faire encore confiance aux occidentaux.

    Mais, très vites (bien avant la fin du mandat de l’actuel président US) les USA auront une Présidente (Même Biden la présente déjà comme tel). Gageons qu’un peu de féminité (et pas celle de la Belliqueuse il-a-ri Clinton) apporte avec elle un peu de clairvoyance et de raison.

    En attendant, il appartient aux Européens de faire leur choix, le camp du perdant et la vassalité aveugle qui les anéantit ou la raison qui conduit à ne pas considérer les autres comme des ennemis mais comme des partenaires dans un monde multipolaires où chacun se respecte et a sa place même si on a des différents.


  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 21 mars 00:18
    Certes l’Iran enrichit l’uranium à des degrés plus élevés que ceux permis dans l’accord mais ils sont toujours à un niveau d’enrichissement nécessaire pour l’exploitation civile tant énergétique que médicale (productions d’isotopes thérapeutiques et pour imagerie médicale). Les niveaux d’enrichissement de l’uranium à des fin militaires sont de l’ordre de 4 fois plus élevés.

    L’Iran n’a jamais cessé de dire qu’elle n’avait pas l’intention de produire d’arme nucléaire mais d’exploiter civilement l’uranium présent dans son sol. Cela dans le respect du traité de non prolifération nucléaire qu’elle a signé (à l’inverse de l’entité coloniale sioniste illégitime et raciste en Palestine historique qui possède de nombreuses ogives pointées notamment sur l’Iran).

    L’AEIA n’a jamais relevé d’élément pouvant démentir cette déclaration iranienne et même si elle n’a pu que rarement dépasser les strictes limites des protocoles d’’inspection, l’Iran est de loin le pays dont les installations nucléaires ont été les plus contrôlées.

    Pour rappel, ce n’est en aucun cas l’Iran qui a quitté l’accord nucléaire mais bien les USA. Les Européens malgré leurs promesses à l’Iran n’ont, sous la pression américaine US, plus respecté l’accord. Ce n’est qu’alors, et par palier avec avertissement préalable, que l’Iran c’est progressivement affranchi du respect de l’intégralité de l’accord. L’Iran a toujours dit aussi que si les occidentaux revenait à l’accord, alors qu’ils y reviendraient eux aussi aussitôt.

    La solution juridique est donc simple les USA reviennent à l’accord qu’ils ont signé et ne font plus pression sur les Européens. Point ! Il est incroyable que non seulement les américains US ne reviennent pas sur un accord et sans en plus dédommager les Iraniens. Mais les USA veulent que ce soient ceux qui ont subit le retrait US de l’accord qui y reviennent en premier et au surplus en acceptant d’autres exigences.

    Les Américains US n’ont plus, même avec les Européens, les Royaumes et Émirats Arabes et l’entité sioniste raciste réunis, les moyens de vaincre l’Iran et n’ont pas n’ont plus l’envie suicidaire de déclencher une guerre nucléaire (qu’il savent perdue d’avance pour eux) qui de facto impliquerait la Chine et la Russie. Il n’attaqueront tout simplement pas de façon déterminante et ce même pas par sous-fifre interposé tel que la belliqueuse entité sioniste).

    Cela est d’autant plus vrai que les Yankees savent que l’Iran a non seulement une capacité quasi absolue (supérieure à la leur) d’intercepter les missiles mais riposteraient aussitôt de façon efficace par une attaque groupée de missiles très difficiles à intercepter (les Iraniens l’ont déjà largement démontré) sur les nombreuses bases et navires US présents dans la région en faisant des milliers de morts US et des pertes matérielles qui se chiffreraient en de très nombreux milliards de dollars. Or les citoyens US se foutent de l’Iran et en ont ras le bol tant des militaires morts dans des aventures qui pour eux n’ont pas de sens et ce au surplus en faisant gabegie de milliards de dollars alors que les américains US eux-même subissent la crise durement.

    Dans une telle aventure, il ne resterait plus aucune puissance ni image à défendre pour les USA.

    Biden sait tout ça.


    ....



  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 27 octobre 2020 01:59

    Très mauvaise cette caricature. La laïcité ce n’est pas abandonner ses convictions, bien au contraire c’est être libre d’avoir les convictions que l’on veut et de pouvoir les afficher (sinon où serait la liberté ?). Seul l’État et les ACTES des fonctionnaires (pas leurs habits ni ce qu’ils portent) doivent être neutres d’un point de vue de la consciences et des convictions. L’État s’interdisant toute interférence dans les questions de conscience et de convictions et vis versa.

    Les armes non rien non plus à voir avec la laïcité mais bien avec la violence qui est réprimée par ailleurs.

    Non, cette caricature (comme très souvent les caricatures d’ailleurs) est très mauvaise mais alors vraiment très mauvais (sans atteindre cependant le niveaux abyssale des immondes caricatures de Charlie qui ne font rire que les imbéciles brutes grossières et surtout incultes).

    PS. la liberté d’expression est une liberté, pas un droit, et comme toute liberté, il faut en user avec discernement (mot et concept inconnu chez Charlie). Sans ce discernement on obtient le chaos et c’est bien l’intention et le résultat obtenu par Charlie. Je ne suis résolument pas Charlie parce que je suis un vrai démocrate.



  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 4 septembre 2020 21:24

    Iter n’est pas un projet industriel ais un outil de recherche à l’instar du Cern ou de l’ISS. Le cout n’a que peut d’importance car ce sont les théories scientifiques et les technologies qui y sont inventées et mises en œuvre qui importent. La production d’énergie n’est que le stimulant intellectuel du projet.

    Iter a déjà eu des retombées nombreuses en terme économique. Et la France est la première à bénéficier des retours sur investissements du fait que les autres pays contributeurs investissent sur son territoire.

    La recherche a toujours un coût démesuré tant qu’elle reste à l’état de recherche mais même durant cette période elle produit des connaissances qui valent plus que l’investissement.

    Iter est un projet intermédiaire entre la théorie et la technologie industrielle. Sans ce type de projet, la connaissance resterait dans les amphithéâtres et l’industrie serait toujours celle du XIXe siècle.



Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité