• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Olivier MONTULET

Olivier MONTULET

Je refuse tout commentaire de mes textes qui sont hors sujet ou qui cherche à attiser la haine et la discrimination. Mon article ne peut servir de prétexte à des débats qui n’ont aucun lien direct avec le sujet de mon propos.
Attention ne pas vouloir débattre, ici, d’autres sujets que du sujet de mon article ne veux pas dire que je ne maintiens pas mes opinions et que je ne suis pas à même de les argumenter précisément et par des ressources plus fiables que celle de Wikipedia.
Je rappelle aussi que la démocratie ce n’est pas lutter contre des individus mais c’est combattre des idées par des idées,des arguments contre des arguments ( et non par des interdits, tabous ou ukases).
Curieux de découvertes et de savoir. J'aime nourrir ma réflexion et échanger les idées.
J'essaye toujours d'établir un raisonnement déductif froid (sans émotion), cohérent et conséquent. A partir d'une hypothèse (tout raisonnement, même scientifique, débute ainsi) j'essaye de tirer les enseignements qui en découllent. Mon propos peut sembler insensible, méritant plus d'approfondisssements ou prérenptoir. Je fais le choix quand je raisonne de ne pas impliquer les affects, je l'assume. Quant au côté perenptoir ou trop bref, il est inhérent à la nature même du support. Quand je m'étends d'avantage on me dit que je suis trop long. Certains se lassent déjà en cours de lecture de mes articles et d'autre se fatiguent au point de, visiblement, oublier certains contenus du texte dont il me reprochent l'absence.
Citoyen qui critique (conteste) les poncifs, idées reçues et aprioris, et plus généralement toutes les certitudes.
 
« Être considéré et traité de la même manière qu' "un peuple assujetti". Être exclu des décisions politiques, être soumis à des règles imposées de l'extérieur, pour aussi raisonnables et libérales qu'elles puissent être, c'est déjà synonyme d'esclavage politique ou, tout au moins, cela en constitue le début. »
Domenico LOSURDO professeur de philosophie à l'université d'Urbino, en Italie, Contre-histoire du libéralisme, La Découverte Poche / Essais n° 416, octobre 2014.

Tableau de bord

  • Premier article le 11/03/2017
  • Modérateur depuis le 22/03/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 84 361
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 3 décembre 2017 14:19

    @JL
    j’ai hésité à utiliser ce terme mais n’ai pas trouver, à ce moment d’autre. J’ai utilisé le mot temporaire pour affirmer le caractère évanescent d’un tel consensus. Le consensus scientifique n’a pas de prétention définitive et n’abolit pas les incertitudes. Le consensus scientifique est l’accord d’une communauté sur le fait qu’un modèle explicatif semble le meilleur en l’état des connaissances actuelles. Un consensus scientifique ne dit pas une vérité, ni n’affirme pas un caractère définitif à une théorie, au contraire il doit ouvrir son questionnement, sa remise en cause. Il ne peut en aucun cas imposer un dogme.
    L’argument qu’il y ai consensus scientifique pour imposer un modèle explicatif ou pour faire une pression politique est antinomique avec l’idée de consensus scientifique. Le vrai scientifique doute et n’adopte des modèles que dans l’attente d’en trouver un meilleurs.
    Ce que je dénonce c’est qu’on confonde consensus scientifique et consensus politique. Le giec est un organe politique chargé de définir des et proposer des actions politiques (dans un sens déterminé préalablement d’ailleurs) et non un organe scientifique qui lui est neutre, et n’a pas d’autre objectif que de mettre en avant des modèles explicatifs et les éprouver qu’elle qu’en soient les conséquences. C’est pourquoi la recherche scientifique doit (et malheureusement c’est de moins en moins le cas aujourd’hui) être totalement indépendante des intérêts politiques comme des intérêts économiques.
    Pour plus de clarté, le consensus politique ne peut être dénoncé, il est définitif (le temps de l’action) ; le consensus scientifique, lui, doit être dénoncé (remis en question) sans quoi la recherche se sclérose et perd de facto du caractère scientifique. Condamner les septiques en science est une hérrésie a-scientifique. Le seul intérêt du consensus scientifique est de créer un socle commun à partir duquel tous peuvent construire leur recherche. On ne peut, en effet, parler de quelque chose qu’en se mettant d’accord sur ce qu’est ce quelque chose.

    Image already added


  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 3 décembre 2017 12:25

    @JL
    Vous me prêtez des intentions que je n’ai pas.

    Je ne conteste en aucun moment le bien fondé de la science et, bien au contraire, je défends l’esprit scientifique mais ai l’exigence aussi de questionner les limites du savoir scientifique, non pas par esprit de précaution (mortifère quand il devient principe prescrit), mais pour ne pas tomber dans un dogme scientiste et donc dans une forme d’obscurantisme. Cette démarche se nome l’épistémologie.

    Je rappelle, par ailleurs, que le sujet de mon article n’était pas « la vérité scientifique » mais le « consensus ». Mon intention n’était donc pas,ici, de développer le thème de « la validité » en science.

    Image already added


  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 2 décembre 2017 23:37

    @Taverne
    @Taverne
    Personne ne dit que l’expérience ment, mais elle est toujours partielle et souvent trompeuse.
    Aphorisme non, aporisme peut-être aporie certainement pas. L4aporisme est la caractéristique du questionnement ontologique mais cela ne remet pas en cause la démarche et la justesse logique du questionnement et de ses conclusions.

    Image already added


  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 2 décembre 2017 23:28

    @leypanou
    A chacun ses convictions, ce n’est pas simple de questionner ses croyances, de les admettre comme telles et de les réviser. Que les personnes ne me suivent pas est compréhensible et normal tant qu’ils ne m’injurient pas, ne me censure pas où ne s’entêtent à vouloir me convaincre sans présenter d’argument.

    Image already added


  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 2 décembre 2017 14:54

    @JL N’oubliez jamais que la science est par nature « réductrice ». Elle simplifie les phénomènes pour en déduire des causalités.

    Image already added
Voir tous ses commentaires (20 par page)