• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nightflight

nightflight

Un citoyen ordinaire.
Bon sang que le monde va mal !
Avec la responsabilité civile qui est la mienne, si j’avais eu l’audace d’être un des auteurs du système financier mondial actuel, j’aurais été assigné en justice par mes donneurs d’ordre, et j’aurais fini ruiné et en taule.
Comment peut-on concevoir une organisation aussi instable que notre économique ? Existe-il des normes, des modèles aboutis qui ont été testés avant d’être mis en exploitation, mais bon Dieu où sont les concepteurs de ce merdier ?

Tableau de bord

  • Premier article le 06/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 292 92
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • nightflight nightflight 28 octobre 2010 20:28

    @Michel Maugis

    Soyons objectifs : Fidel CASTRO a commencé sa carrière par une grande tournée aux Etats Unis où il a berné tout le monde (Rigolo, mais très dangereux), puis a enchaîné en acceptant l’implantation de missiles nucléaire sur son sol, sans compter que les Américains se sont pris une veste militaire un peu plus tard..

    Il y en a qui ont la dent dure et qui ne pardonnent pas facilement, surtout pas lorsqu’ils se sont fait avoir de la sorte.

    Il faudra attendre encore un peu, pour que nos amis d’outre atlantique décident qu’assez de temps a passé et qu’il n’y a plus de raisons de faire perdurer la brouille.

    Encore faut-ils qu’il y trouvent un intérêt, mais bon, espérons le meilleur pour les uns et les autres.



  • nightflight nightflight 27 octobre 2010 16:33

    Les taux sont si bas parce qu’il sont indexés sur les taux directeurs, pilotés par la banque centrale.



  • nightflight nightflight 27 octobre 2010 15:22

    Info complémentaire :

    http://www.fondationdefrance.org/La-Fondation-de-France/Actualites/Solidarite-Haiti


    Les petits ruisseaux font les grands fleuves



  • nightflight nightflight 27 octobre 2010 15:14

    @L’auteur,

    Vous voilà donc clouée au pilori pour avoir mis en vis à vis deux actualités, quel crime !

    Ce que je regrette concernant Haïti, et concernant les reconstructions en général c’est le manque de visibilité. Existe-il un site internet ou l’on puisse avoir une synthèse des travaux de reconstruction, et connaître l’emploi des fonds qui ont été débloqués ?

    Je lis ça et là que seule une très faible proportion des promesses d’aide en provenance des états a été débloquée, je lis encore qu’il n’y a pas assez de camion pour dégager les décombres.

    Quand verra-t-on enfin la mise en place de normes internationales intimant à tous les intervenants de faire figurer dans un bilan commun, accessible à tous, d’un coté le recensement des besoins, et de l’autre les ressources disponibles, et leur affectation aux travaux en cours. Sans compter qu’il serait utile d’y voir également figurer les déclarations fumeuses des états qui promettent monts et merveilles, les montants d’aide promis, avec juste à coté les montants effectivement débloqués.

    Le jour ou l’on verra ce genre de document apparaître sur internet, et ce n’est pas la mer à boire, ce qui aura été dit devra être fait, sauf à apparaître explicitement comme un menteur.

    Si vous voulez ABH, je vous remercie de votre article, car il permet de ne pas oublier le sort de ces malheureux.

    Peut être que votre article, lu par un grand du terrassement, poussera celui-ci à envoyer ses vieilles grues et camions, accompagnés de pièces et de quelques techniciens de maintenance, aider nos pauvres haïtiens à déblayer leurs ruines.

    Quand à moi, tristement impuissant, je me suis contenté de faire comme beaucoup, j’ai rempli un formulaire de prélèvement automatique sur mon compte en banque afin d’aider les haïtiens à la hauteur des modestes moyens qui sont les miens.



  • nightflight nightflight 22 octobre 2010 20:47

    Bonsoir, article très interressant.

    Une ou deux remarques tout de même :

    1. Il n’est pas fait mention des réhausseurs de crédit qui constituent tout de même un élément important dans la notation.

    2. Il faudrait tout de même que l’on m’explique comment on peut harmoniser les faits suivants, et je prie de bien vouloir m’excuser de me répéter à ce point :

    - Un grand nombre de prêts immobiliers à taux variables indexés quasi directement sur les taux directeurs
    - Une hausse des taux directeurs, à coup de louche de 2 à 6 % sur une courte période

    Comment voulez-vous diable que cela tienne ?

    Accepterez vous un jour d’aborder le problème sous cet angle ?

    Lorsque les créances titrisées ont été éparpillées sur le marché financier, les taux directeurs ne pouvaient plus varier sous peine de provoquer la catastrophe que l’on a connu !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Economie G 20

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité