• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nightflight

nightflight

Un citoyen ordinaire.
Bon sang que le monde va mal !
Avec la responsabilité civile qui est la mienne, si j’avais eu l’audace d’être un des auteurs du système financier mondial actuel, j’aurais été assigné en justice par mes donneurs d’ordre, et j’aurais fini ruiné et en taule.
Comment peut-on concevoir une organisation aussi instable que notre économique ? Existe-il des normes, des modèles aboutis qui ont été testés avant d’être mis en exploitation, mais bon Dieu où sont les concepteurs de ce merdier ?

Tableau de bord

  • Premier article le 06/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 292 92
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • nightflight nightflight 23 novembre 2010 22:41

    Un argument peut-être ?



  • nightflight nightflight 23 novembre 2010 20:59

    Merci pour l’article.

    Notre siècle est donc toujours bien dans la querelle qui oppose les religions aux rationalistes, et l’on ressasse encore et encore que Dieu ou toute sorte de miracle ne saurait exister puisque les religions, seules partisanes institutionnelles de la thèse qui les valide, se sont vautrées dans l’erreur, en imposant au fil de l’histoire une chape d’obscurantisme à la civilisation.

    Et pourtant, nous voyons sombrer une à une toutes nos idéologies, basculer notre monde, constatation ainsi faite que les rationalistes se vautrent tout aussi volontiers dans l’erreur, donnant ainsi au fil des époques, la preuve que l’erreur est humaine.

    Et puis curieusement, nous voyons ça et là apparaître des faits qui semblent déranger les idées reçues, que ce soit celles en provenance d’un bord ou de l’autre, rien ne semblant toutefois départager les uns ou les autres.

    J’ose alors l’hypothèse hardie de dire que ni les uns ni les autres n’ont raison, et que si l’on veut faire la part des choses, il faut s’orienter vers les phénomènes sans aucun à priori, les examiner de près et le faire avec honnêteté, ce que vous admettrez, n’est pas toujours systématiquement le propre de la démarche scientifique, qui lorsqu’un phénomène lui échappe, a tôt fait de se déclarer hors jeu sans d’ailleurs toujours l’affirmer ouvertement.

    Bien évidemment, dans le registre de l’expérimentation reproductible, on ne saurait prendre la science en défaut, quoique le sujet de cet article ainsi que d’autres phénomènes précis ouvrent quelques brèches dans cette réalité.

    Alors soyons plus précis : Nous n’avons toujours pas trouvé d’explication rationnelle aux phénomènes suivants :

    - Les NDE
    - Les Crop Circles (Les vrais, ceux où il y a des altérations physiques de la flore)
    - Le Phénomène OVNI
    - Les autres phénomènes dits surnaturels.

    J’en vois déjà qui ricanent : « pfff ! Les agroglyphes, les OVNIs ! »

    Je réponds « Oui, les agroglyphes, les OVNIs, et tout le reste ! »

    Donc, pour revenir au sujet, et à tous ceux qui considéreront qu’il n’existe pas de principe créateur (Dieu) dans notre univers, et qu’il n’existe pas d’humains qui se sont approchés de lui ou qui ont été approchés par lui, je réponds : « Pfff ! »



  • nightflight nightflight 23 novembre 2010 13:11

    Et ce, jusqu’à ce le coût de la vie se nivelle de par le monde ou que l’on prenne des mesures protectionnistes.

    Les salaires étant adaptés au coût de la vie, celui-ci n’étant pas le même en Inde qu’en France (Par exemple), comme les marchandises circulent librement, il y a un réel problème de compétitivité relative entre les pays.

    Donc, il faut attendre que le niveau de vie du Chinois progresse, et qu’une série de bulles immobilières lui fassent augmenter le prix du logement avant d’espérer que notre pouvoir d’achat recommence à progresser.

    Mais attention, je n’ai pas dit que j’étais pour les bulles, en réalité je suis carrément contre.



  • nightflight nightflight 18 novembre 2010 20:15

    « Pour un véritable chercheur, le résultat de la recherche n’est-il pas indifférent ? Dans notre effort que cherchons-nous ? le repos, le bonheur ? Non, rien que la vérité, tout effrayante et mauvaise qu’elle puisse être. » (Lettre à sa sœur).



  • nightflight nightflight 18 novembre 2010 18:52

    @L’auteur merci pour l’article.

    Je ne suis pas d’accord avec vous.

    Sur le thème de la peur, je pense que des explications peuvent être trouvées ailleurs.

    Je prends un des exemples que vous citez : Les biberons (Sous entendu en plastique et la polémique concernant le bisphénol A).

    Nous avons vécu une histoire récente où de nombreuses nouvelles matières sont apparues et ont été utilisée pour fabriquer des objets de consommation, utilisés dans l’alimentation ou autre.

    En parallèle la connaissance que nous avons du vivant a elle aussi évolué, et nous avons de plus eu de très nombreux retours d’expérience sur l’influence de telle ou telle substance sur la santé.

    Pour mémoire, un certain nombre d’accidents se sont produits dans notre société, allant du talc Morange au sang contaminé en passant par l’hormone de croissance, le scandale de l’amiante, et j’en passe beaucoup.

    Tous ces faits amènent indubitablement une complexification importante du monde dans lequel nous vivons, et les flots énormes d’informations liées à ces nouvelles connaissances nous submergent.

    Faut-il faire le choix de se simplifier la vie et d’ignorer ouvertement certains dangers ?

    J’en suis d’autant moins sûr, car de gré ou de force nous avons accepté de vivre dans une société industrielle, avec une offre de consommation pléthorique, et qu’il nous en faut malheureusement payer le prix.

    Le prix à payer est une adaptation permanente à de nouvelles choses, phénomène auquel nous ne sommes forcément préparés, et qui nous éloigne de plus en plus de la réalité que nous avons connus pendant des siècles, voire des millénaires.

    Faut-il pour autant fustiger ceux qui on milité en faveur de REACH, les lanceurs d’alarme en tout genre, ceux qui pensent que notre production de CO2 dépasse les capacités de recyclage de notre planète ?

    En réalité je crois que les problèmes se situent bien ailleurs.

    Imaginons que nous vivions dans une société où l’on puisse faire entière confiance à chacun, lui confier son enfant, écouter ce qu’il dit en sachant qu’aucun intérêt ne le fera nous raconter des bobards et que son souci premier est le bien être de chacun.
    Nous pourrions alors nous libérer définitivement des sujets qui ne nous passionnent pas et vivre l’esprit libre, sûr et certains que les problèmes seraient confiés à des gens passionnés, compétents.

    Nous ne vivons pas dans ce genre de société, nous le savons depuis longtemps et le découvrons un peu plus tous les jours, et cela nous angoisse : Nous avons peur d’être trompés, et restons vigilants, une vigilance épuisante.

    Imaginons maintenant que nous vivions sous l’égide d’un système économique et d’une justice juste et sereine : Aurions nous du souci à nous faire face à la conjoncture, peur pour nos emplois, serions nous angoissés pour l’avenir de nos enfants ?

    Nous ne vivons pas au sein d’un système économique pérenne orienté vers la sauvegarde des intérêts de l’individu et régi par une justice à la portée de tous et en tous points équitables. Nous le découvrons de plus en plus et nous vivons dans un sentiment d’insécurité à cause de cela.

    Je dois m’arrêter ici pour ne pas être trop long, mais vous avez bien compris que j’attribue bien nos peurs à la complexité grandissante du monde à notre système économique ainsi qu’à l’incapacité d’inculquer une éthique forte à chacun.

    Qu’on le veuille ou non, Mitterrand ou Sarkozi sont des hommes aux capacités hors du commun, puisqu’ils se sont hissé au niveau qui fut ou qui est le leur, mais ils n’en sont pas moins identiques à nous-mêmes : Ce sont des êtres humains (Et merci de me pas me lyncher pour ce dernier paragraphe).

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Economie G 20

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité