• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ranjo

un citoyen qui n'aime pas etre traité comme un demeuré par ceux censés en savoir plus sur un sujet ayant une autorité quelconque lorsque le mensonge, la dissimulation et l'argument d'autorité sont utilisés pour tromper et/ou dépouiller le citoyen de ses droits.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 97 35
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Ranjo 3 mars 2009 14:12

    au bout de trois post vous avez déjà oublié, un effet de la pollution electromagnetique ?

    je re-ecris ! j’ai mis du gras car vous semblez ne pas tout comprendre

    le double langage de l’OMS :
     

    quand l’OMS fait des recommandations concernant les plus gros pollueurs elle ne mentionne que les risques lié aux effets thermique de l’ICNIRP. soit 41Vm a 61V/m les braves experts n’on decelé aucun autre risque.

    Quand l’OMS fait des recommandations sur l’utilisation des dispostifs electroniques a usage medical elle fait d’autre recommandations sur les risques il faut respecter les normes.

    http://www.who.int/medical_dev... « Surveillance post-commercialisation Utilisation Elimination La sécurité et l’efficacité reposent en définitive sur l’utilisation correcte des dispositifs. Activités importantes : • Information préalable de l’utilisateur  » « Reconnaissance et utilisation des normes nationales et internationales »

     des test a 3V/m pas 2.5V/m ce serait grave , mais les gros pollueurs peuvent les arroser avec 61V/m .. 

     

    pour l’OMS y ’ a pas de risque avec 61V/m quand on parle de la telephonie mobile, on peut l’imposer aux habitants sans risques mais pour les appareil electroniques a usage medical a leur domicile il faut (les informer (sic) et respecter la norme qui dit qu’il doivent etre utilises dans un millieu ou le niveau ne depasse pas 3V/m

    un langage pour ceux qui sont exposés aux ondes electromagnetique un autre language pour ceux qui utilisent des appareils electroniques  il faudrait qu’ils se mettent d’accord avec eux meme !

     y a un risque a 3V/m mais y a pas de risque jusqu’a 61V/m craché juré c’est beau l’OMS, ils vous crachent a la figure.
    comment peut on se contredire de cette manière ? , ce qui fait le charlatan et le clown ce n’est pas son titre mais ses actes .



  • Ranjo 3 mars 2009 12:50

    celui qui se met des trucs sur la tete je sais pas ce qu’il ressent mais il n’impose pas un risque a autrui en le dissimulant , il y a des charlatant ceux qui vendent des gri gri anti ondes, il arnaquent mais ne mettent pas en danger la vie d’autrui .

    celui qui fait une enquete épidemiologique avec un niveau de pollution de 0,3V /m qui rend la conclusion au bout de 10 ans quand le niveau est de 3V/m et des frequences differentes et qui pretend qu’il n’y a pas de risque pour les 20 ans qui viennent avec 30V/m 

    c’est un charlatan ou un clown qui doit etre licencié pour tromperie aggravée.

    je suis mort de rire, vous parlez de science, ou de faire tourner les tables ?
     
    il n’ a pas de querelle d’electroniciens pour nous c’est clair les antennes relais peuvent provoquer des dysfonctionnements d’appareils electroniques (et donc tuer) et afin d’assurer la securité des utilisateur le niveau ne doit pas depasser 3V/m c’est ecrit dans les normes internationales, la loi oblige a prevenir ce risque , (directives CEM, articles l32 du code des p et T ), des milliers d’electroniciens font des essais tous les jours pour cela seul les clowns de l’expertise ne semblent pas le savoir.

    exemple dans l’automobile chez renault ou les niveaux sont extremement severes 30V/m pour la norme.


    j’attends vos explications depuis le début pourquoii les organismes officiels trouvent tous les limites thermiques et aucun les limites de compatibilite electromagnetique !!!! il y aurait queque choseea cacher ?

    (par une extraordinaire coincidence ne parler que de limites de 41V/m a 61V/m et dissimuler celle a 3V/m permet de faire croire que les antennes relais sont sans risques) 

    aucun appareil electronique vendu dans le monde pour etre utilisés en un lieu ou vivent des hommes n’a un niveau d’immunité compatible avec le niveau de pollution des limites thermiques que les charlatans veulent nous imposer en mettant en danger la vie d’autrui.








  • Ranjo 3 mars 2009 11:13

    les études épidémiologiques. c’est interessant dans certains cas mais il ne faut pas leur faire dire n’importe quoi.

    c’est bien pour etudier des phenomenes statiques , ou pour commencer a detecter un probleme mais il faudrait etre un guignol pour leur faire pretendendre a une absence de risques quand entre le relevé des evenement et la conclusion tiré il s’est ecoulé 10 ans et que la pollution a été multipliée par10 entre temps (avec d’autres frequences) en qu’on pretend l’appliquer pour le 20ans qui viennent ou on va encore la multiplier par N..

    c’est du charlatanisme

    soyons serieux 5 minutes ! en cas de conditions se degradant ca ne peut marcher que dans l’autre sens si un risque est detecté ce sera encore plus grave avec un millieu plus pollué 

     



  • Ranjo 3 mars 2009 09:25

    c’est la reponse a karg se "Un émetteur GSM, c’est 8 à 50wat."



  • Ranjo 3 mars 2009 08:54

     quelques remarques

    1°) les longueurs d’ ondes utilisées sont proches des dimensions d’organes humains donc des disparités enorme de propagation et de concentration des effets vont entrainer de fortes heterogeneite des effets. 

    2°) meme les experts les plus "cool pour l’industrie" admettent des non linearités dans le comportement des tissus (ce qui aura des consequences en cas de sources multiples (produits d’intermodulation) et de source modulées.

    3°) avec le nombre de source set leur croissance exponentielle : telephonie mobile (900,1.8Gz,2.1Ghz) wifi 2.4, et 5.8Ghz, wimax 3.7Ghz tetrapol 390Mhz, dvbH uWB jusu’a 6Ghz etc... on n’a meme pas fini les etudes sur lesexpositions a 900MHz que c’est 10 fois plus de porteuses differentes que l’on vous met dans la tronche et les test sur cette soupe électromagnétique n’on meme pas commencé.

    quand on a un résultat d’une floppée d’etude ca reflete l’etat d’il y a 10 ans on n’est pas sorti de l’auberge !!

    4°) tres peu d’etudes on été faites sur la peau alors que les limites thermiques augmentent avec la frequence car ne s’interesse qu’a l’echauffement profond et considerent que les ondes sont arretes par la peau d’ou les interorgations de Bernard Veyret dans le rapport d’activité 2005 du PIOM


    page 35
    « L’apparition prévue de nouveaux dispositifs grand public fonctionnant à des fréquences encore supérieures (jusqu’à 6 voire 10 GHz) risque de remettre en cause la dosimétrie telle qu’elle a été envisagée jusqu’à présent, aussi bien d’un point de vue conceptuel (pertinence de la notion de SAR à ces fréquences) que scientifique (validité des fantômes pour rendre compte de l’hétérogénéité des milieux vis à vis de ces longueurs d’ondes). »

    page 45

    « La peau est le premier organe exposé aux micro-ondes émises par les téléphones mobiles. En effet, tout comme pour le cerveau, un quart des radiofréquences émises par le téléphone est absorbé dans la peau. Cependant, elle n’a, contrairement au cerveau, fait l’objet que de peu d’attention. Or, avec le développement des technologies de communication sans fil, la fréquence porteuse des signaux augmente ; la conséquence en est une absorption de plus en plus grande des radiofréquences au niveau de la peau. »

    page 47 :

    « D’autre part, les communications sans fil évoluent vers l’utilisation de micro-ondes de fréquence de plus en plus haute (2450 MHz et plus). En termes biologiques, cela signifie que ces micro-ondes seront absorbées majoritairement par la peau et de façon moindre par le cerveau (dans le cas d’un terminal placé contre la tête). Avec ces nouveaux signaux, la peau devient donc la principale cible des radiofréquences. »

    Bernard veyret c’est pas vraimet un copain a Robin des Toits !!!

    Vu les limites des etudes (nombres de frequences utilisées simultanement et organes traité) et evolution de la pollution electromagnétique le principe de precaution doit etre appliqué en respectant une proportionnalité .

    rappellons que Robin des toits ou Priartem ne demandent pas d’interdire quoi que ce soit mais d’eviter les expositions inutiles, dans la pratique 10 % des antennes relais semblent concernées et certaines peuvent diminuer leur puissance d’autre reorienter les antennes afin de baisser les niveau d’exposition ce sont les pollueurs qui ne supportant aucune contrainte (allez dans une reunion publique) qui placent le débat sur le mode tout ou rien et il y en a sur ce site qui tombent dans le panneau.

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès