Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Après Totnes, voici Feldheim !

Après Totnes, voici Feldheim !

Après Totnes, en Angleterre, première commune alternative, ayant tourné la page des énergies dangereuses et sales, voici, chez nos voisins d’outre-Rhin, une nouvelle commune à suivre le bon exemple : Feldheim

Les 150 habitants de ce village, situé au sud–ouest de Berlin, sont chauffés à l’énergie éolienne, au bois, au fumier, pailles de refus, et il est le premier à avoir entièrement basculé vers les énergies propres et locales.

Comme l’explique le responsable de la coopérative énergétique locale, Werner Frohwitter, son village n’a plus à payer les 160 000 litres de pétrole et «  l’argent ne va plus à des cheikhs arabes ni à Vladimir Poutine. Désormais, il reste ici  ».

Pour y arriver, il a fallu emprunter bien sur aux banques, et obtenir des subventions, mais tous les habitants de Feldheim y trouvent leur compte.

Totalement autonome en énergie, il a obtenu en 2010 le prix de village bioénergétique décerné par le ministère allemand de l’agriculture.

99% de l’énergie éolienne, et la totalité de la production du parc solaire, installée sur une ancienne base soviétique, est revendue au réseau national. lien

À part le champ d’éolienne, une usine de biogaz, alimentée par du fumier (et du maïs) produit chaleur et électricité, et une petite centrale à biomasse brûle les déchets forestiers.

Les éoliennes de Feldheim, légèrement à l’écart de la commune, occupent un terrain de 86 hectares, avec une capacité correspondant aux besoins de 40 000 foyers.

Quant à l’unité de méthanisation, elle récupère le lisier des 600 cochons de la porcherie et produit 4 millions de Kilowattheure depuis 2008, et assez de chaleur pour chauffer la porcherie, 2 PME et la quasi-totalité des habitations du village. lien

Bien sur, le reste de l’Allemagne n’est pas sortie d’affaire pour autant, mais l’année 2014 a vu pour la première fois, les énergies propres dépasser en production les énergies sales, et fossiles.

Et pourtant, alors que l’Europe entière, petit à petit, tourne le dos au nucléaire, la France de Ségolène Royal dans la droite ligne de celle de Nicolas Sarközi s’entête dans la voie mortifère du nucléaire, et vient d’annoncer que le miracle énergétique s’appellerait EPR. lien

Après avoir favorisé la relance de la consommation d’électricité, donc du nucléaire, en faisant une couteuse promotion des voitures électriques, elle vient d’annoncer : « il faut programmer la construction d’une nouvelle génération de réacteurs qui prendront la place des anciennes centrales lorsque celles-ci ne pourront plus être rénovées »…

Sauf que, d’une part, elle oublie que c’est déjà le cas, et que ces vieilles centrales ne peuvent être rénovées, les cuves en étant l’un des éléments les plus fragiles, et ceux qui ont été le plus exposés.

Certaines d’entre-elles sont fissurées, et il est impossible de les changer, mais on sait déjà que la facture imposée par un minimum de réparations s’élèvera à 200 milliards, loin des 55 milliards annoncés.

Ces fissures de cuves sont fragiles comme du verre, suite aux énormes pressions dont elles sont l’objet, aux irradiations constantes, et la démonstration d’Arnie Gundersen est particulièrement éclairante. lien

C’est le syndrome de la fragilisation neutronique.

Nos voisins britanniques, devant la menace que faisaient courir ces fissures, ont déjà arrêté de nombreux réacteurs nucléaires. lien

D’ailleurs, après l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, et quelques autres, l’Autriche veut bannir le nucléaire du plan Juncker. lien

Quant à « la nouvelle génération de réacteurs », elle existe déjà, avec les EPR, mais on sait déjà que la filière est un échec.

Un échec technique, et surtout un échec financier, responsable de la débâcle financière d’Areva, l’entreprise ne tenant la tête hors de l’eau que grâce à l’état qui détient la grande majorité des actions, et qui en bouchant les trous, vide les poches des français, par impôts et taxes interposés.

La chute est sévère : l’action qui était de 82 euros se retrouve aujourd’hui à 9 euros, soit une perte de 90%...

L’EPR finlandais a montré la voie, triplant son budget de départ, repoussant continuellement la date de mise en service, et les dépassements de prix du chantier sont, par contrat, à la charge d’Areva…et donc de la France…il s’agit déjà de près de 6 milliards que nos impôts vont payer. lien

Le journaliste économiste indépendant Thierry Gadault évoque cette punition que tous les français vont être obligés de subir, parce que, dit-il : « EDF a eu les yeux plus gros que le ventre  ». lien

l’EPR de Flamanville a suivi le même chemin, et la facture est passée de 2,8 milliards à près de 10 milliards aujourd’hui alors que la mise en service, prévue pour 2012 est pour l’instant repoussée à 2019.

Et puis, ne serait-ce oublier que l’ex-président avait eu en 2008 la même posture et fait les mêmes déclarations.

C’était le 25 septembre 2008 : « le remplacement de nos centrales nucléaires par les centrales de la nouvelle génération sera accéléré ».

Oubliée donc manifestement la promesse hollandaise de réduire la part du nucléaire en France…

Rien de bien nouveau sous le soleil…

Sauf que, d’après les experts les plus pointus, nous sommes réellement en danger d’un accident majeur, puisqu’ils considèrent que l’on peut classer en 3 phases le fonctionnement d’un réacteur nucléaire : la 1ère phase est lors de la mise en service, il y a un risque élevé d’incidents du fait de « maladies d’enfance » et de la manipulation encore inconnue des installations.

La 2ème phase constitue la situation la plus sûre et s’arrête aux alentours de la 20ème année.

Par la suite la courbe des incidents et accidents s’élève drastiquement…

Malgré tout, l’ASN (autorité de sureté nucléaire) vient d’autoriser le fonctionnement du réacteur n°5 de Bugey jusqu’en 2022…à cette date, ce vieux réacteur aura 43 ans. lien

Son enceinte de confinement fuit de tous les cotés… mais ça n’a pas eu l’air d’émouvoir l’ASN

Ajoutons pour la bonne bouche qu’il y a eu récemment, à Bugey, le 9 janvier, une fuite de tritium, produit dont la toxicité est largement sous-évaluée, puisque s’il est absorbé par l’organisme, il pénètre alors dans l’ADN des cellules, (lien)…une fuite avait déjà eu lieu en 2012, fuite pour laquelle le parquet de Bourg en Bresse avait décidé d’engager des poursuites, d’autant que lors d’un prélèvement en octobre, le niveau de tritium avait été mesuré à 200 Bq/l contre 8 Bq/l habituellement. (lien

La raison de cette fuite est vraisemblablement due à l’utilisation d’une canalisation généralement non utilisée par EDF, mais suite aux avaries connues par la centrale au printemps 2012, elle avait été sollicitée, ce qui aurait provoqué la fuite dans l’environnement.

Ce ne sont pas de très bonne nouvelles pour les 1 324 637 habitants de l’agglomération lyonnaise, lesquels ne sont qu’à une trentaine de kilomètres de cette centrale nucléaire, et qui, en cas d’accident majeur, seraient aux premières loges.

Mais revenons aux énergies propres.

on sait déjà depuis le mois d’aout 2014 que l’énergie solaire est compétitive, et s’il faut en croire Jean Pierre Farandou, le PDG du groupe Kéolis, que le solaire est une énergie déjà rentable, et il en veut pour preuve le fait que la société saoudienne Acwa Power a remporté un appel d’offres en proposant un prix de 48 euros le MWh (mégawattheure) pour un parc solaire photovoltaïque. lien

Dans le même ordre d’idée, Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez confirme la baisse du coût de production de l’électricité solaire, et qu’elle devient moins chère que celle produite par le nucléaire, le charbon, ou le gaz. « Même en France, l’écart a été divisé par 3 en quelques années », témoigne-t-il.

Thierry Lepercq, PDG de Solairedirect enfonce le clou, expliquant : « l’augmentation régulière des rendements des cellules photovoltaïques, qui pourraient encore s’améliorer dans les 10 ans qui viennent. Ensuite, les couts des modules nécessaires à la production de l’énergie solaire ont été divisés par 6 depuis 2008. Enfin, les coûts de financement ont été réduits de moitié, car les investisseurs considèrent ce secteur comme peu risqué sur le long terme ».

Mais voilà, alors que nos voisins transalpins couvrent déjà 10% de leurs besoins avec le solaire, cela ne représente qu’un petit pourcent dans notre pays…qui, continue à s’enfoncer dans le déni, en favorisant l’énergie nucléaire, au grand dam de Yannick Jadot, député européen qui considère qu’il s’agit d’un sabotage des renouvelables. lien

Pourtant, droite dans ses bottes, Royal, dans la plus totale contradiction, continue d’affirmer « sortir du tout nucléaire », et « accélérer la montée en puissance des énergies renouvelables ».

En ces temps d’agitation terroriste, alors que des drones non identifiés continuent de survoler les centrales nucléaires, la sagesse ne serait-elle pas d’en finir avec cette énergie obsolète et dangereuse qu’est le nucléaire ? lien

Comme dit mon vieil ami africain : « un peuple sans culture est un homme sans parole ».

L’image illustrant l’article vient de paperblog.fr

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

La France a peur

Un nucléaire pourtant si sûr

Le caillou dans la chaussure

Nucléaire la cible terroriste

Energie, la facture sera salée

Tchernobyl sur seine

Nucléaire la cible terroriste

Entre fusion et confusion

Nucléaire, de la fission aux fissures

Un avenir radieux ou irradié

Nucléaire, explosion des prix

Ce cher nucléaire

Sans transition, la chute !

L’énergie en partage

Il y a ceux qui nous pompent l’air…

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

Au pays du soleil, le vent !

De l’eau dans le gasoil

Roulez, roulez, petits plastiques

Faire le plein avec du vide

MHD, l’énergie cachée du futur

Quand les ordures se changent en or

Vive l’énergie positive

Sortir en douceur du nucléaire

Du pétrole sous les sabots

Energies propres en Suède

De la fuite dans les idées

L’imagination au pouvoir

Tel un avion sans kérosène

Rouler malin

D’autres énergies pour sortir de la crise

Au chaud sur la terre de glace

Simple comme l’eau chaude

Témoignage sur le photovoltaïque en France

Le plein de cochon à la pompe

Le nucléaire dépassé par des cochons

Qui a tué Stan Meyer

Déchets, de l’or dans nos poubelles

En France on a pas de pétrole, et pas d’idées non plus


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


    • scalino scalino 16 janvier 2015 18:54

      Vous devriez milité contre l’arret du soleil cabanel cet immonde réacteur a fusion nucléaire géant duquel provient toute vos énergie renouvelables que vous cités smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2015 19:09

        scalino

        vous avez tout à fait raison.
        une bonne partie des énergies propres viennent du soleil, et heureusement que notre planète est entourée par un bouclier magnétique qui nous protège des radiations nucléaires du soleil.
        c’est d’ailleurs l’une des raisons avancée lorsque les médias nous conseille, au début de l’été, à ne pas trop s’exposer au soleil... un cancer de la peau est vite arrivé.
         smiley
        je profite de l’occasion pour vous signaler qu’il y a une grosse brèche dans le bouclier évoqué plus haut...brèche manifestement liée aux folles activités humaines....et qui du coup nous met en danger.

      • scalino scalino 16 janvier 2015 19:57

        Comme on nous conseille de s’exposer au soleil car le manque d’exposition est néfaste aussi .

        Le trou de la couche d’ozone vous ne m’apprenez rien et tous le monde en a entendu parler meme si ce n’est plus a la mode (semble etre stabilisé ) .

      • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2015 22:42

        scalino

        manifestement pourtant, je vous apprend quelque chose...
        je n’ai pas évoqué le trou dans la couche d’ozone... mais la brèche dans le bouclier magnétique qui nous protège de l’activité nucléaire du soleil...
        à votre service.
         smiley

      • Attilax Attilax 16 janvier 2015 22:47

        Oui, l parait qui’ils font pas mal joujou avec la stratosphère en ce moment (projet HAARP et équivalent russe).


      • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 08:52

        Attilax

        je ne sais pas si on connait l’origine de cette brèche dans le bouclier magnétique, mais l’hypothèse Haarp n’est pas à écarter...

      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 16 janvier 2015 19:30

        Jouratous,
        beaucoup de ceux qui continuent à pousser aveuglément sur le champignon nucléaire semblent ignorer qu’il faut 33 ans pour cumuler à raison d’un euro à la seconde la somme d’un seul milliard...
        ce qui veut dire qu’on ne peut pas boucher le trou budgétaire utile à amortir la dépense ( y compris de démantèlement ) sans mettre à contribution automatique l’ensemble de l’humanité pour des siècles...ce qui revient à un esclavage forcé pour vos ascendants. Pensez y et prenez une bonne révolution pour la nouvelle année.


        • scalino scalino 16 janvier 2015 19:58

          Fichtre il est fort bill gates avec ces 60 milliards personnels en largement moins de 33ans smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2015 22:43

          lisa

          bonne approche très pédagogique, 
          merci
           smiley

        • Homme de Boutx Homme de Boutx 17 janvier 2015 14:54

          Il me semble que vous oubliez le spectre de l’esprit de serre du CO2 qui est dans tous les discours des réchauffistes nucléophiles !

          Pourtant le nucléaire, avec un rendement de 25 % c’est 1 radiateur dans le salon et 3 dans le jardin ! et comme la France se réchauffe deux fois plus vite que la planète, c’est forcément à cause du nucléaire !

          http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/2015-conference-sur-le-climat-en-162039

          ça explique pourquoi mon article se trouve dans les oubliettes de l’Europe ainsi les passages systématiques de la force de frappe sur mon toit !


        • sls0 sls0 17 janvier 2015 21:03

          Un réacteur met 0,02 seconde pour avoir son euro si je multiplie sa puissance par le prix du kwh le moins cher du marché. Pour une meilleure compréhension il faut employer les mêmes ordres de grandeurs. C’est plus 33 ans, c’est moins d’un an.

          Pour ce qui est d’une révolution, vu la moyenne d’âge en Europe, j’y crois pas de trop.
          Quand on voit la Grèce avec un âge médian à peu près équivalent à la France à qui on offre un retour au moyen âge social qui ne bouge pas trop malgré un tempérament plus méditerranéen, ça laisse songeur.


        • tf1Groupie 16 janvier 2015 20:34

          Cabanel qui nous refait le coup des communautés hippies des années 70.

          Ces gens qui combattaient le consumérisme pour, au final, faire le monde dans lequel nous vivons.

          Ce village de 150 habitants n’est en rien représentatif des solutions qu’il faut trouver pour un « village de 8 milliards d’habitants ».


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2015 22:44

            tf1

            ce qui se fait à l’échelle de 150 habitants est parfaitement reproductible à l’échelle mondiale.
            le village est simplement plus grand... 8 milliards d’habitants.

          • gaijin gaijin 17 janvier 2015 07:52

            tf1
            un détail avait été oublié dans les années 70 : avant de changer le monde il faut changer l’homme
            mais en effet dans le cas de certains ce n’est pas gagné ....


          • julius 1ER 17 janvier 2015 11:31

            encore un irradié qui nous promet un avenir radieux dans les radiations !!!!!!!!!


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 janvier 2015 23:56

            Bonjour Olivier,
            .
            4 villes ont été désignées par le gouvernement britannique pour devenir des « éco-villes. »
            http://www.enerzine.com/14/8118eco-villes-en-projet-au-royaume-uni+.html
            .
            La liste des 5 pays les plus écologiques au monde
            http://www.transpoco.com/fr/2014/03/06/les-pays-les-plus-ecologiques-au-monde/
            Dommage que la France n’y figure pas ...
            .
            Et voici une technologie très prometteuse pour stocker les surplus de l’énergie produite par des éoliennes et les fermes solaires :
            Production de méthane à partir d’hydrogène du vent et de CO2 de stations d’épuration
            http://www.bioenergie-promotion.fr/24904/production-de-methane-a-partir-dhydrogene-du-vent-et-de-co2-de-stations-depuration/
            .
            Une vidéo à regarder :
            https://www.youtube.com/watch?v=THt_WVAlbV4
            .
            Ce système prometteur produit avec le surplus de l’énergie solaire voire l’énergie du vent l’hydrogène qui est combiné avec le CO2 par un processus de catalytique donc la difficulté réside dans la maitrise de température pour avoir un rendement élevée, technique désormais maitrisé pas les allemands.
            .
            Les allemands travaillent farouchement à pousser le rendement du catalyseur au maximum ... on attend les premiers systèmes à la fin de l’année 2015 ...
            http://www.polenum.com/politik_energie_umwelt_meinung/methan-speicher-fuer-haushalte-energiespeicher-wasserstoff-co2/
            .
            Le rendement actuel de la production de méthane se situe actuellement entre 92% à 95% dans un « centre d’essai » en Bavière (Allemagne) !
            http://www.wingas.com/mediathek/gaswinner/aktuelles-heft-lesen/der-speicher-meister.html
            .


            • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 07:06

               eau du robinet,

              merci de ce post plein de renseignements et qui complète parfaitement l’article.

            • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 07:11

              @ tous

              l’allemagne s’inquiète de nos vieilles centrales
              sur ce lien

              • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 08:03

                @ tous

                voila ce que ségolène royal sort de sa manche : astrid, le nouveau réacteur français...
                prix estimé 5 milliards d’euros
                ça s’appelle du foutage de gueule.
                sachant que l’epr était estimé à 3 milliards, et qu’il atteint les 10 milliards aujourd’hui, alors qu’il n’est pas terminé...on peut logiquement évoquer le prix futur de cet astrid : 15 milliards d’euros
                par ces temps de crise, ça fait mauvais genre, non ?
                imaginez ce qu’on pourrait faire avec ces 15 milliards dans le domaine des énergies propres ?
                l’article est sur ce lien

                • Fourmi Agile Fourmi Agile 17 janvier 2015 09:48

                  J’aime bien les énergies sales et dangereuses dont parle Cabanel, au sujet du nucléaire.

                  Combien de morts avec le nucléaire depuis 50 ans ?

                  Vous ne pourrez pas arrêter l’évolution Cabanel.
                  400 centrales en projet dans le monde, dont une dizaine en France.
                  Don Quichotte, vous vous battez contre des moulins à vent.

                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 10:36

                    fourmi agile

                    Don Quichotte dites vous ?
                    à savoir lequel des deux, de vous ou de moi, est Don Quichotte.
                    relisez bien l’ouvrage... Don Quichotte avait la particularité de charger les moulins à vent... les éoliennes en fait...et jusqu’à preuve du contraire, je défend justement ces belles éoliennes...alors que vous, que faites vous ? vous les chargez, la lance en avant.
                    sacré Don Quichotte fourmi agile.
                     smiley
                    plus sérieusement, vous posez la question des morts depuis 50 ans ?
                    les chiffres varient suivant qu’ils viennent des lobbys pronucléaires ou d’experts indépendants.
                    ainsi l’AIEA (agence internationale de l’énergie atomique), qui, comme chacun sait fait la promotion du nucléaire, elle assure que seulement 30 personnes sont mortes par syndrome d’irradiation...
                    ce qui pourrait faire sourire si la réalité n’était pas si dramatique.
                    en effet, 600 000 « liquidateurs » sont allés sur le site pour nettoyer ce qu’ils pouvaient au dépens de leur vie:je vous rappelle que sur le toit se dégageaient entre 10 000 et 12 000 rontgen ^par heure, sachant que la dose mortelle est d’a peu près 400 rontgen en une année...lien
                    pas besoin j’imagine de vous faire un dessin sur le destin de ces hommes, ce qui explique l’étude faite par l’université de New york, qui estime le nombre de morts dus à tchernobyl à un chiffre situé entre 600 000 et 900 000 morts. lien
                    et puis est venu Fukushima... à Tchernobyl, un seul réacteur avait fondu, et il a finalement été neutralisé...à Fukushima, il y a 3 réacteurs en fusion qui continuent à relacher leur poison.
                    alors, combien de morts à venir ?

                  • julius 1ER 17 janvier 2015 11:33

                    encore un irradié qui nous promet un avenir radieux dans les radiations !!!!!!!!!

                    @fourmi

                  • gnozd 17 janvier 2015 11:43

                    C’est les nigériens qui vont être contents. Grace à cette belle évolution dont vous parlez, leur pays va être définitivement zigouillé, les populations déplacées, etc...

                    Au fait, ils étaient pas très contents, d’ailleurs, les nigériens, de la dernière couverture de Charlie...

                    Mais je suis sûr que vous pendez que ça n’a aucun rapport...


                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 11:46

                    gnozd

                    en effet, j’ai du mal à voir le rapport entre mon article et les nigériens ?
                    si vous voulez parler des mines d’uranium, ce serait au contraire un bienfait pour eux. tout d’abord, l’argent récolté va, comme on s’en doute, dans la poche de quelques élus de haut rang, et ensuite, cette exploitation provoque une intense pollution dont ce pays se passerait bien.

                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 13:33

                    jarnicoton

                    vous ne décevez jamais.
                    hier j’étais un soixante-huitard attardé...mais depuis le massacre de Charlie, vous êtes gêné aux entournures, et me voila devenu un écolo bobo...
                    bien pratique pour évacuer les questions qui fâchent, puisque ça vous évite d’y répondre.
                    une lâcheté de plus.
                    mais c’est votre problème.
                    quand à la richesse via l’extraction de l’uranium, et qui devrait logiquement enrichir les africains dans leur ensemble, vous savez comme tous qu’elle va dans les poches de quelques potentats africains...
                    mais ça vous est difficile de l’admettre, et puis dans le fond je m’en tape un peu, c’est juste un problème éventuel de vous et de votre conscience.
                    allez en paix.
                     smiley

                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 14:27

                    jarnicoton

                    quelle mauvaise foi !
                    le premier lien explique certaines choses...
                    et l’autre lien explique le nombre de morts...
                    mais une fois de plus, en parfait don quichotte, vous tentez d’égarer le lecteur.
                    impayable.
                    quel clown !
                    smiley

                  • Armelle 17 janvier 2015 13:21

                    Un sujet qui donne le sourire ! merci Olivier.

                    Et dans ma lecture quotidienne des infos, je trouve qu’il tombe assez bien. Je me demandais depuis qqes jours quelle info pourra ENFIN supplanter le couillon de Charlie, vous savez le... « je suis con » de la semaine passée...mais qui ne semble d’ailleurs pas se lasser ; Bon je le sais, ce ne sera pas Feldheim et c’est bien regrettable !!!
                    Il y en a donc, à côté de chez nous qui ont choisi de « penser » plutôt que « dépenser » !!! 

                     

                    • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 16:48

                      Armelle

                      merci !
                      oui comme tu le dis si bien, ils ont choisi de dépenser au lieu de penser...
                      une phrase qui irait comme un gant dans le répertoire de mon vieil ami africain.
                       smiley

                    • Spartacus Spartacus 17 janvier 2015 13:29

                      L’énergie, le marché soviétique.....

                      Vous avez voulu un marché « réglementé » ou l’état interventionniste s’occupe de tout ?

                      Le pétrole baissé ? Il a diminué de moitié en un an ?
                      Et bien avec les nucléo-étatistes qui ont complaisamment obligé à,parier tout sur le nucléaire sans laisser le marché libre et sa compétition décider du meilleur marché, vous ne pourrez pas en profiter.
                      Avec les écolos-étaistes qui ont obligé a acheter des éoliennes hideuses, et des panneaux solaires à rendement minable à couts de subventions étatiques, vous n’en profiterez pas non plus.

                      Marché réglementé = marché au mains de lobbys = décisions politiques d’achats de clientèles avec l’argent de la collectivité.

                      Nucléaire ou écolos la face cachée de la connivence d’état contre l’intérêt économique des individus. 

                      Maintenant en matière d’énergie, la facture d’électricité composées de taxes pour subventions pour bobos écolos et de coûts nucléaires de production nous interdit d’aller vers une énergie peu chère (le pétrole) et laisser les gouttes de pétrole qui restent aux autres pays qui en profiteront.....

                      • Armelle 17 janvier 2015 13:59

                        La baisse du pétrole ne peut être qu’ephémère puisqu’elle est le fruit de la bonne stratégie des magnats du golf voyant venir le gaz de schiste comme un terrible concurrent de leuur seul et unique richesse.

                        Leur but est donc de cibler à terme un prix moins cher que le coût d’extraction du gaz occidental
                        S’ils y parviennent, nous achèterons 10 euros le litre de carburant...
                        Elle est pô belle la vie !!!

                      • Spartacus Spartacus 17 janvier 2015 16:26

                        @Armelle


                        Personne ne sait si la baisse sera éphémère. Le monde a compris que maintenant on pouvait creuser plus profond. 
                        Et si le cours remonte, les occidentaux creuseront toujours plus profond.

                        Les plus malins sont les Suisses qui disposent de la capacité de stockage. 

                        Ils achètent l’énergie nucléaire Française et éolienne Allemande la nuit à 0.03cts. 
                        Avec ils remplissent avec leurs pompes leurs barrages. Et ils revendent le jour à 0.23cts à la France et l’Allemagne l’énergie qu’ils ont besoin le jour....

                        Pas besoin d’éolienne ni de centrales nucléaires chez les pragmatiques....
                        La valeur ajoutée c’est le stockage. Ces débats sur la méthode de production sont dérisoires.

                      • Armelle 17 janvier 2015 16:55
                        Spartacus
                        Le prix du pétrole brut baissera tant que les occidentaux exploiteront le gaz de schiste
                        Les détenteurs de gisements sont encore bénéficiaires à hauteur de 20 euros le baril alors vous pensez !!! ils en ont encore sous pied. Et quand Obama et les autres clowns constateront que ce pétrole est moins cher que leur saloperie de gaz de schiste, et bien...
                        Et pour ce qui est des suisses je suis bien d’accord avec vous
                        Nous, bons couillons de français, sommes restés sur nos 30 glorieuses, sur notre force de l’après guerre, imaginant sans doute que la ptite histoire allait perdurer indéfiniment, et sans devoir se remettre en question !!! Et ce n’est pas avec ses gouvernements gôchistes, prônant l’état providence et qui anéantissent jusqu’à plus rien les richesses du secteur marchand, nous ne sommes alors pas prêts d’en sortir !!! tant que ces spychopathes et leur troupeau d’assistés ne comprennent pas que le liberalisme fabrique la « responsabilité individuelle » et la création, on restera dans la merde.
                        Ils n’ont pas non plus remarqué que, par ex, la machine à laver qu’il vienne d’acheter est un pur produit du capitalisme, autrement dit ; Tout et son contraire !!!


                      • soi même 17 janvier 2015 14:20

                        @ Tous et plus particulièrement aux bien pensants de tous poils, lissez cela

                        ( Comprenez bien qu’on ne peut pas établir un ordre social tel que l’exige la situation actuelle sans prendre conscience de la chose suivante : cet ordre social est lié au fait que l’homme lui-même se reconnaisse dans sa relation à l’élément social. On peut dire que, de toutes les connaissances,
                        celle de l’être humain est la plus difficile, c’est pourquoi dans les anciens mystères le « connais-toi toi-même » fut fixé comme le but le plus élevé de la quête de la sagesse. La grande difficulté pour l’homme d’aujourd’hui est de comprendre tout ce que le cosmos anime en lui, tout ce qui agit en lui.
                        Il préférerait s’imaginer lui-même de la manière la plus simple possible, parce que, aujourd’hui précisément, il est devenu très paresseux dans son penser, dans ses représentations. Mais l’être humain n’est justement pas un être simple, et surtout pas sur le plan social. Et ce n’est certes pas l’arbitraire dans les représentations qui peut faire quoi que ce soit contre cette réalité. Car dans ce domaine, l’homme est un être qu’il voudrait infiniment ne pas être, il préférerait de beaucoup être différent. On peut dire qu’en réalité l’être humain s’aime terriblement lui-même. Il s’aime vraiment
                        beaucoup, c’est incontestable. Et c’est cet amour de lui-même qui fait que la connaissance de soi devient source d’illusions. Ainsi l’homme ne veut pas s’avouer qu’il n’est un être social que pour moitié, et que pour l’autre, il est un être antisocial. )

                        Extraits : Les exigences sociales fondamentales de notre temps
                        QUATRIÈME CONFÉRENCE 6 DÉCEMBRE 1918 de RT

                         peut t’être ? , en tous cas je l’espère pourrait nous faire sortir de nos tranchés et peut être ?, nous allons retrouvés un dialogue autre que celui de l’engueulade professoral de coq de bruyère !


                        • Homme de Boutx Homme de Boutx 17 janvier 2015 14:52

                          Il me semble que vous oubliez le spectre de l’esprit de serre du CO2 qui est dans tous les discours des réchauffistes nucléophiles !

                          Pourtant le nucléaire, avec un rendement de 25 % c’est 1 radiateur dans le salon et 3 dans le jardin ! et comme la France se réchauffe deux fois plus vite que la planète, c’est forcément à cause du nucléaire !

                          http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/2015-conference-sur-le-climat-en-162039

                          ça explique pourquoi mon article se trouve dans les oubliettes de l’Europe ainsi les passages systématiques de la force de frappe sur mon toit !


                          • julius 1ER 17 janvier 2015 16:04

                            C’est le syndrome de la fragilisation neutronique 


                            je m’aperçois que ce genre d’argument a du mal à être perçu par le public.....on est vraiment dans le déni .....comme si les centrales avaient été construites pour durer 1000 ans !!!
                            je suis d’accord avec toi Cabanel et d’autant plus d’accord que comparé aux coûts du nucléaire,les énergies alternatives sont les seules pour nous sortir de l’impasse qu’est le nucléaire.......
                            .voir les propositions de Ségolène R...sur l’EPR et le nucléaire en général où l’on continue dans le mensonge et l’omission mais ici en France le nucléaire touche au sacré voir religieux avec ses dogmes ........
                            on ne peut pas avoir un dialogue serein sur le nucléaire en France pour la simple et bonne raison que le noeud gordien originel est la création gaulliste de la force de frappe .... et que pour rentabiliser l’énorme dépense militaire que cela représentait et représente, eh bien on a trouvé une application civile que sont les centrales nucléaires, d’ailleurs le glissement sémantique n’est en rien dû au hasard........à l’origine on parlait de centrales atomiques !!!!!!!!!!



                            • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 16:50

                              Julius

                              oui, exactement ça !
                              sans compter qu’astrid, voulu par ségolène, n’a rien de révolutionnaire, c’est un remake du tristement célèbre « super »phénix, dont on sait le lamentable échec !!!
                              mais les leçons sont manifestement oubliées.
                               smiley

                            • olivier cabanel olivier cabanel 17 janvier 2015 17:40

                              @ tous

                              c’est une suggestion que j’ai fais récemment lors d’une réunion ...
                              un maire est tenu de prévenir d’un danger, d’un risque, comme par exemple lorsqu’il fait apposer un panneau « eau non potable »... pour une fontaine.
                              on sait aujourd’hui le risque que représente la proximité d’une centrale nucléaire pour les habitants dans un rayon d’au moins 30 km autour du site.
                              j’ai donc lancé l’idée de demander aux maires des communes voisinant une centrale nucléaire, de mettre un panneau a l’entrée et à la sortie de la commune : « attention, vous entrez dans une zone d’exclusion en cas d’accident nucléaire majeur »...et au cas ou le maire ne le ferait pas, il porterait la responsabilité de ne pas avoir prévenu les habitants de la commune...laissant ainsi aux citoyens de prévenir les autres concitoyens en mettant en place une telle information.
                              à méditer pour ceux qui habitent près d’une centrale nucléaire.
                               smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès