Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Fukushima, l’en pire Japonais

Fukushima, l’en pire Japonais

Monopolisés par les élections, les médias ont fait l’impasse sur le nucléaire, et surtout, sur les rebondissements de la situation japonaise qui empire de jour en jour.

C’est le 22 avril que la situation s’est dégradée encore plus au Japon, puisqu’un incendie et une explosion rendent la situation à Fukushima toujours plus intenable.

Suite à l’incendie qui s’était déclaré vers le 18 avril, dans une installation industrielle nucléaire japonaise, site dans lequel est stocké de l’uranium appauvri, une explosion s’est produite le 22 avril à 8h00, provocant la mort d’un ouvrier de l’usine, en en blessant 11 autres.

Ce n’est qu’à 17h15 que cet incendie a été finalement maitrisé.

Le black out médiatique a donc bien fonctionné, et à cet instant, on ne sait pas si une pollution radioactive s’est dégagée du site. lien

Récemment, une nouvelle fuite d’eau hautement radioactive s’était échappée d’une cuve de la centrale dévastée, direction l’Océan Pacifique. lien

Dans les colonnes de « Rue 89 », Thierry Jacolet a pu interviewer l’un des liquidateurs de Fukushima qui évoque carrément « l’enfer  ».

Ce travailleur, qui risque sa place s’il s’adresse aux médias, à tout de même dans cet entretien fait un rapide bilan de la situation : 3000 liquidateurs kamikazes interviennent jour après jour sur le site, afin de tenter de décontaminer la centrale, ou de refroidir les réacteurs, et les 1000 cuves installées sur le site contiennent déjà plus de 100 millions de litres d’eau très radioactive.

Ces sous-traitants sont mobilisés plus longtemps que la raison ne le permet, l’administration ayant relevé le plafond de la limite d’exposition de 20 mSv/an à 250 mSv/an.

L’interviewé, qui a déjà encaissé 20 mSv en moins d’un an, connait l’importance du danger, précisant : «  je sais que c’est hyper radioactif. Parfois, j’ai encore peur. C’était surtout le cas au début. Maintenant le danger fait partie de ma vie. Peut-être que dans 5 à 10 ans, je sentirai les effets.  » lien

Luc Oursel, président du directoire d’Areva n’est pas rassuré et le fait savoir dans un article paru le 23 avril 2012.

Même s’il est convaincu à tort que la France est une référence « non seulement industrielle, mais aussi institutionnelle » il semble oublier les zones d’ombre qui entoure chaque « incident » nucléaire français, et les lenteurs de réaction, autant que d’information. lien

On sait que des balises ont été installées un peu partout dans le secteur de Fukushima dans lequel Tepco voudrait avoir en vain une irradiation inférieure à 10µSvh.

En effet, si la balise de West Gate est juste en dessous de la barre (9 µSvh), celle de Main Gate affiche 25 µSvh, et celle de Main Building franchit un nouveau « record » avec 255 µSvh.

Ces chiffres hors normes sont pourtant sujets à caution, puisqu’on apprend que Tepco a protégé les balises par un blindage, lequel à fait diviser par 5 les valeurs de radioactivité, ce qui ne devrait pas être la fonction d’une balise, celle-ci étant censée afficher la réalité de la pollution. lien

En attendant, la presse étrangère nous informe que le Japon envisage maintenant un plan d’évacuation de 40 millions de personnes, ce qui serait la plus grande migration d’être humains depuis les années 30, lorsque Staline avait forcé des dizaines de millions de personnes à occuper les régions extrême-orientales Russes. lien

Dans la foulée, on peut s’intéresser aussi aux installations nucléaires françaises, pour lesquelles Jean Marc Royer, pour l’ASN (Autorité de sureté nucléaire) a produit un rapport accablant : après avoir constaté que, concernant les dangers relatifs aux inondations, EDF est appelée à « revoir sa copie », que pour ce qui est risques liés aux séismes, l’ensemble laisse à désirer, demande que soit rendu conforme l’ensemble des installations nucléaires pour ce qui est du danger lié à la perte des alimentations électrique.

Du coté de la « gestion des accidents graves », l’ASN a noté d’un zéro pointé tout ce qui la concerne.

Le rapport complet est sur ce lien.

La dissimulation n’est pas l’apanage du Japon ou de la France, puisque ce n’est que récemment que l’on a appris l’accident nucléaire survenu en début d’année dans la centrale nucléaire de Kori, en Corée du Sud, pays dans lequel on compte déjà 23 réacteurs nucléaires, et qui envisage d’un construire 10 nouveaux.

C’est lors d’un exercice de basculement d’alimentation sur un groupe électrogène que celui-ci s’est arrêté sans raisons, isolant le réacteur de toute source d’alimentation électrique pendant 12 minutes, provoquant fatalement une montée en température. lien

Pour revenir à Fukushima, on voit donc que la « déclaration d’arrêt à froid » a du plomb dans l’aile, et que la situation continue d’empirer, malgré les silences et les mensonges, car comme dit mon vieil ami africain : « n’accepte pas le poison de celui qui t’a offert du miel ». 

 

L’image illustrant l’article provient de « fukushima-diary.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

Ce cher nucléaire

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Fukushima, les limites du cynisme

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (125 votes)




Réagissez à l'article

375 réactions à cet article


  • Robert GIL ROBERT GIL 24 avril 2012 08:45

    certain trouve irrealiste de sortir du nucleaire en dix ans, les japonais vont le faire en beaucoup moins longtemps, et si pareil catastrophe arrive en France .....oh, pardon, c’est vrai que notre technologie est au dessus de tout soupçons !


    • reveil 24 avril 2012 10:08

      Oui mais les Japonais eux sont dans la merde jusqu’au cou.


    • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 2012 11:17

      Robert

      en fait, l’irréalisme c’est d’attendre dix ans pour sortir du nucléaire,
      c’est même irresponsable, car nos vielles centrales rafistolées, fuyant de tous les cotés, vont finir par nous péter sous le nez, et nous n’aurons plus que nos yeux pour pleurer.
      les japonais, contraints et forcés, ont quasi quitté le nucléaire en une année, et si l’on veut bien se rappeler qu’ils ont une source géothermique inépuisable, qu’ils n’exploitent qu’au 1/5 des possibilités, qu’ils ont de plus des éoliennes off shore lesquelles ont résisté au tsunami, qu’ils sont parmi les plus gros producteurs de photovoltaique, on sait d’avance qu’ils n’auront aucune difficulté à se fournir énergétiquement d’une façon indépendante, 
      merci de votre commentaire.

    • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 2012 11:20

      reveil

      pour l’instant, à part la centrale qui continue à fuir de tous les côtés, ils s’en sortent plutot bien sans nucléaire, et avec le potentiel en énergies renouvelables qu’ils ont, ils devraient bientot pouvoir relever la tête.
      ils sont sortis du nucléaire en une année.
      c’est vrai qu’ils n’avaient pas le choix.
       smiley
      et nous qui avons le choix, nous sommes prêts à attendre encore 20 ou 30 ans !!!
      pauvre France.

    • T.REX T.REX 24 avril 2012 20:21

      Bonjour Olivier et merci pour ta veille qui nous tient informé .

      Si je comprends bien la situation, les Japonais qui ont réussi à quitter le nucléaire en 1 an, risque aussi de quitter le Japon rapidement ! 

      Si l’année dernière fut catastrophique, cette année sera l’An Pire du Levant...... le vent de panique radioactif ! 


    • olivier cabanel olivier cabanel 25 avril 2012 08:03

      merci Christian

      j’en profite pour remercier les nombreux internautes qui potassent le sujet, et qui régulièrement m’envoient des infos.
      à+

    • T.REX T.REX 25 avril 2012 19:41

      Pour faire un mauvais jeu de mots de circonstance,
      on peut faire parler un diable nucléaire porteur de mort qui dirait fier de défier les humains du Japon et de ses îles (Shima voulant dire île en Japonais)  :

      I FUCK YOU SHIMA

       


    • bigglop bigglop 25 avril 2012 23:50

      Bonjour @Olivier,

      Nous avons presque partout, en France, atteint la date de péremption et nous faisons du bricolage à gauche, à droite tout en disant comme le gars tombé d’un building, à chaque étage, « jusque là, tout va bien ».....

      Et quand nous serons à l’entresol ? Pas grave, nous serons tous morts


    • jako jako 26 avril 2012 10:21

      Bonjour Olivier, ce matin j’ai entendu que le chantier du deuxième sarcophage pour Tchernobyl allait démarrer et durer plusieurs dizaines d’années, coût estime 930 mi de ros payés par la communauté Européenne, il y a un article à ce sujet sur lemonde.fr, mais avec mon Browser IE, je ne peux le consulter, et là on parle d’un incident moins grave que Fuku qui s’est déroulé il y a 26 ans...


    • al.terre.natif 24 avril 2012 08:56

      Il faut continuer de s’informer pour éviter l’oubli total des conséquences. Un accident nucléaire, ce n’est pas juste 1 ou 2 mois de crise, et hop on oublie et on recommence !

      Il faut se rappeler, en période électorale ou non  !, des conséquences des technologies « du progrès » que nous manipulons.

      Merci pour cet article !


      • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 2012 10:48

        al.terre

        oui, et j’ajouterais qu’on ne s’est pas trop penché sur les conséquences que la catastrophe nucléaire a eu sur le Japon : alors qu’il était quasi sur le point de prendre la tête mondiale au niveau économique, il est maintenant loin derrière les USA, la Chine et d’autres...
        tout ça à cause de réacteurs en fusion.
        merci de votre commentaire

      • sto sto 25 avril 2012 23:39

        Incendie a Fessenheim, en ce moment même !!


      • Gabriel Gabriel 24 avril 2012 09:06

        Attention Olivier, vous allez avoir quelques irradiés du bulbe qui vous certifieront qu’il n’y a aucun danger et que la maîtrise de nos seigneurs de l’atome sur l’énergie nucléaire est totale. Dormez tranquilles futurs irradiés, nous les rois du monde nous nous occupons de tout. Nous ordonnons à la nature de se plier aux marchés. Comme l’avait constaté Einstein : «  Il y a deux choses d’infini dans le monde, l’univers et la bêtise. Quoi que pour l’univers, j’ai encore quelques doutes… »


        • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 2012 10:49

          Gabriel

          je connaissais cette phrase d’Enstein, et c’est vrai qu’elle est d’actualité, et quelle va le rester longtemps.
           smiley

        • Pmbouchet Pmbouchet 24 avril 2012 14:40

          Entre etre oppose au nucleaire et dire n’importe quoi, il y a une difference.


        • Gabriel Gabriel 24 avril 2012 16:35

          @Pmbouchet,

          Votre court commentaire comporte des arguments absolument convaincant ...



        • olivier cabanel olivier cabanel 25 avril 2012 08:05

          pmbouchet

          entre écrire n’importe quoi et défendre une cause perdue, il n’y a par contre pas une grosse différence.
           smiley
          du moins dans votre cas...

        • Aldous Aldous 29 avril 2012 10:58

          merci pour votre article Olivier qui perce un trou minuscule dans le confinement mediatique de cette catastrophe toujours en marche.


        • Soi Même 24 avril 2012 09:35

          Il est étrange, le silence des deux candidats sur ce sujet. A lui seul, ce sujet aurait du faire l’objet d’un débat. Un véritable état des lieux aurait peut être présenté aux Français.
          Il est vrais aussi, si la vérité était vraiment dite sur l’état du nucléaire en France.
          Il aurait peut de change, nos deux candidats d’êtres élues, tellement il maîtrise mal pas le sujet.

          Heureusement, qu’il y a des initiatives qui se réalisent, et qui montrent des exemples à suivre.

          Serres agricoles photovoltaïques - dans le Gard, France http://www.solaire-photovoltaique-pro.fr/references/references-solaires-pv/serres-agricoles-photovoltaiques-i-ii

          https://s3-eu3.ixquick-proxy.com/do/spg/show_picture.pl?l=francais&cat=pics&c=pf&q=une+serre+agricole+PHOTOVOLTAIQUE+en+france&h=316&w=632&th=150&tw=300&fn=serre-verre.jpg&fs=767%20k&el=bing_pics&tu=http:%2F%2Fts1.mm.bing.net%2Fimages%2Fthumbnail.aspx%3Fq%3D4549345868646776%26id%3Df8da5b7b229ea61f4769d1ebe6352ff0%26url%3Dhttp%253a%252f%252fsolarneo.com%252fimages%252fserre-verre.jpg&rl=NONE&u=http:%2F%2Fsolarneo.com%2F3-solarneo-serres-photovoltaiques-2serres.html&udata=d2f211828bc0f9b919228e01f71987f2&rid=MBLNNPMPLTOR&oiu=http:%2F%2Fsolarneo.com%2Fimages%2Fserre-verre.jpg


          • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 2012 10:52

            soi meme

            merci de ce commentaire et de nous avoir proposé cet article : dans le Gard, département qui hélas a connu un score important du FN, il y a aussi des citoyens qui pensent à l’avenir des générations futures, et qui choisissent des énergies propres et renouvelables.
            merci à eux aussi.


          • Soi Même 24 avril 2012 11:40

            Heureusement, qu’il y a des gens pragmatiques, et qui n’attende pas la mode.
            Quand au FN, c’est une méchante baudruche. Elle se gonfle quand on à besoin du loup pour gardé les moutons.
            Il ne faut pas oublié que c’est un partie hétérogène, une auberge espagnole des différents courants de l’extrême droite, qui à comme particularité si y arrive au pouvoir c’est pour ce dissoudre tellement les courants qui le compose, sont contradictoires et outranciers.


          • Bilou32 Bibi32 24 avril 2012 14:54

            Les « serres » photovoltaïques qui n’ont de la serre que le nom... De simple champs de panneaux qui bouffent 3 hectares de terres agricoles. Un projet devait se réaliser par ici sur 3 ha aussi, il est tombé à l’eau avec la chute des primes et aides démentielles de l’Etat et EDF... Une histoire de gros sous, la boîte qui montait çà payait la terre 3 fois le prix normal et touchait le pactole, payé à la fin par le consommateur .
            Malheureusment, le marché des énergies alternatives est peuplé par des requins il suffit de consulter le prix d’un simple chauffe eau « solaire ».... Et l’Etat marche dans la combine en plus (de moins en moins, vu le budget...).
            Ceci dit, le photovoltaïque en petites unités, couplé a de petites éoliennes, des capteurs solaires thermiques, en étant plus généralisé pourrait nous économiser quelques centrales nucléaires.


          • Soi Même 25 avril 2012 15:28

            Je suis pas tout à fait d’accord avec votre point de vue. <  Les « serres » photovoltaïques qui n’ont de la serre que le nom> car il y a bien là dedans une volonté de d’économisé l’espace en le rentabilisant au maximum.
            Quand à sa récupération économique par l’État et des lobbys, cela n’est pas un problème nouveaux, il y a qu’à s’intéresse à la Secu pour comprendre comme la mafia lobbyiste et de mèche avec l’État.

             


          • Croa Croa 26 avril 2012 18:41

            Je ne vois pas ce que cela a d’étrange !

            Ils sont tous les deux pour continuer ces conneries.

            Il faudrait arrêter de croire en ces gens qui ont divisé le peuple en deux afin de faire ce qu’ils veulent faire librement, la guerres, des centrales... et que sais-je encore ! smiley


          • Patrick Samba Patrick Samba 24 avril 2012 09:37

            Bonjour,

            Luc Oursel, président du directoire d’Areva n’est certainement pas rassuré par ce qui se passe à Fukushima, et en effet il y a de quoi, mais apparemment il est encore plus inquiet de la manière dont Tepco communique.

            " Je n’ai pas de conseil à donner, mais je pense qu’ils devraient expliquer davantage à leur opinion publique comment ils gèrent la situation. La sûreté et la transparence sont indispensables au développement du nucléaire. C’est ce qui suscite la confiance. C’est pour cela que nous pensons que le Japon devrait communiquer davantage sur ce qui se passe à Fukushima pour expliquer comment la situation est mise sous contrôle. « 

            Et le journaliste de Challenges de préciser, au cas où le lecteur n’aurait pas bien compris, et pour cause : » Luc Oursel conseille aux autorités japonaises d’expliquer comment la situation dans la centrale nucléaire a été et reste sous contrôle un an après la catastrophe.« 

            Nous voilà rassuré, AREVA conseille de communiquer en toute » transparence " en usant encore un peu plus du mensonge...

            Vive la vie avec AREVA !



            • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 2012 10:54

              Patrick

              une fois de plus la preuve du mensonge organisé, et de la fuite imbécile en avant de cette énergie si dangereuse.
              merci d’avoir souligné la contradiction d’areva qui d’une part tente de rassurer, et d’autre part s’inquiète.


            • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 2012 10:56

              cogno

              mais jo le marteau a beau répéter zéro morts, la réalité lui a prouvé le contraire, sauf qu’il se refuse à le voir.
              il a plongé la tete dans le sable de son bac habituel.
               smiley

            • reveil 24 avril 2012 10:12

              A tout ceci il faut ajouter que même si elles n’explosent pas, les centrales nucléaires devront être un jour démantelées. Aujourd’hui, nous sommes incapables de démanteler les premières d’autant plus que ce ne sont pas les actionnaires qui vont payer mais injustement les contribuables.


              • Aldous Aldous 29 avril 2012 11:01

                un rappel bien utile car il illustre bien le cul de sac technologique et économique de cette filière insensée.


                Laissons l’ardoise et la pollution a nos enfants ! Qu’ils se demerdent, ils ne votent pas encore !

                D’ailleurs ils seront au chomage, pourquoi s’en preoccuper ?



              • Hermes Hermes 24 avril 2012 10:33

                Merci pour ce rappel.

                Le premier ministre Japonais a déclaré lui-même « qu’il était hors de question d’abandonner fukushima, car le désastre serait 3 à 4 fois plus important que Tchernobyl et concernerait alors pas seulement le japon mis le monde entier ». Il doute lui-même que Tepco controle réellement la situation.

                Il est probable que suite aux évacuations envisagées, le Japon soit coupé en deux.

                A suivre....


                • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 2012 11:22

                  Hermes,

                  oui, j’ai l’impression que c’est ce qui se prépare....
                  s’ils n’arrivent pas à régler définitivement le problème de Fukushima, je pense qu’ils n’échapperont pas à un élargissement de la zone d’exclusion.
                  une situation que nous devrions méditer en France, avant que le pire ne se produise chez nous.
                  merci de votre commentaire.

                • Surya Surya 24 avril 2012 10:50

                  Pauvres Japonais ! C’est horrible ce qui se passe à Fukushima. Encore une fois, je salue leur courage. Mais c’est incroyable qu’on donne à ce liquidateur l’argument que s’il parle à la presse, il va perdre son emploi. Comme si risquer son emploi était plus grave que risquer sa vie. C’est un retournement total des valeurs, ou alors c’est un signe de mépris total envers les liquidateurs.
                  Pour ce qui est de la situation en France, on m’a transmis un petit livret émanant du parti socialiste, enfin de François Hollande, détaillant les 60 engagements qu’il prend pour la France. Dans la partie intitulée « Je veux redonner espoir aux nouvelles générations », il déclare vouloir faire de la France la nation de l’excellence gouvernementale. On peut lire ceci :
                   « Je préserverai l’indépendance de la France tout en diversifiant nos sources d’énergie. J’engagerai la réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75% à 50% à l’horizon 2025, en garantissant la sûreté maximale des installations et en poursuivant la modernisation de notre industrie nucléaire. Je favoriserai la montée en puissance des énergies renouvelables en soutenant la création et le développement de filières industrielles dans ce secteur. La France respectera ses engagements internationaux pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans ce contexte, je fermerai la centrale de Fessenheim et je poursuivrai l’achèvement du chantier de Flamanville (EPR). »
                  Je crois que si Hollande est élu, je vais garder très précieusement ce petit livret et voir si, cinq ans après, il aura tenu ses promesses en matière de fermeture de Fessenheim, d’énergies renouvelables etc etc… tout en préservant l’indépendance de la France, n’est-ce pas, et en modernisant l’industrie nucléaire.
                  D’une part, je ne vois pas comment on peut passer de 75% à 50% sans fermer plus de centrales que Fessenheim (en 2025, on peut penser qu’il ne sera plus président, et si lui ne ferme pas davantage de centrales pour coller à son plan de 50%, on peut craindre que son successeur ne lui emboîte pas le pas, donc que le plan capote)
                  De plus, j’interprête « préserver l’indépendance de la France » comme signifiant « garder une part majoritaire de nuclaire » dans la mesure où il ajoute tout de suite après « tout en diversifiant ». C’est ce « tout en » qui me pose problème… Je trouve tout cela très contradictoire, assez démago, et on a l’impression, à la lecture de ce paragraphe cité ci-dessus, qu’il cherche à plaire à tout le monde et brosser tout le monde dans le sens du poil. C’est pourquoi je suis curieuse de savoir si cela sera vraiment fait.
                  Je ne suis pas d’accord du tout avec la vision de Nicolas Sarkosy qui souhaite continuer à développer davantage le nucléaire en France, et demeurer dans le tout nucléaire (il me semble bien l’avoir entendu dire ça), mais il me faut bien avouer qu’au moins ça a le mérite d’être clair et net. On sait parfaitement quelle direction sera choisie s’il est élu. Tandis que là, j’avoue que j’ai un petit doute. Je n’ai pas envie d’être déçue par François Hollande.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 2012 11:24

                    Surya

                    je partage totalement et remercie.
                    si Hollande pouvait ouvrir les yeux et nous sortir définitivement de cette énergie dangereuse...
                    ça fait du bien de rêver.

                  • Surya Surya 24 avril 2012 13:05

                    Je viens de me rendre compte que j’ai fait un petit lapsus en écrivant que Hollande veut faire de la France la nation de l’excellence « gouvernementale ». Il s’agit bien sûr de l’excellence « environnementale ».


                  • Croa Croa 26 avril 2012 18:54

                     smiley smiley smiley smiley
                    Il se fout de toi !

                    « de 75% à 50% à l’horizon 2025 »

                    Il sera président jusqu’en 2017.
                    (Non seulement il ne va rien faire mais tout ce que l’autre a commencé sera continué : Ils ont les mêmes « amis ».)


                  • Aldous Aldous 29 avril 2012 11:03

                    vous avez parfaitement raison : perdre son emploi de liquidateur ! La belle affaire !


                    Les gens sont completement endoctrinés.

                  • tf1Goupie 24 avril 2012 10:56

                    Mr Cabanel, quand vous en aurez un peu assez de nous parler de Fukushima, quand est-ce que vous briserez l’omerta sur le marasme de l’énergie solaire ?


                    • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 2012 11:25

                      tf1goupie

                      croyez bien que j’aimerais autant parler d’autre chose.
                      quand à l’omerta sur un soi disant marasme de l’énergie solaire, vous devriez ouvrir les yeux, et ne pas avaler tous les bobards du lobby nucléaire.
                      enfin, c’est vous qui voyez.

                    • mac 24 avril 2012 11:30

                      Vous avez raison peut-être ne faut-il plus ne parler ?

                      Ce serait toujours le m...e un an après mais on en parle pas ?
                      Quarante millions de personnes qui risqueraient d’être déplacées, trois mille liquidateurs qui risquent peut-être leur peau, on en parle pas ?

                      Je sais ce qui compte pour certains et préoccupe davantage certains de nos médias et hommes politiques, c’est que la bourse rechute.

                      En tout cas on en est sûr, ça c’est important et on en parle !


                    • tf1Goupie 24 avril 2012 11:41

                      De la part du Lobby nucleaire !! Y en a d’autres si vous vous donnez la peine de chercher l’information.

                      Vous êtes dans le manque d’information ou dans le déni Mr Cabanel ?

                      Après ça vous pouvez vous permettre de mépriser ceux qui ne pensent pas comme vous et Mac.

                    Ajouter une réaction

                    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                    FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès