• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

雛罌粟

雛罌粟

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 94 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • 雛罌粟 雛罌粟 18 mai 2013 13:56

    T. Zureck : « J’ajoute que l’étude de Mark Regnerus, porte sur plus de 3000 personnes contre quelques rares dizaines pour la LGTB. »


    Ah, la LGBT

    Pas 3000 mais 2988 en fait, soyons précis…
    Parmi lesquelles il a trouvé un certain nombre de répondants ayant été élevés durant toute leur enfance par deux personnes de même sexe.
    Et ce nombre est… compris entre 0 et 2.

    Ce n’est pas moi qui l’invente ; c’est ce qui ressort d’une analyse (p. 32) émise conjointement par l’American Psychological Association, l’American Psychiatric Association, l’American Medical Association & trois ou quatre autres (probablement infiltrés par « la LGBT »…).

    Quant à Judith Reisman, sacrée « scientifique » en effet !
    (Récipiendaire de deux titres universitaires en… communication !)


  • 雛罌粟 雛罌粟 18 mai 2013 13:41

    Ce que T. Zureck « oublie » de nous dire, c’est que l’étude du très pieux — catholique — Mark Regnerus (financée copieusement par le Witherspoon Institute, une des branches avérées de l’Opus Dei), quand vous en parlez à des scientifiques, ils se tapent sur les cuisses

    De rire !

    Qu’il a été démontré par A + B qu’il ne s’agissait que d’un vulgaire « coup » politique, une étude fabriquée pour discréditer l’homoparentalité…

    Voilà voilà… 800 000 $ dépensés pour rien.
    (Qui auraient pu servir à des orphelins, des sans-abri ou des malades…
    Mais là, non.)


  • 雛罌粟 雛罌粟 18 mai 2013 13:24

    Quel texte indigent !

    Aucune réflexion de fond, aucun examen d’éléments factuels, mais tout en imprécations & outrances ; sans oublier une ridicule propension à la victimisation.

    En substance : les anti-loi Taubira sont les nouveaux génocidés de l’Histoire !

    Et que je te jette à la face la guillotine, Robespierre, Fouquet-Tinville (on sent que les camps de la mort ont dû démanger notre pamphlétaire à deux balles, mais l’idée d’un « point Godwin » l’aura fait renoncer…) !

    J’avoue avoir frisé le fou rire avec « tyrannie morale […] hollanderie policière vouée aux intérêts étrangers […] système de destruction civilisationnelle […] furie totalitaire ».
    Y avait un mot d’Audiard sur ce genre d’enflures langagières ; quelqu’un peut-il me rafraîchir la mémoire… ?

    (Pas sûr toutefois d’avoir bien compris quels sont les « intérêts étrangers » servis par le citoyen Hollande ; mais je mettrais ma main à couper qu’il ne s’agit ni de l’Iran, ni du Vatican.
    En tous cas, je m’ai bien amusé☺☺☺)


  • 雛罌粟 雛罌粟 17 avril 2013 22:25

    Lieutenant X : « TOUTES les études faites aux Etat-Unis ont été réalisés par les groupes LGBT auprès de leurs membres. Toutes ? Non : pas celle du Dr Mark Regnerus »

    Qui, elle, a été commanditée et entièrement fabriquée par et pour la droite religieuse homophobe américaine, publiée le 10 juin 2012 en toute hâte, soit 5 mois avant les élections présidentielles US…

    Étude financée (≈ 800 000 $) par le Witherspoon Institute, dont le directeur Luis Tellez appartient à l’Opus Dei et est cofondateur de la National Organization for Marriage.

    Le caractère frauduleux de l’étude de Regnerus a été démontré (même si on s’en doutait un peu…) par les récentes révélations de The American Independent.
    Ce journal s’est procuré, et a mis sur la place publique, de nombreux mails écrits ou reçus par Regnerus (et qui étaient stockés sur les serveurs de l’Université d’Austin, dont Regnerus est l’employé).
    On y apprend que la conception de l’étude a été pilotée par le Witherspoon Institute ; l’obsession de Luis Tellez étant la sauvegarde du mariage traditionnel, à l’occasion de moult affaires judiciaires, où les juges sont amenés à trancher pour ou contre les droits des homosexuels.
    Et donc la nécessité de fabriquer une étude qui trouve des conclusions opposées aux études existantes (trop favorables à l’homoparentalité, selon lui). Tellez parle d’études scientifiques susceptibles d’influencer les juges de la Cour Suprême.

    On pourrait parler aussi du démontage en règle du « travail » de Regnerus par l’American Sociological Association, ou par d’autres sociétés savantes ces derniers mois…

    Quant aux études prétendument « réalisés par les groupes LGBT auprès de leurs membres », faut pas croire tout ce que racontent Alliance Vita et la Manif pour Tous smiley

    Par exemple l’étude de D. Potter (Same-Sex Parent Families and Children’s Academic Achievement, 2012) porte sur plus de 19 000 enfants issus d’une population représentative des enfants américains (“Early Childhood Longitudinal Study—Kindergarten”) ; ou encore le travail de Michael Rosenfeld (Nontraditional families and childhood progress through school, 2010), étudiant 700 000 familles issues du rencesement national US de 2000.



  • 雛罌粟 雛罌粟 11 mars 2013 11:13
    Roque (25 nov. 2012, 22 h 38) :
    « toutes les études américaines de l’APA sont bidon…
    comme l’a bien démontré Loren Marks »

    Loren Marks… quelle blague !
    Ce petit monsieur — qui est professeur assistant au “College of Agriculture, School of Human Ecology, Division of Family, Child, and Consumer Sciences” de l’Université de Louisiane — n’a jamais travaillé sur l’homoparentalité, ses sujets de prédilection étant les liens entre religion & famille. Sa dissertation doctorale en 2002 s’intitulait “Illuminating the interface between families & faith”.
    Tout un programme !
    Il a écrit une flopée d’articles dans le titre de 95 % desquels vous trouverez au moins l’un des trois mots : famille, mariage, religion.

    Pour info, ce personnage a été cité comme « expert » de l’homoparentalité dans l’affaire californienne Katherine Perry v. Schwarzenegger.
    Où il est apparu que sa déposition, extrêmement confuse et contradictoire, mettait en évidence sa méconnaissance du sujet ; il a reconnu qu’il n’avait lu les études (dont il était censé être spécialiste) qu’en diagonale.
    Et quand il lui fut demandé alors d’où provenait sa conviction qu’un enfant est élevé dans de meilleures conditions par un couple hétéro marié que par un couple homo, il répondit que cela découlait de… sa croyance religieuse. Et que, de surcroît, cette conviction était déjà présente chez lui avant même qu’il ne devînt étudiant.
    À la suite de quoi le juge Walker a ordonné que cet « expert » soit expulsé et qu’aucun argument ultérieur ne s’appuie sur son « expertise ».
    Voir quelques éléments croustillants dans ce document (p. 11 & suivantes).

    Quant à sa prétendue « mise en cause » des conclusions de l’APA, voici ce que l’APA (pas vraiment impressionnée… et conjointement avec l’American Psychiatric Association, la National Association of Social Workers & its California Chapter, l’American Medical Association, l’American Academy Of Pediatrics, l’American Psychoanalytic Association et quelques autres, excusez du peu…) en écrivait le 10 juillet 2012 :
    “The Marks paper presents no new empirical data. Rather,
    it simply reviews studies cited in a 2005 pamphlet and
    ignores all subsequent research. It notes limitations of
    the cited studies but does not contest their findings,
    and its argument that the children of same-sex couples
    are disadvantaged relies solely on the unreplicated work
    of a single researcher, Sarantakos (at 742-44).”
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité