• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bluerider

bluerider

Citoyen de nationalité française anglophile et germanophile, qui tente de sensibiliser ses concitoyens sur les enjeux géopolitiques mondiaux loin du discours des "médias d'allégeance" appartenant au "Bloc Identitaire Atlantiste". Sans verser dans l'angélisme opposé, qui consisterait à créditer d'un blanc-seing tous les sites de la planète web non alignés sur la doxa atlantiste (dont les protagonistes vivent mal sa perte d'influence mondiale), je cherche à comprendre et transmettre "ce qui meut le monde", et tente d'oeuvrer et militer pour le bien commun par l'élévation de la conscience des enjeux communs. Dans cet ordre d'idée, la justice et la liberté sont les parents pauvres de l'information. Leurs défenseurs sont souvent accusés d'attiser ou valider des discours d'extrème droite ou d'extrème gauche...mais voilà, je suis irrécupérable pour ces extrèmes là, alors je plaide pour comprendre l'homme et la nature humaine. Comprenne qui peut.

Tableau de bord

  • Premier article le 15/08/2009
  • Modérateur depuis le 19/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 662 1695
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 51 47 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • bluerider bluerider 13 août 2009 01:43

    je vous cite : « Appelleriez-vous les USA des liberateurs s’ils avaient refuse de cooperer avec la resistance, avant de faire deporter De Gaulle et de creer eux-meme un gouvernement « Francais » ?? »

    les USA ont refusé de coopérer avec la résistance française. Churchill, qui se méfiait d’elle aussi, décida de la contrôler tout en l’armant gràce aux valeureux SOE, mais les américains n’aidèrent pas la résistance : Les Lysander et les Halifax qui survolaient la France de 40 à 44 étaient anglais.

    de Gaulle s’est déporté tout seul certes, mais une fois à Londres, ce fut un enfer avec les Anglo-saxons, qui prévoyaient de démanteler l’unité territoriale française (ils ont réussi partout ailleurs ensuite, par exemple en Yougoslavie) et d’en confier les régions à des généraux américains, avec une monnaie inspirée du dollar... les billets furent conçu, et imprimés juste pour voir... (Poutine et Hu Jintao viennent de présenter une pièce de monnaie internationale à Obama il y a 15 jours...)

    attention au point de vue que vous adoptez, il pourrait cacher des vérités qui fâchent....



  • bluerider bluerider 13 août 2009 01:26

    Sans oublier les chasseurs Bell P39 Airacobra, avec l’axe de l’hélice entre les jambes, le moteur derrière le pilote, le tout servi bien chaud et plein de vibrations... Tout cela pour essayer de faire comme les Allemands avec leur ME109, c’est à dire mettre un canon à l’intérieur de l’axe de l’hélice...

    Sinon il y eut aussi des C47 (le DC3 version militaire célèbre lors du DDay), mais rien de bien performant, c’est exact... Les YAK3 soviétiques s’en tiraient mieux (Normandie Niemen etc.)



  • bluerider bluerider 11 août 2009 16:43

    bonjour,

    ma compagne est née en RDA, là où le Sachsen Ring fabriqua la TRABANT sur les ruines des usines HORCH (AUTO-UNION à la veille de la guerre, devenue AUDI à Ingolstadt, plus au Sud en Bavière fédérale, lors de la relance de l’activité dans les années 50). Sa famille est allemande, mais vient de Poméranie, avec un nom Polonais. En 1945, ils furent chassés de leur ferme par les Polonais intégrés dans leurs nouvelles frontières, et perdirent tous leurs biens. Dans des trains à bestiaux, ils furent reconduits dans les frontières de la nouvelle Allemagne, et échouèrent soit à Leipzig, soit à Dresde, soit à Chemnitz / Zwickau. Là, ils restèrent en 40aine dans des baraquements de fortune pendant un mois, avec pour seules affaires une petite valise qu’ils avaient pu emmener. Les Allemands du cru, déjà en difficultés avec les destructions alliées, dont la punition de Dresde les 13 14 et 15 Février 45 qui avait jeté sur les routes des dizaines de milliers de citadins, les accueillirent avec méfiance voire refusèrent de les aider. Ils étaient de plus sous contrôle soviétique, et selon sa grand-mère, la cohabitation fut trés rude, elle ne veut pas en parler... 15 années suivent, de quasi misère ouvrière pour ces anciens paysans propriétaires de leurs terres, jusqu’à ces jours de 1961, où le mur se referma sur eux malgré eux. Ecouter les Beatles allait devenir un acte de renégat, suspendre les enceintes de sa chaine hifi au balcon devenait de la résistance, qui débutait par l’absence du drapeau de la DDR à la fenètre les jours de commémoration -il y en avait beaucoup-
     
    Tout cela, la famille de ma compagne ne le regrette absolument pas, désolé de vous contredire.

    Ni elle ne regrette l’ombre permanente du réseau ultramaillé de la STASI, dont les divers échelon atterrissaient toujours, pour de simples compte-rendus ou des observations banales, chez le voisin immédiat ou juste en face... Il fallait parler à double sens, si on voulait conserver un brin de liberté idéologique à tendance schizophrène... Les exemples concrets abondent, même dans une famille modeste comme celle de ma compagne.

    Par contre oui, tout le monde avait du travail, même basique, et les services sociaux gratuits pullulaient. De même, la surveillance autant que l’idéologie, créeaient des conditions propices au « serrage de coudes », là aussi regretté devant la montée de l’individualisme libéral. Mais cet individualisme est aussi exacerbé par le dépeuplement problématique, toujours d’actualité, de l’ancienne DDR, au profit de l’ancienne BRD, mais aussi de l’étranger, USA, UK, et bassin méditerranéen -l’Allemagne aime le soleil-. Les villes sont belles et grandes (visitez la Saxe, c’est magnifique, Napoléon avait bien choisi), mais depuis 89 il leur manque 10 à 50 mille habitants... pas de problèmes de stationnement... On y vit à l’aise, mais pour y travailler, les places sont devenues chères.

    Je reconnais à votre article le mérite de recadrer les chiffres, et les conséquences de l’effort russe, même brouillon voire barbare avec ses propres troupes, mais pas celui de respecter les pensées des autochtones, notamment de DDR. Elles sont plus nuancées que vos déclarations à l’emporte-pièce.

    Les peuples trinquent, quels que soient les pouvoirs. Raison de mon pacifisme et de mon activisme pour le respect de « l’Etat de droit », toujours mis à mal par ceux qui gonflent les pectoraux. De nos jours, il faut regarder du côté de l’Irak, Iran, Afghanistan, Arabie Saoudite, Georgie, Honduras, Venezuela, etc... le tout avec la cerise sur le gâteau des dessous du 11/9... l’Occident n’a rien appris de cette guerre (il n’y a qu’à voir les réactions aux travaux d’Annie Lacroix-Riz), et en ce sens, votre article est quand même salutaire, même si partial.... bref, il est politique, et réagir dessus montre la politisation de ceux qui réagissent... Ca change de la langue de bois habituelle de nos MSM, mais cela n’excuse pas un certain manque de nuances.





  • bluerider bluerider 20 juin 2009 12:56

    bravo philou !

    Votre article cite ses sources. Il n’est même construit que sur cette recherche.

    que les réticents à admettre la justesse de votre point de vue nous donnent leurs sources, liens, lieux, dates, supports, citations, circonstances, contexte, preuves, indices recoupés entre eux, témoignages, pour infirmer ce que vous dites.
     
    c’est pas compliqué, non ?

    tout le reste n’est que propagande, intoxication médiatique, manque de recul objectif etc...



  • bluerider bluerider 18 juin 2009 14:43

    et tous ces touristes le ventre à l’air pour ne pas dire pire, sur les plages des bords de la Méditerranée ? Chaque fois que je passe dans ces coins, je suis outré de voir tant de chair à saucisse à l’air au mileu de gens qui n’ont ni argent ni habitudes de vivre dévêtus. Et nous sommes des millions à vivre ainsi parqués au beau milieu de cultures étrangères à la nôtre, qui n’a pas la science infuse et des millions de morts à son passif à peu-près partout dans le monde où il y a des matières premières et de l’energie pour son modèle de développement malade et qui risque de contaminer et condamner d’abord ces pays aux économies encore fragiles.

    Non, le port de la burka ou du Niqab ne me dérange pas. et même plus : Il y a dans les mystères des regards féminins qui s’ y abritent, un feu ensorcelant digne des contes de Shéhérazade. alors pourquoi s’autorise-t-on à rêver des milles et une nuits, et que lorsqu’elles sont à notre porte, nous nous en offusquons ?

    et puis il faudra alors interdire les soutanes, les robes et cornettes de nonnes, les blazers bleus marine et les chausettes blanches, la jupe des écossais, la nudité des joueurs de Rugby Néo-zélandais entre-aperçus en détail sur STADE 2 DERNIERE dimanche dernier, et toutes ces publicités suggestives jusqu’à l’épuisement de nos neurones sexuelles que chaque campagne de fringues, parfums, sous-vêtements, alcools, cigarettes (oups, non, ces 2 là c’est plus compliqué), bagnole, appareils électro-ménagers, appareils numériques, produits laitiers, produits amincissants, produits de soins pour le corps, et même box internet, voire aussi café, pâtes... enfin, TOUT, quoi.... nous inflige en panneaux Decaux, en 4X3, en réseau Francerail, et j’en passe... (ce qui m’indispose franchement par contre, vive l’Allemagne voire même l’Angleterre où ce bazar visuel est bien plus discret, les villes ressemblent à de vraies villes, avec de la verdure et pas ces affiches...)

    Ce qui ne nous empêchera pas de militer de façon démocratique et républicaine pour la prise de conscience du caractère castrateur et rétrograde du port de tels vêtements, si tant est que nous puissions en juger de notre point de vue ethnocentrique aux relents coloniaux de blancs-becs. De ce point de vue, et Dieu (n’importe lequel) sait si je peux en avoir une vision critique (avec toutes leurs barbouzeries impérialistes jusqu’au 11 Septembre -eh oui-), les anglo-saxons semblent plus tolérants que les tenanciers de notre fond de commerce catho hexagonal, qui n’hésitent pas à laisser les membres de la communauté juive se balader avec la kippa et les nattes dans les métropoles françaises (mais y en a pas trop, donc on tolère..., et puis Israél pas touche sinon t’es antitruc et négamachin d’office), et ça aussi je m’en tape, au contraire, je respecte les religions et coutumes, et suis prêt à en parler avec ceux que cela indispose. Je suis pour un pays qui tire ses forces de sa diversité, et donc pour assumer les frictions sociétales que cela engendre. Ce ne sont ni les premières, ni les dernières, ni les seules.





Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès