• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

calach

calach


 "Le jour où le crime se pare des dépouilles de l’innocence, par un curieux renversement qui est propre à notre temps, c’est l’innocence qui est sommée de fournir ses justifications." Albert Camus

Tableau de bord

  • Premier article le 08/06/2007
  • Modérateur depuis le 14/11/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 131 310
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 120 87 33
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • calach calach 29 juin 2007 23:36

    D’accord pour le bon sens ( difficile à définir) mais en total désaccord avec vous sur vos considérations en matière de cour d’assise. L’erreur est humaine et le double degré de juridiction est un droit élémentaire du justiciable surtout en cour d’assise...



  • calach calach 29 juin 2007 23:31

    @ ogier A Outreau, il y a eu une période de 6 mois de prétendue enquête et pourtant on a abouti à l’incarcération de 13 innocents ? Pourquoi ? Je pense, personnellemment, que cette enquête comme toutes les enquêtes de ce type sont uniquement à charge par la crédibilité totale accordée à des paroles d’enfants recueillies dans des conditions désastreuses par des personnes incompétentes dans ce domaine. Dans l’affaire Keller, il n’y a pas eu d’enquête préliminaire mais simplement la crédibilité totale accordée à une lettre ANONYME. Dans les deux cas, comme dans toutes les affaires de ce type, on relève les mêmes caractéristiques : 1 - la CREDIBILITE totale accordée à la parole des enfants sans se soucier des conditions de recueillement et sans se soucier de l’interprétation. 2 - Le MEPRIS de la parole de l’innocent et des éléments à décharge toujours balayés par la justice !! Etonnant, non, pour une société prétendue civilisée !!!



  • calach calach 29 juin 2007 23:16

    @ Aude.Guignard La protection des enfants est une priorité. Personne ne le conteste. Je vous rappelle, cependant, que dans l’affaire Keller 2 fillettes de 3 et 5 ans ont été particulièrement maltraitées : Kidnappées par des inconnus à la sortie de la classe, séparées, placées dans des familles inconnues, sans nouvelles des parents donc en situation d’abandon psychologique pendant plusieurs jours... Qui est responsable de cette maltraitance ?? Certainement pas les parents mais bien quelques fonctionnaires agisant au nom du PRETENDU BIEN DES ENFANTS dans la précipitation, l’incohérence, l’incompétence, l’absence de concertation, le mépris des parents etc... Pourquoi ne sont-ils pas poursuivis pour avoir maltraité ces enfants ? Je vous rappelle que dans l’affaire Outreau, il y a eu effectivement les enfants Badaoui, Delay victimes de l’inceste mais il y a eu également les enfants des innocents emprisonnés qui ont été maltraités par la prétendue justice car séparés de leurs parents pendnat plusieurs années. Qu’a fait la justice pour protéger ces enfants et les aider à surmonter leurs traumatismes ? Je vous invite à visiter le site de l’association « les enfants de victimes », association créée par Karine Duchossois.



  • calach calach 27 juin 2007 12:09

    @Inquiet, Formule 4 et Mako Voilà un ensemble de réflexions intelligentes dans vos commentaires et que les citoyens de ce pays doivent être capables de comprendre car nous sommes tous concernés par la maltraitance des enfants et par le risque d’être accusé à tort. Félicitations à Inquiet pour sa réflexion sur le problème car lorsqu’on a vécu le calvaire de l’innocent accusé à tort, c’est la haine de la société qui ressort en premier lieu... Les lecteurs découvriront aussi un Mako différent de l’image qu’ils pouvaient en avoir à partir de son post standard .... En conclusion, il me semble qu’une vraie commission de réflexion constituée de professionnels de tout bord pourrait définir une procédure d’approche du pb avec des variantes possibles selon les cas particuliers. Rechercher la vérité sans massacrer les innocents... Voilà une belle initiative pour Mme Dati même si ce n’est pas très spectaculaire !



  • calach calach 27 juin 2007 00:59

    @ Mako Tout à fait d’accord et je persiste à croire que la vraie réforme dans le domaine de la protection de l’enfance et du respect de la présomption d’innocence, c’est au niveau des procédures d’enquête préliminaire qu’elle doit se faire pour éviter des catastrophes. Je suis également d’accord que la circulaire Royal a été et est encore une épée de Damoclès sur la tête du personnel de l’éducation faisant beaucoup de dégâts lorsque l’administration l’a fait tomber sur l’innocent. Il est inadmissible que les politiques aient pu traiter avec autant de désinvolture, de démagogie et de populisme le problème de la protection des enfants. Dans l’article 40, on ne définit pas ce qu’est « la connaissance des faits ». Dans la circulaire Royal, on va encore plus loin puisqu’on condamne préventivement par la suspension professionnelle au moindre dire d’un enfant. Il est de notre responsabilité de le rappeler régulièrement et d’informer les bonnes consciences de certaines associations que le diktat « l’enfant dit toujours la vérité » peut se retourner aussi contre elles. Dans un tel tir aux pigeons, personne n’est à l’abri...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité