• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Philippe VERGNES

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 27/04/2012
  • Modérateur depuis le 17/12/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 54 2144 5320
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 183 175 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Philippe VERGNES 13 avril 2018 22:27

    @ Philippe VERGNES,


    M.... encore un problème d’italiques et de soulignement en gras les deux d’un coup cette fois. J’en reviens pas... j’y pige que dalle !

    Pfffiouuu... bon, je vais voir ça en signalant le problème. On verra demain si c’est réglé.


  • Philippe VERGNES 13 avril 2018 22:22

    @ Self con troll,

    Haaa... malheureusement mon époque rugby date du temps ou ce sport n’était pas encore médiatisé. Cela date de la fin des années 1980 au début des années 1990. Internet n’existait pas encore (ça débutait tout juste) et j’ai arrêté suite à un grave accident l’année du passage au professionnalisme en 1995. Il n’y a guère d’info sur le net sur la période antérieure à l’actuel Top 14. Le championnat d’alors se disputait en deux poules de 12 équipes avec phases finales. Ne pas oublier non plus que le rugby est devenu plus populaire lors de la Coupe du monde organisée en France en 2007. Avant cela, ce sport avait mauvaise réputation. il faut garder cela présent à l’esprit.

    Mon poste 6, 7 ou 8 en fin de carrière. Mais anecdote croustillante s’il en est, durant ma saison effectuée en Nouvelle-Zélande, j’ai été invité à disputer un match de gala avec une sorte de sélection Barbarians locale où j’ai remplacé à l’aile (j’étais aussi rapide)... un certain John Kirwan. Bon... de ce genre d’anecdotes, j’en ai des dizaines à raconter. Alors si j’avais vraiment dû prendre le « melon », ça serait fait depuis longtemps. J’ai été l’un des rares joueurs français à m’expatrier pour faire une saison en NZ. De mon époque et à ma connaissance, nous n’avons été que trois... je ne l’ai jamais chanté sur les toits, j’ai pourtant joué dans un club qui comptait pas moins de 11 internationaux All blacks et Samoans. J’étais en concurrence en troisième ligne avec un joueur samoan qui fut l’année d’après élu troisième meilleur joueur du mondial de 1991 et qui me fit un cadeau inoubliable la veille de mon départ.

    Sinon... "S’il s’agit d’anticiper les totalitarismes, il faut prendre en compte ce « minage » qui sape les fondations de l’individu", ben... que croyez-vous donc que je fasse en centrant mes articles sur des notions clefs telles que le « décervelage » (conséquence d’un lavage de cerveau que l’on peut obtenir par « sidération » et différentes techniques rhétoriques), le « meurtre d’âme » (idem décervelage, mais en pire), « l’expulsion psychique » (par lequel un individu se déresponsabilise...), le « psychovirus » (l’excret expulsé dans la psyché d’autrui, etc.), etc. ?

    Tout est fait actuellement pour saper ou miner l’autonomie des individus. Et ce « minage » est très bien décrit par la théorie de la perversion narcissique. Encore faut-il la prendre pour ce qu’elle est et non pas pour ce que les médias voudraient qu’elle soit. Ce qu’ils réussissent très bien à faire à voir l’image que le grand public a de cette notion clef. Je « répépis » encore, mais : « La perversion narcissique constitue sans aucun doute le plus grand danger qui soit dans les familles, les groupes, les institutions et les sociétés. Rompre les liens, c’est attaquer l’amour objectal et c’est attaquer l’intelligence même : la peste n’a pas fait pis. » (Racamier, 1992)



  • Philippe VERGNES 13 avril 2018 14:22

    @ Self con troll,


    « Sur la question de l’Ego et de son alter, je n’ai pas voulu insister jusqu’à présent car, très franchement, ce n’est pas si important. »

    C’est ce que j’ai moi-même dit à de multiples reprises ici même : je me fous totalement des multi-pseudo qui interviennent ici où là pour quelques raisons que ce soit. Je ne pars pas en chasse aux multi-pseudo, ça n’a jamais été mon trip et étant donné que je n’ai jamais eu la moindre intention de rentrer dans ce jeu, je me défends d’y avoir recourt. C’est une question d’éthique et on ne peut pas parler sérieusement des sujets que je traite sans avoir une certaine éthique. Or, vous ne semblez pas réalisez que ce genre d’insinuations est calomnieuse, car sera éminemment répétée, déformée, amplifiée et pervertie par toutes personnes que mes écrits dérangent. C’est en cela qu’une certaine ignorance fait malheureusement le jeu des pervers qui nous gouvernent et que de telles situations arrangent bien, car elles répondent à l’adage « diviser pour mieux régner ». Sachant cela, si j’agissais ainsi c’est comme si je m’autocensurais... plus con que ça tu meurs, car cela irait à l’encontre du but recherché qui est bel et bien celui évoqué dans mon message précédent en aucune autre prétention.

    « Enfin, PIPO et Ludo expriment une grande révérence pour vos écrits, gaffe à votre égo. »

    En quatorze ans, j’ai croisé une quantité phénoménale de personnes telles que PIPO et Ludo qui n’interviennent pas sur ce site et me contactent via mon blog ou mon adresse mail. Je ne réponds pas à toutes les sollicitations, non pas que je ne le désire pas, mais parce que j’en ai trop et que mes journées ne durent que 24h. De plus, j’ai choisi la voie de la recherche pas celle de la thérapie malgré toutes les propositions que j’ai eu et où, si je m’étais installé à mon compte, j’aurais des rendez-vous bloqués sur plus d’un an tant j’ai de demandes. Mais ce n’est pas non plus mon trip, car j’ai une philosophie tournée vers l’autonomie et bien souvent je me contente de renvoyer les personnes qui me contactent vers un professionnel tout en les incitant à suivre leur propre investigation.

    Si j’avais du prendre la « grosse tête », puisque c’est de ça dont il s’agit, je l’aurais fait depuis longtemps, car je ne raconte pas le centième des anecdotes que j’ai vécu en étudiant ce sujet et des sollicitations que j’ai eues par des professeurs d’université renommés qui souhaitaient que je suive leur formation. J’ai même été invité à écrire sur une revue internationale de criminologie à comité de lecture par le rédacteur en chef de cette revue. Proposition que j’ai déclinée parce que je n’ai jamais suivi de formation spécifique (même si c’est désormais en court). Alors question d’ego, non... pour l’heure, je ne crois pas, quoi que certains puissent en penser, que cela me concerne. Les coordonnées de l’amie que j’ai communiquée ici, je ne l’ai fait que parce qu’elle m’y a autorisé, mais elle est loin d’être la seule et unique personne avec qui je travaille ces questions-là dont je rappelle qu’elles touchent aux problèmes du totalitarisme avant qu’il ne s’installe dans une société et non pas après comme cela a toujours été analysé jusqu’à présent (Hannah Arendt, Raymond Aron, Radu Clit, Zvetan Todorov, Jean-Pierre Le Goff et tant d’autres, etc.). Tous ces auteurs ont analysé cette problématique a posteriori, il n’existe que peu de recherches sur les études a priori... sur les signes précurseurs de la montée des totalitarismes. La plupart sont basée sur des fictions, remarquables au demeurant, de G. Orwell ou A. Huxley, ou encore le carnet de notes de V. Kemplerer, etc. Bref, c’est un peu désertique de ce côté-là.
     
    Sur l’envie, j’ai déjà répondu rapidement, si vous ne trouvez rien... j’y reviendrais si vous le souhaitez. Attention à ne pas confondre l’envie au sens commun du terme avec son acception clinique qui est plus proche du sens péjoratif que du sens commun.

    « Enfin, côté technique, je ne vois pas trop comment vous faites. »

    Bah... recettes maisons, mais c’est l’une des particularités de mon boulot et de mon activité. Simple recherche par mot ou expression parmi les discussions sauvegardées et lecture de la discussion dans son contexte au besoin qui me permet de repérer d’éventuelles erreurs de raisonnement d’autant mieux que lorsque je participe à la discussion dans l’ambiance du moment. Avec de l’entrainement, cela devient un jeu d’enfant.

    Après, pour Cadoucal et autres intervenants, les gens pensent ce qu’ils veulent, il faut bien de tout pour faire un monde et du moment que, comme je l’ai déjà indiqué à maintes reprises, cela ne vire pas aux jeux de pouvoir, je n’y vois aucun inconvénient. C’est ma limite, je l’ai clairement dit et je le redit : toute opinion est recevable tant qu’elle est communiquée dans la coopération, le partage et le respect des opinions d’autrui, si tel n’est pas le cas, nous tombons dans les jeux de pouvoir qui m’insupportent au plus haut point.


  • Philippe VERGNES 13 avril 2018 11:02

    @ Self con troll,


    Je fais au plus simple pour l’établissement de statistiques (et l’édition de graphiques assez révélateurs sous excel) : sauvegarde annuelle et recherche par année, 6 ans = 6 fichiers. De telle sorte que pour un terme ou une expression donnée, j’ai des comparatifs annuels en fonction de la publication de mes articles, etc. Puis classement par thèmes principaux, secondaires, tertiaires, etc. Au total, sur un graphique, il n’y a pas plus de 5 thèmes sur six ans (ce qui ne surcharge pas trop le graphique). Ensuite vient l’approfondissement des discussions sur lesquelles le thème est apparu. Après, j’ai une bonne mémoire, même si je vérifie toujours les infos que je conserve en mémoire d’où la relecture ultérieure (et non pas immédiate qui est pour moi une perte de temps).

    Le tout ne m’a pas pris plus de quinze jours. Et c’est déjà suffisamment révélateur pour en tirer des conclusions.

    Voili, voilu... tout simple !


  • Philippe VERGNES 13 avril 2018 10:52

    @ Self con troll,


    J’aime bien l’histoire des RG... seul hic... c’est qu’ils n’existent plus. LOL ! smiley

    Sinon, j’ai déjà répondu à vos questions concernant le langage et l’envie, etc. N’y ayant plus fait mention, dois-je considérer que mes réponses étaient suffisantes pour vous ?

    Un point sur lequel je n’ai pas eu le temps de revenir hier est celui-ci Self con troll 12 avril 13:56 : « Vous ne pensez pas qu’une majorité des gens qui viennent ici ont compris qu’il y avait un problème avec les médias et les imposteurs de toutes sortes ? »

    Si  ! J le pense... et c’était bien là mon intérêt pour y venir moi aussi. Mais cet intérêt s’est perdu en chemin, car ce qui très clair désormais pour moi, c’est que l’on bascule de Charybde en Scylla. Mais peut-être faut-il que les choses en soient ainsi pour permettre à certains de trouver un juste milieu.

    Par contre, d’une s’ils ont compris qu’il y avait un problème, ils sont encore très loin de l’avoir identifié puisqu’au cas où vous n’auriez pas creusé plus avant dans mes articles : la perversion narcissique, c’est aussi la clinique de l’imposture et de la mythomanie. Or, la façon dont le sujet de la perversion narcissique est traité dans les médias grand public élude totalement cette question et c’est ce que je nomme la plus grande ruse du diable représentée par ses techniques d’enfumage. Pire encore, elle le discrédite totalement et donc éloigne les personnes susceptibles de s’y intéressait pour comprendre ce qui se passe réellement. Comme stratégie de division, on en connait tous l’adage : « Diviser pour mieux régner », on fait guère mieux.

    Citation : « Ce qui compte pour lui [le pervers narcissique] n’est pas d’être ni même d’avoir, c’est de paraître. De là vient ce profond cachet d’inauthenticité [...] qui s’attache à la perversion narcissique. De là viennent également les rapports étroits de la mythomanie, tout comme de l’imposture, avec la perversion narcissique : elle les relie, les chapeaute et les englobe. On m’a dit quelquefois que le désamour de la vérité chez les pervers narcissiques fait penser à la politique politicienne… » (Racamier, 1992)

    De deux, les véritables imposteurs ont tout intérêt à s’emparer du sujet et à le dénigrer comme ils le font si bien au travers des magazines de presse grand public en le faisant passer pour une autre figure du mâle diabolique auprès de certaines lectrices (essentiellement) et de certains lecteurs. C’est le meilleur moyen de couper l’herbe sous les pieds à ce genre de théorie qui pourrait permettre d’éveiller la conscience de la majorité « d’endormies » que nous sommes.

    Je l’ai évoqué plus haut à arthes : nous sommes en pleine guerre psychologique et c’est d’abord sur ce plan-là que nous sommes vaincus et que la résistance peine à s’organiser. Seule une contre-attaque massive, comme dans toutes guerres psychologiques ou pas, permettrait d’inverser la tendance, mais ce serait sans compter sur les « agents infiltrés », et ils sont nombreux, qui parmi le peuple se livrent à cette guerre psychologique tout en prétendant agir pour le bien du peuple.

    Ps 1 :
    Vous avez là l’une des principales raisons pour laquelle je me livre à ce qui paraît être des batailles d’égos, mais si ça en a tout l’air, ça n’en a surement pas la chanson.

    Ps 2 :
    Au sujet de mes alter ego, Je n’y suis volontairement pour rien, mais depuis que j’écris sur cette problématique (ça fait plus de dix ans, 2004 exactement), j’en ai eu beaucoup et si vous « gogolisez » mon nom + mon thème de prédilection, vous tomberez sur une quantité de sites qui reprennent mes articles et mes analyses, voire des citations extraites de mes articles, etc. de même pour quelques auteurs de livres. Bref, ça n’a jamais été pour moi le but recherché, mais je viens de découvrir cela tout récemment et ce n’est pas ce qui me satisfait d’autant que l’on ne m’a jamais demandé d’autorisation pour reproduire mes articles (ce que je fais par contre personnellement lorsque je reprends des articles d’autrui), cet état de fait m’amuse même plutôt. Mon but initial en venant sur ce site était de communiquer certaines informations, c’est rapidement devenu un sujet d’étude pour les raisons déjà évoquées, mais ce n’est surtout pas grâce à ce site que mes articles sont reproduits sur d’autres sites. Juste un exemple : sur l’année 2017 j’ai eu plus de 80.000 visites sur mon blog, seulement 1.484 en provenance d’Agoravox et idem maintenant que ce blog tourne de 10.000 à 15.000 visites par mois. Ce qui me satisfait par contre, c’est que la conscience que nous sommes gouvernés par des psychopathes qui ne pensent qu’à exploiter les ressources terrestres et humaines pour leur seul bénéfice s’est accru exponentiellement depuis 2004, date où j’ai commencé à écrire sur le sujet. Voilà ce qui me satisfait en dépit de tout le reste... et mes alter égos qui ont pris conscience du problème ont également accru de la même manière. Alors, j’ignore qui ils sont dans la vraie vie, mais si j’en juge par le nombre de messages que je reçois, ils sont déjà trop nombreux pour que je puisse répondre à tous. Pourtant, j’essaie de le faire comme je le fais ici (d’où aussi le fait que j’envisage de fermer cette source d’information puisqu’elle m’apporte bien plus d’inconvénients que d’avantages ; à un moment donné, il faut aussi savoir être pragmatique).
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité