• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

REMY Ronald

REMY Ronald

REMY Ronald
remy_ronald@yahoo.fr
Cofondateur historique des Verts (ex-membre du collège Exécutif et du Conseil National des Verts qu'il a quitté en 1995 pour le combat anti-fracture sociale). Fondateur de la pensée économique sociétale (Livre "Vaincre Le Chômage" - 1993), du collectif électoral des chômeurs et précaires (Février 1996) et de l'ALLIANCE Sociétale et Ecologiste (14 Avril 2009).
Partisan d'une candidature écologiste non dogmatique, non sectaire, non extrémiste, en rejetant notamment la réactionnaire "décroissance" et la suicidaire libéralisation des drogues prônées par les Verts. Militant pour une "croissance qualitative soutenable" créatrice de richesses et d'emplois, pour une régulation effective du système bancaire et financier par des lois taxant la spéculation (au profit du soutien à l'éducation, la formation professionelle, la recherche et l'investissement industrielle créatrice d'emplois). Favorable notamment (et sous conditions) aux OGM sous contrôle démocratique, transparent, de l'Etat, aux Centres Educatifs Fermés, au sevrage suivi médicalement et socialement, militant depuis 25 ans pour le développement des centrales nucléaires sans uranium (au Thorium ; voir N° spécial Sciences & Vie).
Les "écolos-sociétaux" souhaitent un débat national frontal, programme contre programme, afin de promouvoir une écologie réaliste ouverte aux progrès scientifiques tout en prolongeant le combat anti-fracture sociale de 1995 et le nécessaire cadrage législatif des banques voyous actuellement impunies.
"ACCES", (Alliance Coopérative Citoyenne, Sociétale et Ecologiste), 10 rue Edouard Lockroy 75011 Paris - Métro Parmentier (Permanence de 11h à 19h, samedi compris sauf vacances scolaires). 01 48 06 75 10 - FaceBook Ronald Rémy - ResoVLC-PLP@yahoo.fr - remy_ronald@yahoo.fr

Tableau de bord

  • Premier article le 16/07/2011
  • Modérateur depuis le 11/08/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 57 339 1979
1 mois 2 7 23
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 16 4 12
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • REMY Ronald REMY Ronald 15 janvier 18:42

    @Esprit Critique
    Bonjour.
    Vous avez décrit effectivement l’une des 3 racines de la grande crise des subprimes de 2008 dont le contribuable paye encore les conséquences aujourd’hui.
    Avec une globale impunité des responsables qui se sont enrichis pendant la crise et à qui on a accordé les rennes des futurs « organes de contrôle » (des renards surveillant le poulailler !).
    La bulle spéculative type ponzi sur les produits « dérivés » est un autre péril, différent, également très grave, qui se rajoute aux premières racines de crises (dont le fameux et redoutable crédit arnaque à taux variable).
    A+
    Cordialement.



  • REMY Ronald REMY Ronald 15 janvier 16:10

    @Krokodilo
    Bonjour.
    J’ai soutenu pendant longtemps cette idée de séparation des banques de dépôts et des banques dites d’affaires.
    Mais indépendamment de ce besoin urgent d’alimenter le budget de l’Etat et l’économie réelle via cette proposition de taxe sur les produits « dérivés », ma position est maintenant différente.
    Couper les banques en deux est complexe, économiquement coûteux, avec des avantages, certes, mais beaucoup inconvénients.
    J’en suis venu à préférer simplement retirer la licence de banque aux banques refusant de respecter une réglementation nouvelle...
    Débat à ce sujet (intéressant) à suivre.
    A+
    cordialement.



  • REMY Ronald REMY Ronald 15 janvier 16:00

    @Pierre
    Bonjour.
    J’ai déjà entendu ces deux arguments. Je les ai pris en compte :
    « le « jeu » se déplacera vers les établissements financiers étrangers et mettront les nôtres en position de faiblesse »

    Le chiffre d’affaire sera moins grand, oui, exact. Vous avez raison.
    (Surtout que cela touche des sommes dépassant le budget national des pays développés).
    Les bénéfices seront moins importants de par ce fait pour les banques françaises. Oui, encore exact. Vous avez une nouvelle fois raison.
    (d’autant que les bénéfices immédiats sont 5, 8, 10, 15 fois supérieurs avec la spéculation qu’avec le misérable taux d’intérêt sur 3 ans ou 25 ans pour d’innombrables dossiers à risque économique).
    .
    Un Etat bien géré devrait prendre en compte ces paramètres et soutenir concrètement de diverses manières les banques dites « éthiques » face aux banques dites spéculatives (ou voyous).
    .
    Sur cette affaire de « liquidité des marchés », j’ai par contre un gros bémol un peu long à démontrer quant à l’inégale disponibilité si vous êtes intermédiaire (banquier bookmaker en principe toujours gagnant) ou « joueur de dérivés » à la baisse ou à la hausse. Le jour de l’éclatement de la bulle spéculative (comme pour les fameuses tulipes au XVIIe siècle en Hollande), hors du « sommet spéculatif ». Signalons aussi la différence entre un bookmaker ordinaire (qui ne fait théoriquement jamais faillite) et un banquier bookmaker qui fera faillite lorsque la majorité de ses clients seront en faillite.
    .
    Mais retenez qu’au final, lorsque l’immense bulle pyramidale ponzi explosera, les banques s’étant débarrassé à temps de ces produits financiers « dérivés » toxiques tomberont de moins haut et supporteront probablement mieux le choc ATTENDU.
    .
    L’ensemble des citoyens a reçu cette semaine de mi janvier 2018 une troisième lettre des banques concernant le fameux FGDR (Fonds de Garantie des Dépots). Cette garantie annonce officiellement en réalité un immense DOL (vol) pour toutes les sommes dépassant 100.000 € !
    Mais personne de bouge !
    .
    Et pour les sommes inférieures à 100.000 €, ce ne sont pas les banques qui seront débitrices mais... ce même FGDR sous-capitalisé par ces mêmes banques à moins de 5% de la somme résiduelle concernée. Donc deuxième immense arnaque légale puisque les déposant ne pourront réclamer, dans un délai à nouveau raccourci, qu’à cette coquille vide appelée FGDR. C’est un deuxième scandale aussi gros que les précédents.
    Mais personne ne bouge là non plus !
    Lisez la presse.
    Ecoutez les partis.
    Regardez les chaines d’info.
    R I E N.
    Des centaines de milliards en jeu : Omerta complète.
    .
    Le plus triste c’est que les responsable bancaires de ce prochain immense Krach (ainsi tranquillement annoncé, programmé, organisé), seront impunis et se feront des milliards sur notre dos, grâce aux infos vitales qu’ils auront de facto avant nous et grâce à cette splendide escroquerie officielle appelée FGDR.
    .
    Je vois ces activistes noyauter, dénaturer et récupérer le mouvement Gilets Jaunes au cri de RIC-ISF-RIC-ISF-RIC-ISF. Même des Gilets Jaunes d’origine se mettent à réclamer le toxique ISF. Même cette pétition (comme la première sur le Pacte de Marrakech) semble motiver peu de gens.
    Des moutons de Panurge (des veaux disait le Général De Gaulle) ? 
    Qu’importe les qualificatifs et les domaines, un tel aveuglement collectif, de tels comportement gouvernementaux, s’ils devaient perdurer, annonceraient « le début de la fin » de la civilisation occidentale.

    .
    Avec mes excuses pour avoir été un peu long.
    A+
    Cordialement.
    .



  • REMY Ronald REMY Ronald 15 janvier 10:08

    @François Pignon
    Bonjour.
    Je suis d’accord avec vous.
    C’est ma position depuis des années exprimées dans plusieurs articles. Notamment dans celui du 16 juin 2018 (Les banques voyous préparent la prochaine crise financière mondiale).
    Mais comme je vois ces millions de citoyens tournant en rond pour trouver des recettes pour l’Etat, cette mini taxe sur chaque flux spéculatif de produits dérivés produirait 3, 5 voire 10 fois plus que l’ISF (pendant quelques trimestres, voire 2 ans au mieux, avant que la pyramide spéculative « Ponzi » des produits dérivés s’effondre tôt ou tard).
    Deuxième avantage : La majorité des flux, ce sont des ordinateurs qui vendent à des ordinateurs ! A cause de cette mini taxe, une grosse partie de ce flux de produits spéculatif quittera de facto la France. Par conséquence, le jour de l’explosion de cette bulle de produits « dérivés », il y aura un peu moins de dégâts en France. Pourquoi ? Parce que les épargnants, les banquiers (et les ordinateurs français) auront augmenté la part des placements dans l’économie réelle, dans les actions, dans les rares projets industriels qui nous restent.
    .
    Pour que cette mini taxe soit instaurée, encore faut-il qu’il y ait moins de conseillers zombies aveugles autour de ce jeune Président inexpérimenté
    (mais un Président qui connait peut-être les failles, les vulnérabilités et les points de « pression » possibles dans le milieu bancaire !!!).
    .
    Mon pronostique (espéré) :
    1°) Le Premier Ministre est remplacé à l’issue du Grand débat national.
    (c’est un impératif politique évident. La fin du Grand débat national est un excellent timing).
    .
    Face aux inévitables coûteuses demandes budgétaires des français (non soutenable par une industrie française devenue squelettique sous la pression des charges et ayant perdu les 2/3 de ses emplois en 30 ans),
    2°) le Président décide de charger une équipe expérimentée sous la tutelle d’un très discret secrétariat d’Etat... relié à Bercy.
    .
    3°) En échange des nouvelles recettes provenant des flux spéculatifs « dérivés », il ne restaure SURTOUT PAS le démagogique mais toxique ISF.
    Il Attire ainsi les investisseurs (effrayés par la crise Gilets jaunes et l’instabilité fiscale française) dans l’économie réelle créatrice d’emplois (contrôle de la Cour des compte pour les emplois, bien entendu) et sauve la face (et son quinquennat) par rapport à ses engagements électoraux initiaux (non respectés par son actuel Premier Ministre).
    .
    Pour espérer une telle évolution (évitant ainsi LA révolution qui lui pend au nez), j’insiste à nouveau dessus, encore faut-il qu’il y ait moins de « lapin crétins » autour de lui (notamment hollando-jupéïstes)


    A+
    Cordialement.



  • REMY Ronald REMY Ronald 14 janvier 23:25

    @baldis30
    Bonjour.
    Les spéculateurs peuvent modifier leurs portefeuilles s’ils sont bien conseillés par leurs banquiers...
    ...ou s’ils lisent cette proposition à temps.
    Cordialement.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès