• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

REMY Ronald

REMY Ronald

REMY Ronald
remy_ronald@yahoo.fr
Cofondateur historique des Verts (ex-membre du collège Exécutif et du Conseil National des Verts qu'il a quitté en 1995 pour le combat anti-fracture sociale). Fondateur de la pensée économique sociétale (Livre "Vaincre Le Chômage" - 1993), du collectif électoral des chômeurs et précaires (Février 1996) et de l'ALLIANCE Sociétale et Ecologiste (14 Avril 2009).
Partisan d'une candidature écologiste non dogmatique, non sectaire, non extrémiste, en rejetant notamment la réactionnaire "décroissance" et la suicidaire libéralisation des drogues prônées par les Verts. Militant pour une "croissance qualitative soutenable" créatrice de richesses et d'emplois, pour une régulation effective du système bancaire et financier par des lois taxant la spéculation (au profit du soutien à l'éducation, la formation professionelle, la recherche et l'investissement industrielle créatrice d'emplois). Favorable notamment (et sous conditions) aux OGM sous contrôle démocratique, transparent, de l'Etat, aux Centres Educatifs Fermés, au sevrage suivi médicalement et socialement, militant depuis 25 ans pour le développement des centrales nucléaires sans uranium (au Thorium ; voir N° spécial Sciences & Vie).
Les "écolos-sociétaux" souhaitent un débat national frontal, programme contre programme, afin de promouvoir une écologie réaliste ouverte aux progrès scientifiques tout en prolongeant le combat anti-fracture sociale de 1995 et le nécessaire cadrage législatif des banques voyous actuellement impunies.
"ACCES", (Alliance Coopérative Citoyenne, Sociétale et Ecologiste), 10 rue Edouard Lockroy 75011 Paris - Métro Parmentier (Permanence de 11h à 19h, samedi compris sauf vacances scolaires). 01 48 06 75 10 - FaceBook Ronald Rémy - ResoVLC-PLP@yahoo.fr - remy_ronald@yahoo.fr

Tableau de bord

  • Premier article le 16/07/2011
  • Modérateur depuis le 11/08/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 41 161 1271
1 mois 1 2 12
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 16 4 12
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • REMY Ronald REMY Ronald 16 octobre 12:07

    @Sparker
    Bonjour.
    Une réponse un peu longue de ma part, pour le plaisir
    (mais avec gros risque et périls pour moi vu les sujets sensibles abordés ici en public).

    Ma défense un peu solitaire des droits des péripatéticiennes.
    Elle n’est guerre à la mode et ne fait pas partie des 17 points revendiqués par En Marge. Cela n’était pas non plus à la mode dans les années 90 où il m’avait été donné l’occasion d’écouter les doléances de quelques travailleuses du sexe lorsque j’habitais dans 240 M2 rue Turbigo Paris 3e. Ne m’en voulant pas de ne pas consommer, elles appréciaient mon écoute et cette preuve de respect mutuel. La France a eu une attitude incroyablement hypocrite avec elles, les reléguant de plus en plus dans la clandestinité, l’inconfort, le danger médical et la mainmise des malfrats. On a fermé les yeux sur le développement des drogues devenues outils prioritaire de recrutement des prostituées par la pègre régnant dans toutes les zones de non-droit avec la complicité d’une petite et grande bourgeoisie consommatrice de l’un ou de l’autre ou des deux) et donc complices. Connaissez-vous la durée de vie d’une prostituée droguée aujourd’hui sous l’ère de la boboétude Hollande-Macron ? N’en parlons surtout pas dans les médias papier glacé ou branchés, n’est-ce pas, car c’est trop inconvenant ! 30 ans à affronter la bien pensance tartuffe en vain. Oui, c’est vrai, je suis un peu molosse ronchon, philosophant complètement en marge de cette société qui, sur certain plans, semble « marcher sur la tête »...

    Nos propositions « En Marge » ressemblent à celles de France insoumise...
    On nous le dit souvent.
    Y compris lorsqu’on tracte dans la rue.
    Dommage que « FI » n’ait récupéré AUCUNE des propositions VLC (En Marge) à toutes les élections !!!
    Peut-être parce qu’exprimées par d’anciens SDF, chômeurs ou victimes de l’administration ? Des militants sans doute cabossés au point de donner une image déshumanisée, n’ayant peut-être plus la même odeur, le même ressenti, la même manière de penser. Des damnées de la terre formant une sorte de classe à part, dans le sens marxiste du terme. Une classe sociale trop différente de certains salariés solidement syndiqués, fonctionnaires ou non, autour de Jean-Luc Mélenchon. Et surtout une classe différente des parlementaires majoritairement fonctionnaires n’ayant jamais créé une entreprise et retrouvant leur statut de fonctionnaire une fois battus aux élections. Comme la majorité des emplois en France sont des emplois de fonctionnaires, nous sommes condamnés d’avance à avoir tout le temps juridiquement tort puisque sociologiquement minoritaires dans le pays... Mais chaque français peut connaître une épreuve sociale ou médicale, voire une « simple » dépression, se retrouver chômeur, puis au bout d’un certain temps se retrouver SDF. Au fait, quelle est la durée de vie moyenne d’un SDF ?

    NB / Sarko avait promis l’utopique zéro SDF face à une Ségolène moquée et trahie par son propre camp, mais qui recueillait 2/3 des suffrages SDF... Depuis, les partis parlementaires ont décidé de ne plus parler des SDF, y compris en 2017. Y compris « REM » et « FI ». Incroyable mais vrai. Vérifiez vous-même : le gouvernement Macron 1 n’avaient même plus de ministère du logement !!!)

    Faire baisser le « trouillomètre » pour la création d’entreprise est urgent.
    Depuis Raymond Barre, les politiciens avec leur bouche en cul de poule pleine de certitudes péremptoires, incitent les chômeurs à créer leur propre emploi, via leur propre entreprise ou micro-entreprise. Savent-ils que seul un projet sur quatre réussit ? En sus de la catastrophe sociale que l’échec entraine, savent-ils que les chômeurs redevenus chômeurs perdent la totalité de leurs droits de chômeurs ? Connaissez-vous la part du budget national de la formation dédiée aux chômeurs ? Moins de 10%. Connaissez-vous le budget de Pôle Emploi pour aider la création d’entreprise ? Moins de 0,02% ? Pinuts ! On nage dans un océan d’hypocrisie qui a entraîné le mépris de la création d’entreprise. Oubliant que ce sont les créateurs d’entreprises qui créent les emplois et qui financent les administrations dont ont a un impératif besoin. Des administrations vitales qui se retrouvent clochardisée par une hiérarchie aveugle d’idéologues bornés à gauche ou de goinfres parasites à droite. Macron est sur la bonne voie, même s’il doit faire largement plus.

    Faire baisser le trouillomètre de la création d’emplois est également urgent.
    Autant pour le créateur d’entreprise que pour l’investisseur potentiel étranger. Trouver le juste milieu permettant la création massive d’emploi est un objectif urgent. Un énorme vivier de deux millions d’emplois se trouve non pas dans les multinationales qui investissent dans les machines ou dans la délocalisation, mais dans les PME françaises ! Là aussi, nous encourageons Macron à aller de l’avant et à faire plus et MIEUX pour faciliter la création de richesses et d’emplois.

    NB / A propos du débat parlementaire socialo-collectiviste parfois hors sol sur l’ISF : Thésauriser l’or ne crée pas d’emplois. Construire, vendre, gérer, entretenir et exporter des yachts ou des avions privés, créent des emplois ! Au lieu de les fabriquer, de les vendre et de créer des emplois, on risque de n’avoir plus que des produits étrangers et de plus... en location ! (non taxables ISF).

    Merci pour votre lecture compatissante de mes textes toujours un peu longs.
    A+ Cordialement.



  • REMY Ronald REMY Ronald 13 octobre 15:23

    Bonjour Lady75. Si on parle d’un gouvernement aveugle, cela ne fustige pas les aveugles. Idem si on l’accuse d’êtresourd, ou bien muet, paralysé, amputé, etc. Idem pour la cause animale ou végétale quand on utilise divers nom d’oiseaux, d’animaux ou autres pour décrire un politicard comme un serpent, un scorpion, un rapace, un requin, un chacal, un hyène, une larve, un mollusque, un asticot, un gland, une poire, etc. Idem aussi pour le terme de pute. D’autant que je suis l’un des rares et réclamer publiquement la réouverture des maisons closes avec confort et protection policière (contre les mafias et la drogue parfois forcée), protection médicale, fiches de paye, sécurité sociale et... respect pour un travail difficile.Un autiste peut devenir une sorte de génie. Les meilleurs chauffeurs de taxi du monde sont des (ex ?) autistes.
    Merci d’avoir trouvé mon article intéressant. A+ Cordialement.



  • REMY Ronald REMY Ronald 14 septembre 13:53

    @anna
    Bonjour. Merci à tous pour votre participation à ce débat qui me met la larme à l’oeil à chaque fois à cause d’un gâchis qui me rappelle celui tristement célèbre de l’ex-Yougoslavie.
    .
    Un pays où j’avais aussi quelques connaissances et amiEs fièrEs d’avoir fait leur service militaire au sein d’une nation pluti-ethniques et religieuses, fière d’elle-même et de cette caractéristique à l’époque. Les familles des étudiants yougoslaves étaient « mélangées » et ne se posaient pas de problèmes à ce sujet, comme nous en France avec les bretons, les alsaciens, les basques, les normands, les corses, les vendéens, etc. Hélas, une époque révolue avec l’éclatement puis la disparition de la Yougoslavie. Les particularismes ethniques, linguistiques et religieux sont de plus en plus revendiqués, de plus en plus à la mode, au profit d’un communautarisme de plus en plus tribal et objectivement, fondamentalement, intrinsèquement (voire parfois ouvertement) RACISTE. Un racisme qui n’est pas seulement tapi au sein du marigot ranci de l’extrême droite mais qui imprègne beaucoup de centristes girondins, écologistes, socialistes, gauchistes et extrême-gauchistes. Ce mal est un mélange de bêtise, d’aveuglement, d’intransigeance et de rejet du citoyen universel.
    .
    Ce citoyen universel quasi oublié de la renaissance et de l’ère des lumières où les artiste, peintres, sculpteurs, architectes, experts ou apprentis, traversaient les frontières d’Europe aussi librement que les poètes, les musiciens, les philosophes et les scientifiques. (Certes, ma vision historique est quelque peu idéalisée et il fallait soigneusement éviter les champs de bataille, les querelles politiques et religieuses, les brigands...). Mais aujourd’hui, nous voyons s’élever des frontières cimentées et barbelées dans tous les pays du monde ainsi que la xénophobie et la haine. Objectivement, jamais la planète n’a connu autant de « murailles de Chine » sur chaque continent.
    .
    Pour revenir à notre sujet, à Paris, j’ai des amis et des connaissances russes et ukrainiens. Tous sont navrés de cette montée haineuse en Ukraine. Lorsqu’une balle blesse un camp ou un autre, je souffre tout autant moralement et je crois pouvoir dire que c’est le cas de mes amis aussi.
    .
    La question qui m’intéresse, ce n’est pas de savoir qui a commencé hier, il y a un siècle ou il y a mille ans ? (comme dans une pathétique cours d’école, qui peut très vite dégénérer comme vous le savez en bouillon de méchancetés respectives avec dégâts collatéraux sur les plus faibles).
    .
    La question qui m’intéresse vraiment, prioritairement, c’est comment sortir de ces monstrueuses montées de haines ? Depuis les chaleureuses amitiés individuelles à entretenir comme des fleurs précieuses et fragiles, en passant par les échanges d’étudiants, d’artistes et des scientifiques, les mariages, les jumelages et entraides entre villes éloignées, jusqu’au colloques internationaux de bonne foi accouchant de mesures sanitaires et industrielles concrètes, je crois (j’ai besoin de croire) qu’il est possible d’inverser cette horrible tendance suicidaire généralisée de l’humanité.
    .
    Certes, le premier vote du Parlement ukrainien post-Meïdan a été de retirer les droits linguistiques à la plus forte minorité du pays. Imaginez la sanglante révolte si la même chose avait été faite en Suisse, en Belgique, au Canada, etc. !!!
    .
    Certes, l’élite européenne à Bruxelles n’a pas bougé. Le gouvernement socialiste français (« l’union de la gâche ») n’a pas réagi. Les partis parlementaires d’opposition n’ont pas levé le petit doigt. Pire. Car, oui, il y a pire : les médias de droite et de gauche n’ont pas protesté.
    .
    Einsten avait eu une belle et célèbre phrase que j’ai peur d’écorner (aidez-moi à la retrouver) concernant la montée en puissance des forces de la haine et la responsabilité toute aussi lourde de tous ceux qui la regarde monter sans réagir (devenant complices de facto).
    .
    Qu’importe les difficultés provenant du passé. Evitons ce nouveau divorce entre peuples, ce nouveau gâchis humain. Vite. Il y a urgence. Avec les amitiés franco-russes et les amitiés franco-ukrainiennes, j’aimerais voir développer aussi, de manière concrète, réalisatrice, constructive, enrichissante, les amitiés russo-ukrainiennes.
    .
    Le projet européen doit aussi être relancé, ressourcé avec soin, pour sortir du cynisme matérialiste individualiste mercantile et offrir un complément d’âme, de solidarité, d’échange, d’entraide, de coopération et de rêves constructifs à tous nos enfants.
    A+
    (mes excuses web-lecteurs pour mes textes toujours trop longs)



  • REMY Ronald REMY Ronald 9 juin 19:24

    @petit gibus
    Le renforcement de l’entourage de Macron avec des gens honnêtes , expérimentés, intelligents est indispensable pour lui éviter des précipitations catastrophiques comme...
    ... comme cette injuste et inutile saillie à Alger contre la France et les pieds noirs accusés de crime contre l’humanité en Algérie (sous l’influence de filou Richard Ferrand ?) ou
    ... comme cette dernière précipitation sur le projet de loi antiterroriste mal ficelée à peine 2 jours avant le scrutin des législatives (sous l’influence de quI ?).
    .
    Tant quà faire des bourdes, autant attendre deux jours, non ? 
    Deux petites journées sans conneries, ce n’est pas trop vous demander là haut sur vos nuages ? Faire un splendide sabotage électoral en fin de campagne(comme l’avait fait à l’époque Borloo en proposant une hausse de TVA la veille du scrutin), ce n’était vraiment pas... intelligent.
    .
    Je repète donc calmement et avec insistence ma question : Une belle gaffe, juridiquement sulfureuse, sous l’influence de qui exactement ? Merci aux internautes de nous informer pour qu’on le rajoute sur la « black list » du gouvernement « Macron 1 » inaugurée par...
    ...Richard Ferrand.
    A+
    Cordialement.



  • REMY Ronald REMY Ronald 9 juin 12:20

    @Laulau
    Bonjour.
    Votre réaction est logique et votre questionnement légitime.
    .
    Nous espérons qu’au moins 400 députés sur 570 vont être virés.
    .
    Mais oui, hélas, vous avez raison, ce n’est pas nous, les « bouledogues » de la République« (ou vous-même) qui allons remplacer les sortants. Croyez-moi, je ne suis pas le seul à avoir demandé avec insistance l’investiture pour devenir député à la place de ceux qui ont failli (et qui se sont parfois servi au passage). On me signale que le nombre de candidats a même dépassé 22.000 à la fin du processus. Cela fait beaucoup de déçus. Nombre d’entre eux vont donc faire comme nous et surveiller de prêt cette sélection d’appartchiks soupçonnés d’avoir été sélectionnés pour leur extrême docilité.
    .
    Pour ma part, ce vaste renouvellement me satisfait déjà à la base, en espérant, bien sûr, bien entendu @Laulau, qu’il n’y aura pas que des »fans-zombis« aveugles et silencieux au Parlement. On a besoin de croire et de faire confiance un petit peu, ne serait-ce que pour ne pas péter les plombs...
    Sachez que la moitié de notre petite association m’a tiré les oreilles en me montrant l’absence totale de promesses sur les grands dossiers qui nous motivent. Chirac avait au moins promis une lutte contre la fracture sociale (avant que cette promesse soit enterrée avec la nomination d’Alain Juppé). Sarkozy avait au moins promis une action pour les SDF (avant de s’en désintéresser une fois élu). Etc. Etc. 
    .
    Donc vous avez raison @Laulau (et vous avez tous raison chers amis »Bouledogues de la République« qui m’accompagnez avec grand scepticisme), mon appel à soutenir Macron n’est pas basé sur des promesses concernant des thèmes qu’il n’a même pas abordés, mais sur le fragile espoir qu’il soit un meilleur Président que les précédents.
    .
    L’espoir fait vivre, dit-on. Y compris quand il est irrationnel. Jamais la désespérance.
    .
    Après le »dégagisme" viendra le temps des dossiers concrets et donc le temps de l’interpellation régulière de la nouvelle élite installée au pouvoir exécutif et législatif par Macron.
    A+
    Cordialement

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès