Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les shadoks de Fukushima

Les shadoks de Fukushima

Tout le monde, ou presque, connait cette série animée de Jacques Rouxel mettant en scène de drôles de personnages qui passaient leur temps à pomper… ils sont l’illustration parfaite de ce qui se passe aujourd’hui dans la centrale dévastée de Fukushima.

Et les Shadoks pompaient…

C’est en effet ce que font les employés de Tepco depuis plus de 2 ans, pompant l’eau contaminée qui fuit de toutes parts, et tentant de colmater les fuites d’eau radioactive qui se multiplient.

Comparé au risque réel et considérable que font courir les piscines de stockage, dans lesquels au total 2014 assemblages attendent d’être déchargés, en se rappelant que la piscine centrale contient pour sa part 6375 assemblages supplémentaires, on peut tenter de se rassurer en se disant que ce ne sont que des fuites, et pourtant…

Pour bien comprendre la situation, il faut savoir qu’aujourd’hui il est essentiel de maintenir la température des piscines de stockage a une température raisonnable, sachant que si celle-ci dépassait le seuil de 65°C, (lien) la situation deviendrait incontrôlable, et que comparé à ce qui s’est déjà passé à Fukushima, l’ampleur de la catastrophe dépasserait l’imaginable.

Il était prévu un système de décontamination qui permettrait de réutiliser l’eau, mais il n’a jamais donné complète satisfaction.

L’eau de refroidissement est donc stockée au fur et à mesure dans les 930 cuves installées sur le site, et à ce jour, Tepco a atteint les 80% de ses capacités de stockage… il faudra donc bientôt déboiser un autre terrain, afin d'agrandir le site.

Pour Michel de Muelenaere, même si Tepco se veut rassurant, il ne faut pas prendre ça à la légère, et il faut trouver rapidement une solution : « soit les ingénieurs mettent au point un nouveau système de décontamination qui permet de traiter toute l’eau contaminée, soit on accroit la capacité de stockage ». lien

Un autre problème à surgi : les fuites se multiplient, et l’eau qui s’échappe est fortement contaminée jusqu’à 370 000 Bq par litre.

Dès le 21 novembre 2011, 176 litres avaient fui, puis 96 litres le 10 décembre, et ainsi de suite le 12 décembre, le 14 décembre, le 25 décembre, le 31 janvier, le 18 février, le 3 mars, le 5 avril, le 9 mai, le 14 juin, le 18 juin, le 14 aout, le 17 aout

A cette date, on estimait que chaque jour 400 tonnes d’eau fortement contaminée prenaient la direction des nappes souterraines et depuis septembre 2012, on a comptabilisé pas moins de 56 fuites successives : le 18 septembre, le 5 octobre, le 21 novembre, le 10 novembre, le 14 décembre, le 25 et 26 décembre, le 31 janvier, le 18 février, le 28 février, à tel point que des esprits taquins finiraient par débaptiser la centrale nucléaire en la qualifiant de passoire.

Le 5 avril dernier, une nouvelle fuite de 120 tonnes d’eau fortement radioactive s’est produite dans le réservoir souterrain n°2, laquelle devait être pompée et dirigée vers un autre réservoir. lien

Le 7 avril, une seconde fuite aurait été découverte dans une autre cuve souterraine. lien

Ces réservoirs souterrains contiennent 13 000 tonnes d’eau, et si le réservoir incriminé ne se trouve qu’à 800 mètres de l’océan, Tepco juge peu probable que l’eau radioactive puisse s’y écouler. lien

Mais quel crédit peut-on encore donner à cette entreprise qui nous a tant habitués à la dissimulation, voire au mensonge ?

Le 10 avril 2013, Tepco informait que le total des eaux contaminées stockées s’élèvait à 280 000 tonnes, pour un stockage possible de 331 000 tonnes. lien

Difficile d’estimer quelle est la réelle quantité d’eau radioactive qui a rejoint les nappes phréatiques ou l’océan, mais ce qui est certain, c’est qu’au moment ou l’on commémore la tragédie de Tchernobyl, avec le nucléaire, qu’il soit civil ou militaire, on n’est jamais à cours de mauvaises surprises..

Finalement, le 10 avril dernier, Tepco a reconnu la gravité de la situation, mettant en place une cellule de crise, et Naomi Hirose, directeur général de la centrale, (lien) a assuré « faire en sorte de retirer toute l’eau des réservoirs souterrains d’ici juin 2013 » assurant que «  les fuites devraient être pompées au fur et à mesure pour éviter une contamination du sol  » en ce qui concerne 3 des 7 réservoirs souterrains. lien

JPEG

Mais n’est-ce pas un peu trop tard ?

Le 11 décembre 2012, on comptabilisait 237 000 tonnes d’eau contaminée sur les 320 000 tonnes possibles, et Tepco avait commencé à déboiser de nouvelles surfaces afin de pouvoir stocker 700 000 tonnes de stockage d’eau radioactive d’ici 3 ans. lien

Si l’installation de décontamination fonctionnait normalement, tout ça n’aurait pas été nécessaire, et tant que tous les assemblages n’ont pas été sortis des piscines, il faudra continuellement alimenter en eau celles-ci, et remplir donc de nouveaux réservoirs.

A ces fuites, il faut ajouter les pannes de refroidissement des piscines de stockage.

On se souvient de la panne de refroidissement survenue le 20 mars, suite à un court circuit provoqué par un rat, (lien) et que le 5 avril 2013 le système de refroidissement de la piscine du réacteur n°3 avait subi une nouvelle avarie, ce qui avait contraint Tepco d’arrêter ce système de refroidissement les 25 et 26 avril pendant une durée de 33 heures, afin de tenter de rendre l’ensemble électrique en principe moins vulnérable. lien

L’AIEA s’inquiète à juste titre, et vient de demander à Tepco « d’améliorer la fiabilité des systèmes essentiels, d’évaluer l’intégrité structurelle des équipements du site et d’améliorer la protection contres les risques extérieurs  ».

Il faut aussi évoquer les étranges méthodes du gouvernement japonais destinées à cacher la réalité de la pollution radioactive : des murs ont été érigés autour des balises en place dans le pays, et les autorités prêtent aux visiteurs des radiamètres sous-calibrés qui indiquent des mesures 2 fois moindres que la réalité. lien

A Tchernobyl, à l’occasion de la commémoration du 27ème commémoration de la catastrophe, on en est toujours à décompter les morts : alors que l’ONU ne reconnaissait que 31 victimes, par la voix de son « comité scientifique », Greenpeace évoquait plus de 100 000 morts, et l’académie des sciences de l’état de New York, moins optimiste, a comptabilisé près d’un million de morts. lien

Il n’est pas inutile de s’interroger aussi sur les conséquences psychologiques et les troubles physiques qui, d’après Green Cross International, organisation fondée par Mikhail Gorbatchev, toucheraient 10 millions de personnes. lien

« La dépression, l’anxiété et le suicide sont éléments essentiels identifiés dans les populations vivant dans les zones contaminées  » a déclaré Maria Vitagliano, directrice au sein de l’organisation. lien

L’étude complète est sur ce lien.

Au delà de ce décompte macabre, rien n’est pour autant terminé, et le sarcophage fissuré devrait être remplacé d’ici 2 ans par une nouvelle structure, (cout estimé à 1,5 milliards d’euros), afin de tenter des opérations de « décontamination » à l’intérieur du réacteur. lien

Initialement, ce sarcophage devait être inauguré en 2012, et le nouveau sarcophage prévu maintenant pour 2015 devrait tenir en principe un siècle. lien

On n’a pas oublié non plus l’effondrement, le 12 février dernier, sous le poids de la neige, d’un toit et d’un mur de la salle des turbines de la centrale, à quelques dizaines de mètres à peine du sarcophage. lien

En attendant, 6 à 7 millions de personnes vivent toujours dans les 150 000 km² de la zone contaminée, dans une indifférence quasi générale.

L’Europe a investi des centaines de millions d’euros, et va continuer dans ce sens.

Prochainement, un million d’euros servira à la construction de serres afin de cultiver des légumes à l’abri de la contamination, un autre million étant destiné à filtrer la pollution radioactive lors de la combustion de bois de chauffage.

2 autres millions permettront de mettre à jour la carte des zones contaminées, et de mettre en place un programme sanitaire pour protéger autant que possible les femmes enceintes, et les enfants.

On sait aujourd'hui que les pertes consécutives à la catastrophe pourraient atteindre 137 milliards de dollars en 2015. lien

En France, à l’occasion de la journée internationale de mobilisation contre le nucléaire, des militants, membres de la coordination antinucléaire du Sud Est, ont effectué une marche de 200 km contre le nucléaire afin de relier 3 sites nucléaires : Cadarache, Marcoule, arrivant finalement au Tricastin, le vendredi 26 avril. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « ce qui te manques, cherche le dans ce que tu as ».

L’image illustrant l’article provient de « nanar.net »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Le 30 avril, 21h, conférence interactive sur Fukushima

Une pétition à signer pour défendre les énergies propres.

Films à voir : « fukushima, chronique d’un désastre  » ARTE

Terre Souillées, documentaire de Marie Dominique Robin

Beaucoup de vidéos sur le site de Scoop It.

A lire : « Fukushima, récit d’un désastre » de Michaël Ferrier

A découvrir : ce reportage dans la zone interdite, ainsi que ces vidéos décrivant chronologiquement la catastrophe.

Sites à visiter :

Le blog de Fukushima

Fukushima Diary

Scoop It

Next-up organisation

Blog de Jean Pierre Petit

Site de la CRIIRAD

Site de l’ACRO

ENENEWS

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Le mensonge nucléaire de sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Fukushima, les limites du cynisme

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

L’hallali nucléaire

Fukushima, la stratégie de l’oubli

Fukushima s’enfonce-t-il ?

La vie ne tient qu’à un rat


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 30 avril 2013 09:49

    Olivier, ne vous inquiétez pas, nos experts nucléaires avec joletaxi entête de cortège vont tout nous expliquer à nous les enclumes. Nous attendons tous avec impatience leurs divines explications. J’espère que jo a eu au moins le bon goût d’aller porter la bonne parole aux habitants de Fukushima, ils ont grand besoin qu’on les rassure ces ignares qui font dans le catastrophisme pour un si petit incident. 


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 10:10

      Gabriel

      c’est justement suite à une réflexion de jolemarteau qui s’indignait que j’évoque des fuites sans en donner la preuve, que m’est venu l’idée de cet article.
      j’espère qu’il sera satisfait.
       smiley
      merci de votre commentaire

    • amiaplacidus amiaplacidus 30 avril 2013 09:51

      Le plus inquiétant, c’est que les Japonais n’ont pas la réputation, et de loin, d’être des plaisantins, au contraire, ils jouissent en général d’une réputation de sérieux.

      Alors si, face au nucléaire, ils sont à ce point dépassé, que peut-on présager de gens que l’on qualifie de léger et peu sérieux et qui néanmoins ont un parc nucléaire conséquent ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 10:12

        amiaplacidus

        hélas il semble que notre président normal n’ait pas encore compris...
        il vient d’investir 20 millions dans une vieille centrale qu’il avait décidé de fermer des son élection...
        j’essaye de comprendre ?
        merci de votre commentaire

      • gaijin gaijin 30 avril 2013 10:37

        amiaplacidus
        vous comprenez mal les japonnais : ce sont des perfectionnistes compulsifs
        une fois qu’ils commencent quelque chose ils vont jusqu’au bout même s’il n’y a pas de bout
        que ça soit dans ce que nous considérons comme bon ou pas du tout
        il peuvent pousser le conformisme social jusqu’au suicide mais l’inverse aussi
        élever l’art zen du thé au plus haut sommets et se jeter avec des avions sur leurs ennemi ( mais ce sera la même personne )
        ce dynamisme particulier peut les conduire aux hauteurs les plus sublimes et aux plus grandes absurdités
        si on les laisse faire dans plusieurs générations il continueront a pomper en auront fait un acte religieux et auront vidé la mer pour la mettre en bouteille .......

        ce que nous contemplons peut être considéré comme la perfection du fonctionnement du système du nucléaire : la plus parfaite ignominie, les erreurs les plus grossières, la plus parfaite étanchéité de l’information, le parfait esprit de sacrifice des travailleurs, la plus parfaite passivité de la population ........


      • leypanou 30 avril 2013 11:50

        @amiaplacidus :

        A qui vous pensez là ? Donnez-nous vite la liste -qui peut ne contenir qu’un pays ou deux.


      • amiaplacidus amiaplacidus 30 avril 2013 14:31

        @Leypanou, je n’ai pas la mentalité d’un délateur et, au surplus, je ne donne pas dans l’autoflagellation !


      • Voïvode 30 avril 2013 20:31

        Le shadok n’est pas plaisantin, au contraire il est très sérieux dans ses conneries. smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 20:52

        Vovoide

         smiley

      • daniel paul 30 avril 2013 10:07

         Salut Olivier

        Édifiant....l’appât du gain immédiat et maximum qui est dans l’inconscient... (,inconscient seulement pour le cerveau analytique superficiel et pas du tout inconscient en soi) ...pour moi tel que je le vois non pas la peur de mourir mais le refus de cet absolu va ’il un jours finir ?

        Si ça se trouve nous sommes la seule planète ou ça se passe ainsi..

        pas de bol.. smiley

        merci du travail smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 10:12

          merci daniel paul de cette jolie réflexion philosophique

           smiley

        • gaijin gaijin 30 avril 2013 10:51

          oui
          quand ils auront finit de vider l’océan pour le mettre en cuves il pourront vider les cuves dans l’espace vide ainsi créé
          a bien y réfléchir ça pourrait même être une solution a la montée des des eaux provoquée par le réchauffement climatique ......
          a moins que l’ on envisage d’envoyer cette eau dans le soleil pour le refroidir ...

          ok ce n’est pas très réaliste !
          mais l’important n’est t’ il pas d’avoir l’impression de faire quelque chose ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 11:00

            giajin

            dans le fond, si ce n’était pas si dangereux, ils ont trouvé un moyen de donner du travail à tout le monde, et indéfiniment...
             smiley

          • hunter hunter 30 avril 2013 11:34

            Salut Olivier,

            Bon pour tes shadocks qui pompent, tu peux leur dire qu’il y a ici un certain « cab driver », qui se propose de stocker l’eau dans sa cour. Il pourra ainsi arroser les fleurs autour de son derrick à « shale gas » !

            < mode déconne off>

             smiley

            H/


            • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 13:12

              hunter

              on lui avait déjà proposé de prendre dans sa cour quelques containers de déchets
              avec les citernes d’eau radioactive, il y a en effet de quoi l’occuper quelques milliers d’années.
               smiley

            • leypanou 30 avril 2013 12:04

              Merci Olivier pour cet excellent article une fois de plus. Ce qu’il faut aussi souligner c’est que quelques technocrates de connivence avec des industriels ou l’inverse peuvent imposer à tout un peuple un choix technologique dont les conséquences extrêmement graves sont à supporter par tout un peuple pendant des générations et des générations.

              Je suis certain que des Japonais étaient contre ce choix à l’époque où la décision a été prise, mais ils ont été minoritaires et surtout non entendus.

              Il n’est donc pas nécessaire d’être minoritaire pour avoir raison et surtout faire part de son point de vue sur des choix sur la durée dont les conséquences concernent tout le monde et non seulement ceux qui les prennent.


              • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 13:13

                leypanou

                je partage totalement, et remercie

              • Extra Omnes Extra Omnes 30 avril 2013 12:44

                On est effectivement bien loin de la fin de cette catastrophe, merci de le rappeler régulièrement.

                Et l’imbécile de Hollande continue ses conneries, les verts serrent les fesses, veulent pas se retrouver au chômage, nous sortent un enfumage sur la durée de vie des appareils, ils s’occupent comme ils peuvent.

                Et silence sur l’innommable.


                • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 13:16

                  Extra Omnes

                  pas mieux.
                   smiley

                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 avril 2013 13:13

                  http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/essais-nucleaires-un-heritage-sans-38923.
                  Ia Orana Olivier ,c’est pas Fuku ,mais un bon Résumé de la situation à Mururoa .


                  • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 13:19

                    Aita

                    quand je pense toutes ces années passées pendant lesquelles les irradiés des essais atomiques ont tenté de faire reconnaitre leur souffrance...sans grand résultat !
                    nous avons des dirigeants cyniques et irresponsables....
                    si tu as un petit dossier à me faire parvenir, j’aimerais en faire un article.
                    je ne sais pas si ça changera grand chose, mais ce n’est pas une raison pour ne pas en parler.

                  • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 14:17

                    gaijin

                    merci...ça va m’être utile.
                    je voudrais faire l’historique des demandes de réparations, promises et repoussées d’années en années, et ça dure depuis un demi siècle.
                    si des lecteurs ont des éléments ?
                    encore merci

                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 avril 2013 18:00

                    Voili- Voilà Olivier .....
                    http://www.moruroaetatou.com/.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 18:05

                    Aita

                    super, c’est parfait, merci beaucoup
                     smiley

                  • Hervé Hum Hervé Hum 2 mai 2013 09:57

                    Mais si Olivier, les réparations suites aux essais nucléaires auront lieu... Quand ils seront presque tous morts. C’est une habitude chez nous, y a qu’à demander aux tirailleurs africains et aux harkis.

                     Quid de leurs enfants ? Mais voyons, c’est Fukushima mon amour !

                    Je suis cynique  ?


                  • rotule 30 avril 2013 14:00

                    Mais à part pomper et stocker, que pourraient-ils bien faire ?
                    Impossible d’approcher les zones trop « chaudes », pas de solution techniques de décontamination / neutralisation de la radioactivité.
                    L’eau contaminée, même filtrée, les ions radioactifs y sont toujours.
                    Et pour toujours.

                    Ce qui est doublement inquiétant, c’est que le Japon, les Japonais, vont devoir vivre avec la pollution nucléaire, avec des taux de radiation malsains (le seul taux sain est 0) et qu’ils ne peuvent rien faire pour ne pas exporter cette pollution.

                    Et cela devrait nous inquiéter tous, hémisphère nord comme hémisphère sud. Inquiéter mais il y a-t-il une amorce de solution technique ?


                    • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 14:20

                      rotule

                      à part tout çà, ils pourraient quand même tenter quelque chose.
                      ils devraient faire appel à l’aide internationale, mais manifestement, ils ne souhaitent pas que des pays étrangers viennent voir de plus près tout ça...
                      bien sur, ils ont organisé des visites...mais question intervention, ils n’en ont pas l’intention.
                      pourtant le problème crucial est : sortir les assemblages de la piscine du n°4...
                      c’est ça le plus grand danger.
                      et ils ont surement tort de tergiverser.
                      la question restant : pourquoi ne demandent-ils pas de l’aide ?
                      quelque chose à cacher, ou juste une question de fierté ?
                      je m’interroge.

                    • wawa wawa 30 avril 2013 14:45

                      jo est malade ? pas encore vu.
                      petite baisse de formesans doute.

                      dommage j’appreciais beaucoup ses réactions


                      • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 18:08

                        wawa

                        aux dernières nouvelles il tentait un chateau de sable avec de la neige...
                        drôle de printemps.
                         smiley

                      • hunter hunter 30 avril 2013 16:05

                        Il fait une course à Barbès !!!

                         smiley

                        H/


                        • gorio 30 avril 2013 16:32

                          Juste un grand merci pour votre travail de vigilance et d’information sur la catastrophe (toujours en cours) de Fukushima.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 18:09

                            gorio

                            merci, c’est très sympa.
                             smiley

                          • morice morice 30 avril 2013 18:33

                            « The situation is worrisome enough that Shunichi Tanaka, a longtime nuclear power proponent who is the chairman of the newly created watchdog Nuclear Regulation Authority, told reporters after the announcement of the leaking pits that “there is concern that we cannot prevent another accident. »



                            bref, c’est devenu.... incontrôlable !!!

                            • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 18:55

                              morice

                              incontrôlable, en effet.
                              merci de cet article.
                              on y apprend que le débit des fuites est maintenant de 75 litres par minute !
                              l’eau contaminée stockée correspond à la contenance de 112 piscines olympiques.
                              c’est énorme !
                              « il est a craindre que nous ne pouvons pas éviter un autre accident », affirme Schunichi Tanaka, président de l’autorité de régulation nucléaire japonaise, et partisan connu de l’énergie nucléaire.
                              cet article est vraiment riche en informations.
                              à lire de toute urgence.
                              je remet le lien


                            • morice morice 1er mai 2013 17:04

                              sans vouloir vous vexer, je vous rappelle votre soutien à Farage, aujourd’hui dans de beaux draps avec son parti d’abrutis.


                              mais j’avais tenté de vous prévenir... en vain.

                            • olivier cabanel olivier cabanel 1er mai 2013 17:16

                              morice

                              tout d’abord, c’est largement hors sujet,
                              ensuite, je croyais que vous aviez compris...
                              il semble qu’on ait suffisamment échangé sur le sujet.
                              on peut reconnaître la pugnacité d’un élu européen, voire son courage, sans pour autant épouser ses idées.

                            • Pyrathome Pyrathome 30 avril 2013 18:56

                              Salut Olivier et tout le monde

                              bref, c’est devenu.... incontrôlable !!!

                              Devenu ??? c’est comme ça depuis le début, je crois......

                              Mais heureusement, chez nous on a Joletaxé, Zorglub, Marco sancho7 et consorts pour faire les schadocks pompeurs......enfin, ils nous pompent l’air plutôt  smiley.....


                              • olivier cabanel olivier cabanel 30 avril 2013 19:45

                                ouais Pyra, c’est effectivement en train de s’acheminer vers le pire.

                                je pense que, conscients du danger, Marco et cie sont au Japon pour remplir les cuves, et boucher les fuites...
                                ou alors, ils n’ont pas le sens des responsabilités.
                                 smiley

                              • Edmon Edmon 30 avril 2013 20:42

                                Je n’ai pas trop bien compris le rôle du NPA là dedans ... c’est lui qui a fait dépasser les 65 dégrés fatidiques ou il a contenu la monté en température ?


                                C’est de l’humour ... une erreur s’est glissée dans votre article , précisément votre lien : 

                                «   sachant que si celle-ci dépassait le seuil de 65°C, (lien) » 





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès