• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > L’électricité, c’est gratuit !

L’électricité, c’est gratuit !

Au lieu de se désoler du montant de nos factures d’électricité qui grimpent exponentiellement, hausse largement due à un nucléaire de moins en moins rentable, il serait temps de se pencher sur les moyens de fabriquer de l’électricité à bon compte, d’autant que les solutions sont multiples, souvent originales, mais bien plus efficaces que l’on pourrait l’imaginer.

L’électricité gratuite, ce n’est pas une nouveauté et l’un des pionniers avaient pour nom Nikola Tesla lequel avait découvert comment il était possible de capter l’énergie magnétique de la planète pour en extraire de l’électricité, et dont la plupart des inventions ont été piratées par d’autres, devenus célèbres depuis…dont un certain Thomas Edison.

Tesla a déposé pas moins de 300 brevets couvrant au total 125 inventions. lien

On en trouve le détail et les plans sur ce lien…soit 1272 documents divers et variés, récompenses, brevets, certificats en tout genre.

On lui doit entre autres la création des tubes à vide à potentiel élevé, ancêtre de nos lampes fluorescentes (lien)…et il présenta à la marine américaine un sous-marin électrique à commande radio, puis publia en 1899 sa découverte de la résonnance terrestre et de la loi de la propagation de courants continus à travers le globe. lien

N’oublions pas sa célèbre voiture qui fonctionna à l’énergie libre et qui a fini ses jours dans une décharge automobile. lien

Celui que l’on a qualifié à juste titre d’inventeur de l’énergie libre, est mort à 87 ans, en 1943, dans la solitude d’une chambre d’hôtel. lien

Plus près de nous il faut s’intéresser à Stan Meyer, mort apparemment empoisonné pour avoir mis au point le fameux moteur à eau, en extrayant tout simplement l’hydrogène de l’eau, procédé qu’il a installé sur un véhicule, fonctionnant grâce à l’hydrogène qui a servi de carburant à cette voiture révolutionnaire. vidéo

D’autres ont suivi depuis, ainsi qu’on peut le constater sur cette vidéo, où il est fait une démonstration d’une génératrice à Hydrogène sur le même principe cher à Stanley Meyer, et on peut s’interroger aujourd’hui sur le peu de développement que connaissent ces avancées pourtant capitales.

Il est probable que trop d’intérêts sont en jeu et que les lobbys du pétrole et du nucléaire ne facilitent pas le développement de ces énergies libres et propres.

Alors de simples citoyens bricolent des procédés originaux plus ou moins sophistiqués pour produire gratuitement de l’électricité.

Il suffit pour quelques-uns dont la propriété est traversée par un gros ruisseau, d’en ralentir le cours par un ouvrage modeste, d’y poser une petite turbine, ou un petit moulin à eau et d’en récolter l’électricité produite. lien

Pour d’autres, ce sera de faire sa propre petite éolienne, sans être pour autant un champion du bricolage. vidéo

N’oublions pas le classique capteur photovoltaïque, qui comme chacun sait va transformer la lumière en électricité, et dont le rendement est de plus en plus performant.

La dernière génération, avec cellules tandem et multi jonction peuvent atteindre près de 50% de rendements, mais d’une part leur cout reste élevé, et d’autre part, il s’agit encore d’une énergie intermittente…lien

Et quid du méthane ?

Au-delà des grosses exploitations, qui, en récoltant des déchets de toute provenance, produisent du méthane en quantité parfois pharaonique, lequel peut soit être transformé en carburant, soit produire électricité et chaleur, pourquoi ne pas envisager de capter celui de nos fosses septiques ?

En Asie, Chine, Cambodge…, dans les villages les plus reculés, les paysans utilisent depuis des lustres le méthane de leurs petites fosses septiques, en se contentant de l’utiliser comme gaz domestique, afin de cuire les aliments. lien

Au Rwanda, la moitié des prisons du pays est éclairée grâce aux biogaz émanant des fosses septiques des établissements pénitenciers, et ce gaz est aussi utilisé pour la cuisine des prisonniers. lien

Charles Kolor, un jeune africain veut aller un peu plus loin…

Constatant que le coût du carburant est de plus en plus élevé sur le continent africain, que le Méthane s’échappe en quantité des fosses septiques des habitations, qu’il est 23 fois agissant que le CO2 en terme de changement climatique, il s’est mis en tête de le récupérer, afin de produire de l’électricité à bon compte. lien

Il convient de purifier ce méthane, puis il est brûlé dans un moteur adapté à la combustion du gaz, et produit de l’électricité, et bien sur de la chaleur. lien

À ce stade, difficile d’écarter une solution sportive et économique à la fois, puisqu’en pédalant, il est facile de produire de l’électricité.

C’est ce qu’ont imaginé les créateurs du « Pedal Power  », Andy Welkin et Steeve Blood, permettant à chacun de construire son propre « Pedal Power » puisque le brevet est en accès libre.

Travailler sur son ordinateur portable, recharger son smartphone, mais aussi moudre du grain, hacher de la viande, voila un invention qui devrait largement séduire les populations des pays en voie de développement. lien

Mais il y a d’autres façons de produire de l’électricité en étant un tout petit peu bricoleur.

On doit à un tchèque plutôt ingénieux, la possibilité de produire de l’électricité grâce à une simple multiprise, en amorçant le procédé par la pièce qui sert à l’allumage d’un briquet à gaz, démontée préalablement, et si quelques uns ont tenu à démontrer qu’il s’agissait d’un fake,(lien) il suffit de regarder attentivement la vidéo pour réaliser qu’il n’y a pas de tromperie, même s’il n’est pas évident de comprendre comment ça peut marcher…

Une autre vidéo est disponible, et on constate bien qu’il n’y a pas manipulation malhonnête, puisque contrairement à ce que prétend l’internaute investigateur, à aucun moment une partie de l’installation n’est cachée.

Plus original, cet homme qui produit de l’électricité avec quelques citrons (lien) mais des oranges, voire des tomates font tout aussi bien l’affaire, ou celui-ci qui y parvient avec 4 pommes de terre, à condition que ce soient des bintjes, lesquelles sont, d’après lui, les plus performantes.

Malheureusement, le système ne dure qu’un temps, tant que les bintjes sont encore humides, puisqu’au bout d’une semaine, il faut en choisir de nouvelles.

D’une puissance d’environ 600 watts, il va transformer les 9/12 volts produits en 220 volts grâce à un simple petit transfo. lien

Un peu plus sophistiqué, ce système permet lui aussi de produire de l’électricité.

Mais le pompon revient à ce bricoleur qui à l’aide d’un simple ventilateur d’ordinateur, de quelques aimants, et d’un petit transfo 9v/220v, va alimenter 3 ampoules de 75 watts. lien

Il faut donc récupérer le ventilateur à 7 hélices d’un vieil ordinateur, récupérer aussi les 4 aimants du disque dur de l’ordinateur, se procurer 7 petites rondelles métalliques, se munir d’un pistolet à colle et suivre ensuite le tutoriel de cette courte vidéo afin de réaliser soi même cette application facile.

Bien évidemment, il n’est pas question de produire de l’électricité pour tous les appareils ménagers de la maison, ou même produire de la chaleur, encore moins d’alimenter un ordinateur ou une tablette, puisque ces appareils ne supportent pas bien les irrégularités de tension, mais par ces temps de crise, s’offrir un éclairage gratuit pour chaque pièce de la maison, c’est déjà une sympathique économie.

Bien sur, toutes ces propositions peuvent faire sourire certains lecteurs qui n’y verront que des solutions bien insuffisantes pour répondre à la demande nationale, mais ce serait oublier qu’un petit paysan de l’Isère, Maurice François pour ne pas le nommer, avec sa modeste installation « biogaz » à Creys-Mépieu a finalement produit plus d’énergie que son géant voisin « superphénix  », lequel a finalement consommé plus d’énergie qu’il n’en a produit. lien

Il faut reconnaitre que le challenge n’était pas trop difficile à gagner : la centrale nucléaire ayant subi des pannes à répétition, avait logiquement été dépassée par la petite centrale à méthane, qui, avec 160 m3 de méthane produit par jour, avait largement gagné le match…les ingénieurs du monde entier, japonais notamment, venant visiter le « fleuron » nucléaire français, en profitaient régulièrement pour visiter la petite centrale qui tirait son énergie des fientes de porcs…sans le moindre problème technique.

Récemment Médiapart a publié un rapport prouvant que le potentiel énergétique en énergies propres était colossal, et qu’il ne couterait pas plus cher que de maintenir le nucléaire.

Ça n’a pas eu l’air de passionner l’administration qui a tout fait pour l’enterrer, mais voila, quelques journalistes audacieux l’ont ressorti du tiroir où l’on tentait de l’enfermer. lien

Les insurgés des années 68 écrivaient sur les murs « l’imagination au pouvoir  »…mais ni Hollande, ni Sarkö, ni Le Pen n’en ont, et n’ont qu’un objectif, rester ou devenir calife à la place du calife…et on sait d’ores et déjà qu’ils seront plus préoccupés, fin novembre, à gagner les régionales, que de réussir la transition énergétique.

Comme dit mon mon vieil ami africain : « Celui qui t’enseigne vaut mieux que celui qui te donne  ».

L’image illustrant l’article vient de lecolesanslescolles

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Les bricoleurs trouveront leur bonheur sur ce lien

Articles anciens

les énergies, c’est du propre

Après Totness, Feldheim

Totness enlève le haut.

Le caillou dans la chaussure

Un avenir radieux ou irradié

Sans transition, la chute !

L’énergie en partage

Il y a ceux qui nous pompent l’air…

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

Au pays du soleil, le vent !

De l’eau dans le gasoil

Roulez, roulez, petits plastiques

Faire le plein avec du vide

MHD, l’énergie cachée du futur

Quand les ordures se changent en or

Vive l’énergie positive

Sortir en douceur du nucléaire

Du pétrole sous les sabots

Energies propres en Suède

De la fuite dans les idées

L’imagination au pouvoir

Tel un avion sans kérosène

Rouler malin

D’autres énergies pour sortir de la crise

Au chaud sur la terre de glace

Simple comme l’eau chaude

Témoignage sur le photovoltaïque en France

Le plein de cochon à la pompe

Le nucléaire dépassé par des cochons

Qui a tué Stan Meyer

Déchets, de l’or dans nos poubelles

En France on a pas de pétrole, et pas d’idées non plus


Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (97 votes)




Réagissez à l'article

403 réactions à cet article    


  • P-Troll P-Troll 9 avril 2015 09:05

    « hausse largement due à un nucléaire de moins en moins rentable »


    - La hausse est largement due à la « privatisation » de la distribution.
    Des sociétés qui ne produisent ni ne transportent d’électricité l’achètent à EDF (ou ERDF) et la revendent à des particuliers.
    C’est l’ensemble des consommateurs d’électricité qui paie la marge.

    - La hausse est largement dûe aussi à l’obligation faite à ERDF d’acheter l’électricité produite par les éoliennes (toujours privées), même si ce n’est pas nécessaire, et à un tarif supérieur à sa propre production.

    Il n’y a pas plus rentable que les centrales nucléaires. On peut être « contre », mais pas avec cet argument. Il faut être honnête.

    • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2015 09:44

      @P-Troll
      l’honnêteté c’est de ne pas cacher la dette monstrueuse d’areva qui perd des milliards de tous cotés, et que l’état (donc nous) devra rembourser...ce qui augmentera d’autant le prix de kilowatt nucléaire.

      vous n’ignorez pas que l’epr finlandais a triplé son budget initial (passant de 3 a 9 milliards) et que le contrat qui lie areva a la finlande stipulait que tout dépassement de budget serait à la charge d’areva...
      areva qui a fait rebelote avec l’epr de flamanville ; passant lui aussi de 3 milliards à 9 milliards... et qui va payer ? à votre avis ?
      ben oui... c’est ballot.
       smiley

    • ppazer ppazer 9 avril 2015 17:47

      @olivier cabanel
      Détrompez-vous. Dans la mesure où le déficit public et la dette ne sont pas interdits, nous ne rembourserons rien du tout.

      L’« argent » aujourd’hui est un symbole monétaire associé à des règles comptables. Ce ne sont pas des pièces en métal précieux sonnantes et trébuchantes comme le passé qui rendait les manipulations physiquement difficiles. De ce fait, quand la situation deviendra intenable, on n’aura qu’à changer les règles du jeu (et ça sera douloureux mais temporaire).
      En attendant, et comme nous ne pourrons pas faire machine arrière, profitons joyeusement de cette manne apportée par le déficit.

      Pour paraphraser Jamie Dimon (CEO de JP Morgan) : de toutes façons nous avons déjà percuté l’iceberg ; alors maintenant, le mieux que l’on ait à faire, c’est reprendre du champagne.


    • Layly Victor Layly Victor 9 avril 2015 17:53

      @olivier cabanel

      On vous a déjà répondu maintes fois, mais vous faites l’âne (ce qui vous va)
      Tout d’abord, les cinq milliards de dette d’AREVA n’ont rien à voir avec les 60 milliards que coutent les 4 lignes parallèles que l’Allemagne doit tirer pour acheminer vers le sud l’électricité intermittente des champs éoliens de la mer du Nord. On n’en parle pas, d’autant plus que l’Allemagne veut tenter de nous le faire payer via « la politique énergétique commune ».
      D’autre part, sur les chantiers EPR européens, AREVA est mis en difficulté par le blocage opéré par vos potes de l’ASN, un nid d’énarques gaucho-écolos (mais qui vireront de bord quand le vent tournera). Les deux réacteurs EPR achetés par les Chinois et construits avec l’aide des ingénieurs d’AREVA , en deux ans seulement, vont bientôt démarrer. Pour l’un d’eux, le chargement du combustible est en cours. Vos potes de l’ASN vont être dépités et discrédités. AREVA a une commande ferme pour deux EPR en Grande Bretagne, plus deux en option.
      De plus, AREVA, qui est fournisseur de combustible pour des opérateurs du monde entier, a été touché de plein fouet par les conséquences de Fukushima, mais le nucléaire est en train de repartir, y compris au Japon, parce que les dirigeants qui sont responsables voient bien que c’est une nécessité : n’ayant pas la même immense culture scientifique et technique que vous, ils ne connaissent pas le réacteur à patates et « la voiture à énergie libre ».
      Donc, AREVA a un bel avenir. C’est d’ailleurs curieux de voir que, dans d’autres pays, les gens sont soucieux quand une entreprise nationale de rang mondial a des difficultés, alors que la France est le seul pays à abriter des zèbres de votre espèce, qui se réjouissent quand une entreprise nationale va mal.
      Au sujet de « la voiture à énergie libre », il faut quand même oser , mais vous vous en tirez tout le temps, comme après « le lit de particules d’iode autour de la centrale de Cruas ». L’énergie libre est une fonction utilisée par les thermodynamiciens. Vous avez recopié ça bêtement et le terme vous a plu. Malgré le spaghetti de sottises que vous débitez en permanence, Agoravox vous maintient toujours soigneusement en haut de l’affiche et le plus longtemps possible (sauf si ça devient trop ridicule), et je comprends pourquoi : vous êtes devenu une bête de foire, une curiosité, qui attire le chaland en mal de bizarrerie, et permet de faire passer les pubs pour les shampoings ou les marques de bagnoles (à énergie libre, bien sûr).


    • sls0 sls0 10 avril 2015 02:41

      @Layly Victor
      Je suis un ex du nucléaire, donc je me tiens un peu au courant.
      Pour Flamanville, on s’aperçoit quand même que les connaissances en construction ont un peu baissé* (constructeurs, EDF....), il y a quelques contre-temps qui sont dûs à une baisse de connaissances, tout n’est pas dans les procédures et ordinateurs, l’expérience ça aide.
      * l’effet papybom , dans tout les secteurs, les connaissances ou expériences se perdent mais c’est pas insurmontable.

      J’ai fais du montage neuf, quand je vois des compte-rendus de l’ASN des fois ça me fout les boules que l’on passe à coté d’écarts autrefois visibles.
      Pour le dernier en date, j’aurais aimé qu’on le voit plus tôt, on pourra justifier par note de calcul (merci ASTER) n’empêche que.

      L’ASN via la DRIRE m’a aussi parfois fait chier mais dans l’ensemble j’avais de bonnes relations, ils faisaient leur boulot, je ne crois pas que faire plaisir aux écolos faisait parti de leur motivation.

      Mon boulot c’était de faire du courant avec un esprit sûreté et la Drire leur boulot c’était de contrôler la sûreté. Une fois que l’on a compris que l’on a la sûreté en commun les relations sont cools.

      Bon le retard c’est surtout dû aux constructeurs (Bouygue en autre) qui ont perdu un peu de savoir faire mais coté EDF on aurait dû le voir,

      C’est vrai qu’Olivier Cabanel en sort des bonnes, il en a le droit, on est en démocratie et surtout il n’y connait pas grand chose on peut pardonner son ignorance.

      Si l’on veut remettre l’église au milieu du village, il faut rester factuel et ne pas s’énerver.
      Le jour où je voudrait contrer de l’intégrisme, je m’entrainerai en Irak ou en Syrie, si ça marche je me frotterai à l’intégrisme écolo. Comme ma consommation en énergie annuelle est inférieure à une tonne équivalent pétrole on peut dire que je respecte mon environnement et je peux contrer pas mal d’écolos intégristes qui consomment beaucoup plus en général.


    • mmbbb 12 avril 2015 17:49

      @Layly Victor les ecolos ont pris une veste aux departementales mais les medias leur donnent tant la parole et ils font tant de bruit qu’ils donnent l’impression d’etre un parti majoritaire J’ai entendu recemment ( propagande ?) que d’ici 2050 la France devrait avoir une energique selon un rapport dont les fuites ont ete organisees L’eolien devrait la source principal Le gros probleme il n’y a jamais de rapport chiffre et d’etude serieuse pour remplacer la consommation annuelle de 489 terawatts heures Meme Bove ne veut pas de l’eolien dans le Larazc J’ai survole cette article la France renoue avec des enregies alternative biogaz etc mais ce n’est pas suffisant mais Cabanel cite des pays n’ayant pas de grosses infrastructure Il oublie de citer l’exemple des panneaux solaires qui fut une usine a gaz finances par l’etat et qui augmenta la facture Le projet trop couteux furt arrete Je ne comprends pas ces ecolos qui pourtant utilisent les avancees techniques ( avion lorsqu’ils prennent leur vacances) ont souvent le statut de cadre ( Tete a lyon a ete vire par Colomb et il n’habite pas un quartier defavorise ) et viennent nous faire chier


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 avril 2015 07:59

      @Layly Victor
      mon pauvre laly

      votre cas ne s’arrange pas... alors que l’état, largement majoritaire, va être obligé de mettre la main à la poche pour combler le gouffre financier du groupe... il s’agit de milliards d’euros..(et c’est nous qui allons payer) vous continuez, la tête dans le sable, de promouvoir l’epr.
      vous êtes non seulement malade, mais en plus un bouffon.
      quelle tristesse.

    • bourrico6 9 avril 2015 10:02

      Moi la seule électricité gratuite que j’ai connu, c’est quand on bloquait le compteur.

      Y en a qui se branchent directement sur les poteaux aussi, bon la faut un peu de matériel.


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2015 10:51

        @bourrico6
        du coup grâce à mon article, vous découvrez d’autres possibilités... merci qui ?

         smiley

      • bourrico6 9 avril 2015 10:55

        @olivier cabanel

        Non, les tiennes c’est du bidon, comme toi.


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2015 11:51

        @bourrico6
        ouh la la... les injures maintenant ?... ça s’arrange pas votre cas.

        il était désespérant... maintenant il est désespéré.
         smiley

      • bourrico6 9 avril 2015 11:56

        @olivier cabanel

        T’as raison, retourne à tes patates de 600W smiley


      • bernard bernard 10 avril 2015 08:03

        @olivier cabanel

        Il était un petit homme,
        Pirouettes cacahuètes

         smiley




      • Alex Alex 9 avril 2015 10:04

        @Olivier

        Faites comme moi : installez une turbine Pelton dans vos toilettes pour pisser utile !


        • Alex Alex 9 avril 2015 10:34

          @Alex

          Comme le scientifique ne réponds que par un moins méprisant, je vais tenter d’améliorer ma proposition : recyclez les éthylotests dont l’embout se prête merveilleusement bien à la récupération du méthane individuel. Améliorez le rendement en consommant des haricots !
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2015 10:54

          @Alex
          merci, je ne connaissais pas... mais l’idéal serait une petite turbine à l’intérieur même de la canalisation d’eau...non ?


        • Alex Alex 9 avril 2015 11:19

          @olivier cabanel

          L’idéal serait d’écrire un article intelligent expliquant comment la production d’électricité par des micro-centrales est rendue extrêmement difficile – voire impossible – par l’administration.


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2015 11:55

          @Alex
          vous êtes dans un autre monde... les micro centrales hydrauliques ? bien au contraire, il y a peu de difficultés techniques, ou administratives... il suffit de respecter le cours de la rivière, et les poissons, ce qui est relativement simple.

          plus d’éléments sur le lien

        • Alex Alex 9 avril 2015 14:47

          @olivier cabanel

          « vous êtes dans un autre monde... »

          Oui : dans un monde pratique ! Je me suis intéressé aux moulins car j’en connais pas mal qui sont abandonnés, et ce genre d’énergie me semblait assez sympathique. Par de nombreux témoignages, j’ai découvert une règlementation tatillone, et la quasi-impossibilité d’en créer de nouveaux.
          En gros, il faut disposer d’un droit fondé en titre, donc faire la preuve de l’existence de l’ouvrage avant 1566 ou 1789 ; ensuite, remettre l’ensemble en état en respectant un tas de règlements qui paraissent dissuasifs tants ils sont contraignants.


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2015 16:25

          @Alex
          oui, mais dans l’article, il n’est pas proposé des projets de cette taille... il s’agit de travailler seulement avec un ruisseau, à condition d’en avoir un à disposition...


        • colere48 colere48 9 avril 2015 16:27

          @olivier cabanel

          Sur que ça limite la démo....

           smiley


        • Alex Alex 9 avril 2015 16:55

          @olivier cabanel

          L’intérêt est de pouvoir alimenter au moins un foyer (20 kW ?), ce qui suppose un débit un poil supérieur à la vidéo montrant une petite ampoule allumée. Dommage !


        • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 2015 16:43

          @Alex
          non... pas dans un monde pratique, dans un monde aveugle, ou vous n’avez comme certitude que ce que vous avez appris à l’école primaire.

           smiley





                • Philippe Stephan Slipenfer 9 avril 2015 10:45

                  ^@Olivier .bonjours

                  La fin du nucléaire en perspective une réalité a moyen thermes.
                  ITR. by by Les français encore niké par les ricains
                  .
                  .
                  Un réacteur de la taille d’un gros camion pour alimenter
                   une ville de 80 000 habitants, voilà ce que la première
                   entreprise mondiale de défense et de sécurité Lockheed Martin
                   a affirmé mercredi pouvoir réaliser dans moins de dix ans,
                   dont un premier prototype dans moins de cinq ans !

                  .
                  .bon ils vont faire marcher des portes avions avant de passer au
                  civile,mais cette technologie ouvre certainement la porte
                  a la fusion a-neutronique, les scientifiques ici confirmeront ou pas
                  mes suppositions. 
                  et hop fin des problèmes
                  (espérons de saucissons). smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2015 11:05

                    @Slipenfer
                    bonjour

                    bon, attendons quand même parce que c’est pas la première fois que les américains nous sortent des annonces pareilles...et puis plouf...
                    en tout cas je vais regarder ça de près,
                    merci de l’info.
                     smiley


                    • tRivi 9 avril 2015 10:48

                      Le vrai enjeu pour les « nouvelles » énergies est le stockage, la production en flux continue et la distribution.


                      Il y a aussi les enjeux économiques en terme de rentabilité, investissements, abandon des anciens moteurs énergétiques, emplois etc.. Il y a quand même un équilibre économique et social qu’il faut gérer une fois le problème des lobbys dépassé ou surmonté.

                      Une nouvelle énergie arrive quand le besoins économique s’en fait sentir, je ne vois pas en quoi les acteurs économiques devrait se tracasser la tête plus que ça (même si personnellement je trouve ça désolant). Du moment qu’il ne sont pas contraint pour diverses raisons de changer le business...

                      • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2015 11:08

                        @tRivi
                        non, je ne crois pas au problème de stockage.

                        je crois à la diversification des sources...
                        vent et soleil peuvent se completer... et on peut lutter contre cette intermittence en utilisant l’hydraulique, qui ne pose pas de problème de stockage, ou en utilisant le méthane fabriqué, qui ne pose pas non plus ce problème...
                        ensuite, il y a la géothermie de moyenne profondeur, accessible toute l’année, hiver comme été...
                        le seul problème ce sont les lobbys qui freinent des 4 fers, et qui empêchent le réel développement des alternatives propres.



                        • Philippe Stephan Slipenfer 9 avril 2015 11:04

                          c’est trop mignon le coup des 600w avec 4 patates
                          avec une demi-tonne on aurait au moins 60000 watt de quoi alimenter
                          3 maisons de luxe
                          les bretons vont être aux anges. smiley 



                            • Philippe Stephan Slipenfer 9 avril 2015 11:49

                              @foufouille
                              Pas mal en plus 15% d’économie de carburant c’est beaucoup.


                            • colere48 colere48 9 avril 2015 11:21

                              En s’équipant d’un récupérateur de méthane à la sortie du trou de balle, le haricot plus connu dans les cantine sous le pseudo « fayot » est une excellente source d’énergie peu onéreuse  !!

                               smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès