• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Macron, le marchand de sable

Macron, le marchand de sable

Guillaume Meurice, l’humoriste persifleur de France Inter, a résumé récemment assez bien la situation créée par le débat national lancé par le chef de l’état : «  il vendrait du sable au Sahara  »... mais le marchand de sable, c’est aussi celui qui permet de nous endormir...

Vielle légende qui remonte au 17ème siècle, qui raconte que, lorsque la fatigue commence à se faire sentir, avec les yeux qui piquent, c’est qu’on avait « du sable dans les yeux », à cause d’un personnage, le marchand de sable, qui jetait du sable dans les yeux des enfants...lien

Le marchand de sable est donc passé, sous la forme d’un « grand débat national », et on verra bien si, à la fin mars, les français se seront rendormis, ou si, bien au contraire, la colère qui mène leur détermination persistera.

Au-delà de ça, quelques intellectuels s’interrogent sur la « méthode macron », celle qui lui a permis de gagner le poste suprême, et celle qui aujourd’hui continue d’agir sur une partie des électeurs.

Pour quelques spécialistes, Il s’agirait d’une forme d’hypnotisme, méthode qu’il avait pratiquée pour gagner l’élection, comme l’expliquait dans le détail un certain Jérôme Delecraz, en janvier 2017.

Il nous explique de quelle façon Macron a pratiqué, et pratique encore aujourd’hui, ce qui est qualifié « d’attention sélective  », méthode qui permet, entre autres, de gérer les représentations mentales et de modifier nos réponses aux simulations.

Pour faire court, le but de « l’attention sélective » étant de sélectionner les informations importantes en inhibant les informations qui ne le sont pas. lien

Delecraz n’est pas le seul à avoir évoqué ce talent « d’hypnotiseur » utilisé par Macron, et Phloem Sev, dans son blog, décrit de quelle manière le futur président recrutait ses partisans, utilisant cette technique de focalisation de l’attention, première étape de toute mise en transe dissociative. (Phloem Sev est hypnotiseur et formateur en auto défense intellectuelle. lien)

Il décrypte pour nous la méthode employée.

Un chauffeur de salle, appelé community manager, passait tout son temps, lors des meetings du candidat, à envoyer aux recrutés devenus militants, des messages courts, via Télégram, avec des tournures proches du « Dormez, je le veux », chères aux hypnotiseurs, des formules du genre : « on lève les drapeaux !... je veux du Macron président... on va gagner... GOGOGOOO ! ». lien

C’est probablement en partie ainsi que Macron est parvenu à emporter l’adhésion de public parfois hostile, comme on a pu le constater lors des récents débats qu’il a lancé face à de nombreux maires, débats qui ont duré parfois jusqu’à 7 Heures. lien

Auparavant, pour tenter de se réconcilier avec eux, vu qu’il avait boudé leur congrès annuel, il en avait invité plusieurs milliers à l’Elysée, pratiquant ce que certains n’ont pas hésité à qualifier de « séance de calinothérapie ». lien

Mais revenons au « grand débat » et aux cahiers de doléances.

Il n’est pas inutile de se remettre en mémoire ceux qui avaient été lancés en mars-avril 1789 par Louis XVI, à destination de la noblesse, le clergé, et du Tiers-Etat.

Résultat des courses, les préoccupations, doléances donc, portaient sur «  les impôts jugés trop lourds, injustes, les privilèges, le système seigneurial dans le domaine de la justice, l’accaparement des emplois publics par la noblesse, le contrôle des impôts par les Etats Généraux  »...

On ne peut que constater la convergence des préoccupations d’alors avec celles qui nous traversent aujourd’hui.

Les impôts et surtout les taxes diverses assommaient les français...les « élites » bénéficiaient de privilèges, profitant d’une justice plutôt bienveillante, occupant les meilleurs emplois, le contrôle des impôts étant confié au gouvernement, avec une quasi impossibilité de contrôle de la part du peuple.

Cette justice bienveillante que l’on redécouvre aujourd’hui, quand un ministre chargé de traquer les fraudeurs fiscaux, se retrouve pris le doigt dans le pot de confiture, et échappe malgré tout à la prison, alors qu’un pauvre hère fera trois mois de prison pour le vol d’un fromage de chèvre. lien

Cette convergence entre la situation des français de 2019, et ceux de 1789, sera encore plus évidente lorsque la compilation de de toutes les contributions aura été effectuée, sans s’inquiéter de la sincérité de ceux qui auront organisé cette compilation.

Et comme en 1789, ce seront les doléances du « petit peuple », ceux qualifiés par Hollande de « sans dents », qui seront majoritaires...mais seront-elles retenues pour autant... on peut en douter ?

Car en fin de compte, c’est le monarque, qu’il soit un président de la 5ème République, en 2019, ou un Roi, en 1789, qui décidera de ce qu’il veut agréer.

Pas étonnant dès lors que 70% des français doutent dès aujourd’hui du résultat du débat, convaincus par avance que le grand débat accouchera d’une souris. lien

Dès lors, Macron envisagerait de lancer un référendum avec des questions ciblées et multiples, qui assiéraient l’autorité du gouvernement, tout en assurant qu’il fera « tout son possible » pour tenir compte des désidératas de « son bon peuple ».

Pourtant Macron hésite à lancer ce référendum, n’ayant pas oublié qu’un certain Charles de Gaulle, le 27 avril 1969, en avait lancé un, il s’agissait de régionalisation, et de réformer le Sénat, mais surtout, entre les lignes, d’assoir son autorité, contestée à l’époque par une partie importante de citoyens.

Auparavant, le 30 mai 1968, une énorme manifestation de soutien au Général De Gaulle, téléguidée par son gouvernement, avait été organisée, (lien) et fort de ce soutien, il avait renoncé provisoirement à organiser un référendum. lien

Il s’agissait, tout comme aujourd’hui, de tenter de trouver une issue à la crise, menée par la « chienlit » de 1968, suivie peu après par la grève massive dans les usines, laquelle avait conduit à un véritable blocage du pays. L’augmentation du Salaire Minimum de 35% négociée entre les syndicats et Pompidou, alors 1er Ministre, n’avait pas changé la donne. Alors finalement, pour assoir définitivement son autorité, De Gaulle lança sont référendum sur le thème de la régionalisation et de la réforme du Sénat.

En effet, c’est avec 52,41% des suffrages exprimés que la réforme proposée par De Gaulle sera rejetée, mettant fin à 11 années d’une présidence gaullienne, devenu insupportable pour grand nombre de français, vis-à-vis d’un Président qui lui aussi se sentait jupitérien.

 « Je cesse d’exercer mes fonctions de président de la République. Cette décision prend effet aujourd’hui à midi », avait-il déclaré avec un certain panache. lien

Pourtant de nombreux français voulaient une réforme du sénat, et de l’assemblée nationale, concernant d’une part leur nombre, et leurs énormes privilèges.

Si le référendum lancé par De Gaulle avait donc échoué, ce n’était donc pas sur le projet de réforme que les français avaient répondu, mais plutôt pour exprimer leur volonté de lui dire NON.

Mais revenons à 2019.

On comprend l’hésitation actuelle de Macron, car ce référendum qu’il envisage pourrait être assez contreproductif pour lui.

Pour tenter de reprendre la main, il a fait quelques modestes cadeaux aux GJ, lancé des débats, fait le tour de la France des « petits élus », provoqué une manifestation de foulards rouges, largement improductive, dont la mobilisation estimée à 10 000 manifestants, (mais par d’autres dix fois moins), et les slogans utilisé par les « foulards rouges » en disaient long sur leur vision du monde, criant « merci la police », et répondant à une militante qui scandait « macron démission » par un « ferme ta gueule salope »...ambiance. lien

Quand Marlène Schiappa déclare à Jean-Jacques Bourdin : « doubler le salaire de mes collaborateurs était une mesure sociale indispensable, comment voulez-vous décemment vivre avec 5000 € par mois », on comprend le gouffre qui existe entre les « élites », et la France d’en bas. lien

Et les Gilets Jaunes sont toujours là...

Il reste donc beaucoup de questions qui se posent : le score des européennes de la REM pourrait désavouer le gouvernement, et si finalement Macron lance son référendum, tout ça pourrait tourner en « eau de boudin ».

En cas d’échec, aura-t-il le panache d’un De Gaulle, qui avait quitté l’Elysée ?... ou s’entêtera-t-il à rester ?

L’histoire nous le dira, mais comme dit mon vieil ami africain : « le poulailler reste un paradis pour le coq, malgré la puanteur du lieu  ».

Le dessin illustrant l’article est de Hachepe

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

La vie en jaune

Benalla à la benne ?

Le loup déguisé en mouton

Macron a peur

De l’humour insolent à l’humour involontaire

2019, l’année des bonnes révolutions

Macron et son bilan 2018

Une autre présidence est possible

Une république par défaut

Macron, un an déjà

Soldes, tout doit disparaitre

Du Macron au Micron

Macron vous fait bien marcher !

Méritons-nous un tel mépris ?

Un Macron très sucré

Un hold-up électoral

Macron tend un piège

En marche arrière toute !

Le peuple ou les élites

Ils font leur nid dans le ni-ni

Lever le mystère Macron


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 5 février 09:15

    Attention à vérifier les informations

    https://www.20minutes.fr/politique/2392835-20181211-non-marlene-schiappa-demande-comment-vivre-decemment-5000-euros-mois

    La cruche de service à du potentiel mais il y a des limites

    De plus si elle l’avait vraiment dis je pense que cela serait sorti du cadre feutré pour éclater au grand jour


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 février 09:31

      @devphil30
      merci... damned, je me suis fais avoir, la faute au compte tweeter de l’elysée ! ah ! ils sont malins. ici
      ceci dit, la prime de noël des sénateurs est un fameux scandale, et là, c’est pas un hoax ! ici
      près de 18 000 euros !


    • devphil30 devphil30 5 février 19:11

      @olivier cabanel

      Je veux pas paraitre rabats joie mais cela semble également faux cetet prime de Noel

      https://www.liberation.fr/checknews/2018/12/17/les-deputes-francais-touchent-ils-une-prime-de-noel_1698319


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 février 21:30

      @devphil30
      pas rabat joie, mais mal informé...
      a moins que vous ne contestiez les investigateurs de médiapart ?
      https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/dossier-nos-tres-chers-senateurs
      cdt


    • JBL1960 JBL1960 5 février 23:48

      @devphil30 Ok elle l’a pas dit, mais zalors combienkitouche vraiment à la louche ses collabos ? Parce qu’on sait toujours pas ?

      @ OC = Perso, j’ai utilisé la même comparaison, avec l’image réelle de Kaa persiflant "Aie confiance, crois-en moi ♫ En confiance ♪ sans méfiance ♫ dans Macron c’est Kaa en septembre 2017 et alors que Zupiter, alors à son Zénith venait d’obtenir SES Jeux Olympiques pour 2024.
      Et l’on pouvait voir que le logo promotionnel des JO était le même que le symbole de Jupiter ICI !

      Ce 5 février 2019, alors que les Dépités viennent de veauter la Loi Anticastagneurs par 92 voix CONTRE – 74 Abstentions dont 50 députés de LaREM – 387 députés votent POUR

      on a de plus en plus l’impression de faire partie de l’Expérience de Milgram, grandeur nature, non ?

      « Si être ‘gilet jaune’, c’est vouloir moins de parlementaires et que le travail paie mieux, moi aussi je suis ‘gilet jaune*’ ! » Confidences du 31 janvier 2019 à des journalistes conviés à l’Élysée par Emmanuel Macron, himself…

      Manu la déconne, avait rajouté « *et vouloir un État bienveillant », mais bizarrement, les Merdias mainstream ont tronqué/raccourci le propos présidentiel ! On se demande bien pourquoi… Macron/McFly nous a encore fait un RETOUR VERS LE FUTUR ! NOM de Zeus !...

      Bon ben, c’est pas l’pied !...

      Jo(jo) la Gilet Jaune


    • devphil30 devphil30 7 février 04:24

      @JBL1960

      Je défend pas la cruche de service , je défend la vérité des faits


    • devphil30 devphil30 7 février 04:26

      @olivier cabanel

      Ce sont des étrennes liés à l’UMP et non pas à tous les sénateurs.

      Attention au amalgame un peu rapide sur cet article

      Avant de vous répondre sur les primes j’avais pris soi nde regarder attentivement les infos disponible.


    • jmdest62 jmdest62 5 février 10:16

      Salut Olivier

      Avant de « s’affoler » sur un éventuel référendum il conviendrait de connaitre les sujets qui seront mis au vote.

      Pour l’instant je perçois toutes les annonces de Manu et de ses ministres comme une volonté de saturer l’espace médiatique pour éviter que l’on parle trop des sujets brûlants.

       @+


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 février 10:33

        @jmdest62
        salut !
        oui, en effet, il agite des écrans de fumée...pour masquer la réalité : augmentation de 3 à 6% sur les produits de 1ère nécéssité, 6% d’augmentation EDF, et 0% pour le smic et les retraites.
         smiley



      • Patrick 5 février 10:57

        Bonjour,

        Je viens de consulter votre lien sur la prime de Noël . Affligeant !

        Si le plafond reste à 18 000 euros, prévoir la somme de 6 264 000 euros (348x18 000) pour le budget Noël de nos 348 sénateurs pour la fin 2019.

        Dire qu’avant la totalité des primes pouvait atteindre le 50 000 euros par sénateurs, un total de 17 400 000 euros pour leur Noël . (17 briques à mettre de coté pour le Noël de nos sénateurs).

        La prime du sénateur (14 500 euros),

        La prime pour les enfants (5 000 euros par enfant).

        La prime pour les petits enfants (2 500 par petit enfant).

        La prime pour Madame (8 000 euros).

        La prime de charbon (2 000 euros).

        La prime pour le sapin (800 euros).

        Et lorsque qu’on lit ceci au sujet de ce nouveau plafond de 18 000 : « Toutes les sommes qui dépassent ce montant seront versées dans un fond de réserve qui sera redistribué aux sénateurs lorsque la grogne populaire sera retombée. » Là c’est carrément ce foutre de la gueule du peuple. 



        • ETTORE ETTORE 5 février 11:42

          Bonjour Olivier

          Ce que je sais, mais que je sais vraiment...

          Les marchands de sable ont toujours existé, et leur pouvoir d’agir sur le sommeil est avéré.....si on constate les résidus dans les yeux au réveil.

          Mais je sais aussi que le sable, sous les dents...ça crisse pas mal et c’est désagréable à souhait .

          Là, le réveil se fait avec les deux, il faudra bien nettoyer les yeux et recracher tout ça.

          Pour l’instant.... traitement aux gaz lacrymogène et tirs d’énucléation destinés aux soins de la vue.

          Arriveront très bientôt les soins dentaires, à coup de matraque !

          Pour l’égalité entre les « sans dents »

          Je me demande si le premier décès par balle seras recouvert par le drapeau Français ou...Européen ???


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 février 11:52

            @ETTORE
            merci de ce beau commentaire.
            j’apprécie.


          • gaijin gaijin 5 février 16:07

            @ETTORE
            « Je me demande si le premier décès par balle seras recouvert par le drapeau Français ou...Européen ??? »
            plutôt par un linceul médiatique .....le premier décès a déjà eut lieu vu qu’un type ne s’est pas réveillé du coma après avoir été touché au visage par quelque chose qu’aucun élément ne permet d’identifier comme un lbd
            tout le monde semble curieusement l’avoir oublié .........


          • L'Astronome L’Astronome 5 février 11:50

             

            Marchand de sable ? Un lapsus calami, sans doute ; vous avez voulu écrire : marchand de sabre.

             


            • olivier cabanel olivier cabanel 5 février 11:51

              @L’Astronome
              bah, l’un n’empêche pas l’autre ! smiley
              non ?


            • ticotico ticotico 5 février 15:22

              Le référendum pourrait prendre la forme d’un petit QCM alignant quelques questions bateau qui font consensus aujourd’hui, genre :
              - réduction du nombre de députés
              - reconnaissance du vote blanc
              - non cumul des mandats
              - etc...

              Dans ce cas, l’abstention ne me paraît pas un bon choix, l’approbation étant impensable, la seule solution serait de diffuser un bulletin « Macron dégage », histoire de torpiller cette nouvelle embrouille.


              • Xenozoid Xenozoid 5 février 15:44

                @ticotico

                on pourrait faire une part dans l’hemisicle a ceux qui ne vote pas ou blanc,ou abstention, et on tire au sort ses représentants,sur toute la population
                si on a 40 % de blanc,abstention ou pas venu au vote.le nombre de tirés au sort sera 40% de la représentation....mais ce n’est que du tricotage


              • olivier cabanel olivier cabanel 5 février 16:06

                @ticotico
                c’est probablement ce qu’il va faire...il va lâcher quelques peccadilles, mais ne touchera pas à l’essentiel, et en cas de succès, il s’en servira pour asseoir sa légitimité...il est bien capable aussi d’imaginer des solutions « embrouilles », avec des questions à double sens...
                un bulletin « macron dégage », bien sur... mais il ne sera pas comptabilisé...


              • ticotico ticotico 5 février 23:53

                @olivier cabanel

                « un bulletin « macron dégage », bien sur... mais il ne sera pas comptabilisé »

                L’abstention étant, comme toujours, diabolisée, je ne vois pas d’autre option. La ou les questions seront du genre auquel on ne peut pas dire non, donc je ne vois que ça comme façon de rendre illégitime un référendum et surtout, celui qui pose les questions.

                D’ailleurs, une réussite récente d’une démarche comparable est celle de ces groupes qui ont « trollé » la manif des foulards rouges (aidés par la très faible participation des « rouges ») .


              • cevennevive cevennevive 5 février 16:26

                Olivier, bonjour !

                N’oublie pas que c’est l’année du cochon ! On dit bien que dans le cochon tout est bon, mais on parle là de l’animal qui nous donne lard, jambon et saucisses.

                Pour l’humain, c’est autre chose. Et je ne parle pas des pratiques sexuelles, je parle de « cochonner » l’état de droit, la démocratie et tout simplement l’entente entre nous.

                « Il va lâcher quelques peccadilles » dis-tu, comme les 100 euros prétendument donnés aux SMICARDS qui est un odieux mensonge car tous n’en profitent pas.

                Pauvre de nous !

                Le sable ? Mais il ne faut pas l’y envoyer ! Là bas dans le Ténéré, il serait capable d’y pourrir les bédouins ou d’y planter le drapeau US !

                Il pourrit tout ce mec.


                • Jeekes Jeekes 5 février 16:34

                  @cevennevive
                   
                  ’’Il pourrit tout ce mec.’’
                   
                  Rien d’anormal, puisqu’il est lui-même pourri jusqu’à l’os.
                  Et ça s’appelle de la contamination.
                  Le problème c’est qu’il ne s’en rend même pas compte !
                   


                • olivier cabanel olivier cabanel 5 février 17:29

                  @cevennevive
                  oui, il pourrit tout ! c’est parfaitement résumé.
                  la bonne nouvelle, c’est qu’il y a beaucoup de monde qui s’en est rendu finalement compte. smiley


                • JBL1960 JBL1960 6 février 00:00

                  @cevennevive Pour les patrons tout est bon dans l’Macron ICI
                  Et tout est à chi*r dans l’boucher !
                  Parce qu’ils nous prennent pour des jambons !
                  Normal pour des Maitres cochons, non ?

                  Macron qui chouchoute les chasseurs à donf, a ouvert la chasse aux... Chômeurs en cette année du cochon !
                  Comme le rappelait ici-même Patdu49 chaque mois, n’oublions pas que 1 chômeur inscrit à pôle emploi sur 2 (49,41 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITÉ, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER) Mais à Pôle Emploi Amiens, la ville natale de Jupiter 1er y brainstorm à tous les étages, avec la fiche conseil Winner Chômeur ! ICI...
                  Rions un peu, tant qu’on peut... Les occases sont rares !


                • nono le simplet nono le simplet 5 février 17:48

                  salut Olivier,

                  je pense aussi, encore et toujours quand je le vois en bras de chemise, micro à la main, faire son show, à la phrase de Coluche ...

                  « dites moi ce dont vous avez besoin, je vous dirai comment vous en passer »


                  • olivier cabanel olivier cabanel 5 février 21:24

                    @nono le simplet
                    belle phrase que l’on devrait graver sur le fronton de l’élysée... smiley


                  • Kapimo Kapimo 6 février 05:32

                    « En cas d’échec, aura-t-il le panache d’un De Gaulle, qui avait quitté l’Elysée ?... ou s’entêtera-t-il à rester ? »

                    Vous planez à 3000 si vous pensez que ce pitre puisse etre effleuré une seconde par l’idée de démissionner. Il en est à exprimer publiquement l’intention d’introduire des journalistes payés par l’état dans les rédactions des journaux pour vérifier la bonne tenue des « nouvelles »... Bref, la mise en place d’un ministère de la vérité.

                    Ce type est dingue, et nous emmene droit vers l’abime avec son sourire d’animateur raté.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 6 février 07:42

                      @Kapimo
                      hélas, c’est bien ce qui est à craindre... j’aime bien votre phrase « le sourire d’animateur raté ». smiley


                    • zygzornifle zygzornifle 6 février 08:32

                      @Kapimo

                       Il en est à exprimer publiquement l’intention d’introduire des journalistes payés par l’état dans les rédactions des journaux


                      Même pas besoin a BFMacron les journalopes sont déjà tous a sa botte ....


                    • zygzornifle zygzornifle 6 février 08:30

                      Quand Macron te serres la main droite sa gauche va discrètement dans ton porte feuille te délester de ton pognon , même la petite monnaie y passe ....


                      • olivier cabanel olivier cabanel 8 février 07:42

                        @zygzornifle
                        j’ai l’image en tête !
                         smiley


                      • ETTORE ETTORE 6 février 11:31
                        zygzornifle 6 février 08:30

                        Quand Macron te serres la main droite sa gauche va discrètement dans ton porte feuille te délester de ton pognon , même la petite monnaie y passe ....

                        Et encore, si seulement cela s’arrêtait à ça.....niveau attouchements.

                        On voit bien que beaucoup sentent que le serrage et malaxage des parties intimes, relève d’une forme d’oppression bien plus perverse pour l’esprit .

                        Une nouvelle loi va paraitre pour les attouchements physiques..................
                        Les condamnation pleuvent sur les curés pédophiles..................................

                        Quid de cet état pluri-sadique à tous les registres ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès