• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La vie en jaune

La vie en jaune

 Depuis le mois de novembre 2018, la couleur jaune qui s’est invitée dans notre pays, autour des ronds-points, dans les villes, dans les médias, sera-t-elle la couleur des champions de la République, d’une nouvelle République plus attentive à l’état de ses citoyens, d'une République pratiquant une réelle démocratie ?

Les paysans de Culmont écrivaient en 1789 « Sire, nous sommes accablés d’impôts de toute sortes, nous vous avons donné jusqu’à présent une partie de notre pain et il va bientôt nous manquer si cela continue, si vous voyiez les pauvres chaumières que nous habitons, la pauvre nourriture que nous prenons, vous en seriez touché, cela vous dirait plus que nos paroles que nous n’en pouvons plus, et qu’il faut diminuer nos impôts, ce qui nous fait bien de la peine, c’est que ceux qui ont le plus de bien paient le moins, nous payons la taille et le clergé et la noblesse rien de tout cela, pourquoi donc est-ce que ce sont les riches paient le moins et les pauvres qui payent le plus, est ce que chacun ne doit pas payer selon son pouvoir, sire nous vous demandons que cela soit ainsi parce que cela est juste ». lien

Ce texte fait partie du cahier de doléances, dans la logique de la théâtralisation des états généraux...dans lequel le pire côtoyait le meilleur...

Plus de 2 siècles après, ces paroles reviennent comme un boomerang, même si le gouvernement semble n’avoir pas encore compris ce qui est en train de se passer, tout comme la reine qui répondait au roi, «  s’ils n’ont plus de pain, donnez-leur de la brioche ».

C’est finalement la preuve que pas grand-chose n’a changé depuis 1789, puisque Macron agit comme Louis XVI, lançant un débat dont on comprend bien qu’il est un outil pour faire croire à la volonté de dialoguer, alors qu’il n’est là que pour éteindre l’incendie.

L’occasion de rappeler la pensée du philosophe/architecte Richard Buckminster Fuller : « vous ne changerez jamais les choses en vous battant contre la réalité existante. Pour changer quelque chose, construisez un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète ». lien

Au moment où Macron tente d’agiter des écrans de fumée en proposant de débattre à l’échelle nationale, cette phrase prend tout son sens, car en limitant le cadre du débat, évitant soigneusement les sujets qui fâchent, il discrédite la portée même du débat.

Pour revenir au cahier de doléance de 1789, la démarche du Roi n’est finalement pas si éloignée que celle de Macron, car en convoquant les Etats Généraux, une assemblée qui n’était que consultative, il entendait tenter de régler la crise financière du royaume, mais n’entendait pas imaginer une vraie réforme.

On connait la suite : pour faire court, Louis XVI congédiera Necker, son ministre des finances, n’acceptant pas le cap que celui-ci voulait prendre, et les bourgeois mécontents vont armer le peuple pour démettre le roi de ses pouvoirs, puis, ils proposeront de l’argent aux détenteurs d’armes, écartant ainsi le danger d’une révolution plus ambitieuse... lien

Mais revenons au « grand débat national »...

Anne Roumanoff a une idée arrêtée sur le sujet, et elle ne manque pas de pertinence : « je pensais que c’étaient 60 millions de français qui donnaient leur avis (...) en fait, c’est Emmanuel Macron qui donne le sien à 60 millions de français ».

Heureusement, il y a encore quelques journalistes qui enquêtent, et, une fois de plus, c’est Médiapart qui a tiré le premier.

Chantal Jouanno, pressentie auparavant pour mener « le grand débat national », explique comment Macron a décidé de faire de ce « débat » une campagne de communication, et alors que la CNDP (commission nationale du débat public) était disposée à assurer l’impartialité et la neutralité du grand débat, l’Élysée s’y était opposé.

C’est la raison qui a poussé Chantal Jouanno à refuser le poste que Macron lui avait proposé, et l’histoire de son salaire n’a été qu’un écran de fumée déployé pour cacher les vraies raisons de son refus.

Cette enquête prouve, s’il pouvait y avoir encore quelques doutes, qu’il n’y a jamais eu la volonté de débattre de la part du président de la République. lien

Du côté des Gilet Jaunes, la majorité d’entre eux a bien vu le piège tendu, et soit, certains décident tout simplement de l’ignorer, soit d’autres ont lancé leur propre grand débat, intitulé « le vrai débat » afin de construire encore mieux leur plateforme de réflexion, histoire de court-circuiter le projet gouvernemental. lien

Pour y participer, c’est ici.

Allons un peu plus loin et écoutons le grand sociologue, Pierre Rosanvallon, qui, le 25 janvier, sur l’antenne de France Inter, venu parler d’un livre, auquel il a participé, « le fond de l’air est jaune » (éditeur Seuil), et surtout exprimer sa pensée sur une démocratie réelle, renouvelée, vivante, ne permettant pas à un élu présidentiel de n’en faire qu’à sa guise, une fois élu.

Il s’agirait pour lui de limiter le pouvoir présidentiel, sur la base d’une démocratie quasi directe, laquelle serait soumise à la vigilance du peuple, suite logique de la mobilisation des gilets jaunes.

Pour le sociologue «  il y avait dans le mouvement des gilets jaunes une dimension de prise de parole, et maintenant apparaît une autre dimension où il s’agit de passer à une construction politique (...) le mouvement ne peut pas rester pur, mais il peut rester un mouvement d’expression ».

Il pense qu’il faut passer « de la représentation expression à la représentation construction politique ».

Il s’agit aussi de rendre visible la réalité, face à un pouvoir qui semble vivre dans une bulle, indifférent à la misère ambiante, semblant ignorer qu’il se trouve en présence d’un peuple en colère, face à une toute petite élite.

Rosanvallon précise ce qu’il faut entendre par populiste, faisant le distingo entre populaire et populiste, affirmant que « le mouvement participe du moment populiste qui concerne toutes les démocraties en ce moment. Il est populiste parce qu’il est à la fois l’expression d’une colère et parce qu’il propose un certain nombre de solutions ».

Il ajoute que « on ne pourra plus faire vivre la démocratie comme elle a vécu. La démocratie ce n’est pas simplement élire des gouvernants, mais un régime d’interaction permanente entre la société et les gouvernants », et il prône ainsi une démocratie de contrôle, de surveillance et d’évaluation permanente des actions politiques engagées. lien

Il s’agit donc de pouvoir mettre un gouvernement sous surveillance, et il est plus que probable que ce ne sera pas du goût de celui qui se prend encore pour Jupiter.

Il propose aussi de «  transformer le CESE (conseil économique, social et environnemental) en une maison des citoyens et qui soit le cœur battant d’expérimentations, avec des jurys citoyens, des référendums d’initiative citoyenne ».

Mais est-il utile d’attendre le mois de mars, date fixée pour la fin du « grand débat national », sachant que les 10 000 contributions actuelles partent un peu dans tous les sens, d’autant que les thèmes essentiels, les sujets qui fâchent ont été poliment écartés par le gouvernement...et qu’il est plus que probable que rien ne changera sur le fond.

Comment en serait-il autrement, puisque Macron a donné le ton en affirmant que la ligne décidée sera maintenue, et qu’il ne changerait pas de cap ? lien

Mais positivons, et découvrons la belle chanson d’Amon l’Algerian’Staff, l’hymne officiel des gilets jaunes, Veni Jauni Vici. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « aussi haut qu’un oiseau vole, il finit par se poser  ».

Le dessin illustrant l’article est de Chaunu

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Benalla à la benne ?

Le loup déguisé en mouton

Macron a peur

De l’humour insolent à l’humour involontaire

2019, l’année des bonnes révolutions

Macron et son bilan 2018

Une autre présidence est possible

Une république par défaut

Macron, un an déjà

Soldes, tout doit disparaitre

Du Macron au Micron

Macron vous fait bien marcher !

Méritons-nous un tel mépris ?

Un Macron très sucré

Un hold-up électoral

Macron tend un piège

En marche arrière toute !

Le peuple ou les élites

Ils font leur nid dans le ni-ni

Lever le mystère Macron


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

119 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 29 janvier 10:27

    " Anne Roumanoff a une idée arrêtée sur le sujet, et elle ne manque pas de pertinence : « je pensais que c’étaient 60 millions de français qui donnaient leur avis (...) en fait, c’est Emmanuel Macron qui donne le sien à 60 millions de français »."

    bien sur puisqu’il a raison ( en tout cas il en est persuadé ) donc si les gens ne comprennent pas c’est qu’il leur a mal expliqué .....c’est juste logique , il est logique cohérent , rationnel ....

    sourd et aveugle a tout autre que LUI

    un sociopathe ....

    aucune avancée ne sera possible ou durable tant que l’on aura pas compris que vouloir le pouvoir est une pathologie ......


    • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 10:33

      @gaijin
      c’est effectivement la première leçon qu’il faut retenir, et une république démocratique, avec une structure horizontale, et non plus pyramidale, enlèverait toute velléité à l’élu à n’en faire qu’à sa tête, puisque sa mission serait limitée à appliquer le programme voulu par le peuple, et non pas par lui. smiley
      l’ais-je bien descendu ?
       smiley


    • gaijin gaijin 29 janvier 10:57

      @olivier cabanel
       smiley


    • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 10:59

      @gaijin

      il sont esclave du pouvoir,car le pouvoir c’est l’esclavage


    • amiaplacidus amiaplacidus 29 janvier 17:37

      @gaijin

      J’aime beaucoup votre phrase :

      « aucune avancée ne sera possible ou durable tant que l’on aura pas compris que vouloir le pouvoir est une pathologie ...... ».

      Je pense effectivement que vouloir le pouvoir, vouloir diriger ses contemporains, c’est en fait vouloir compenser un manque en soi-même, manque affectif, intellectuel ou autre.

      En revanche, se regrouper avec d’autres pour envisager comment vivre en commun, le faire de manière collégiale, voilà qui me semble infiniment plus sain.


    • vesjem vesjem 29 janvier 22:59

      @olivier cabanel

      « enlèverait toute velléité à l’élu à n’en faire qu’à sa tête,  »
      hélas, ce n’est pas le cas ; il fait ce qu’on lui a dit de faire s’il voulait être le roi


    • lucidus lucidus 30 janvier 12:33

      @olivier cabanel

      Du bon Cabanel !



      • Arogavox 29 janvier 10:38

        « sachant que les 10 000 contributions actuelles partent un peu dans tous les sens »

        >>> le contraire serait inquiétant : on n’oserait se figurer que dans un pays de plus de 67 million d’âmes, ces 10 000 contributions aillent toutes dans le même sens !


        • Arogavox 29 janvier 11:10

           C’est d’ailleurs ce qui avait inspiré la proposition de remue-méninges collectif autour des « doléances Kdo » :

           chacun ne pouvant honnêtement opiner qu’à propos d’un panel limité de propos pour lesquels sont développés à la fois un réel intérêt et une probable compétence personnels, pourquoi s’entêter à continuer à s’enferrer dans des votes, élections ou sondages en tout ou rien où chacun est censé avoir des idiées sur tout ? Là on se fait surtout des idées !

            Une méthode est susceptible à la fois de permettre la participation de chacun et de tous à l’expression publique officialisée, et, en même temps, une co-évaluation collective de la pertinence et du consensus reconnu pour chacune des « contributions » d’un « ramène ta fraise » généralisé et permanent !

           Cette méthode combine la technique de pondération des propositions envisageables (qui est une nette amélioration des techniques de scrutin en vigueur,

          cf « vote à eau ») ... à celles

          « d’un même poids d’officialité réparti par chacun dans les fraises de son choix » (cf https://mind42.com/mindmap/b4c7b420-9669-4b79-8212-4a28006c2c26?rel=gallery

           dans un « ramène ta fraise » permanent et visible, accessible par tous !

           Avec un tel protocole d’échanges collectifs, la diversité de « tous les sens » d’une multitude de contributions n’est plus un problème, mais devient au contraire une richesse collective ! 

           (Ainsi que, à l’époque des Lumières, l’avait souligné JJ Rousseau dans le célèbre « Du contrat social », et que l’avait mathématiquement démontré Condorcet par son « théorème du jury » ...)


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 11:37

          @Arogavox
          c’est vrai que finalement, 10 000 contributions, c’est un pourcentage ridicule. smiley


        • pemile pemile 29 janvier 11:51

          @olivier cabanel « 10 000 contributions »

          Sur le site du grand débat, les contributions, c’est 30 000 pour l’écologie, 42 000 pour la fiscalité, 24 000 pour la citoyenneté et 26 000 pour les services publics, non ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 15:53

          @pemile
          je ne demande qu’à vous croire, mais quoi qu’il en soit, pour 67 millions de français, ça reste marginal, non ?


        • pemile pemile 29 janvier 16:10

          @olivier cabanel « je ne demande qu’à vous croire »

          Ce sont les chiffres que vous pouvez consulter sur le site granddebat.fr


        • pemile pemile 29 janvier 16:11

          @olivier cabanel « mais quoi qu’il en soit, pour 67 millions de français, ça reste marginal, non ? »

          Par rapport aux chiffres de youtube sur les vidéos de chats ? smiley


        • Julien S 29 janvier 17:15

          @pemile
          .
          A la place de Macron je dirais que ça fait 120 000 sujets et que ne pouvant les lire je classe tout verticalement. 


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 21:27

          @Julien S
          oui, direction la poubelle.
          et c’est probablement ce qui se passera.
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 21:28

          @pemile
          miaou.


        • ninportequoi 30 janvier 00:17

          @Julien S
          Et pour reprendre une formule ancienne : « le Royaume comprends 20 millions de sujets sans compter les sujets de mécontentements ».


        • Ruut Ruut 30 janvier 16:01

          @olivier cabanel
          Beaucoup de nos compatriotes n’ont pas le temps pour aller sur ce site et y faire valoir leurs intérêts.

          Beaucoup d’autres n’ont pas l’information car elle n’est pas répété régulièrement cette adresse du grand débat , dans nos médiats.

          C’est le problème du NET, avec les sites éphémères, ou qui changent souvent d’adresses.


        • Xenozoid Xenozoid 29 janvier 11:01

          j’ai vu un tag qui disait,« donner leur du bio diesel »


          • bernard29 bernard29 29 janvier 11:09

            Rosanvallon ;

            Il propose aussi de «  transformer le CESE (conseil économique, social et environnemental) en une maison des citoyens et qui soit le cœur battant d’expérimentations, avec des jurys citoyens, des référendums d’initiative citoyenne ».

            Eh bien c’est ma proposition déposée aussi au Grand Débat et un peu partout depuis maintenant au moins dix ans. Déposée même sur Agoravox ( (https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/proposition-pour-inscrire-la-210925 ).

            Quant à Rosanvallon, historien, constitutionnaliste sociologue, qui n’a jamais rien proposé lors des multiples débats constitutionnels en France, (comité Vedel, comité Balladur etc.. ) et avalise toutes les modifications constitutionnelles depuis x et x années, qui pantoufle, depuis 2001 la chaire d’histoire moderne et contemporaine du politique au Collège de France tout en demeurant directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).  membre du club Le Siècle . On peut penser ce qu’on veut de Zemmour, mais lui le décrivait comme un mandarin, écrivant des livres « en veux tu, en voilà », sur la démocratie sans jamais se mouiller. 

            Je l’avais contacter il y a longtemps à la vie des idées, lorsque l’on parlait de la première réforme du cumul des mandats ; Il ne s’est jamais mouillé sur une proposition, sauf à psalmodier des généralités sur son estrade. Vous ne verrez jamais une proposition construite de sa part.


            • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 16:53

              @bernard29
              joli clash du sieur Rosanvallon.
               smiley


            • Taverne Taverne 30 janvier 11:46

              @bernard29

              Permettez mon cher Bernard, mais je l’avais dit avant. Dès 2006 (donc Rosavallon doublement ringardisé !), je proposais la création d’une chambre des citoyens (par transformation du Cese) et accessoirement d’une haute école de formation de citoyens. Lire ici !

              Pour qu’il y ait un vrai débat de citoyens, il faut une chambre de citoyens.


            • Bonjour Olivier. En général, les jaune n’a pas bonne réputation : traîtres, . Mais j’ai trouvé une autre signification d’un philosophe chinois. Le plus vieil alchimiste chinois Wei-Po-Yang qui vivait vers l’année 140 avant notre ère dit : Celui qui cultive correctement sa nature intérieure verra briller la lumière jaune. Les gilets jaunes ont au moins cette qualité. celle de rappeler que l’humain n’est pas un robot, mais un être de chair, de coeur.


              • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 11:43

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                bonjour Mélusine...merci d’avoir donné un sens plus noble à cette belle couleur... pour moi, le jaune, c’est la fraîcheur, et la douceur...c’est aussi la couleur du soleil, des boutons d’or, des jonquilles, mais c’est avant tout la lumière
                j’ai trouvé dans un blog cette explication : « le jaune représente en termes de besoins essentiels celui de la lumière de la clarté, le besoin d’avoir une individualité propre et une identité, tout comme le besoin de réfléchir de pouvoir comprendre et d’analyser... » tout est dit, non ? smiley 


              • velosolex velosolex 29 janvier 14:04

                @olivier cabanel
                Les couleurs, on peut tout leur faire dire. En terme de symbole, ou d’histoire. Un petit peu de bleu avec le jaune, et on n’obtient du vert. Ajoutez du rouge et vous avez du brun.
                Est dire qu’en mélangeant les courant politiques, on on passe de la république à l’écologie qui mènerait à la révolution récupérée par le nationalisme. 
                Nous sommes à la fin d’un régime, celui du mythe d’un monde infini avec des opinions finies, pour aller vers ses contraires.
                Enfin ça dépend si l’on préfère vivre en partageant et en regardant plus loin que le bout de son nez, ou de son phallus, ou si l’on veut crever riche et en bandant. Au bout d’une corde c’est possible. Mais je ne suis pas pour la peine de mort, surtout contre ceux qui n’ont rien fait, comme les hirondelles.
                J’en arrive à Carlos Gohn ce misérable, qui ne s’estimait pas assez payé. Qui se soucie de cet homme dans notre pays ? Et bien Macron. Hier j’ai lu qu’il se faisait des soucis pour lui, Soumis, qu’il disait, à des conditions de détention terribles. Comment lui venir en aide ? Une cagnotte est elle envisageable. Ne devrait on pas déverser les 30 millions d’euros qu’il lui reste dus à l’horloge du monde, en pièces d’un euro, dans sa cellule ?...


              • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 14:14

                @velosolex
                amusant et vraie cette réflexion sur les couleurs.
                cependant, le jaune va plus loin qu’une simple histoire de mélanges.
                voila une autre approche !
                Le langage des couleurs dit que si votre couleur préférée est le jaune, vous avez en vous une vraie force tranquille. Vous répandez autour de vous joie et bonne humeur, pour le plus grand bonheur de vos proches. On pourrait vous croire à tort naïf, mais vous avancez avec prudence dans la vie. L’important pour vous est d’en profiter, quitte à parfois tomber dans quelques écueils… Mais si vous pêchez parfois lorsque vous accordez votre confiance trop vite, vous ne mettez pas longtemps à vous remettre en selle. Après tout, l’optimisme est une qualité que vous cultivez avec soin !

                intéressant, non ? smiley


              • alinea alinea 29 janvier 23:17

                @olivier cabanel
                Le jaune symbolise la paix, comme le rouge l’énergie, le vert la guérison, le bleu la spiritualité...


              • Yanleroc Yanleroc 30 janvier 10:51
                Quelle signification les chakras donnent-ils aux 7 couleurs de l’arc-en-ciel ?


                « 3 – Le Chakra Solaire

                Le troisième chakra est situé au niveau du plexus solaire, au dessus de l’estomac, à la jonction de la cage thoracique. Il correspond au siège de de l’affirmation de soi, du pouvoir personnel et de nos émotions négatives. Il est en rapport avec notre part masculine. En excès, il crée un égo démesuré et une recherche excessive de pouvoir sur l’autre. (.. ?)

                Sa couleur, le Jaune, stimule notre joie de vivre, notre confiance en nous et notre capacité à trouver notre place et à rayonner comme un soleil. Son élément est le feu. »

                Je crois qu’ on pourra se réjouir quand nous porteront des gilets bleus ou violet  ! il y a encore du chemin à parcourir...
                En attendant, nous continueront à en voir de toutes les couleurs !!


              • oncle archibald 29 janvier 12:08

                Je ne comprendrai jamais pourquoi un mouvement qui se prétend majoritaire dans l’opinion à 70% a peur de donner son avis à qui que ce soit !

                Que les quelques 46 milions de Français qui soutiennent les gilets jaunes s’emparent de la consultation et on verra bien si quelque pouvoir que ce soit est capable d’enterrer leurs revendications .... La réponse est bien évidemment non.

                L’autre explication c’est que les gilets jaunes ne sont pas du tout majoritaires comme ils le prétendent, qu’ils sont largement divisés sur de nombreux sujets, qu’ils sont incapables de dire clairement ce qu’ils souhaitent, qu’ils sont noyautés par des gens qui souhaitent l’anarchie tout simplement, et donc que se frotter à une consultation nationale ne leur convient pas ...


                • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 13:41

                  @oncle archibald
                  pourtant, ça ne me parait pas trop difficile à comprendre.
                  un mouvement, dont les tenants du pouvoir affirment qu’il est « populiste », et donc qu’il ne devrait pas en tenir compte...que ce n’est qu’une colère passagère... et qui finalement fait des propositions pour tenter d’étouffer une colère qu’il n’a pas compris dès le début...pouvez vous imaginer une seconde qu’il y ait derrière cette « couleur jaune » autre chose qu’un énervement ?...qu’une révolte passagère qui pourrait être calmée en remettant le 90 au lieu du 80 ?... ou en saupoudrant de quelques miettes les énervés ?... ne comprenez vous pas qu’il s’agit d’une explosion parce que le niveau de l’acceptable a été largement dépassé ?...comment en effet accepter que quelques milliardaires s’accaparent la quasi totalité des richesses d’une planète... comment accepter qu’un macron se prenant pour jupiter donne des leçons de réussite en proposant de traverser une rue... ? ne voyez vous pas que la coupe était pleine, et qu’elle a débordé ? et qu’il sera difficile de l’endiguer.
                  je pose la question.
                   smiley


                • oncle archibald 29 janvier 14:10

                  @olivier cabanel : alors oui, d’accord sur plusieurs des points que vous soulevez, mais maintenant qu’on a bien gueulé, qu’on a bien tout cassé, qu’on s’est fait tabasser en retour, on fait quoi ?

                  Elles sont ou les propositions des gilets jaunes ? Parce que s’il suffisait de remettre l’ISF en place pour que miraculeusement tout soit parfait, ou même que ça aille nettement mieux, ça se saurait non ?

                  Hier à Colomiers dans la banlieue Toulousaine « on » a fait cramer le restaurant d’un mec qui s’était permis de relever que les manifestations hebdomadaires empêchaient des tas de gens de vivre de leur travail. Voila une bonne solution pour faire diminuer le chômage, pour faire rentrer de la TVA, pour réconcilier tout le monde et que demain la France soit un petit paradis.

                  On peut prêter tous les défauts à Mitterrand et à Hollande, mais ils se sont heurtés à des impossibilités, parce qu’il n’est pas possible de prendre une décision sans en assumer les conséquences. Alors avec le jaune miracle on fait quoi, concrètement, demain ?


                • velosolex velosolex 29 janvier 14:26

                  @olivier cabanel
                  La future loi anti casseurs prévoit entre autre une sorte d’article 49.3 : Elle donnera au préfet,  d’intercepter avant toute manifestation, les individus qu’ils jugeront « radicaux », sans élément de justice à produire. 

                  En bref, ça revient à dire que le flics pourront intercepter absolument n’importe qui, le terme radical n’ayant absolument aucun fondement juridique. Au niveau sémantique, c’est pas mieux. Un radical, c’est votre voisin, votre beauf, le curé du village, celui qui vous plait pas. 
                  Nous voici clairement dans le brun, celui des pays fachistes, inventant des lois d’exception pour pouvoir embastiller n’importe qui, ou ne pas lui permettre de s’exprimer démocratiquement comme le permet notre constitution. 
                  Stupéfiant. ...On pense à la police de Vichy : Ils avaient des critères objectifs, tout aussi scélérats d’ailleurs qu’eux, mais néanmoins clairs.
                  La radicalité amène la couleur jaune visiblement au centre du problème. Retailleau, qui était à l’oeuvre à NDdes landes, est de nouveau au coeur de ce projet qui ne fait pas les titres mais qui met en danger notre république 


                • ticotico ticotico 29 janvier 14:29

                  @olivier cabanel

                  Un détail, au sujet de l’abandon de Jouanno, j’ai l’impression qu’il y a un mode opératoire « super cool » chez les adeptes du macronisme, une façon de négocier que Pablo Escobar résumait dans la formule « plomo o plata » (du plomb ou de l’argent).

                  Il commence à y avoir trop de cas pour exclure l’hypothèse d’ un mode d’action spécifique :
                  - Quand Laura Fleissel a quitté le gouvernement, des infos ont filtré, associant son nom à une « fraude fiscale » On apprenait ensuite que son budget venait d’être fortement réduit...

                  - Quand Jacques Toubon hausse le ton sur l’usage des armes par la police, une fuite opportune révèle son salaire...

                  - Même méthode avec Jouanno quand elle a refusé que le questionnaire se transforme en action de propagande.

                  Donc, le macronisme, c’est « tu prends la monnaie, tu collabores... Où on te flingue. »


                • Cadoudal Cadoudal 29 janvier 14:39

                  @oncle archibald
                  Et cette semaine, le Forum de Davos a été bouleversé par une lettre – un buzz pour internet, – de Seth Klarman, gestionnaire de fonds emblématique et “oracle”, qui a lancé un avertissement à ses clients : le sentiment croissant de fracture politique et sociale dans le monde peut se terminer par une calamité économique.

                  « Cela ne peut plus durer comme si de rien n’était, face à des manifestations constantes, ces émeutes, ces bouclages et ces tensions sociales croissantes » a-t-il écrit, citant les manifestations de gilets jaunes en France, qui se propagent à travers l’Europe. « Nous devons nous demander quand les investisseurs prendront d’une façon décisive conscience de cette situation ». Il ajoute : « La cohésion sociale est essentielle pour ceux qui ont des capitaux à investir. »

                  https://www.nytimes.com/2019/01/22/business/dealbook/world-economic-forum-klarman.html


                • velosolex velosolex 29 janvier 14:46

                  @oncle archibald
                  On sait clairement votre opinion au moins. N’avançant pas dans la nuance.... « Qu’on a bien tout cassé ». Vraiment ?..Vous parlez de l’emploi, de la mondialisation, de l’agriculture mortifère ?....Ou vous êtes propriétaire« sur la plus belle avenue du monde » ?
                  Les journalistes « embeded » ont ramené sans cesse cet élément, affirmant par la même la pensée de leurs maîtres, les comptables, qui n’arrosent cependant pas assez Carlos Gohn pour que celui ci pense qu’il peut augmenter ses marges. ( A partir de quel somme ce type fou devient il incorruptible ?)
                  . A les entendre toute révolte ou simple manifestation ne serait plus possible car elle aurait un coût économique. Au caillassage des vitrines par des éléments « incontrôlés »  ( ou instrumentalisés...) s’ajouterait le pourrissement des soldes, par les gilets jaunes, révélant leur vraie nature de pourris..... J’ai lu quelque part que la sortie de notre économie du déluge, a été contrarié par ce mouvement. A une autre époque, on aurait excommunié les gilets jaunes ; Mais pas les patrons, à qui on aurait vendu des indulgences ; .
                  On est prié de ne pas rire, ou de ne pas rire jaune. 
                  Intéressant cependant ; La nature du marché veut nous faire taire et nous opprimer, nous mettre des chaines, pour nous les retirer uniquement si nous voulons acheter, participer au désastre du monde qui n’en peut plus. Nos politiques sont d’un autre monde, le leur. Ils se foutent de vous, et de votre ralliement, de vos japements de cabot montrant les dents.. A la rigueur il vous encourage à ce que vous achetiez un cancer à crédit, si ça profite au PIB, le big brother qu’Orwells n’avait pas prévu sous cette forme. 
                  La bêtise et la peur sont les éléments de langage qu’elle entretient, afin que chacun reste dans son sillon, ne dérange pas l’ordre d’un monde de plus en plus injuste, de plus en plus fou. 


                • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 15:49

                  @ticotico
                  ça me parait parfaitement résumé !
                   smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 29 janvier 15:51

                  @velosolex
                  espérons que finalement cette nouvelle mouture de loi passera à la trappe.
                  il est temps d’empêcher définitivement ces prédateurs de s’en prendre aux lois de la république, ou du moins à ce qu’il en reste.


                • oncle archibald 29 janvier 16:43

                  @Cadoudal : « La cohésion sociale est essentielle pour ceux qui ont des capitaux à investir. »

                  Et pas pour vous ? Pas pour moi ? Pas pour tous ces mecs sincères qui veulent juste avoir de quoi vivre « normalement » du fruit de leur travail ?

                  Gueuler dans la rue ça va un moment et si c’est pour déboucher sur des jours meilleurs. Le bordel perpétuel et la casse, que vous déniez mais qui existe bel et bien et à très grande échelle, l’intimidation et la menace dont sont l’objet les élus de la République et certains GJ qui voudraient structurer le mouvement, ce sont des manifestations nihilistes et anarchistes, ça ne construit rien, je ne l’approuverai jamais !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès