• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Luniterre

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 17/05/2014
  • Modérateur depuis le 08/09/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 133 1178 3584
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1581 1460 121
1 mois 6 6 0
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Luniterre 3 août 16:56

    @l’auteur

    Bonjour,

    Cet article est intéressant par les abus qu’il dénonce, mais problématique par l’analyse qu’il en fait, à commencer par le titre…

    Le capitalisme, c’est l’élargissement d’un capital investi dans un processus productif.

    Or, si l’on parle de « capitalisme pandémique », on parle donc bien du système économique actuel, à l’échelle mondiale, tout comme la « pandémie » précisément…

    A l’échelle mondiale, avec la crise « pandémique », c’est surtout la dette mondiale, qui venait déjà de battre son record, en 2019, qui l’a encore battu, et à plate couture, en 2020 !

    Et cela malgré les niveaux également records atteints par les principales bourses mondiales.

    Si l’on analyse donc en termes de capital total, à l’échelle mondiale, non seulement les profits ne permettent donc pas de rembourser la dette, mais ils ne l’empêchent même pas de s’accroitre.

    Il n’est donc plus approprié de parler de capitalisme, en ce qui concerne l’économie mondialisée.

    Les profits encore réalisés par les monopoles, Big Pharma ou autres, ne dépendent plus d’un quelconque « taux de profit » de telle ou telle entreprise, calculable sur la valeur réellement produite, mais de la fraction de la dette que les uns ou les autres parviennent à s’accaparer, par un biais ou par un autre.

    Ici, comme vous le décrivez assez bien, par le biais des financements publics.

    Que ce soit la recherche, selon vos utiles références, ou la « consommation », en réalité forcée, et dont l’argent provient …des caisses de l’Etat, c’est-à-dire, en grande partie de la dette, de manière directe, et indirectement, pour le reste, vu que le secteur privé monopoliste ne doit sa survie qu’aux marchés financiers eux-mêmes soutenus par la politique monétaire des Banques Centrales, et donc, par la dette…

    Il serait donc plus juste de présenter tout ce cycle « vaccinal » de Big Pharma comme une vaste opération de « blanchiment de dette » permettant à un petit nombre de « profiteurs privés » de s’en approprier « légalement » une partie au titre de « bénéfices » de leurs entreprises, mais qui n’ont aucune base réelle en termes de valeur crée répondant à un besoin réel, en ce qui concerne les vaccins actuellement utilisés en Occident.

    Cela n’a donc rien à voir avec une quelconque « course pour sauver le taux de profit », course qui a déjà été « perdue » depuis 2008, au moins, et remplacée par le cycle de la dette banco-centralisée, cycle encore renforcé, depuis Mars 2020 et la nouvelle intervention massive des Banques Centrales, les véritables nouveaux maîtres du monde, selon Philippe Béchade, en 2014, déjà :

    A propos du N.O.M. comme forme évoluée « moderne » du totalitarisme, …et de son « Innommable » succursale en France !

    http://interfrsituation.eklablog.com/a-propos-du-n-o-m-comme-forme-evoluee-moderne-du-totalitarisme-et-de-s-a209538864

     Voir aussi :

    « PREMONITOIRE » ??? Mars 2015, la BCE met en œuvre son premier « Quantitative Easing »… Sur RTL François Lenglet « crache le morceau » sur la réalité du banco-centralisme… !

    http://interfrsituation.eklablog.com/premonitoire-mars-2015-la-bce-met-en-oeuvre-son-premier-quantitative-e-a209230140

    Et aujourd’hui sur AV :

    Du « blob » comme antithèse du « blabla » autour du covid 19… !

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/du-blob-comme-antithese-du-blabla-234849

    Luniterre



  • Luniterre 3 août 11:25

    @Lampion
    Ce mouvement n’a réellement commencé, en tant que mouvement de masse, que le 17 Juillet... Il a donc aujourd’hui exactement 17 jours d’existence, 17 jours de vie...

    Ce n’est encore qu’un bébé, même si du genre assez gros bébé, déjà...

    Laissons lui le temps d’apprendre à marcher ...en marchant avec lui !

    Jusqu’au 14, c’est bien Macron qui semblait avoir gagné la partie, avec seulement quelques manifs qui ressemblaient plus à un baroud d’honneur qu’à un début de révolte.

    ...Et le 17, le vent s’est levé !

    Ce n’est donc plus « attendre et voir », mais « prendre part à l’action et faire le possible pour avancer vers » ...la démocratie économique, tant qu’à faire !

    Formaliser l’idée avec des mots simples en correspondance avec la situation concrète actuelle, cela peut être un début.

    En tout cas, c’est le principe qui a guidé l’inspiration de cet article.

    Les questions économiques plus théoriques, néanmoins nécessaires pour aller plus loin, ont été, à ce stade, tenues en arrière-plan.

    A voir dans les articles en lien, pour ceux qui sont intéressés !

    Luniterre



  • Luniterre 23 juillet 11:09

    @SPQR complotiste chasseur de comploteur...

    Votre citation tirée du Saker est effectivement particulièrement bien choisie et donc tout à fait à mettre en correspondance avec celle de Béchade que j’ai évidemment souligné moi-même… Ce qui et important, dans un débat, dans un échange de points de vues, c’est d’abord de savoir si l’on parle bien des mêmes faits, de la même réalité concrète. Dans le cas contraire, le « débat » est en réalité complètement sans objet, purement scolastique ou idéologique, dans le plus mauvais sens du terme… Ici, il s’agit clairement du nouveau pouvoir des principales Banques Centrales, dont la BCE, pouvoir qu’elles ont acquis essentiellement à la suite de la crise de 2008, mais qu’elles ont rendu encore bien plus hégémonique avec la « crise du covid », depuis Mars 2020.

    Que ce soit Béchade en 2014, Crooke en Juillet 2021, ou moi-même depuis Mars 2020, nous partons d’approches et de méthodes d’analyse personnelles radicalement différentes mais nous en arrivons au même constat sur ce point : avec le levier du Quantitative Easing les grandes Banques Centrales, et donc la BCE chez nous, ont pris le contrôle du pouvoir politique, en contrôlant les principales orientations de la politique économique.

    C’est carrément une « révolution » historique, au sens d’un bouleversement complet de tout l’ordre social, économique et politique, et effectivement, comme le souligne fort justement Crooke, tout à fait comparable à l’avènement de la dynastie carolingienne, en ce qu’il a remplacé un type de mode de fonctionnement économique et social, celui de l’antiquité, par un autre, le féodalisme.

    Le banco-centralisme est également carrément un nouveau mode de fonctionnement économique et social, et il trouvera sa pleine mesure, si nous sommes incapables de lui opposer une résistance, dans les années qui viennent, avec la généralisation de crypto-monnaies banco-centralisées, du genre « à la chinoise », qui feront de nous des sujets directs des Banques Centrales, via nos « portes-monnaies électronique », et non seulement taillables et corvéables à merci, mais aussi et surtout, conditionnés, pour notre simple survie, à suivre aveuglément les consignes de comportement social édictée par une poignée de banquiers centraux, et donc obligés de nous y conformer, quelle qu’en soit l’absurdité, l’extravagance, ou même, possiblement, l’abjection !

    J’ai moi-même fait également le rapprochement avec la période carolingienne comme tournant social et historique à diverses occasions, depuis Mars 2020, dont une en Janvier 2021, dans un article qui peut donc faire, en lien avec le présent article, l’objet d’une republication, aujourd’hui même :

    «  Great Reset » : le banco-centralisme est-il un « complot pervers » ou simplement la conséquence incontournable d’une évolution systémique ?

    http://interfrsituation.eklablog.com/great-reset-le-banco-centralisme-est-il-un-complot-pervers-ou-simpleme-a209547684

    Luniterre



  • Luniterre 15 juillet 22:43

    Dans une « économie à somme nulle », on en serait encore à l’âge de pierre, …ou même pas !

    Entre le premier silex grossièrement taillé et la production robotisée de voitures électriques, il y a pour le moins une certaine « évolution » en termes de valeurs d’usages et de valeurs d’échanges produites.

    Ce qui est surprenant, c’est que personne ne relève cette approximation simpliste de « jeu à somme nulle » faite par « analogie » avec le principe de conservation de la masse lors d’une réaction chimique.

    Néanmoins, ce qui est le propre d’une « transformation », qu’elle soit chimique ou économique, c’est la différence de fonctions, et donc d’usages possibles, au cours du processus.

    La valeur économique n’est pas uniquement liée à la masse de la production, mais à sa fonction en tant que valeur d’usage, répondant à des besoins, qu’ils soient réellement utilitaires ou totalement subjectifs, voire futiles.

    Une paire de baskets « bas de gamme » ou une paire de baskets « de marque » comportent sensiblement les mêmes éléments de fabrication et la même masse de matière, et font le même usage aux pieds du marcheur, mais les baskets « de marque » répondent à un besoin social totalement subjectif, une valeur d’usage social, et ont, de ce fait, une valeur d’échange plus élevée. …Et le prix en conséquence… !

    Luniterre



  • Luniterre 15 juillet 14:06

    @ZXSpect

    4 vérités, c’est 3 de trop !

    Une seule suffit à comprendre : l’effet du « variant delta » dans sa mère patrie, l’Inde, pays où la vaccination n’a pas encore atteint 25% de la population, en première dose, et à peine 5% en deuxième ! L’évolution de l’épidémie y est donc pratiquement « brut de décoffrage », vu les conditions sanitaires générales et la promiscuité élevée quasiment au rang de religion par l’Hindouisme, en ses fêtes traditionnelles, que le virus n’a quasiment pas ralenties !

    https://ourworldindata.org/covid-deaths  

    https://ourworldindata.org/covid-cases

    Pour comprendre il suffit donc d’entrer « India », dans la case prévue à cet effet, en haut à gauche, et ensuite d’autres noms de pays, histoire de comparer… Les courbes se croisent aussitôt sur l’écran de manière significative pour quiconque doté d’un QI même très moyen…

    Pas besoin de « diplômes » universitaires pour comprendre ce qui se passe dans le monde actuel. Le simple bon sens suffit pour éventer la supercherie médiatique massive.

    De plus, en Inde, c’est l’Ivermectine qui est à peu près l’équivalent du doliprane, chez nous, en cas de « premier traitement des symptômes ».

    Conclusion évidente, l’épidémie suit son cours « naturel » avec ses diverse « vagues », en fait nettement moins délétères que dans les pays occidentaux hypocondriaques, mais s’il y a un truc qui contribue à ce que ça ne dégénère pas davantage, c’est bien l’Ivermectine ! POINT BARRE !!!

    Ensuite, des traitements tels que le protocole Raoult, et bien entendu, une vaccination « classique », genre Valvena (cocorico !), type « vaccin chinois », peuvent certainement contribuer, mais surtout pas, comme « thérapie », la dictature cyber-fasciste et banco-centraliste macronienne !

    Bon, et tant qu’il n’est pas encore interdit d’en rire publiquement… :

    RECONSTRUIRE  LA BASTILLE POUR Y REMETTRE LES RESTES  DE VOLTAIRE !!! …DES FOIS QU’UN GÉNÉTICIEN FOU ESSAIE DE  LE RESSUSCITER !!!

     https://www.mesopinions.com/petition/art-culture/reconstruire-bastille-remettre-restes-voltaire-qu/151928

    Luniterre

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre International Marxisme

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité