• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Raymond75

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 243 0
1 mois 0 54 0
5 jours 0 17 0

Derniers commentaires



  • Raymond75 22 juin 09:51
    Que ceux (hommes ET femmes) prêts à mourir pour protéger la Bulgarie, la Slovaquie, le Tchéquie, la Hongrie ou la Pologne (vieux souvenir) se regroupent à l’entrée de la caserne de Vincennes, en chantant la Marseillaise.

    Que les élus (hommes ET femmes) qui sont prêts à ce que leurs enfants (garçons ET filles) meurent pour défendre ces pays rejoignent la caserne de Vincennes, avec une fanfare qui joue l’hymne européen.

    Que ceux (hommes ET femmes) prêts à mourir pour défendre la supercherie européenne se regroupent en masse sur le parvis des Droits de l’Homme au Trocadéro.


  • Raymond75 22 juin 09:02
    Bonne démagogie médiatique sur une information essentielle entre toute : poser une piscine démontable dans la résidence d’été présidentielle !!! Dramatique, et j’espère que le bouffon de l’Assemblée Nationale, François Rupin, va nous faire son numéro de cirque en débraillé pour faire peuple.

    La famille présidentielle ne peut se baigner au pied du fort de Brégançon sans être la cible des paparazzis, et les mesures de sécurité lorsqu’ils le font sont très coûteuses, beaucoup plus que les 15 000 @ de pose de cette piscine.

    Mais cela occupe le très bas peuple, qui croit que faire de la politiuqe consiste à insulter les élus, sans aucun risque.


  • Raymond75 21 juin 10:48
    On réagit quand on est directement concerné, et quand on a un espoir de pouvoir modifier les choses. Les Américains ont très bien réagit après que l’ignoble Trump ait séparé les enfants de leurs parents, et ce répugnant personnage a fait machine arrière.

    Par contre, dénoncer par exemple la politique ignoble d’Israël soulage notre conscience, mais ne sert à rien. Pour cela et bien d’autres cas, on fini par se décourager et se lasser.

    Et puis aussi, dois je porter le fardeau de toutes les misères du monde ? En quoi en suis responsable ? J’en ai assez de cette culpabilisation permanente et facile, car ceux qui me montrent du doigt ne font généralement rien d’autre.


  • Raymond75 21 juin 10:40
    « l’essence même de l’être humain est d’être un inventeur » c’est exact, mais tous les êtres humains ne sont pas habités par un esprit positif ! Pour prendre un exemple simple, les développements infinis des armements, jusqu’à menacer l’humanité toute entière, en est un cas d’école (et on met en test actuellement des robots tueurs, qui prendront eux même la décision de faire feu).

    Deux choses nous inquiètent :
    * Les robots et les logiciels vont se substituer rapidement aux travailleurs dans tous les domaines d’activités, y compris dans des tâches considérées comme intellectuelles : médecine, justice, documentation, ingénierie, journalisme, etc ... En soit c’est une bonne chose car ils sont souvent plus efficaces et produisent plus.

    Mais quid des travailleurs faiblement qualifiés ? Ils sont déjà mis à l’écart de la société, doivent ils se suicider ? Imagine t’on une société peuplée uniquement d’ingénieurs et de doctorants ? c’est impossible.

    * Nous ignorons ce que font ces machines ! Un exemple, qui sait en quoi consistent les multiples mises à jour de Windows que nous recevons ? Pour quelle finalité ? Demandée par qui ? On sait que les réseaux poubelles dits ’sociaux’ reposent sur l’espionnage permanent de notre vie, en tous lieux, à tout instant (grâce à l’inconscience de leurs usagers). On sait que la police ou d’autres organismes peuvent déclencher votre micro à distance, même le smartphone éteint.

    Et on sait aussi que la Chine est un train de mettre en œuvre, très officiellement, un contrôle total de sa population.

    Et tout cela échappe au contrôle démocratique des populations, l’Union Européenne étant exceptionnellement très vigilante, mais avec retard, et peut être sans moyens effectifs de suivi.

    La perte des emplois non qualifiés peu en théorie être vaincue par un effort sans précédant de formation. Nous étions ouvriers et paysans il y a 100 ans, nous serons des têtes dans une génération ... Peut être, dans les pays développés ; mais dans les autres pays, on voit en Afrique ce qu’il se passe dans le monde réel.

    Perte des emplois, productivité sans limite des machines, intelligence artificielle nous ’libèrent’ du travail. Mais pour faire quoi et vivre de quoi ? Il faudra bien se poser la question de la place importante du travail dans notre vie, dans nos valeurs. Et un jour se poser enfin la question de (beaucoup) moins travailler. Un travail pour tous, à temps plein, toute la vie, cela devient tout simplement impossible, mais ’en même temps’ les robots produsent plus de richesses que jadis.

    Partager ses richesses au sein d’une population oisive, de gré ou de force, fait peur ... Aucun parti politique, aucun sociologue, aucune instance spirituelle n’y réfléchi, tant cela semble encore inconcevable.

    Mais pourtant on pourrait prendre l’exemple des retraités : voilà des gens qui ne travaillent pas et qui reçoivent régulièrement un ’salaire’ (une pension) sans travailler. Sont ils devenus dégénérés ? Non : ils partagent leur temps entre des loisirs culturels, des actions de solidarité (50 % environ sont bénévoles) et à leur famille. Ils ne travaillent pas, et pourtant ils ont un rôle social important. Alors, qu’est ce qui interdit d’imaginer que dans l’avenir on travaille deux jours par semaine, et que l’on soit ’retraité’ les cinq jours restants ?



  • Raymond75 20 juin 12:27

    @Armelle
    «  c’est toujours « l’autre » c’est bien connu » comme par exemple la génération n-2  smiley  smiley  smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès