Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le temps se couvre à Fukushima

Le temps se couvre à Fukushima

2 ans après la catastrophe, la situation qui se normalisait tant bien que mal sur le site nucléaire, vient de connaitre un nouvel épisode, qui pourrait fragiliser encore un peu plus une situation déjà compromise, et poser rapidement des problèmes aux habitants de Tokyo.

En effet, pour une raison encore indéterminée, le 18 mars 2013 vers 19 h, toute la centrale nucléaire de Fukushima est sur le coup d’une panne générale d’électricité, empêchant entre autres le refroidissement des piscines de stockage nucléaire. lien

La situation déjà compliquée pourrait devenir critique assez rapidement, puisque les assemblages contenus dans les piscines doivent être continuellement refroidis, et surtout ils doivent être recouvert d’eau, afin d’empêcher les barres d’assemblages, dont certaines sont déjà endommagées, d’entrer en criticité. lien

6 heures après la panne, la température de l’eau se situait entre 13 et 25°, mais si le refroidissement n’est plus rétabli, la température pourrait grimper rapidement pour atteindre 65° dans quelques jours, provoquant donc l’évaporation de l’eau des piscines, et amenant l’éventualité d’une mise à l’air des assemblages.

Si cela se produisait, la température se mettrait à monter en puissance, et il est difficile d’imaginer sur quoi cela pourrait déboucher ?

Une fusion de tous les assemblages, dégagement d’hydrogène, de nouvelles explosions, et la formation de 3 nouveaux coriums… tout est envisageable.

Pourtant une question reste posée, il existe des groupes électrogènes qui ont été mis en route des le début de la panne, et on pourrait s’interroger sur le fait qu’ils ne soient pas utilisés pour permettre le refroidissement des piscines…

Le mystère Tepco, en quelque sorte… un de plus.

Sans que l’on sache vraiment pourquoi, TEPCO injecte maintenant de l’Hydrazine, un produit chimique très toxique, lequel peut provoquer au-delà des irritations du nez, des yeux et de la gorge, une cécité temporaire, et un contact avec la peau peut provoquer des brulures, une exposition prolongée pouvant atteindre des organes cibles, voire entrainer la mort. lien

Mais revenons à la centrale.

Sur ce lien, un direct avec les caméras de surveillance.

Pour ne rien arranger, une tempête est annoncée, et suivant le sens des vents, la pollution radioactive, en forte augmentation, pourrait s’élargir géographiquement, d’autant que la radioactivité dégagée par le réacteur n°1 a atteint les 24 milliards de Bq/m3 et que les émissions radioactives provenant de la centrale pourraient, suivant les vents dominants, atteindre Tokyo dans l’après midi du 19 mars. lien

On ne peut qu’espérer que le courant ne revienne rapidement, et que la situation se normalise… jusqu’à la prochaine fois, mais on devrait toujours avoir en mémoire la pensée du grand physicien, mathématicien et philosophe Henri Poincarré  : « le hasard n’est que la mesure de notre ignorance  », puisque lorsque un accident peut arriver, il arrive fatalement, ce n’est qu’une « question de temps », et lorsque cette probabilité existe, il vaut mieux qu’elle ne concerne pas le nucléaire. lien

L’annonce de « l’arrêt à froid » fait par le gouvernement japonais pourrait faire sourire si la situation n’était pas si grave ; Comme l’écrit le « courrier international » : «  le site est toujours sous la menace de nouveaux séismes et de tsunamis, l’opération de démantèlement s’annonce particulièrement difficile ; 3500 ouvriers y travaillent, mais doivent se relayer pour répartir les doses de radiation reçues, sans parler des décombres qui doivent être déblayés et des eaux contaminées qui ne cessent de s’accumuler  ». lien

Ceux qu’on appelle les «  liquidateurs » seraient plutôt à ranger sous l’appellation « forçats du nucléaire  » : exposés à de très fortes radiations, et très mal payés, mais Tepco ignore ces problèmes, puisqu’il en a laissé la responsabilité à des sous traitants. lien

Il est certain qu’il y a du travail pour longtemps, mais ce qui l’est moins, c’est que ce soient les mêmes ouvriers qui s’y activent…

Fin annoncée du démantèlement : 2050 et des experts affirment qu’un accident identique en France pourrait couter jusqu’à 5 800 milliards d’euros…même si l’IRSN affirme que ce chiffre serait « fort peu réaliste ». lien

Ailleurs, en Italie, dans la région de Turin, des sangliers ont été mesurés avec une radioactivité au césium 137 dépassant de 10 fois la norme autorisée, les scientifiques estimant qu’elle serait due à la catastrophe de Tchernobyl. lien

En attendant, au Japon, les poissons subissent de plein fouet la catastrophe, et ils sont en train de battre des records de radioactivité atteignant 740 000 becquerels de cesium, soit 7400 fois plus que la limite, très optimiste, fixée par le gouvernement japonais. lien

Naoto Matsumura, le probable dernier habitant de la zone interdite, continue de vivre, de manger et de dormir au milieu de la radioactivité, encaissant 30 microsieverts par heure, et il a rencontré Antonio Pagnotta, un journaliste qui connait bien le Japon pour y avoir vécu 26 ans.

Matsumura s’est résigné à la mort, se qualifiant lui-même « d’homme césium », faisant valoir son « droit à l’irradiation », après avoir été rejeté par sa famille et par le centre d’évacuation d’Iwaki. lien

Au moment ou les japonais ont élu un gouvernement favorable au redémarrage de tous les réacteurs nucléaires, avec 70% de soutien, (lien) on pourrait s’interroger sur la contradiction de ces mêmes japonais, qui, à 70% aussi, désirent sortir du nucléaire. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « si tu ne participes pas à la lutte, tu participeras fatalement à la défaite  ».

L’image illustrant l’article provient de « japonation.com.actualité ».

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Une pétition à signer pour défendre les énergies propres.

Films à voir : « fukushima, chronique d’un désastre  » ARTE

Terre Souillées, documentaire de Marie Dominique Robin

Beaucoup de vidéos sur le site de Scoop It.

A lire : « Fukushima, récit d’un désastre » de Michaël Ferrier

A découvrir : ce reportage dans la zone interdite, ainsi que ces vidéos décrivant chronologiquement la catastrophe.

Sites à visiter :

Le blog de Fukushima

Fukushima Diary

Scoop It

Next-up organisation

Blog de Jean Pierre Petit

Site de la CRIIRAD

Site de l’ACRO

ENENEWS

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Le mensonge nucléaire de sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Fukushima, les limites du cynisme

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

L’hallali nucléaire

Fukushima, la stratégie de l’oubli

Fukushima s’enfonce-t-il ?

11 mars 2011, remember Fukushima


Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

152 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 19 mars 2013 09:23

    « on pourrait s’interroger sur la contradiction de ces mêmes japonais, »
    en france aussi on pourrait s’ interroger sur pourquoi des gens qui sont majoritairement contre une certaine politique ont voté pour un gouvernement qui la poursuit.
    ben d’ailleurs on devrait .......
    le jour ou on a annoncé tchernobyl le mensonge était tellement flagrant ( 2 cartes des vents différentes dans le même journal ) que j’étais persuadé qu’il allait y avoir un scandale devant cette désinformation des émeutes dans la rue .....faut dire que j’étais jeune
    ben non rien ......
    alors oui on devrait s’interroger , ça paraît même urgent
    parce que sinon on n’est pas près de s’en sortir ( et du nucléaire non plus d’ailleurs ) 


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 09:53

      gaijin

      à la différence des français qui ont voté pour une autre politique...
      rappelons du discours du bourget...
      c’est pour autant pas de leur faute si le candidat une fois élu ne fait plus ce qu’il avait promis.
      on commence à en avoir l’habitude, mais il est de ces habitudes qu’il leur faudra perdre rapidement s’ils ne veulent pas finir comme un vieux souvenir...une rose fanée.
       smiley
      quand au nucléaire, on en sortira, contraints et forcés...
       smiley
      mais on en sortira.

    • gaijin gaijin 19 mars 2013 10:19

      « c’est pas de leur faute » ?
      ben si ! parce que justement on en a l’habitude
      arrivé a un certain point il n’y a plus d’ excuse a commettre encore et toujours les mêmes erreurs ....

      on a inventé la culture de la déresponsabilité personne n’est responsable, ni les citoyens qui ont voté ni les politiques qui sont au pouvoir ........etc


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 10:51

      gaijin

      on en a l’habitude, bien sur, mais il n’est pas interdit de penser qu’il y aura un jour un élu qui tiendra ses promesses...non ?
       smiley

    • liko liko 19 mars 2013 11:20

      D’où sortent vos chiffres ? car sur le lien de votre article, cela renvoi uniquement vers des prévisions météo.


    • gaijin gaijin 19 mars 2013 11:23

      «  mais il n’est pas interdit de penser qu’il y aura un jour un élu qui tiendra ses promesses...non  »
      non !
      c’est structurellement impossible
      c’est comme le yaourt a la fraise : il a un gout de fraise qui n’existe pas et quand une personne qui y est habitué mange une fraise il trouve qu’elle a moins le gout de fraise ........
      un élu ne peut être élu s’il est sincère
      un élu ne peut être élu s’il ne dispose pas du financement que seuls peuvent fournir les différents lobbys
      un élu ne peut être élu s’il ne suit pas le cours de la pensée dominante ......
      ............
      un élu n’est que le pantin représentant une élite ........
      le reste c’est des édulcorants des colorants etc ......du yaourt a la fraise sans fraise ...
      une falsification que l’on appelle marketing dans la vente et communication dans la politique


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 13:21

      gaijin

      d’ou l’intérêt de mettre en place une solution démocratique non pyramidale.
      voire d’une élection « au hasard »
      la base décide, et « l’élu » applique.
      c’est ce que l’Islande fait.
      alors, on attend quoi ?
       smiley

    • mortelune mortelune 19 mars 2013 13:37

      « en france aussi on pourrait s’ interroger sur pourquoi des gens qui sont majoritairement contre une certaine politique ont voté pour un gouvernement qui la poursuit. »

      « c’est pas de leur faute » ? 

      - Ce serait de la faute des électeurs s’ils pouvaient vraiment choisir les candidats. Ce n’est pas le cas avec le système français qui impose forcément un second tour avec deux candidats. Exemple en 2012 où beaucoup on voté Hollande pour éviter Sarko.

      - Ce serait la faute des électeurs si les votes blancs n’étaient pas comptabilisés avec les votes nuls. Je rappelle à cette occasion qu’avec 50% de votes blancs l’élection pourrait être annulée et une nouvelle élection se ferait avec de nouveaux candidats. Le principe retenu serait que si aucun candidat ne plait aux électeurs alors il faut en changer.

      Dans ce cas pourquoi les électeurs devraient-ils partager la responsabilité des mauvaises décisions prises par les élus en matière de nucléaire ?

    • gaijin gaijin 19 mars 2013 15:34

      « alors, on attend quoi ? »
      ben justement c’est la question que je me pose .....


    • gaijin gaijin 19 mars 2013 15:38

      mortelune
      parce que le fait d’aller voter valide toute cette imposture
      parce qu’il est plus que temps d’ arrêter de se cacher derrière la responsabilité « du système »
       c’est nous qui sommes le système et c’est a nous de le changer


    • bigglop bigglop 19 mars 2013 15:49

      Merci @Olivier pour ces informations, mais le temps ne se couvre pas, seulement de gros nuages noirs d’orages arrivent au-dessus de Fuku.
      Aux dernières nouvelles, l’électricité serait ’’partiellement rétablie’’, mais où exactement....... ?
      Peut-être, ont-ils mis nombre de japonais à pédaler sur des gégènes, comme ultime solution.
      Un réseau de bénévoles, SAFECAST, au Japon, récole et partage les données sur la radioactivité


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 15:51

      bigglop

      partiellement rétabli
      ce n’est pas une surprise, et on n’est pas au bout de celles ci
      hélas.
       smiley

    • nathalie loti nathalie loti 19 mars 2013 09:44

      merci pour cet article d’information, o combien plus important que les images papale que nous servent les chaînes d’infos télévisées en boucle - HABEMUS FUKUSHIMA ! voilà la réalité du monde ! HABEMUS radioactivité ! merci Olivier je vais encore le relire pour prendre la mesure de la vraie réalité 


      • nathalie loti nathalie loti 19 mars 2013 09:52

        moi je vois une logique dans ce que tu dis gaijin... et tout montre qu’on ne s’en sortira pas ... le mox livré au japon tout juste avant la perte de refroidissement des piscines... cette logique est la logique humaine du monde .... je pense qu’on en est déjà au stade de la lutte pour la survie smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 09:57

          nathalie

          je crois que la sortie du nucléaire est inéluctable,
          elle est déjà dans les esprits, et si on regarde de plus près, les pays à en sortir ou a vouloir en sortir, sont de plus en plus nombreux.
          citation :
          Mais c’est surtout sur la construction de nouvelles centrales que la renaissance de l’atome se fait attendre. Plusieurs pays ont annulé des projets (Brésil, Inde, Etats-Unis) et les nouveaux appels d’offres, voire les prises de décision, se font rares. Et ce, même si l’Agence internationale de l’énergie (AIE) continue de prévoir une forte augmentation de la capacité installée, de 379 gigawatts (GW) en 2011, à 580 GW en 2035 (soit 70 GW de moins que ses prévisions pré-Fukushima). .
          l’article complet est sur ce lien

        • JL JL 19 mars 2013 10:12

          ’’la sortie du nucléaire est inéluctable’’

          Oui, Olivier, probablement, mais combien de catastrophes faudra-t-il avant qu’on y arrive ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 10:36

          JL

          je pense sérieusement que la catastrophe en cours sera le point final de cette industrie dangereuse...

        • Aldous Aldous 19 mars 2013 12:01

          Le nombre de reacteurs en marche dans le monde a augmenté en 2012 en depit de l’arret du parc japonais...


          Ceci dit l’accident de Fukushima n’est pas clôt. Loin s’en faut.

        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 13:23

          Aldous...

          une source pour cette info ?
          j’ai plutôt le sentiment qu’un nombre de pays de plus en plus important tourne la page nucléaire...
          cdt

        • Aldous Aldous 19 mars 2013 13:40

          Rapport annuel de l’AIEA.


          J’ai pas le lien mais ca se trouve sur son site.

        • picpic 19 mars 2013 20:06

          ben, il suffit d’attendre, des accidents y en aura toujours et quand toute l’humanité sera éradiquée là, on sortira enfin du nucléaire.
          Voyez ? y a toujours de l’espoir ! smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 20:16

          picpic

          il est probable que la terre se porterait beaucoup mieux sans l’humanité, ou du moins sans ces humains incapables de sagesse, incapables de raison, incapables de tirer des leçons de ce qui lui arrive...

        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 10:03

          @ tous

          confirmation de l’info sur Fukushima over-blog
          sur ce lien

          • ZEN ZEN 19 mars 2013 10:03

            Rien de nouveau à Fukushima...
            On peut toujours signer cette pétition


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 10:08

              merci Zen

              c’est fait
               smiley

            • liko liko 19 mars 2013 10:19

              Le courant est retabli. Plus de peur que de mal !

              « Units 1 and 4 spent fuel pool alternative cooling systems are currently being recovered. »

              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 10:35

                liko

                pour avoir pris a plusieurs reprise tepco en flagrant délit de mensonge, il faut rester prudent quand au contenu du communiqué.
                rappelez vous que ce n’est que plusieurs mois après que tepco a reconnu la fusion des coeurs des réacteurs.
                si vous lisez bien, il n’est pas dit quelle est la température de l’eau dans les piscines.
                ils affirment seulement que celle ci n’aura aucun impact sur le contenu du combustible usé stocké dans les piscines.
                on y apprend aussi entre les lignes qu’entre le 18 mars, 18h57, et aujourd’hui à 12h17, de grosses quantités de césium ont du être relâchées dans l’atmosphère, puisque le dispositif d’absorption ne fonctionnait pas.
                restons donc prudents.

              • liko liko 19 mars 2013 10:42

                @ l’auteur

                « on y apprend aussi entre les lignes qu’entre le 18 mars, 18h57, et aujourd’hui à 12h17, de grosses quantités de césium ont du être relâchées dans l’atmosphère, puisque le dispositif d’absorption ne fonctionnait pas »
                Intéressant. Vous avez un lien sur ces relâchements ?
                Merci

              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 10:50

                liko

                des l’instant ou le dispositif d’absorption de césium ne fonctionnait plus, il y a eu fatalement relâchement dans l’atmosphère...non ?

              • liko liko 19 mars 2013 10:53

                Je croyais que le système d’absorption était en phase liquide (c’est le césium contenu dans l’eau que l’on filtre), d’où mon interrogation sur des relachements !


              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 10:59

                liko

                vous avez raison...
                ceci dit, comme la température des piscines a augmenté, et que l’eau des piscines est très radioactive, la vapeur d’eau qui s’est échappée vu la température, s’est fatalement dispersée dans l’atmosphère.
                d’accord ?

              • liko liko 19 mars 2013 11:03

                Par évaporation, je comprends mieux qu’il y ait une part remise en suspension atmosphérique. Est-ce que des chiffres sont annoncés quelque part pour se faire une idée ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 11:08

                liko

                c’est dans l’article.
                « la radioactivité dégagée par le réacteur n°1 a atteint les 24 milliards de Bq/m3 »
                on peut facilement imaginer que la radioactivité dégagée par les piscines doit atteindre ce genre de niveau, mais il faut reconnaitre que tepco ne communique pas trop la dessus...
                 smiley


              • liko liko 19 mars 2013 11:21

                D’où sortent vos chiffres ? car sur le lien de votre article, cela renvoi uniquement vers des prévisions météo.


              • liko liko 19 mars 2013 11:44

                J’ai retrouvé où vous avez récupéré ces chiffres. Cela vient d’ici : http://fukushima-diary.com/2013/03/the-radioactive-density-of-sfp-of-reactor-1-is-24-billion-bqm3-5266-times-much-as-reactor4/


                Il s’agit d’une activité volumique de l’eau de la piscine, et non pas de l’air contaminé suite à la panne de refroidissement des piscines. Ce n’est pas la même chose ! 
                Plus de peur que de mal, relativement parlant.

              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 11:45

                liko

                effectivement
                je vais tenter de retrouver la source du chiffre, mais je vous assure qu’elle n’est pas « tombée du ciel »...
                en attendant, je vous propose sur ce lien de découvrir quelques éléments que tepco avait caché sur ces dernières péripéties.
                on y découvre que la température de la piscine du 4 augmentait plus vite que celle des autres...
                que tepco a attendu deux heures avant de signaler le problème
                etc

              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 11:48

                liko

                si une telle radioactivité se trouve dans l’eau de cette piscine, on peut raisonnablement imaginer que la vapeur d’eau qui s’échappe (à partir de 25°, il y a fatalement un dégagement) est du même ordre de grandeur.

              • liko liko 19 mars 2013 11:52

                Je ne dis pas le contraire. Mais de là à voir de l’eau à 25° rejeté autant de radioactivé cela me paraissait incompréhensible.


              • Aldous Aldous 19 mars 2013 12:03

                Ils avaient oublié de payer la note d’electricité ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2013 13:25

                liko

                devant les mensonges qui s’accumulent, la désinformation continuelle, il n’est pas illusoire de penser que la réalité est plus grave que ce que tepco veut bien nous faire admettre....
                tepco et le gouvernement japonais, actionnaire majoritaire de l’entreprise.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès