Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Tahiti, mon amour...

Tahiti, mon amour...

Décidément, le nucléaire frappe toujours là où on ne l’attend pas.

Au Japon, ce pays qui était si fier de sa haute technologie en matière nucléaire, il y aura pour longtemps un « après Fukushima ».

Aujourd’hui, c’est maintenant à Mururoa que l’on s’inquiète, et on a de bonnes raisons.

On se souvient que cet atoll a été à maintes reprises le lieu choisi pour faire des essais nucléaires.

Ce sont pas moins de 210 essais nucléaires qui ont été menés par la France, d’abord en Algérie, puis en Polynésie française, le premier essai nucléaire souterrain ayant eu lieu le 2 juillet 1966 sur l’atoll de Mururoa, puis 2 ans après, le premier essai à l'air par le lâcher d’une bombe H, ciblant l’atoll de Fangataufa, sous le code « opération Canopus », puis d’autres ont suivi. lien

Au total, la Polynésie subira 46 essais nucléaires aériens, et jusqu’en 1966, il y aura pas moins de 146 essais souterrains qui concerneront le Pacifique Sud, avec les conséquences que l’on imagine souvent mal, ou qui n’ont pas été trop médiatisées. lien

Le 19 juillet 1974, l’essai « Centaure  » provoqua un nuage radioactif qui toucha Tahiti.

Le CEA a fait le bilan des retombées nucléaires qui ont touché les enfants des iles et atolls les plus exposés, et les doses maximales touchant la thyroïde des enfants a été estimée à 78 mSv aux Gambiers (essai Aldébaran 1966), à 98 mSv pour l’essai Phoebe de 1971, et à  50 mSv à Tahiti lors de l’essai Centaure de 1974. lien

Le dernier essai a eu lieu sous la présidence Chirac, le 13 juin 1995. lien

Les irradiés de la pollution nucléaire en Polynésie se battent depuis trente ans pour faire reconnaitre les dommages qu’ils ont subis dans leur chair, tout ça en vain, malgré les promesses gouvernementales françaises, défendant la fable de la prétendue innocuité des essais.

Hervé Morin, l’ex ministre de la défense, à reconnu qu’il « n’y avait jamais eu d’essais propres  », ainsi qu’on peut le découvrir dans son livre « la dimension radiologique des essais nucléaires français en Polynésie » paru en 2006.

Il a admis que l’atoll de Hao, à 1000 km de Tahiti, avait pu être contaminé, confirmant qu’il y « avait eu quelques problèmes lors de ces essais ».

Mururoa, Fangataufa, Reao, Tureia, Pukarua, les Gambiers et donc Hao sont maintenant reconnus pour avoir été touchés par ces essais.

En 2008, il avait annoncé qu’il allait déposer un projet de loi permettant d’indemniser les 100 000 militaires du contingent, les personnels civils de l’armée, et les populations d’Algérie, et de Polynésie qui en feraient la demande et qui penseraient avoir été irradiés à l’époque des essais nucléaires.

12 anciens militaires français ont pourtant été déboutés le 22 mai 2009. lien

Après la publication du décret 2010-653 du 11 juin 2010, les victimes pouvaient de nouveau espérer, et Hervé Morin avait promis que les premières indemnisations seraient effectuées avant la fin 2010, ce qui n’a pas été le cas.

Et puis, les associations de défenses jugent que la liste des 18 maladies retenues dans la loi est encore trop restrictive. lien

De plus, Moruroa e Tatou, président de l’AVEN, (association des vétérans des essais nucléaires) constate que les zones géographiques retenues dans le décret restent inchangées malgré les protestations légitimes et argumentées qui avaient été remises au ministre le 18 novembre 2009.

Devant les protestations de Hiro Tefaarere, premier vice président de l’assemblée de la Polynésie Française, constatant que la loi Morin n’indemnise qu’au cas par cas, une seule victime ayant obtenu un remboursement à hauteur de 2%, l’Elysée avait décidé d’assouplir, en juillet 2011, les conditions d’indemnisation.

Marius Chan, gendarme à la retraite, gravement touché par les radiations, n’a pas caché sa colère : « ne me parlez pas de cette loi Morin, c’est de la pure mascarade ».

En 2010, ils étaient déjà 45 à avoir trouvé la mort, suite à ces essais nucléaires, et on compte aujourd’hui près de 800 nouveaux malades. lien

Alors bien sur, l’ex-président avait promis le 4 février 2012 que la liste des maladies retenues soit élargie, et qu’un nouveau décret soit publié « sans attendre »… lien

Au delà des pollutions relâchées dans l’air, l’eau, et sur la terre, et des malades qui souffrent, un autre problème vient de surgir.

Ces multiples explosions ont en effet fragilisé le socle des atolls, et celui de Mururoa pourrait bien s’effondrer, provoquant, comme on l’imagine un Tsunami monstrueux avec les conséquences que l’on imagine.

C’est Marcel Jurien de La Gravière, délégué à la DSDN (sureté nucléaire et à la radioprotection pour les activités et installation intéressant la défense) qui dans un rapport récent révèle que 670 millions de m3 de la falaise Nord-est de l’atoll pourraient s’écrouler d’un coup dans la mer, provoquant une vague de 2 ou 3 mètres de haut. lien

Cette vague atteindrait l’atoll voisin de Turéia, lequel se trouve quelques 100 km plus loin.

D’autres vont plus loin, comme le site Mille Bâbords, qui évoque une vague de 10 à 20 mètres de haut.

Les 227 habitants de l’atoll voisin de Tureia, à 150 km de là, risquent d’être engloutis par ce tsunami, mais pas seulement.

Alors bien sur, les autorités se veulent rassurantes, signalant que le sous sol de Mururoa est équipé d’un système de surveillance géo mécanique, et que les habitants menacés seraient prévenus à temps, puisque le système installé donnerait un délai de plusieurs jours, voire plusieurs semaines, afin que chacun ait le temps de se mettre à l’abri. lien

C’est sur l’importance de la vague éventuelle qu’il nous faut nous interroger, car entre un tsunami avec une vague de 3 mètres et une vague de 20 mètres la différence n’est pas anodine.

De plus la vague pourrait être beaucoup plus importante.

A titre de comparaison, il faut prendre l’exemple du tsunami qui a eu lieu en 1958 dans la baie de Lituya, dont un pécheur, Howard Ulrich et son fils, échappant miraculeusement à la mort, ont été les témoins,

Or, ce tsunami a été provoqué par un séisme de magnitude 8,3, lequel aurait précipité 30 millions de M3 de roche dans la mer, provoquant une vague de plus de 500 mètres de haut, et pour laquelle nous avons un témoignage. vidéo

Comme le rapport de Jurien de la Gravière évoque 670 millions de m3 de roche s’écroulant d’un seul coup dans la mer, soit 20 fois plus que lors du cas de la baie de Lituya, on découvre que l’estimation d’une vague de 3 mètres, voire de 20 mètres est manifestement très optimiste.

En attendant, au Japon, le dernier réacteur nucléaire est en train d’être graduellement arrêté, (lien) mais la piscine du N°4 continue de menacer, alors que les coriums sont toujours en ballade (lien) et que Tepco est en passe d’être nationalisé, avec la nomination prochaine par le gouvernement nippon de ses nouveaux dirigeants. lien

En France, les pépins continuent, comme à Fessenheim, par exemple, ou l’unité 2 a du être arrêtée mardi 8 mai, à 16h10, suite à un test raté.

C’est le même genre « d’incident » qui s’était produit à Tchernobyl, avant la catastrophe que l’on sait.

Les techniciens tentent de détecter l’origine de ce disfonctionnement, avant le redémarrage, et son raccordement au réseau. lien

Le marché des détecteurs de radioactivité Geiger est donc en plein boom, ce qui est normal par ces temps où nous sommes à tout moment menacés par le risque nucléaire, et que pour des sommes raisonnables, chacun peut se procurer un capteur. lien

François Hollande va-t-il attendre la fin de son mandat pour fermer enfin cette vieille centrale ?

Seul l’avenir nous le dira.

Comme dit mon vieil ami africain : « le clou souffre autant que le trou ».

L’image illustrant l’article provient de « eboot.blogspot.fr »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Sites à visiter : scoop.it, zegreenweb, Fukushima diary, gen4, jiji press, nifty, simplyInfo, radiomap, Japan Time, Mainichi daily news, yomiuri day… 

Articles anciens

L’agonie des autruches

Nul ne sait ni le jour ni l’heure

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

Ce cher nucléaire

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Fukushima, les limites du cynisme

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des fuites

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Un nucléaire pourtant si sur


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 mai 2012 09:59

    Ia Orana.
    O tei ’o te apo ’o no tetahi ,ona iho te topa i roto .
    Celui qui creuse la tombe de quelqu’un ,creuse sa propre tombe .
    Que les Mahoi m’excusent s’il y a des fautes .


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 10:21
      Aita
      merci de ce tres joli dicton
      il va rejoindre ceux de mon ami africain
       smiley

    • Soi Même 9 mai 2012 10:10

      Merci Olivier pour le complément d’information. Je crains qu’en France, qu’il aura un véritable débat sur le nucléaire que quand nous serons victimes d’un incident majeur.
      En faite quand il sera trop tard !

      Trahit sua quemque voluptas , « Chacun suit le penchant qui l’entraîne. » Virgile


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 10:21

        soi même

        c’est à moi de te remercier, puisque c’est toi qui a lancé l’alerte
         smiley

      • Soi Même 9 mai 2012 11:59

        En fait Olivier, cela n’a pas d’importance que je soi à la source du lien, ce qui est important que cela ne reste pas confidentiel et tu as l’art et la manière en ce qui concerne ce sujet d’aller jusqu’au fond du sujet.

        Car si il comme je le crains, que cela est lieu tout où tard. Cela va grandement contribué à que cette grande mare qu’est l’océan Pacifique à devenir infréquentable.

        Japon : « La contamination de l’océan Pacifique fragilisera la chaîne alimentaire »http://emmanuelle-walter.info/Japon-La-contamination-de-l-ocean.html Radioactivité : dilution ou concentration
        http://planete.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/03/30/la-raioactivite-de-la-dilution-a-la-concentration.html

        A se demandé si les congélateurs des super marchés qui vendent du poissons du pacifique ne devraient pas êtres équiper de compteur geiger ?


      • Soi Même 9 mai 2012 10:11

        Sujet brûlant, erreur 404 !


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 10:25

            Soi Même

            ça tombe bien, c’est un sujet que j’avais prévu d’aborder un jour
            merci
             smiley

            • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 10:27

              Serge

              merci d’avoir contribué à prolonger le sujet
              édifiant !!!


              • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 11:20

                merci Cathy

                oui, ça ne part pas dans le bon sens
                je remet ici le lien pour la vidéo
                on y entend cette élu du parti libéral de la chambre japonaise, lire l’entrevue avec le maire de Futuba.
                « j’ai demandé un test sanguin dans un hôpital de Tokyo, parce que je perds mes cheveux, et j’ai des saignements de nez tous les jours, mais il m’ont refusé !!! »
                il faut lire aussi les commentaires, notamment celui la qui dit
                « sors du Japon si tu veux vivre »
                mais qu’est ce qu’ils attendent pour commencer à évacuer les zones touchées autour de Tokyo ?!!!

              • Surya Surya 9 mai 2012 11:21

                Bonjour la Polynésie, nous venons faire des essais nucléaires ici. Vous n’êtes pas d’accord ? Excusez nous, mais vos îles appartiennent à la France, alors on fait ce qu’on veut, et vous n’avez pas votre mot à dire. De toute façon, ça ne craind absolument rien, il n’y a aucun risque.

                « BOOM »

                « BOOM »

                « BOOM »

                « BOOM »...

                Quelques années plus tard...

                Ah bon, vous êtes malades ? Et vous croyez que c’est dû à nos essais nucléaires ? Mais enfin voyons, ils ont eu lieu dans les années soixante ! Vous n’allez tout de même pas essayer de nous faire croire que... Hein ? Vous voudriez tout de même pas qu’on vous indemnise, non plus ? Les Américains l’ont fait ? Y font ce qu’ils veulent, ici on n’est pas aux Zétazunis !! De toute façon, vous devez le prouver, que votre maladie est dûe aux essais nucléaires !!

                Quelques années plus tard...

                Le socle de Mururoa risque de s’effondrer ? Bah ! Vous en faites pas, on a mis en place un système d’alerte, alors si une catastrophe survient, vous aurez suffisamment de temps pour fuir, mais de toute façon, pas la peine de paniquer, puisqu’on vous dit que ça risque absolument rien !


                • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 11:54

                  Surya

                  voila un résumé qui est le reflet exact de ce qui a du se passer
                  comme si on était
                  avec un humour caustique de bon aloi, en bonus
                  merci
                   smiley

                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 mai 2012 13:51

                  @Surya,

                  mince, moi qui comptait fuir ce monde absurde vers une île déserte avec mon Yacht, et glander comme tous les milliardaires qui se bronzent sur les plages désertes à l’ombre de palmiers...je risque donc d’être balayé comme un vulgaire bouchon. Mince alors ! BOOM PLOUF !

                  @ l’Oteur,

                  une vague qui pénètre dans un fjord va s’élever jusqu’au fond de celui ci en fonction de la largeur et hauteur se refermant. Le résultat est différent quand l’angle est ouvert où la vague ne s’élève qu’au abords des cotes. Dans tous les cas, ça craint la guerre !
                  L’homme, dans son immensité explorato-docto-scientifique a d’abord découvert le paradis sur terre, puis pour mieux se l’approprier à lui tout seul, s’en est allé cacher ses affreuses manipulations sur l’atome, loin et profond. Seulement voilà, c’est l’endroit même où il souhaitait aller se réfugier une fois la guerre éclatée... BOOM PLOUF !

                  mince alors, c’est ballot. a+.


                • pallas 9 mai 2012 11:30

                  Comme l’a dit quelques commentateurs,

                  Les centrales nucléaires ont été crée à la base pour crée des bombes atomiques.

                  Les centrales nucléaires sont indémontables, on ne peut pas les démanteler, ce qui se passe au Japon affecte le monde entier.

                  Le Japon est rayé de la carte, surtout que le pays vient de subir un hiver particulierement rigoureux, une tempete, et une tornade, avec des séismes continu.

                  En terme de séisme, c’est planétaire, il y en a de plus en plus, avec une intensité de plus en plus forte, les volcans du monde entier se réveillent, cela affecte la planète.

                  Un exemple important, le changement trés rapide et anormal du champ magnétique terrestre, qui en fait est une diminution générale de la ceinture de radiation, montre un évenement anormale au niveau du noyau terrestre ; ça n’est pas un changement des pôles magnétiques.

                  De toute manière, la pollution radioactive est en complément des différentes pollutions, ainsi la mort général de toutes formes de vie sur la planète, les insectes notamment et non uniquement les abeilles.

                  C’est un tout, par exemple le changement global de l’atmosphère, en Arctique, un relâchement ultra massif de l’hydrate de méthane, et les créateurs d’oxygènes tel que le phyto plancton et les forets sont quasiment morte, aucune étude la dessus évidemment.

                  On peut débattre aussi de la mort des sols, devenu stérile, le manque d’eau douce, les ressources énergétiques et minérales, qui ont atteint le pic, et comme le pétrole, devenant de plus en plus rare.

                  Chacun de ces petits soucis, pris indépendamment, tel que la destruction de la couche d’ozone, affaiblissement anormale du champ magnétique, le changement chimique de l’atmosphère, les diverses pollutions, etc etc etc, sont toutes mortels pour l’espèce humaine et la vie elle même, le truc, c’est qu’elles apparaissent toutes en même temps et de fortes ampleurs.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 11:58

                    pallas

                    ce tableau que vous avez brossé est effectivement assez complet,
                    j’ai l’impression que l’histoire n’est qu’un éternel recommencement, ça me fait penser à ce qui s’est passé il y a 12 500 ans, avec l’effondrement de la terre de Mu.
                    et si les causes de cette disparition étaient, suivant les théories de Bergier (et d’autres) les mêmes qui menacent aujourd’hui le Japon.
                    merci de ce commentaire.

                  • cathy30 cathy30 9 mai 2012 12:44

                    salut Pallas
                    et avec 400 centrales nucléaire sur terre, je n’imagine même pas les dégâts.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 mai 2012 12:21

                    Te piti ahuru raa 
                    o te tenetere
                    hamani hia te ap’a raa
                    no te afaiti mai
                    te oto e te miri hia ai
                    e te patiri ia ia
                    Porinetia

                    haruru ra ia ia
                    i te motu atea......
                    Porinetia
                    i te motu atea


                    au 20e siecle
                    des perchoirs ont été construits
                    pour les oiseaux du ciel
                    qui ont apporté avec eux
                    larmes et regrets
                    et le tonnerre
                    Polynésie

                    source d’explosion
                    dans les iles lointaines
                    Polynésie
                    dans les iles lointaines

                    Fin d’une belle chanson de Bobby Holcomb,Porinetia,visible sur youtube .





                    • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 12:45

                      Aita

                      comment a-t-on pu laisser faire ce scandale dans ce paradis polynésien ?
                      ceci dit, les essais auraient eu lieu ailleurs, ça ne changeait rien sur le fond, 
                      mais la question est posée.
                      si vous avez un lien pour écouter cette chanson, je vous en serais reconnaissant.

                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 mai 2012 13:12

                        Bonjour Olivier ,je ne sais pas faire un lien mais elle est sur youtube .
                        Pour l’opposition Polynésienne elle a bien sur existée ,voir Henri Hiro (poete,dramaturge ,cinéaste ...) ,Pouvana a Opoa (homme politique polynésien dont l’histoire est une honte pour la France ) et d’autres .....


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 mai 2012 13:19

                        Pouvanaa a Oopa ! Oscar ,s’il te plait ,pas sur la tete ,comprendont au Fenua .


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 mai 2012 17:04

                        Olivier oui ,la vidéo a veillie,mais par les images ont peut comprendre la critique qu’il faisait du fénua d’aujourd’hui .


                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 mai 2012 12:56

                        Bonjour Olivier,
                        Très bon article, comme d(e bonne) habitude.
                        Quand à la mauvaise habitude, on dira que c’est un dysfonctionnement.
                         smiley
                        Cordialement
                        Luc-Laurent


                        • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 20:10

                          merci Luc Laurent,

                          c’est très sympa.
                           smiley

                        • Marco07 9 mai 2012 13:22

                          Comme le rapport de Jurien de la Gravière évoque 670 millions de m3 de roche s’écroulant d’un seul coup dans la mer, soit 20 fois plus que lors du cas de la baie de Lituya, on découvre que l’estimation d’une vague de 3 mètres, voire de 20 mètres est manifestement très optimiste.


                          Olivier Sismologue...

                          La configuration de ce que vous dénoncez comme erreur est la même que dans cette baie où toute l’énergie a été concentré sur un petit plan d’eau ? Étrangement j’aurais tendance à croire les spécialiste en la matière.

                          Sinon, un peu HS, les verts, qui ont fait un pourcentage ridicule veulent entrer au gouvernement.
                          Elle est belle notre démocratie représentative... Personne n’en a voulu, et on risque de se les farcir quelques années.


                          • Ni naïf Ni Crédule dede 9 mai 2012 15:04

                            Guerre interne chez EELV :

                            « Quand on prend pour candidate Eva Joly, ancienne magistrate, que l’on fait l’essentiel de sa campagne sur l’exemplarité, et qu’on méprise la loi, je trouve ça assez piquant comme situation. »


                          • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 15:58

                            dede

                            vous êtes pourtant prévenu, vos commentaires seront repliés tant que vous n’aurez pas présenté vos excuses, mais vous insistez.
                            je vous serais reconnaissant d’aller porter vos petites déjections ailleurs.
                            cordialement

                          • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 16:02

                            marco sancho 7

                            il est évident que la situation n’est pas la même, mais vous admettrez qu’entre 500 mètres pour la hauteur de la vague, et 3 mètres, il y aurait comme matière à trouver ce dernier chiffre un peu trop rassurant, au vu de la masse de terre et roche qui serait projetée dans la mer.
                            il n’est jamais trop difficile de défendre ce qui ne l’est pas, et je comprends votre malaise, mais n’est-il pas plus constructif de dire que la vérité que l’on nous propose est sujette à caution ?
                             smiley

                          • Marco07 9 mai 2012 16:58

                            Je ne défends rien à part que vous avez tendance à faire des raccourcis.

                            Au passage, je ne savais pas que les vengeances faisaient parti de la charte ?! J’ai loupé quelque chose ? Il a remis en cause la toute puissance de -la femme aux lunettes vertes- (je cite mon voisin qui a voté pour elle).

                            Le cas que vous évoquez (la vague dans le lagon) est un cas exceptionnel, dans une situation bien spécifique (comme expliqué dans la vidéo). L’eau à littéralement été poussée dans une seule direction, et ça s’est produit sur une surface ridicule.... Rien à voir avec un éboulement (sous-marin) à x km des cotes ou l’énergie peut-être largement répartie.

                          • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 17:12

                            marco sancho 7

                            bien sur, ça se tient
                            j’ai seulement remarqué qu’il y avait une grosse différence entre les estimations concernant la hauteur de la vague : entre 3 mètres et 500 mètres, la surface de la pièce d’eau n’explique pas tout, et si vous avez bien regardé le lien concernant celle de 500 mètres, il ne s’agissait pas d’un espace fermé.
                            j’ajouterais, suivant les précisions d’un commentateur qu’il y a aussi non seulement l’effondrement de l’atoll (avec ceux qui vivent dessus) et cette poche qui risque de laisser s’échapper beaucoup de radioactivité.
                            au sujet de dede, ça n’a rien a voir avec Eva Joly, et lui sait très bien ce qui lui est reproché.

                          • Marco07 9 mai 2012 17:20

                            pièce d’eau n’explique pas tout, et si vous avez bien regardé le lien concernant celle de 500 mètres, il ne s’agissait pas d’un espace fermé 

                            oO
                            Pas fermé à proprement dit, mais la vague s’est écrasé sur les bords de la cuvette, et toute l’eau contenu dans un recoin a été chassé (et remplacé) par la terre...
                            Je vous renvoie à votre vidéo (à 6 minute)

                          • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 19:16

                            marco

                            je connais bien cette vidéo pour l’avoir déjà proposée dans un article ancien,
                            c’est tout de même inquiétant, car même si la vague n’avait que quelques mètres, sachant que ces atolls sont à fleur d’eau, et on imagine les dégâts que celà provoquerait.

                          • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 16:44

                            soumanfred

                            merci de nous avoir envoyé l’adresse de ce site
                            remarquable investigation.
                            je le remet en lien à la fin des commentaires

                            • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2012 16:46

                              soi même

                              le patron du cabinet d’avocats qu’il est ne manquera pas de boulot
                               smiley
                              il pourrait d’ailleurs être son meilleur client
                               smiley

                              • Clojea Clojea 9 mai 2012 17:48

                                Ia Orana Olivier : Merci pour cet article. J’ai passé un an à Tahiti, ou j’ai fait mon service obligatoire à l’époque. C’était en 1974, année ou une bombe atomique à explosée. J’ai écris un article sur le sujet il y a quelques temps. Voici le lien :

                                A plus

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès