• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La guerre des clans

La guerre des clans

Les insoumis ayant réussi leur projet d’union, Macron, voyant le danger se préciser, lance une pseudo union à droite…

Cette union à gauche aurait tendance à énerver tout d’abord les « éléphants », qui, pour certains, vont jusqu’à menacer de démissionner…lien

ça n’a pas empêché les instances du PS de valider l’accord, menaçant les récalcitrants de sanctions, notamment l’exclusion du parti… lien

à droite, la réplique ne s’est pas fait attendre, et on découvre une étrange coalition, dans laquelle on trouve celui que Macron voulait auparavant tuer, Édouard Philippe en l’occurrence (lien), et son mouvement « horizon ». lien

Justement, à l’approche des législatives, l’horizon semblait particulièrement bouchée pour Philippe et son nouveau parti, qui espérait, en vain, obtenir le soutien du Président.

Il ne demandait pas grand-chose, simplement avoir 50 élus à la chambre des députés, afin de concrétiser son mouvement, en permettant son financement,...mais cet horizon faisait de l’ombre aux marcheurs, d’autant que Philippe est clairement «  l’homme politique le plus populaire » du pays, comme l’écrit Michel Marian… dans les colonnes « d’esprit presse », qui voit dans l’ancien premier ministre un futur héritier de la macronnerie. Lien

Mais l’arrogance présidentielle devant ce possible remplaçant est tombée d’un cran après la création de la Nupes (Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale), et Macron lance à son tour une autre alliance, appelée « ensemble  » impliquant, surprise !, le mouvement de Philippe, mais aussi l’éternel Bayrou, et son Modem, lequel n’en finit pas d’avaler des couleuvres, comme l’écrivait Patrick Girard dans son livre : « Chirac, les combats d’une vie ». lien

On se souvient en effet que Bayrou avait conditionné son adhésion aux marcheurs à la mise en place d’une « proportionnelle », et il continue d’espérer après 5 ans d’inaction macroniste. Lien

Ajoutons pour la bonne bouche que le mouvement présidentiel vient de changer de nom, les marcheurs s’appelant désormais « Renaissance »...ils étaient donc morts, pourrait-on en déduire pour s'amuser... ?

Au-delà du duel annoncé entre la NUPES et « ensemble », d’autres postulants s’inviteront aux législatives, avec bien sur le RN, lequel aurait été bien inspiré de se rabibocher avec Zemmour, et sa « reconquête », mais MLP n’a pas digéré ses attaques frontales, et a exclu toute alliance avec le remuant militant d’extrême droite.

Zemmour ne sera donc pas candidat, mais où vont aller ses voix ?….pas sur qu’elles se portent toutes vers Le Pen...

Il reste aussi le « LR » soucieux de garder son indépendance, malgré l’échec patent de Pécresse...ainsi que le NPA, qui a décidé de faire « bande à part »...lien

Le 12 juin, ces 2 partis verront s’ils ont eu raison de refuser toute alliance, et, pour l’instant les sondages ne leur donnent pas raison.

Aux yeux des français, 37 % d’entre eux considèrent que la NEPUS incarne le mieux l’opposition à Macron, Le Pen n’obtenant « que » 33 %

Quant aux mouvement « ensemble », il serait au coude à coude avec l’alliance à gauche...à condition d’y ajouter les voix des « LR »…lien

Ce qui n’est pas garanti, car Pécresse n’a probablement pas digéré l’humiliation subie, d’autant que Sarkosï vient de rejoindre le camp de la macronnie. lien

Un récent sondage Harris fait apparaître que seulement 32 % des électeurs souhaiteraient que Macron bénéficie d’une majorité de députés à l’Assemblée Nationale... t donc que 68 % des français voudraient imposer une cohabitation…lien

Mais on sait que les sondages se trompent plus souvent qu’à leur tour…

Pourtant, si l’on retourne aux législatives d’il y a 5 ans, on s’aperçoit que LREM n’avait pas la majorité absolue, avec seulement 267 députés, (la majorité absolue étant 289) et que c’est seulement avec l’apport du Modem et ses 57 députés que c’était possible… lien

Comme dit mon vieil ami africain : « si tu vois une chèvre dans le repaire d’un lion, méfie toi d’elle ».

Le dessin illustrant l’article est de Allan Barte

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

travailler c’est trop dur

travailler rend-t-il malade ?

des métiers à la con

j’aime pas les riches

travailler, moi jamais

rien faire c’est la conserver

bonjour les robots, adieu les humains

la victoire en perdant

la grande illusion

cette France qu’ils ont bradée

des sondages sans profondeur

lui président ?

48 jours avant le chaos

McKinsey, c’est qui ?

Après la gifle, la fessée

la folie des glandeurs

les dingos au pouvoir

floutage de gueule

on a les comiques que l’on peut

La parole des politiques

Radio Paris ment

Le mensonge en politique

Le bal des filous

La vie en jaune

Macron a peur


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité