• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Macron, le président carabistouille

Macron, le président carabistouille

Les mois d’exercice du pouvoir du nouveau président font la démonstration cruelle qu’il fait souvent exactement le contraire de ce qu’il avait promis.

Petit résumé de la réalité.

« Carabistouille », ce mot un peu désuet nous a été proposé récemment par Emmanuel Macron.

D’après le Larousse, ce mot, plus courant chez nos voisins outre-Quiévrain que chez nous, a comme synonymes « bêtises, fariboles »...bref, mensonges. lien

« Il ne faut pas raconter de carabistouilles » déclarait-il un certain jeudi 12 avril 2018. lien.

Sauf que finalement, depuis le 1er jour de son élection, il n’a cessé d’en raconter.

La preuve :

Le 23 juin 2017, Macron avait dit au sujet des migrants : « nous devons accueillir les migrants, car c’est notre tradition et notre honneur ».

Près d’un an après, le même détourne pudiquement le regard, alors que l’Aquarius, navire affrété pour sauver de la noyade des migrants, ne peut accoster en Italie, ce pays qui a déjà accueilli en 20 ans un million de migrants, (lien) alors que la France, en une seule année, n’en a accueilli que 1330...sur les 30 000 promis. lien

Encore mieux, au lieu de balayer devant sa porte, Macron n’hésite pas à s’en prendre à l’Italie, traitant le gouvernement de ce pays d’irresponsables cyniques. lien

Pire... les mesures prises par le ministre de l’intérieur est fait de procédures expéditives, des recours non suspensifs, des détentions administratives... ce sont les ingrédients dénoncés par des députés européens que la France a mis dans la loi.

Pour être admis en France, faudra-t-il, à l’instar de ce migrant malien Mamoudou Gassama qui a sauvé un enfant d’une mort certaine, accomplir un acte exceptionnel ?

C’est peut-être l’occasion d’évoquer d’autres migrants devenus célèbres depuis : Alaa El Ghoneimi, ce grand chirurgien, (lien) ou Tobie Nathan, l’écrivain et psychanalyste (lien)...ou même Tran Anh Hung, le cinéaste (lien), sans oublier l’écrivain Alain Mabanckou (lien) ou l’avocat historien Serge Klarsfeld, (lien) celui qui a traqué les ex-assassins nazis... et même Alfredo Arias, le grand metteur en scène. lien

La liste de ces français célèbres qui ont été migrants est longue, si longue qu’elle a fait l’objet d’un livre, celui d’Isabelle Monnin et Doan Bui : « ils sont devenus français » (éditions JC Lattès/2010).

Allons maintenant dans le monde de la santé.

C’est le 4 février 2017 que Macron avait dit : « l’hôpital est la clef de voute de notre système de santé » ...lien

La réalité est tout autre : lors d’une visite dans l’un de ces hôpitaux au bord du burn-out, il a argumenté dans le sens inverse : « mettre des moyens sans faires les choses, qui pour moderniser, accompagner, transformer, avoir parfois du bon sens, c’est pas aider les gens, parce qu’à la fin, c’est vous qui payez, il n’y a pas d’argent magique  ».

Bref, on a compris... pas d’argent pour les hôpitaux, et toujours moins de personnel... il faut se serrer la ceinture, la France doit économiser, et ce sont les hôpitaux qui trinquent... et les patients, par conséquence.

Prenons le cas des sans abri.

C’est le 27 juillet 2017 qu’il avait déclaré : « je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues  ». lien

A la fin de l’année, il y avait encore 3000 femmes ou hommes qui dormaient encore dans les rues de la capitale...et 143 000 dans tout le pays. lien

Personne n’a oublié que le candidat Macron avait promis « l’assurance chômage pour tous », elle a été vidée de sa substance le 2 mars dernier. lien

Au sujet de l’environnement, il avait aussi beaucoup promis.

Le 2 juin 2017 il déclarait : « make our planet great again »...et là c’est un gouffre qui s’est ouvert entre les promesses et la réalité.

Il sera difficile de tenir à 50% la part du nucléaire d’ici 2025 »... affirmait Hulot.

Le même ne voulait pas s’alarmer de la disparition des insectes le 9 novembre 2017.

Alors quelles mesures a pris ce président qui voulait « make our planet great again » ? lien

Il avait lancé une action, en juin 2017, et a dévoilé le nom des gagnants le 11 décembre dernier.

Il s’agissait de « gagner la bataille contre le changement climatique », et il encourageait alors les lauréats twittant : « vous allez nourrir la vitalité dont nous avons besoin ». lien

Il semble bien qu’on soit resté sur notre faim, puisqu’on découvrait dans les colonnes du « Monde  » du 22 novembre 2017 que l’état supprimait les aides au maintien de l’agriculture bio, alors que 15 000 scientifiques poussaient un cri d’alarme sur l’état de la planète le 13 novembre 2017. lien

De plus, le CETA, signé par ce gouvernement, aura un impact défavorable sur l’environnement, d’après une commission d’experts. lien

Et si on parlait retraites ?

C’est lors d’une interview menée tambour battant par Jean-Jacques Bourdin, que le candidat Macron déclarait : «  je ne veux pas moi, faire des économies sur le dos, ni des retraités, ni de celles et ceux qui sont à quelques années de prendre leur retraite (...) je ne toucherais pas leur CSG  ». lien

Ça ne l’a pas empêché de prélever 1,7 point de  CSG sur la retraite de ceux qui dépassait 1200 €.

C’est dans cette même émission qu’il promettait aussi « un 13ème mois pour toutes les femmes et tous les hommes qui travaillent au SMIC »...émission qu’il faut réécouter attentivement, car nombreux sont les sujets abordés, ainsi que les promesses non tenues, les reniements. lien

Allons dans le monde de l’éducation.

C’est le 17 juillet 2017 qu’il avait affirmé : « il n’y aura plus de fermetures de classes dans l’école primaire ». lien

Et « en même temps », c’est le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, qui a annoncé, le 5 mars 2018, la fermeture de 200 à 300 classes en milieu rural. lien

La situation a énervé Guillaume Peltier, vice-président des « Républicains » qui l’a accusé d’avoir menti aux français (lien)...et Christophe Castaner, le délégué de LREM lui a répondu benoitement : « nous étions en juillet, il parlait de la rentrée de septembre », continuant : « la promesse a été tenue, qu’il y ait des classes qui ferment et des classes qui ouvrent, c’est normal...  ». lien

Le vice-président des « Républicains » avait pourtant enfoncé le clou affirmant, d’après les informations qu’il avait obtenu, qu’en réalité 800 classes avaient été fermées dans les écoles rurales de France.

Quant aux impôts, dont Macron avait annoncé la baisse, c’est le contraire qui s’est passé en réalité parce qu’il y a eu de multiples augmentations de charges immédiates : le tabac, le carburant, (diésel, essence, gaz) le stationnement...

Le cabinet d’audit Ernst & Young a comptabilisé pas moins de 8 nouveaux prélèvements dans la loi finances 2018. lien

D’ailleurs l’INSEE a bel et bien constaté une augmentation des prélèvements de 4,8 milliards en 2018. lien

Voici le tableau, contesté par quelques-uns, des nouvelles taxes Macron :

En fait, celui qui était le conseiller économique, puis le ministre de l’économie de l’ex-président a tout bonnement appliqué la même stratégie que ce dernier : « on redresse d’abord les finances, et plus tard on redistribuera »...

Mais qui peut le croire ?

Et puis, il faut savoir quel est le vrai coût du prix du travail dans notre pays : quand un patron donne 150 € à son employé, ce dernier ne va disposer en réalité que 39 € après les prélèvements divers et variés du gouvernement.

Pourtant c’est le 13 juin dernier, lors de son discours au congrès de la mutualité, que Macron, celui que tout le monde, ou presque, appelle maintenant le « président des riches » a étalé le fond de sa pensée évoquant le « pognon de dingue dans les minima sociaux (...) ceux qui tombent pauvres, ils restent pauvres  ».

Mais on pourrait lui rétorquer : « ce qui coûte un pognon de dingue », c’est de se payer un Falcon pour parcourir 110 km (lien) ou de se payer des crèmes anti-âge pour 78 000 euros. lien

Comme l’écrit Guillaume Liégard dans les colonnes de « Regards » : « il (Macron) est totalement contredit par les politiques publiques à l’œuvre. Ne prenons en exemple qu’un seul cas de figure, celui de la médecine scolaire, ou tout au moins ce qu’il en reste. En Seine Saint-Denis, 17 des 49 postes de médecins scolaires n’étaient pas pourvus il y a peu. Pour se faire une idée plus précise du désastre, à Bobigny, préfecture du département, il n’y aurait plus qu’un demi-poste pour 29 écoles, 4 collèges et 3 lycées ».

Macron a aussi déclaré « il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu’ils sortent de la pauvreté ».

Et le journaliste de commenter : « car bien sûr, s’il y a de la pauvreté, c’est parce que les gens sont irresponsables, ils s’y complaisent mon bon monsieur, des assistés, Jupiter vous le dit ». lien

La Bajon, cette humoriste qui nous propose une vidéo qui manie un cruel second degré, a déjà tout compris. vidéo

C’est surement l’explication de cet œuf qui volait très bas, au dernier salon de l’agriculture. Lien

Comme dit mon vieil ami africain : « les dents ont beau rire, le cœur sait la blessure qu’il porte ».

L’image illustrant l’article vient de communcommune.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Macron, un Monarc

En marche ou grève

Est-ce la fin du service public ?

Soldes, tout doit disparaitre

Le meilleur ou bien le pire ?

T’as pas mille balles ?

Le salaire du bonheur

Après le réveillon, le Réveil ?

Merci macron

La langue de macron

Macron, faire le plein avec du vide

Du Macron au micron

Macron vous fait bien marcher !

Méritons-nous un tel mépris ?

Un Macron très sucré

Un hold-up électoral

Le mélange des genres

Macron tend un piège

Le peuple ou les élites

Ils font leur nid dans le ni-ni

Lever le mystère Macron

Les bouffons politologues

La politique de l’illusion


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 juin 09:46

    Si Macron ne se plie pas à la doxa immigrationniste et écolo-foldingue, tant mieux, tout n’est pas perdu smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 juin 09:51

      Pour le dire autrement :

      quelqu’un qui mécontente M Cabanel ne peut pas être complètement mauvais smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 11:10

      @Olivier Perriet
      au fait, si l’avatar que vous proposez en photo est bien votre portrait, je suis surpris de vos attaques contre les républicains qui prônent l’accueil des migrants...

       smiley

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 juin 13:15

      @olivier cabanel

      Mon avatar est un célèbre humoriste belge grimé en réceptionniste affreux, qui vient de faire un film récemment.

      Il n’est pas noir, il est très très bronzé


    • ZenZoe ZenZoe 18 juin 10:52

      On voit très bien où Macron veut en venir : une société à l’anglosaxonne, comme en Angletere par exemple où il a vécu un temps. Et effectivement, on peut brasser un pognon de dingue très vite là-bas, beaucoup ont un niveau de vie délirant, champagne à gogo et voitures de luxe dans des logements à des milliers de livres au m².
      Sauf que Macron, installé dans les quartiers huppés de Londres, n’a pas du souvent aller voir ce qui se passe un peu plus au nord du pays, là où drogue, prostitution, chômage, conflits ethniques, alcoolisme, magouilles de bas étage, malnutrition (30% des gamins par exemple) sont la norme. Ce qui donne lieu à des beaux films à la Ken Loach où des séries télé époustouflantes, mais n’arrange en rien les affaires des locaux, qui eux brassent plutôt des emmerdes de dingue tous les jours.
      Non, Monsieur Macron, la « Trickle Down Theory », ou théorie du ruissellement, c’est du pipeau. Ca ne marche pas.
      Mais, ah pardon, j’entends que le PDG de Carrefour renonce à 4 millions d’indemnité parait-il. Bonne nouvelle, ne pourrait-il pas en faire don à l’état, qui pourrait par exemple construire des logements en embauchant des chômeurs et y loger les SDF, ou bien embaucher quelques infirmières dans les urgences, ou bien rénover quelques EHPAD ? Et ainsi nous prouver que l’argent peut ruisseler pour peu qu’on dise aux riches où le mettre ? Alors, Monsieur Macron, ce ruissellement ? Oui, non ?


      • ZenZoe ZenZoe 18 juin 10:58

        @ZenZoe
        Mais tiens j’y pense, avec ces fameux 4 millions refusés, le PDG ne pourrait-il pas en faire don aux milliers de salariés qu’il va virer ? Chiche !


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 11:06

        @ZenZoe
        bah, je crois que tout le monde sait que cette théorie du ruissellement ne tient pas debout une seule seconde...probablement macron y compris.

        merci de ton commentaire constructif.

      • Macron est un banquier de formation, donc il ne peut raisonner en patriote. Pour le tableau de l’article, ajoutons aussi les baisses de salaires par hausse des prélévements pour les profs et les infirmières. Il n’est pas inutile de rappeler que les démagogues sont, hélas, élus par le peuple qui n’a par conséquence que ce qu’il mérite, pour sa majorité...


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 11:08

          @France Républicaine et Souverainiste
          merci d’avoir allongé la liste avec cette scandaleuse baisse des salaires pour les profs et les infirmières.


        • Sparker Sparker 18 juin 11:52
          @France Républicaine et Souverainiste

          « élus par le peuple qui n’a par conséquence que ce qu’il mérite »

          Mouais, c’est la nouvelle rengaine, le peuple il bosse ou chôme, éléve « bien » ou « mal » ses gosses, fait ses courses, regarde la télé, la coupe du monde, part en vacance s’il le peut, adule ou médit sur son voisin selon les circonstances, verse une larme ou méprise les migrants, dit ne rien y comprendre ou tout avoir compris tout seul, rêve de tout avoir et accuse les autres par ce qu’il n’a rien, il y en a même qui prient mais faut avoir le bon dieu... Il voudrait être riche mais à peur de finir seul. Le peuple n’est pas là pour faire de la politique spectacle, la politique on ne devrait même pas en parler ni la voir, elle devrait tisser dans le silence les moyens de faire liens et société. Les ploutocrates ont volé la république pour en faire un instrument de pouvoir à son profit, on a juste relifté l« ancien régime et fait un jeu de chaise musicale en ayant désigné le perdant à l’avance. Ce n’est pas du politique c’est de la pure manipulation de masse et la masse est manipulable, c’est dans son adn et elle à été conçu et est entretenue pour ça.

          Le gouvernement et la politique ne sont pas là pour »faire" le peuple, le peuple c’est vous, moi, nous tous qui y participons, qui le faisons.
          Qu’avez vous fait ce matin pour le peuple à part lui avoir jeté votre mépris ? qu’avez vous fait pour le libérer de sa propre abjection ?
          Les gosses de cons deviennent cons
          Les cons ça vote mal, alors éliminons les cons, allez en piste...

        • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 15:23

          @Sparker
          éliminer les cons ? 

          comme on est toujours le con de quelqu’un, la tache va être ardue !
          et si au lieu de tenter de les éliminer, on privilégiait les sages ?
          ceci dit, je partage globalement votre analyse.


        • Le421 Le421 18 juin 19:32

          @olivier cabanel

          Vous avez oublié la TFE pour les autoentrepreneurs qui s’est rallongée et a doublé depuis l’année dernière.
          Pour moi, je suis passé de 150 à 310€.
          J’ai pas de local d’entreprise vu que je bosse chez le client, mais il me faut raquer une « taxe foncière » sur du foncier sur lequel je paye déjà une taxe foncière.
          En clair, une taxe sur la taxe. Et maintenant, vu que s’est greffée une autre taxe, c’est une taxe sur la taxe sur la taxe.
          Je ferme boutique.
          Plein le cul de ces conneries.
          Si la France a besoin de moi, il faudra voir ailleurs.

        • Sparker Sparker 20 juin 09:22

          @olivier cabanel


          Bah c’était pour répondre au souverainiste républicain français qui avait l’air de déplorer que nous sommes des cons qui votons mal...

        • zygzornifle zygzornifle 18 juin 13:29

          se payer des crèmes anti-âge pour 78 000 euros ???


          Pour Iggy POP ?

          Faut lui dire que ce n’est pas sur le cul qu’on l’applique mais sur la tronche ....

          • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 15:25

            @zygzornifle
            bien vu !

             smiley

          • BA 18 juin 13:59
            Migrants : Merkel face à un ultimatum.

            Les alliés de droite CSU de la chancelière allemande lui ont donné aujourd’hui deux semaines pour négocier une solution européenne au défi migratoire, faute de quoi le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer décrètera une fermeture des frontières, selon l’agence de presse allemande DPA.

            Cette décision a été prise lors d’une réunion des dirigeants du parti conservateur bavarois CSU à Munich, a indiqué l’agence de presse allemande, en citant des sources internes.

            Selon DPA, Angela Merkel a accepté ce délai qui correspond à la tenue d’un sommet européen les 28 et 29 juin.

            http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/06/18/97001-20180618FILWWW00159-migrants-merkel-face-a-un-ultimatum.php



            • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 15:27

              @BA
              la vague brune est en pleine ascension...

              que faudra-t-il de plus pour que les citoyens se réveillent, et fasse vivre les valeurs de la République ?
              merci de ton commentaire.

            • @olivier cabanel
              Olivier,

              La vague brune vient du Proche-orient, parmi les « migrants » on trouve un ex-chef de Daech (arrêté en mars quelque part en France), deux violeurs (affaire de la jeune juive violée en Allemagne) et un paquet de coureurs d’aides sociales... Ces gens se moquent des valeurs de la république !
              Assez d’humanisme de pacotille svp !

            • nono le simplet nono le simplet 18 juin 17:12

              @France Républicaine et Souverainiste

              il y a deux ou trois grappes pourries dans la récolte, jetons la vendange ...

              et côté aides sociales, je connais un mec (ses copains l’appellent « Jean Marie ) encarté au FN, qui a eu des pbs de santé et ne pouvait »plus« travailler ... il est devenu champion du monde des aides sociales, quitte à truander en faisant un peu de black, n’étant pas aussi »malade" qu’il le disait ... mais il continue à gueuler sur les profiteurs du système social ...
              en fait, il est juste raciste mais il ne veut pas l’admettre smiley

            • nono le simplet nono le simplet 18 juin 16:33
              salut Olivier,
              la vidéo de La Bajon est un vrai petit bijou ... j’ai adoré ... le petit clin d’œil à Chaplin dans Le Dictateur ... frais, féroce, émouvant ... un bijou !

              • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 17:19

                @nono le simplet
                j’ai beaucoup aimé aussi !

                quel talent !!!

              • nono le simplet nono le simplet 18 juin 17:50

                @olivier cabanel
                ah oui, un grand talent ... et belle femme ce qui ne gâche rien bien entendu smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 18 juin 18:56

                @nono le simplet
                oui, j’aime beaucoup ce genre de beauté !

                 smiley

              • nono le simplet nono le simplet 19 juin 05:24

                @cassini

                Marche pas chez moi

                tu as demandé à un adulte d’enlever le contrôle parental ?

              • il existe une belle interprétation alchimique de Pinocchio. On voit aussi certains auteurs, initiés à l’alchimie, qui auraient incrusté de grands secrets alchimiques dans des contes populaires. Par exemple, l’épopée de Pinocchio. On peut y retrouver une référence de l’Ancien Testament avec l’histoire de la baleine, référence à l’aventure de Jonas. L’histoire de Pinocchio retrace l’ensemble de l’œuvre, jusqu’à la Pierre Philosophale (le pantin qui devient garçon). On peut aussi la retrouver plus communément dans certains rites qui sont encore actuels, comme la galette des rois, qui décrirait la capture de l’élément rédempteur au sein du chaos primordial.https://neoconscienceblog.wordpress.com/2008/04/14/lachimie/


                • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 07:27

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  merci de ces réflexions subtiles et passionnantes

                   smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 13:15

                  @ tous

                  allez, je vais le faire... une couche de plus
                  macron serait, d’après un expert, un psychopathe
                  bon... après vous en faites ce que vous voulez
                  perso, je ne suis pas rassuré.
                   smiley

                  • JL JL 19 juin 14:27

                    @olivier cabanel

                     
                     Excellent lien. Dans cette analyse, au delà (ou en deçà) du fond que l’on n’est pas obligé d’admettre, il y a ce passage, incontestable, et qui fait réfléchir, je cite :
                     
                    « La première conséquence (de ce qui s’est passé : une agression pédophile) a été la conviction que tout était permis. Naturellement ce sentiment de toute puissance a eu lieu (est apparu) au sein de la bonne société bourgeoise d’Amiens dans le Nord de la France. Si cette union avait eu lieu dans l’environnement social prolétaire qu’Emmanuel Macron méprise si profondément Emmanuel Macron aurait été détruit et serait suivi par les services sociaux et Brigitte Trogneux serait en prison. »
                     


                  • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 20:59

                    @JL
                    merci de cette info.

                    finalement, devenir président, c’est passer entre les gouttes...
                     smiley

                  • nono le simplet nono le simplet 19 juin 17:32
                    une petite nouvelle entendue ce matin ...
                    pour la première fois, les APL ne vont pas revalorisées en octobre du taux de l’inflation soit (de mémoire ) 1.7% ...
                    donc une baisse de 1.7% des APL ... salauds de pauvres !

                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 19 juin 19:10

                      Bonjour olivier cabanel 


                      Vous voyez bien que la situation est plus que figée. C’est le même nez qu’on collait à Sarkozy, n’est-ce pas ? Il s’agit donc de dénoncer la profonde idéologie qu’appliquent les présidents successifs indistinctement de la chose « Gauche-Droite »... 


                      • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 21:05

                        @Mohammed MADJOUR
                        ce nez, on l’a collé à d’autres...

                        Mitterrand, Chirac, Hollande...Sarko
                        le nouveau venu ne fait pas mieux : il fait le contraire de ce qu’il disait.
                        on commence à avoir l’habitude, et c’est là le problème.
                        car finalement les français vont finir par les rejeter en bloc... TOUS
                        avec sarko ils pensaient que l’homme avait de l’énergie, et ferait avancer les choses...
                        on connait la suite
                        Hollande nous a fait rêver... en vain
                        le petit dernier portait beaucoup d’espoirs... les français se disaient : « c’est un jeune...il va balayer le vieux monde politique... il va enfin nous sortir la tête de l’eau.
                        finalement...RIEN
                        macron c’est un mélange »sarko-hollande" avec le même cynisme... et le même résultat.
                        dommage.

                      • popov 20 juin 07:38
                        @olivier cabanel
                         
                        Aux second tour des prochaines élections présidentielles, vous aurez Macron ou un type comme lui face à Le Pen.
                         
                        Pour ne pas voter Le Pen, vous allez vous abstenir ou remettre un bulletin blanc.
                         
                        Macron ou son clone sera donc élu.
                         
                        Vous aurez ensuite tout un mandat pour pleurnicher avant de vous faire avoir une nouvelle fois.
                         
                        Si Le Pen avait remporté les dernières élections, elle n’aurait sans doutes pas fait grand chose de bon et aurait été définitivement larguée par une masse de mécontents qui auraient pu se regrouper dans un nouveau vrai parti d’opposition.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 09:05

                        @popov
                        si le mode de scrutin ne change pas, votre analyse est acceptable.

                        il faudra bien un jour que la volonté du peuple se traduise en acte...afin qu’il ne soit plus possible qu’un candidat, soutenu par seulement 18% des suffrages au premier tour ne soit finalement élu.
                         smiley


                      • popov 20 juin 12:18

                        j@olivier cabanel

                         
                        Pour que le mode de scrutin change, il faut changer la loi. La fine équipe de Macron fera des propositions et l’assemblée les votera.
                         
                        Et dans l’intérêt de qui la loi sera-t-elle changée ? J’ai de sombres pressentiments.

                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 17:08

                        un résumé de la pensée de macron, ou la définition du mépris
                        « Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout de l’autre, j’essaierais de me battre d’abord. »
                        2 « Il y a dans cette société (Doux) une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. »
                        3 « Vous n’allez pas me faire peur avec votre t-shirt, la meilleure façon de se payer un costard c’est de travailler.
                        4 « Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants »
                        5 « Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés »
                        6 « Je pense qu’il y a une politique de fainéants et il y a la politique des artisans. »
                        7 Tous ses conseillers présentent le même profil, jeune et diplômé : « J’assume. Les maréchaux d’Empire étaient jeunes et ce n’étaient pas des paysans »
                        8 « Certains au lieu de foutre le bordel feraient mieux d’aller regarder s’il peuvent pas avoir des postes »
                        9 « Les salariés français sont trop payés »
                        10 « Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »
                        11 Le compte pénibilité ? « Je n’aime pas le terme donc je le supprimerais car il induit que le travail est une douleur »
                        12 « Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité »
                        13 « Ceux qui défendent les emplois aidés sont ceux qui n’en voudraient pas pour eux »
                        14 « Je vais faire un CICE durable »
                        15 « La tranche d’impôt de Hollande à 75 % ? C’est Cuba sans le soleil »
                        16 « Je n’aime pas ce terme de modèle social. »
                        17 « Je suis pour une société sans statuts »
                        18 « Je compte sur vous pour engager plus d’apprentis. C’est désormais gratuit quand ils sont mineurs »
                        19 « Dans les motifs de rupture du contrat de travail, [la rupture conventionnelle] est aujourd’hui le premier »


                        • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 17:10

                          @ tousla suite20 « Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires. »
                          21 « 35 h pour un jeune, ce n’est pas assez »
                          22 « Les jeunes générations veulent être entrepreneurs, pas fonctionnaires »
                          23 « Je dis aux jeunes : « ne cherchez plus un patron cherchez des clients »
                          24 « Les pauvres d’aujourd’hui sont souvent moins les retraités que les jeunes »
                          25 « Je ne veux plus d’ici la fin de l’année avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois ou perdus ».
                          26 : « Je ne vais pas interdire Uber et les VTC, ce serait les renvoyer vendre de la drogue à Stains »
                          27 « Une start-up nation est une nation ou chacun peut se dire qu’il pourra créer une start-up. Je veux que la France en soit une ».
                          28 « Les britanniques ont la chance d’avoir eu Margaret Thatcher »
                          29. « Le libéralisme est une valeur de gauche »
                          30 « Je ne céderais rien ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes, ni aux égoïstes, ni aux pessimistes » qui se dressent contre les ordonnances anti travail.
                          31 « Dans les gares, vous croisez des gens qui réussissent et d’autres qui ne sont rien »
                          32 « J’ai été élu par des gens qui ne m’ont pas choisi »
                          33. « Être élu est un cursus d’un ancien temps. »
                          34 « La démocratie ne se fait pas dans la rue »
                          35 « Etre populaire ne m’intéresse pas, mon pays doit avant tout être réformé car nous avons 10 % de chômage ».


                          • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 17:10

                            @ suite et fin36 Les fainéants ce sont « ceux qui n’ont pas fait les réformes pendant 15 ans pas les Français »
                            37 « La France n’est pas un pays qui se reforme parce qu’on se cabre, on résiste, on contourne, nous sommes ainsi faits ».
                            38 « Tu sais, quand tu es président de la République, ce n’est pas le moment où tu gagnes le plus d’argent »
                            39 « La France est en deuil d’un roi »
                            40 « Les révolutionnaires sont souvent des ratés du suffrage universel »
                            41 : « La gauche classique est une étoile morte. L’idéologie de gauche classique ne permet pas de penser le réel tel qu’il est »
                            42 : « C’est une erreur de penser que le programme est le cœur d’une campagne électorale » « La politique c’est mystique »
                            43 « Le FN est, toutes choses égales par ailleurs, une forme de Syriza à la française, d’extrême-droite. »
                            44 Il qualifie ceux qui, au sein du PS, s’opposent à sa 1° loi (308 articles dont le travail le dimanche, de nuit, ou la privatisation du don du sang) de « foyer infectieux » ou de « fainéants ».
                            45 « Chaque candidat qui sera investi signera, avec moi, le contrat avec la Nation. Il s’engage à voter à mes côtés les grands projets, à soutenir notre projet.«  »Pas de frondeurs« 
                            46 « Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien. »
                            47 « Il n’y a pas de culture française mais des cultures »
                            48 « Le kwassa kwassa pêche peu, il amène du comorien »
                            49 A propos des critiques à la suppression de l’impôt sur la fortune « La passion triste de la France, la jalousie ».
                            50 »Je crois à la cordée, il y a des hommes et des femmes qui réussissent parce qu’ils ont des talents, je veux qu’on les célèbre [...] Si l’on commence à jeter des cailloux sur les premiers de cordée c’est toute la cordée qui dégringole"


                            • BA 20 juin 21:05

                              Le couple présidentiel envisage d’installer une piscine dans l’enceinte du fort varois, villégiature du chef de l’Etat.


                              Voilà qui risque de jurer dans ce décor classé monument historique depuis le 25 septembre 1968.


                              https://www.lexpress.fr/actualite/politique/une-piscine-pour-macron-a-bregancon_2018874.html



                              • zygzornifle zygzornifle 23 juin 18:21

                                @BA


                                 Brigitte va pouvoir nettoyer en string toutes les assiettes que son jules Manu a commandé aux esclaves porcelainiers et d’horreur a l’or fin....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès