• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le casse-tête du démantèlement nucléaire

Le casse-tête du démantèlement nucléaire

Alors que l’indispensable mise au rebut de plusieurs vieilles centrales nucléaires, Fessenheim en tête, se met doucement en place, il est intéressant de constater la complexité, voire l’impossibilité du démantèlement nucléaire.

Fessenheim sera le chantier de tous les risques si l’on essaye de comprendre de plus près les éventuelles techniques de démantèlement que l’exploitant nucléaire doit mettre en place, afin de limiter la possibilité d’un gros accident, et pour le comprendre, il est essentiel de présenter la méthode choisie pour la déconstruction d’un réacteur nucléaire.

Même si les techniciens de ce secteur affirment très optimistes qu’il n’y aura pas de problèmes, et que tout se passera bien, on peut légitimement se poser quelques questions sur les risques qu’entraîne un démantèlement.

Arte avait proposé en mai 2013 un documentaire sur le sujet, se posant carrément la question de la possibilité du démantèlement, et faisant un état des lieux alarmant des multiples dangers qui accompagnent la déconstruction des sites nucléaires. lien

Le réalisateur, Bernard Nicolas, après avoir évoqué les risques que courent non seulement les ouvriers qui s’en occuperont, s’inquiète pour la possible contamination grave de l’environnement si tout ne se passe pas comme prévu, et chiffre à plusieurs centaines de milliards d’euros pour le démantèlement du parc français.

La gestion des déchets très radioactifs est d’après lui loin d’avoir été résolue, et il rappelle qu’en 2004 dans la mine de sel d’Asse, en Allemagne, le site d’enfouissement à déjà commencé à se fissurer suite aux « mouvements » de la montagne de granit voisine, obligeant l’exploitant à choisir un autre site, dans une mine de fer à Konrad. lien

Mais revenons aux procédures mises en place lors d’un démantèlement.

Après la mise à l’arrêt, et la vidange des circuits, suivent le démontage des parties annexes, le retrait des câbles électriques, mais c’est ensuite que les difficultés s’annoncent.

Il s’agit de démanteler le cœur nucléaire, et comme on s’en doute, il est extrêmement radioactif.

Il faut expliquer que, dans les années 80, EDF avait décidé que lors d’une fermeture définitive d’un réacteur, ce dernier serait scellé et gardé pendant 50 ans, afin de laisser la radioactivité baisser naturellement, avant de songer à un démantèlement, laissant aux générations à venir l’encombrante, voire impossible, charge de régler le problème, et permettant l’éventuel vol de matériaux, comme le craignait Monique Sené, fondatrice du GSIEN (groupement des scientifiques pour l’information sur l’énergie nucléaire).

Or, en 2001, l’exploitant nucléaire a revu sa position, préférant que le démantèlement soit fait « dans des délais aussi courts que possible  », dès l’arrêt du réacteur.

Or la fermeture de la centrale de Fessenheim a été décidé pour décembre 2016, et la règlementation française préconise que « trois ans avant l’arrêt définitif du réacteur l’exploitant doit nous livrer les modalités générales de son démantèlement, modalités qui devront ensuite être considérablement détaillées  », ce que confirme Anne-Cécile Jouve, chargée du démantèlement à l’IRSN (institut de radioprotection et de sûreté nucléaire).

Il faut donc qu’avant décembre 2013, EDF boucle ce dossier…et c’est là que le bât blesse car comme l’écrit Vincent Nouyrigat dans un article paru dans « Science & Vie » de février 2013 : « les centrales n’ont pas été conçues pour être démontées » et Pierre Bacher, ex directeur technique d’EDF, qui avait été chargé de construire Fessenheim reconnait que : « les revêtements en cobalt de certains composants du circuit nucléaire ont produit, sous irradiation, un puissant radionucléide, le cobalt-60, problématique pour le démantèlement ».

D’ailleurs, le 4 septembre dernier, un ouvrier du nucléaire en a fait la douloureuse expérience sur un chantier de démantèlement du CEA : il a été exposé à une dose radioactive supérieure aux normes fixées, et n’a pu entendre l’alarme de son dosimètre suite aux bruits du chantier. lien

Mais les risques pourraient bien aller au-delà de cet accident.

Si Thierry Charles, de l’IRSN, affirme que « les démantèlements déjà menés à l’étranger montrent qu’il n’y a rien de techniquement insurmontable  », Roland Desbordes de la CRIIRAD estime « qu’EDF se trouvera confronté à de nombreux imprévus et mauvaises surprises ».

C’est assurément le cœur du réacteur qui posera le plus de problème.

Cette masse de 180 tonnes, encastrée tout au fond d’une piscine, et dont les épaisses parois ne pourront être approchées que par des robots.

L’exemple de Chooz devrait servir d’avertissement sans frais, car lors de la dépose des générateurs de vapeur, « la première tentative, en 2011, s’est soldée par un échec à la suite d’un calcul erroné de quelques centimètres du centre de gravité de l’engin  » avait déclaré Philippe Bernet, l’un des responsables du démantèlement.

Le démantèlement de Brennilis a été retardé à 2020 suite à la libération accidentelle de radioéléments dans la nature, car tout ne s’est pas passé comme prévu. lien

Puis, si à Fessenheim le démantèlement se passe bien, il restera encore à trouver une solution pour le stockage des déchets les plus dangereux, et au vu des derniers débats avortés pour le site de Bure, ce n’est pas gagné. lien

La aussi, cela aura un prix, et le projet CIGEO estimé initialement à 15 milliards d’euros est évalué aujourd’hui à 35 milliards par la Cour des Comptes. lien

Quant au prix estimé par l’exploitant concernant un démantèlement, il semble que l’on soit loin du compte.

EDF avait estimé que le démantèlement de l’ensemble du parc nucléaire français serait de l’ordre de 18,1 milliards d’euros, mais s’appuyant sur un rapport de la cour des comptes, lequel s’est basé sur la situation au Japon, à Fukushima, la fourchette du coût se situerait entre 39 et 60 milliards.

Les écologistes vont plus loin en proposant le chiffre de 70 milliards, et la commission énergie mise en place par le gouvernement va encore plus loin en la chiffrant à 750 milliards.

L’institut Montaigne plus modéré avance le chiffre de 220 milliards d’euros, bien loin des 18,1 milliards supposés par l’exploitant nucléaire. lien

Pour comprendre cette « valse des chiffres », il suffit de s’en tenir aux estimations de l’EPR qui devait couter 3 milliards d’euros, et qui atteint aujourd’hui les 8,5 milliards. lien

Quand l’on songe que le projet d’installer d’ici 2015, 600 éoliennes off-shore, produisant l’équivalent énergétique de 2 EPR, ne couterait que 10 milliards d’euros, et que leur éventuel démantèlement ne poserait que peu de problème…tout en coûtant bien moins cher, il y a de quoi s'intérroger sur les choix énergétiques français. lien

Une seule chose est certaine, le démantèlement des vieilles centrales nucléaires françaises coutera cher, et il ne faut pas s’étonner si aujourd’hui notre facture d’électricité fait déjà des bonds.

En effet, d’après les experts, notre facture augmentera de 50% d’ici 2020.

Les sénateurs, s’appuyant sur ce qui se passe à Fukushima, ont déclaré que les couts de l’électricité nucléaire française sont largement sous-évalués, et la commission qui s’est penchée sur la question évalue maintenant le mégawatheure à 54,2 €. lien

Mais il faudra ajouter à ce cout du démantèlement, celui de la gestion des déchets

Ce qui a poussé, en juillet dernier, 4 députés a réclamer la création d’un fonds de démantèlement indépendant.

Réalisant que « les provisions constituées ne sont pas à la hauteur des enjeux et que leur gestion n’est pas assez sécurisée », et s’appuyant sur un rapport de la Cour des Comptes publié en janvier 2012, ils demandent au pouvoir public de constituer ce fond indépendant, lequel serait géré par la Caisse des dépôts. lien

Au moment ou la crise continue, et ou les caisses de l’Etat sont quasi vides, tout ça n’est pas une bonne nouvelle.

Au Japon, alors que pour rassurer les populations les J.O 2020 ont été attribués à Tokyo et que Mitsuhei Murata, ex ambassadeur du Japon demande le retrait de la candidature olympique de Tokyo en raison du danger que représente Fukushima, la situation est encore plus problématique : les fuites d’eau ont transformé le sous sol de la centrale dévastée en un marécage hautement radioactif, et le béton attaqué par les réacteurs en fusion affaiblit les fondations du bâtiment, lequel s’enfonce, alors que Tepco prévoit pour novembre la vidange de la piscine du réacteur n°4.

Or des poutrelles d’acier étant tombées dans cette piscine, endommageant des assemblages de combustibles nucléaires, la tâche s’annonce périlleuse : si une barre de combustible tombe, se casse, le pire des scénarios est possible : explosion, effondrement de la piscine… lien

Comme dit mon vieil ami africain : « quand l’éléphant trébuche, ce sont les fourmis qui trinquent  »

L’image illustrant l’article provient de www.bulle-immobiliere.org

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Une pétition à signer pour défendre les énergies propres.

Films à voir : « fukushima, chronique d’un désastre  » ARTE

Terre Souillées, documentaire de Marie Dominique Robin

Beaucoup de vidéos sur le site de Scoop It.

A lire : « Fukushima, récit d’un désastre » de Michaël Ferrier

A découvrir : ce reportage dans la zone interdite, ainsi que ces vidéos décrivant chronologiquement la catastrophe.

Sites à visiter :

Le blog de Fukushima

Fukushima Diary

Scoop It

Next-up organisation

Blog de Jean Pierre Petit

Site de la CRIIRAD

Site de l’ACRO

ENENEWS

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Le mensonge nucléaire de sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Fukushima, les limites du cynisme

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

L’hallali nucléaire

Fukushima, la stratégie de l’oubli

Fukushima s’enfonce-t-il ?

Fukushima hors contrôle

Fukushima, le pire des scénarios

Fukushima, le tonneau des Danaïdes


Moyenne des avis sur cet article :  3.99/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

208 réactions à cet article    


  • colza 12 septembre 2013 09:36

    Bonjour,

    Le problème est bien posé, y aura-t-il un responsable politique pour y répondre (je veux dire sans langue de bois) ?
    J’ai le sentiment que le démantèlement, s’il se réalise un jour, va coûter plus cher que les centrales nucléaires n’ont jamais rapporté.
    Si, dès l’origine, le coût réel de la construction, l’entretien et la destruction des centrales avait été correctement évalué, le prix réel du Kw/h aurait été tel qu’elles n’auraient jamais été construites.


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 10:41

      colza

      c’est aussi mon sentiment !
      si on avait vraiment estimé à son juste cout l’énergie nucléaire, en tenant compte du démantèlement, de la gestion des déchets, bien évidemment, jamais cette énergie n’aurait été choisie...
      et ne parlons pas des conséquences financières d’un possible accident.
      le Japon en fait la cruelle expérience !

    • bakerstreet bakerstreet 12 septembre 2013 10:55

      Olivier, bravo pour votre article


      Voilà pourquoi les centrales seront finalement jamais démontées, jusqu’’à la catastrophe finale, genre Fukushima.
      Elles seront décrétés, viables, de seuil en seuil, jusqu’à dépassement de celui ci.
      Notre économie fermée sur le rapport immédiat à des exigences
       Une centrale arrêté ne rapporte plus rien, alors mon bon monsieur, un démontage, vous n’y pensez pas. 
      Un seule centrale nous couterait le cout d’un programme olympique en france !
      La centrale symbolise tout le coté pernicieux de notre époque.

      Centralisme, mépris des conséquences à long et même moyen terme, dogtmatisme, arrogance, refus de concevoir d’autre solutions, celle ci ayant l’avantage d’accroitre la dépendance vis à vis d’un état centralisateur et de lobbys hyper techonogiques. 

      Le colonialisme, voir le communisme étaient des machins à peu près semblabes, lancés sur les certitudes du progrés, de l’homme nouveau, des frontières dépassées....Les retours de flamme deviennent de plus en plus dangereux

    • Murphy 12 septembre 2013 11:57

      Toujours cette même erreur : on parle de kWh, et non de kw/h.


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:08

      merci, c’est sympa.

      en fin de compte je me demande si ceux qui pronent l’enlevement du combustible, et la recouverte de tout le site de béton, puis de terre, n’ont pas raison...
      car le choix actuel ne débouche sur rien !
      on sectionne, on met dans des futs, et on les transporte...
      sans aucune solution acceptable.
      est-il cohérent de faire voyager tous ces déchets d’un coin de la France à l’autre ?
      pour rester poli... ils sont dans la merde... et nous aussi.

    • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 14:01

      murphy

      on parle d’aveugles, et on parle aussi de sourds.
       smiley

    • Murphy 12 septembre 2013 14:07

      Vous avez oublié le principal : on parle aussi d’ignares.


    • Patrick Samba Patrick Samba 12 septembre 2013 16:46

      Salut Olivier,

      bien sûr il ne faut pas confondre « arrêt » d’une centrale avec sa « fermeture », et encore moins avec son démantèlement. Et ce n’est pas parce que la technique du démantèlement ne sera pas acquis avant longtemps qu’il ne faut pas arrêter les centrales. Et cela justement pour nous éviter les catastrophes (c’est en réponse à Bakerstreet ).

      Mais tu écris en introduction : " Alors que l’indispensable mise au rebut de plusieurs vieilles centrales nucléaires, Fessenheim en tête, se met doucement en place ". Rien que cette affirmation mériterait d’être étayée, argumentée avec précision. Car c’est apparemment loin d’être le cas. Déjà un avis aussi qualifié et aussi peu neutre que celui de Delphine Batho est loin de conduire à l’optimisme Delphine Batho dit sa vérité sur l’Elysée, Fessenheim et Notre Dame des Landes - Reporterre .


    • matthius matthius 12 septembre 2013 16:53

      Tiens ! Un article sur les déchets nucléaires sans le projet MYRRHA :
      http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/science/article/le-projet-myrrha-l-avenir-de-l-humanite-passe-par.html
      Il n’y a pas non plus les centrales de quatrième génération :
      http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/science/thorium-neutrons-nucleaire-futur-8546.html
      Pourtant ces deux projets permettent de brûler les déchets nucléaires.


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:19

      patrick

      j’avais lu cet article sur Batho...
      elle dit surtout qu’il ne faut pas fermer seulement Fessenheim, et elle a cent fois raison.
      par contre je m’interroge sur cette « lacune administrative »
      si l’état ne peut pas les fermer, qui pourrait le faire ?

    • eau-du-robinet eau-du-robinet 12 septembre 2013 17:23

      Bonjour Colza,

      Vous avez bien résume la chose.

      Un rapport mettait en relief le poids écrasant du soutien au nucléaire par rapport à celui accordé aux énergies renouvelables : le soutien aux énergies renouvelables ne représentant qu’entre 1 et 4% du soutien apporté au nucléaire.

      C’est important pour moi de le souligner encore et encore qu’il existe un dumping ABUSIF du prix de l’électricité d’origine nucléaire et ceci depuis 40 ans !

      Nucléaire - Prix du kwh nucléaire. Pas rentable disent les industriels !

      La France dispose déjà d’une production d’électricité ’à base’ d’origine nucléaire trop importante et elle a décidé la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR (Flamanville, Penly)... Pour le privé, les centrales nucléaires ne sont pas rentables, alors pourquoi continuer en France à maintenir une proportion aussi importante d’électricité d’origine nucléaire dans le réseau alors qu’il existe des énergies renouvelables moins coûteuses à mettre en place ?

      Sans le soutien des États le nucléaire ne peut se développer

      L’électricien américain AMEREN, basé dans le Missouri avait choisi Areva et la technologie EPR pour construire et exploiter un nouveau réacteur nucléaire de 1600 MW sur son site de Callaway. La demande d’autorisation avait été faite en 2008 à la Commission de la réglementation nucléaire qui régule le secteur.

      Le 23 avril 2009, Ameren a annoncé qu’il suspendait toute initiative pour construire une nouvelle centrale nucléaire dans le Missouri. La législation serait défavorable et la rentabilité serait impossible.

      Le cout du réacteur nucléaire était estimé à six milliards de dollars. »Il nous fallait une certitude financière et règlementaire pour poursuivre et ça ne s’est pas produit", a dit la porte-parole d’Ameren Susan Gallagher. Elle n’a pu dire si Ameren relancerait le projet si la législation changeait. Ameren avait demandé une subvention prélevée sur les factures d’électricité. Après une campagne d’opposition menée par une association de contribuables et les écologistes, le parlement du Missouri a refusé.

      L’électricien Eskom basé en Afrique du Sud avait lui aussi pour ambition de construire 10 centrales nucléaires. Finalement la coalitions syndicales COSATU et NUM se sont prononcées contre les projets pour des raisons d’environnement et d’économie.

      Une fois de plus la technologie nucléaire démontre sa non rentabilité pour peu que la réglementation ne lui accorde pas un régime de faveur. En France, il a été dénoncé à de nombreuses reprises que sur de nombreux points : gestion des déchets, provisions pour démantèlement, sécurité, assurance, recherche, la filière nucléaire faisait assumer à l’État des frais qui normalement devaient être à sa charge. source


    • Patrick Samba Patrick Samba 12 septembre 2013 21:35

      et il y a ça aussi : Le projet de loi sur la transition énergétique reporté au printemps 2014  (« voté au mieux avant fin 2014 »... )


    • gaijin gaijin 12 septembre 2013 10:51

      histoire de faire plaisir a jo : l’apocalypse est proche !
      mais bien sur au sens de fin des temps et révélation
      fin des temps :
      ça y est ! on arrive dans ce temps futur ou on s’était imaginé que l’on aurait trouvé la réponse a tout les problèmes que l’on pouvait créer.
      Révélation :
      on n’a pas trouvé la réponse, la toute puissance de l’esprit technoscientiste est un mythe.


      • Buddha 12 septembre 2013 11:17

        ceci me semble être une vérité gaijin smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:10

        gaijin

        oui, il faudrait donner quand même un peu d’espoir à ceux qui vivent sur cette planète.
        j’ai beau être d’un tempérament optimiste, j’ai de la peine à leur proposer une solution ?
        peut etre se gaver de mac do et de finir par en éclater ?
        faut voir...
         smiley

      • gaijin gaijin 12 septembre 2013 13:24

        un peu d’espoir ? je vais essayer .
        la descente de l’esprit saint sur terre : chacun est libre de travailler a créer un monde meilleur en fonction de ses propres capacités.

        évangile selon saint gaijin


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:20

        gaijin

        je savais qu’il manquait quelques évangiles dans la bible, mais je ne connaissais pas celle ci !
         smiley

      • Bernard Pinon Bernard Pinon 12 septembre 2013 11:20

        Olivier,

        il y a eu beaucoup d’aveuglements chez les promoteurs du programme nucléaire français qui ont conduit à une sous-évaluation catastrophique du coût de cette énergie, en négligeant les coûts de démantèlement et de gestion des déchets. Les ingénieurs de l’époque (j’en ai connu dans mon entourage) étaient dopés à l’adrénaline de l’aventure et croyaient dur comme fer au progrès et à la science qui résout tout - l’époque était ainsi..
        Est-ce que ça a vraiment changé aujourd’hui ? J’en doute. Même les énergies dites propres ou renouvelables traînent leurs lots de problèmes, voir les conséquences écologiques du barrage de Petit-Saut en Guyanne, ou les champs d’éoliennes qui se transforment en hachoirs à oiseaux.
        Le vrai problème est dans notre dépendance délétère à l’énergie, c’est à mon avis là où il faut le plus agir. Mais ça rapporte beaucoup moins. Tant que la cupidité mènera le monde, on répétera encore et toujours les mêmes erreurs, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus personne pour les répéter.

        • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:15

          Bernard

          je partage votre commentaire sauf sur un point.
          il est capital.
          il s’agit d’une rumeur que l’on fait circuler sur les éoliennes qui seraient des « hachoirs à oiseaux », comme vous le dites...
          en fait, le premier danger pour les oiseaux, ce sont les vitres des immeubles... viennent ensuite les lignes THT... et les éoliennes ont un pourcentage ridicule que j’ai évoqué dans un article ancien... si vous avez un doute.... je me ferais un plaisir de le retrouver.

        • Murphy 12 septembre 2013 13:31

          http://www.courrierinternational.com/article/2012/08/30/de-l-art-de-faire-cohabiter-eoliennes-et-oiseaux

           

          Je cite : « Selon la Société ornithologique espagnole, de 6 à 18 millions d’oiseaux et de chauves-souris seraient tués chaque année par les éoliennes. »

           

          Dans l’absolu (toutes espèces confondues) cela reste effectivement marginal par rapport à d’autres sources de danger, mais croire que les éoliennes ont un impact nul sur les oiseaux est une erreur.

           

          « Les parcs éoliens constituent néanmoins un danger considérable pour certaines espèces qui sont déjà en voie de disparition »

           

          Ce sont des espèces très localisées près des parcs à éoliennes qui sont menacées. Prétendre donc que c’est une rumeur est un peu gros.


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 14:09

          murphy

          au sujet des éoliennes qui seraient un « hachoir à oiseaux »
          c’est sur ce lien
          le ciel vous tienne en joie
          soyez rassuré pour vous, le ridicule ne tue pas.
          enfin, pas encore.
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 14:10

          bernard

          voila le lien en ce qui concerne le danger des éoliennes, au sujet des oiseau.
          cdt

        • Murphy 12 septembre 2013 14:51

          Ah bon ? Il n’y a donc que le lien fourni officiellemment par Olivier qui tient de vérité absolue ? Avez-vous réellement pris la peine de lire le lien que j’ai fourni de mon côté ?

           

          Votre lien voit le problème dans la globalité, et oublie que « les oiseaux », c’est trop général, et qu’il existe des « espèces d’oiseaux ». C’est comme si on disait que la chasse pour l’ivoire n’était pas un problème car elle ne représente pas la cause de mortalité principale pour les mamifères.


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 15:01

          murphy

          oui vous avez raison, il existe des « espèces » d’oiseaux...
          et il existe aussi des espèces d’humains...
           smiley
          sacré murphy.
           smiley


        • Bernard Pinon Bernard Pinon 12 septembre 2013 15:02
          Je cite l’article cité plus haut : « D’une manière générale, les éoliennes tuent moins d’oiseaux chaque année que la plupart des autres périls liés à l’activité humaine, comme les chats domestiques ou les collisions avec des vitres [voir graphe]. Les parcs éoliens constituent néanmoins un danger considérable pour certaines espèces qui sont déjà en voie de disparition, comme l’aigle royal américain ».
          Je retire donc l’expression « hachoir à oiseaux » un peu dramatique, j’en conviens. Cela reste néanmoins un problème, surtout si le parc éolien vient à croître.
          Sur une note plus humoristique, mon greffier me demande de préciser que considérer les chats domestiques comme un « péril lié à l’activité humaine » est aussi discutable smiley

        • Murphy 12 septembre 2013 15:16

          Comme d’habitude ... surtout ne pas répondre sur le fond. Sacré Olivier.

          En fait, j’aime beaucoup votre manière de raisonner. Il n’y a que 400.000 oiseaux qui meurent chaque année aux USA, ce qui est très en deça du milliards d’oiseau mourrant à cause des immeubles. Cela signifie donc que c’est acceptable.

          Appliquons cela à Fukushima : si on parvient à montrer que les conséquences environnementales de l’accident sont très en deça d’autres conséquences, je présume donc qu’on pourra en conclure que l’accident n’est pas grave.


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:24

          bernard

          un autre article qui confirme ce que j’ai écris.
          il est sur ce lien
          un autre était encore plus précis
          alors que les vitres d’immeubles en tuent 5820 (pour 10 000 déces), les éoliennes en tuent moins que 1.
           smiley
          c’est sur ce lien

        • colza 12 septembre 2013 20:36

          Hachoir à oiseaux ?

          Il y a cinq éoliennes près de chez moi, je vais parfois m’y balader.
          Sauf à être presque en dessous, on les entend moins que la route qui est à proximité et je n’y ai pas vu un monceau d’oiseaux morts en dessous, même pas quelques uns.

        • Alibaba007 Alibaba007 13 septembre 2013 11:42

          @ Murphy

          « Appliquons cela à Fukushima : si on parvient à montrer que les conséquences environnementales de l’accident sont très en deça d’autres conséquences, je présume donc qu’on pourra en conclure que l’accident n’est pas grave. »

          Toujours les fameux calculs à court terme chers aux économistes et politocards de tout bords, je ne sais pas si tu sais ce qu’est la Période Radioactive ? 

          Si tu veux pouvoir calculer le véritable impact que toutes les cochonneries radioactives rejetées dans le pacifique par une seule centrale (3 coriums en syndrome chinois pour l’instant on espère pas plus) à savoir Fukushima, il va falloir compter les milliards de petites bêtes (plancton et autres organismes) qui vont être irradiés, puis rajouter leurs prédateurs et ainsi remonter toute la chaîne alimentaire pour revenir jusque à nous, multiplier le tout par la durée de vie des isotopes radioactifs (à savoir pour des millions d’années, et et même milliards d’années pour l’uranium 238)

          Tout ces calculs pour constater que ça ne dépasse pas que les chiffres des petits volatiles hachés menus par les pseudos « moulinetteséoliennes » mais ça dépasse même l’entendement !  c’est à dire une modification radicale de la population des habitants de la planète et pour l’éternité.

          En fait, tu as raison c’est juste « pas grave »... smiley 

          Un petit rappel pour bien prendre conscience du problème, il existe plus de 400 centrales nucléaires actives dans le monde et bientôt 100 de plus rien que pour la chine pour 2050
           smiley 





        • Alibaba007 Alibaba007 13 septembre 2013 16:59

          Petites précisions et liens


          ( Nucléaire Civil en 2012 )


          au 1er juin 2011, 441 réacteurs étaient en service, 60 en construction, 155 planifiés et 338 envisagés. (source Wikipedia lien ci-dessus)

          Avril 2013 : Pour la chine les chiffres doivent être revus à la hausse d’après 2000Watts.org 
           smiley


          Pour ceux qui penseraient que l’URANIUM 238 est presque inoffensif, alors qu’il a une demi-vie de 4,5 Milliards d’années  voir les conséquences de l’uranium appauvri sur l’organisme.
          (Attention, la conférence présente des images de victimes pouvant être choquantes)






        • ZEN ZEN 12 septembre 2013 11:25

          Bonjour,

          Le cas particulier de Superphénix, une folie, est loin d’être réglé.
          A Fukushima, la construction d’un sarcophage sera sans doute inévitable, mais ne fera que repousser les échéances et alourdir le coût.


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:19

            bonjour Zen

            je connais relativement bien le problème généré par super (?) phénix...
            je suis fier d’avoir pris une part active pour permettre sa fermeture.
            une chose que l’on sait moins, c’est que le combustible nucléaire, du plutonium, est encore présent sur le site, et que si le moindre accident survenait avec la purge du sodium, je n’ose pas imaginer ce qui se passerait !
            mais en France, on est les meilleurs...
             smiley
            je plaisante.

          • Pillippe Stephan Uraniumk 12 septembre 2013 16:34

            Zen
            « A Fukushima, la construction d’un sarcophage sera sans doute inévitable »

            et des grosses couches culotte pour les petites fuites


          • Murphy 12 septembre 2013 11:35

            L’article est assez lacunaire sur bien des points, et l’auteur manifeste un parti pris indéniable qui rend son article très subjectif.

             

            Il n’est par exempe pas fait mention du fait que bien plusieurs démantèlements de centrales ont déjà été réalisés avec succès dans le monde. Un des exemples les plus connus est celui de la centrale de Main Yankee, une PWR de 900MW, typique de celles que l’on rencontre en France. Le démantèlement s’est opéré en l’espace de 8 ans, pour un coût conforme aux prévisions (500 millions de $).


            • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:20

              Murphy

              ce n’est pas bien.
              vous m’attaquez !
              je n’ai fais que relater les positions, déclarations, des uns et des autres.
              ça devrait vous permettre de rester objectif.
              faites un effort.
              je sais que vous en êtes capable.
              ne me décevez pas.

            • Murphy 12 septembre 2013 13:33

              Non, vous ne faites pas que relayer les infos des uns et des autres, vous les passez par un filtre pour ne retenir que ce qui vous plaît. Cela s’appelle de la subjectivité.

               

              De plus vous interprétez les chiffres à votre façon (cf par exemple l’énergies des 600 éoliennes offshore, ou encore leur coût), c’est donc plus qu’une simple liste de données factuelles.

               


            • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:26

              tenez un autre article plus précis au sujet des éoliennes qui seraient un hachoir à oiseaux

              alros que les vitres d’immeuble en tuent 5820 pour 10 000 deces, les éoliennes en tuent moins que 1
              le ciel vous tienne en joie

            • Murphy 12 septembre 2013 11:53

              L’auteur affirme « Quand l’on songe que le projet d’installer d’ici 2015, 600 éoliennes off-shore, produisant l’équivalent énergétique de 2 EPR, ne couterait que 10 milliards d’euros »

               

              L’auteur a dû mal lire le lien auquel il fait référence, ou bien ne comprend pas la différence entre énergie et puissance. Le lien précise que « Le premier appel d’offres doit permettre d’ériger 500 à 600 éoliennes au large des côtes françaises, pour une production de 3 GW »

              En termes de puissance installée (3GW), ces éoliennes seront effectivement équivalentes à 2 EPR, mais certainement pas en termes énergétiques. Ce qu’on paye, c’est une énergie, pas une puissance.

              Par ailleurs, l’auteur oublie que les 10 milliards annoncés ne sont qu’une estimation. Une estimation est toujours susceptible d’évoluer, et en général, cette évolution se fait vers le haut. C’est une tendance qui n’est pas propre au nucléaire.

              J’ajoute finalement que ce coût de 10 milliards est largement sous-estimé : de par la nature instable du vent, il est nécessaire de construire, en plus des 500 ou 600 éoliennes, des centrales conventionnelles (ou des moyens de stockages inexistants à l’heure actuelle) pour compenser le fait qu’à certains moments, il n’y a pas de vent.


              • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:24

                murphy

                je ne sais pas quelle est la hauteur de vos émoluments pour défendre votre lobby, mais je suis sur d’une chose, c’est que vous avez choisi la manipulation pour tenter de défendre l’indéfendable.
                bien sur, les estimations sont sujettes à caution, mais si vous fouillez un tout petit peu, et si vous êtes capable d’objectivité, vous découvrirez très vite qu’il n’y a pas d’erreur majeure en ce qui concerne le cout de l’éolien.
                ceci dit, je suis prêt a ouvrir la discussion.
                 smiley

              • Murphy 12 septembre 2013 13:55

                Comme à votre habitude, vous éludez magnifiquement mes première et troisième remarques. Tout comme vous sélectionnez vos sources, vous sélectionnez aussi les arguments auxquels vous voulez bien répondre. Ne venez donc pas me parler d’objectivité.

                Pour la seconde remarque, comme vous semblez avoir des exemples bien précis en tête, je vous laisse tirer le premier.


              • Murphy 12 septembre 2013 15:36

                Toujours pas de réactions pour mes première et troisième remarques. Et ^même pour la deuxième : on promet d’en discuter, et puis lorsqu’on engage le débat, zouf, qui disparait ? Le sieur Cabanel, pardi.


              • brindfolie 12 septembre 2013 12:03

                Bonjour Olivier.

                Vous faite erreur la cuve d’un réacteur de 900 mégawatts ne fait pas 180 tonnes mais 360 tonnes et ceci sans le couvercle.Il est déjà très difficile de l’installer neuf alors une fois largement irradié cela deviendra quasiment impossible de le manipuler.

                Cordialement.


                • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:26

                  brindfolie

                  je n’ai fais que citer les sources officielles.
                  ceci dit, 180 tonnes ou le double, sur le fond ça ne change pas grand chose... non ?
                  je crois que le problème majeur vient du fait que le constructeur n’a pas imaginé un seul instant qu’il faudrait un jour déconstruire sa centrale.
                  et ça, c’est un vrai problème.
                  qu’en pensez vous ?

                • Murphy 12 septembre 2013 13:35

                  « ceci dit, 180 tonnes ou le double, sur le fond ça ne change pas grand chose... non ? »

                   

                  Magnifique celle-ci. Sachez que passer du simple au double peut avoir d’énormes répercussions.


                • Murphy 12 septembre 2013 12:22

                  « L’exemple de Chooz devrait servir d’avertissement sans frais, car lors de la dépose des générateurs de vapeur, « la première tentative, en 2011, s’est soldée par un échec à la suite d’un calcul erroné de quelques centimètres du centre de gravité de l’engin  » avait déclaré Philippe Bernet, l’un des responsables du démantèlement. »

                   

                  Je ne vois pas en quoi cela devrait servir d’avertissement. Des difficultés techniques se rencontrent quotidiennement dans toutes les entreprises du monde, nucléaires ou pas, cela ne signifie pas que le problème est majeur. Aujourd’hui, et de par le monde, le nombre de générateurs de vapeur ayant été remplacés (et ayant donc implqiué le retrait de l’ancien générateur de vapeur) dépasse largement la centaine. Ce n’est donc plus un problème technique, ce qui bien sûr n’eclut pas les erreurs de calculs.


                  • Buddha 12 septembre 2013 12:45

                    "Des difficultés techniques se rencontrent quotidiennement dans toutes les entreprises du monde, nucléaires ou pas, cela ne signifie pas que le problème est majeur"

                    tout à fait d’ailleurs on se demande même pourquoi abriter quoique ce soit ,qui que ce soit dans des centrales nucléaires.l’exemple de Fukushima ou tout est à l’air libre ne provoquant aucun problème même mineur est là pour en témoigner...de là a construire encore plus de ces réacteurs mais maintenant tous à l’air libre est une avancée fantastique, car les couts de construction vont être abaissé de beaucoup
                    vive le nucléaire libre...à l’air libre voulais je dire..

                    ps : pourquoi est il si dure de reconnaitre : oui on a fait n’importe quoi car on s’en tape totalement..

                    pourtant le vérité est vraiment libératrice...


                  • Murphy 12 septembre 2013 13:10

                    On parle du problème du démantèlement des générateurs de vapeur dans les centrales françaises, et vous venez nous parler de Fukushima. Je ne vois pas bien le rapport.

                    Et puisque vous êtes tellement à vouloir défendre les bonnes causes, sachez qu’il n’en existe aucune à l’heure actuelle. Même l’Allemagne ne compte pas trop sur les énergies renouvelables pour sortir du nucléaire (voir à ce titre ce qu’en dit Greenpeace). Et les énergies fossiles, sans parler des problèmes de réchauffement climatique associé dont l’ampleur des conséquences (et victimes) est encore mal connu, on estime que charbon, gaz et pétrole sont responsable chaque année (sans qu’il y ait accident) de centaines de milliers de victimes. Car si on peut placer un dôme sur une centrale accidentée, on a plus de mal à en mettre sur les villes ou sur les centrales au charbon/gaz pour contenir toutes les crasses qu’elles émettent. On n’a donc pas attendu Fukushima pour vivre la pollution au grand air.

                    Alors, à moins que « vous ne vous en tapiez complètement », je présume que vous ne participez pas à cette hécatombe-là, monsieur le moralisateur. Vous faites venir tous vos achats par dos d’âne ou par voilier, votre clavier est à base de maïs séché, vous n’utilisez pas de produits ayant d’une quelconque façon pu polluer l’environnement (pas de produits chinois donc), tous vos appareils sont certifies sans métaux toxiques, vous ne faites appel qu’à la médecine douce, vous produisez toute l’électricité que vous consommez sans jamais dépendre du réseau, etc. Bref, votre emprunte écologique est parfaitement nulle, à tout point de vue.

                     


                  • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:28

                    murphy

                    sauf que l’industrie nucléaire provoque plus de danger que celle de la fabrication de soutien gorges...
                    non ?
                     smiley

                  • Murphy 12 septembre 2013 13:37

                    C’est une évidence, Olivier, après le nucléaire, la principale source de danger pour l’environnement, c’est l’industrie du soutien gorge, loin au-dessus de l’énergie du charbon. Merci pour cet exemple très approprié.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:58

                    murphy

                    vous ne voyez pas le rapport.
                    ah bon.
                    zêtes un marrant, murphy.
                     smiley

                  • Murphy 12 septembre 2013 14:11

                    Non, je ne vois pas le rapport entre le démantèlement des générateurs de vapeur de les centrales françaises et l’accident de Fukushima, et comme à votre habitude, vous préférez ne pas répondre à la question (c’est-à-dire expliquer ce rapport) : rester flou, ne pas en dire de trop, c’est le meilleur moyen de masquer son ignorance et de ne pas être confronté à la critique.


                  • Buddha 12 septembre 2013 15:02

                    Murphy : On parle du problème du démantèlement des générateurs de vapeur dans les centrales françaises, et vous venez nous parler de Fukushima. Je ne vois pas bien le rapport.

                    tout a fait c’est bien là votre problème, vous êtes aveugle, mais en fait non vous n’êtes pas du tout un citoyen lambda mais êtes juste un employé du nucléaire .


                  • Murphy 12 septembre 2013 15:38

                    Tiens, non seulement, comme Olivier, il n’y a pas de réponse à la question (trop difficile sans doute), mais en plus on utilise l’argument passe-partout : on accuse de faire partie du lobbying. Accusation sans fondement, bien sûr.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:28

                    murphy

                    dois-je vous rappeler qu’en ce moment les japonais de tepco tentent désespérément de démanteler la centrale dévastée
                    et vous ne voyez pas le rapport,
                    vous êtes un marrant murphy

                  • Murphy 13 septembre 2013 07:45

                    Non, je ne vois pas le rapport, car on parlait du démantèlement de Chooz, et en particulier du démantèlement de ses générateurs de vapeur, pour lesquels vous estimiez que l’échec de la première tentative devait constituer un avertissement. Je ne vois donc pas en quoi Fukushima intervient dans ce point de discussion. Complètement hors propos.


                  • Murphy 12 septembre 2013 12:26

                    « En effet, d’après les experts, notre facture augmentera de 50% d’ici 2020. »

                     

                    Plaignez-vous ! L’Allemagne et le Danemark, qui ont investi massivement dans les énergies renouvelables, ont des prix nettement supérieurs à ceux pratiqués en France.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:28

                      murphy

                      il faudra faire le bilan à la fin, et je ne serais pas surpris que vous soyez étonné.
                       smiley

                    • Murphy 12 septembre 2013 13:58

                      Des affirmations sans fondements. Le plus amusant est le petit sourire à la fin de votre message, qui ferait office d’une sorte de CQFD.

                      Si la France estime que le coût de son électricité risque de croître de 50% d’ici 2020, savez-vous quelles sont les estimations outre-Rhin ?


                    • gaijin gaijin 12 septembre 2013 12:59

                      murphy
                      53 messages sur avox
                      tous sur les sujet nucléaires d’olivier
                      ( étonnant non ? )


                      • Murphy 12 septembre 2013 13:11

                        Ces 53 messages n’ont été postés que sur un seul des articles d’Olivier, qui méritait effectivement de nombreuses corrections.


                      • Murphy 12 septembre 2013 13:15

                        Pour compléter également : je ne fais pas comme d’autres, qui croient pouvoir avoir un avis sur tout, sans rien connaître au sujet. Je laisse cela à ceux qui souhaitent refaire le monde en discutant au café des sports.


                      • gaijin gaijin 12 septembre 2013 13:18

                        oui ça doit être ça .......


                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:29

                        murphy

                        je me demande lequel de nous deux mériterait une correction ?
                         smiley

                      • Murphy 12 septembre 2013 13:40

                        J’attends toujours une réaction à votre affrimation relative à l’équivalence énergétique des 600 éoliennes vis-à-vis de 2 EPR. Vous connaissant, je crois que je peux attendre longtemps une correction de votre part dans votre article. Je ne sais si cela vient d’une volonté de désinformation, d’une difficulté d’avouer vos torts, ou d’un problème de compréhension. Un peu des 3 sans doute.


                      • Alibaba007 Alibaba007 12 septembre 2013 17:10

                        @Murphy 



                        Ne serait-ce pas notre conducteur fou de taxi nucléaire sous un autre nom ?

                        Bien trouvé ton nouveau pseudo pour un lobbyiste !

                        La loi de Murphy ...c’est pas la loi de l’emmerdement maximum ? 

                         smiley smiley smiley

                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:30

                        bien vu

                        ça ne peut être que le pseudo d’un nucléocrate qui en a changé : zorglub, ou autre
                        il devait en avoir marre de se faire recaler 
                        mais manifestement la leçon n’a pas servi.
                         smiley

                      • Murphy 13 septembre 2013 07:52

                        C’est amusant cette manière de penser de certains, qui consiste à croire que ceux qui soutiennent la filière nucléaire sont peu nombreux, et ont forcémement tous un intérêt dans l’affaire. C’est tellement plus facile d’attaquer sur ce point que sur les autres arguments. A ce propos, vous ne donneriez pas un petit coup de main à Olivier ? Il semble encore chercher à comprendre la différence entre énergie et puissance.

                        Pour répondre à votre question, non, je ne suis pas Joe.

                         


                      • gaijin gaijin 13 septembre 2013 16:46

                        murphy
                        navré mais vos discours sont tellement formatés pareil qu’on a du mal a vous distinguer


                      • Alibaba007 Alibaba007 16 septembre 2013 16:09

                        Voilà pour t’instruire au sujet de la différence entre puissance et énergie un petit blog qui en dit quelques lignes... 


                         Note : je l’ai choisi spécialement pour sa facilité d’approche qui le met à la portée de n’importe qui, comme ça, sur le fond comme sur la forme, tu ne pourras plus t’en servir pour pinailler.
                         smiley

                        N’oublies pas aussi de jeter un coup d’œil à une conférence sur les effets des radiations sur la santé qui dépassent et de loin la différence entre puissance et énergie des éoliennes et centrales nucléaires. Attention, ça tache !

                      • soi même 12 septembre 2013 13:05

                        Bonjour Olivier, ils n’ont plus à espéré qu’un trou de forme juste à cote de la central pour la faire basculer dedans.

                        http://www.kazeo.com/sites/fr/photos/755/les-plus-grands-trous-du-monde_755675-L.jpg

                         


                        • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:30

                          soi meme

                          merci d’avoir trouvé une solution.
                           smiley

                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 12 septembre 2013 13:07

                          Bonjour Olivier,

                          « ...et chiffre à plusieurs centaines de milliards d’euros pour le démantèlement du parc français. »

                          La facturé s’annonce très lourde pour les consommateurs (voire les abonnées) dans l’avenir.

                          Il faut préciser que l’argent pour le démantèlement des centrales nucléaires ne repose pas sur un compte quelque part dans le monde, car personne n’a pris en considération les frais gigantesques pour les démantèlements.

                          Dans la facturation d’électricité du passé des abonnées, c’est à dire avant le 1 Août 2013, EDF na simplement pas ténu compte des frais du démantèlement des centrales nucléaires voire les frais supplémentaire pour la gestion des déchets ! .... Comme on dit : On verra demain ... Le problème c’est que le demain d’hier est devenu l’aujourd’hui !

                          C’est pour cette raison que j’ai toujours dit et redit : Le nucléaire est ou été une forme d’énergie à crédit.

                          Le remboursement du crédit à commencé le 1er Août 2013 avec une hausse des tarifs de l’électricité de 5% et cette hausse se poursuit au moins jusqu’en 2017 pour atteindre 30% d’augmentation à ce moment la et pour poursuivre son ascension vertigineuse.

                          Que signifié cette augmentation tarifaire ?
                          Une flambé des prix des divers articles et services et une baisse du pouvoir d’achat pour les consommateurs.

                          Voila un élément de plus qui risque de nous enfoncer encore plus dans la crise.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:31

                            eau-du-robinet

                            je partage totalement et remercie.

                          • TSS 12 septembre 2013 13:23

                            Il n’est qu’à voir l’exemple de Brennilis ,toute petite centrale qui devait être demantelée les doigts

                            dans le nez et qui ne l’est toujours pas le coeur etant construit sur une nappe phréatique ... !!


                            • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 13:31

                              TSS

                              je partage.
                              merci

                            • joletaxi 12 septembre 2013 13:47

                              bonjour Mr. le mage cabanelistique
                              salut les enclumes

                              alors là, je dis bravo, et j’applaudis de mes quatre mains

                              http://www.lalibre.be/light/insolite/fukushima-deux-dessins-du-canard-enchaine-provoquent-l-ire-du-japon-523161e03570b0befbdf564f

                              car quel bel exemple, quel performance, quelle pugnacité !
                              après s’être étalé comme une m... avec son article de fin du monde sur Fuku,est-il encore nécessaire de rappeler que Fuku, c’est zéro mort, zéro la tête à Toto,article qui s’est « cramé » tout seul en vol suite à l’annonce des JO au Japon, notre dieu des stades, effectuant au prix d’un triple salto éblouissant,un beau rétablissement, revient dans la course:le lancer de fausses alertes et autres idioties.

                              Quel bel exemple, pour notre jeunesse, de voir ce beau vieillard montrer que la foi soulève les montagnes.
                              Bon, rien de neuf, il ne fait que reproduire des vieilles resucées et on a déjà maintes fois démontré(une petite recherche sur Wiki donne de multiples exemples de démantèlement de centrales, et même jusqu’au « gazon’ que non seulement cela a déjà été fait, mais en plus que l’on en connait les coûts’ sauf bien sur l »aléas antinuc, cf la guéguerre administrative pour Brenhils)
                              Tiens à 3M, ils en ont fait une attraction,car on visite, et paraît qu’il y a des survivants !

                              Concernant les hachoirs à oiseaux, les camelots verts continuent à nous fourguer leurs saloperies, il n’est que de voir dans quel gabegie se sont lancés les teutons
                              (l’autre jour, entre 2 reportages de fusillades à marseille, un petit film sur le charbon en Allemagne, des villages rasés,toute une région qui descend de 50 mètres, des milliers de km/2 perdus à jamais ... oups, je m« égare je commence à parler »enclume"

                              Allez Cabanel, alleeeeeezzzzz, on est les champions....

                              PS, oh Mage magnifique et bienveillant, comment n’avez-vous pas encore dénoncé ceci :

                              http://www.lalibre.be/actu/international/la-coree-du-nord-aurait-redemarre-un-reacteur-nucleaire-dans-un-etat-epouvantable-5231841e3570b0befbdf6830

                              il s’agit d’un de ces paradis où les gens ont le bonheur de connaître le socialisme,pas comme nous, enfermés dans le goulag turbocapitalistejudeo cosmopolite, et où la sécurité nucléaire est assurée par les autorités gouvernementales ?
                              Bon, alors ,il n’y a rien à craindre pas comme à Tcherno... oups...


                              • Daniel D. Daniel D. 12 septembre 2013 15:29

                                Tiens le cirque de joletaxi est en ville ce soir.

                                Le seul cirque où la totalité du spectacle est assuré par des clowns !


                              • Alibaba007 Alibaba007 12 septembre 2013 17:45

                                @ Daniel D.



                                Tiens ...me serai-je trompé ?         Y aurait-il deux clowns ? 
                                 smiley

                                Bof de toute façon, ils travaillent pour le même cirque !!! smiley

                                et en ce qui concerne les quatre mains de Mystère Jo, ça me rappelle un vieux truc prémonitoire sur une légère fuite à Superphénix à Creys-Malville, il y a tout juste un mois !!!

                                Bon je crois que dans l’ensemble, la réalité a rattrapé la fiction malheureusement et j’espère que l’on ne verra pas arriver prochainement une nouvelle CATASTROPHE NUCLÉAIRE avant démantibulement complet de toute cette belle merde !!! 

                                C’est tout dire si je suis optimiste car je doute fortement que dans moins de quarante ans EDF et tout ces Psychopathes du POGNON et du POWER à tout prix et à court terme, aient réussi à nous retirer cette épée de Damoclès.

                                Pilule bleue ou rouge ?? 






                              • Alibaba007 Alibaba007 16 septembre 2013 16:24

                                @Daniel D.


                                Pour préciser en parlant de Clowns ...je parlais de Murphy et Joletaxi ...au cas ou il y aurait eu confusion

                                 smiley

                              • Alibaba007 Alibaba007 20 septembre 2013 18:17

                                @ Murphy et Joelemarteau


                                Allez ! encore un petit extra pour les pro-nucléaires, quelques images de cette belle technologie le tout en chanson !


                                Si on pouvait mettre tous ces pros dans la cabane de l’oncle à Vian, ça réglerait au moins un problème ! 
                                 smiley


                              • joletaxi 12 septembre 2013 13:58

                                le premier danger pour les oiseaux, ce sont les vitres des immeubles...

                                comment peut-il continuer à répéter de pareilles idioties ?
                                l’âge ?

                                car c’est bien connu, et tout le monde en est conscient, tous les jours, on trouve des dizaines d’oiseaux morts au pied de nos immeubles.

                                de l’humour au second degré ?
                                de foutage de g.... ?
                                 mais quelles enclumes


                                • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 14:06

                                  jolemarteau

                                  je sais que vous passez beaucoup de temps sur la plage a tenter de fabriquer un château...mais ça ne devrait pas vous empecher de vous informer.
                                  pour les oiseaux et les éoliennes, c’est une info relativement bien connue
                                  elle est sur ce lien
                                  un conseil... restez sur votre plage et étonnez nous.
                                   smiley

                                • Murphy 12 septembre 2013 14:13

                                  A propos Olivier, vous avez jeté un coup d’oeil sur ma référence plus haut ? La vôtre est incomplète.


                                • joletaxi 12 septembre 2013 14:18

                                  je me demandais ce que faisaient les ramasseurs de balles de Roland garos, ou d’autres tournois, quand les compétitions sont finies, et bien voilà, ces garçons sont engagés pour ramasser les innombrables oiseaux morts au pied de nos immeubles, de grand matin, pour éviter que nous trébuchions sur ces tas de cadavres

                                  j’ai bon là ?
                                  car perso, je n’ai encore jamais vu un oiseau mort au pied d’une tour ?
                                   quel camelot, quel artiste !


                                • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 14:28

                                  murphy

                                  votre référence ?
                                  je m’en tiens déjà à vos écrits, et ils ne plaident pas en votre faveur.
                                  sacré murphy !
                                   smiley

                                • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 14:29

                                  jo

                                  et je suis sur que vous n’avez jamais rencontré de cadavres dans un cimetierre.
                                  j’ai bon là ?
                                   smiley

                                • Murphy 12 septembre 2013 14:57

                                  Comme je l’ai dit, ma référence se trouve plus haut, et vous y répondez même. Preuve est que vous ne l’avez pas lue. Il y a manifestement un manque de bonne volonté de votre part. Allez, pour vous éviter l’effort de devoir tourner la molette de votre souris, je reprens cette référence ici :

                                   

                                  http://www.courrierinternational.com/article/2012/08/30/de-l-art-de-faire-cohabiter-eoliennes-et-oiseaux

                                   

                                  Et pour votre info mes "écritsé qui étaient entre guillemets étaient des citations de a référence en question.

                                  Et par la même occasion, si vous pouviez également expliquer le problème de l’équivalence énergétique entre les 600 éoliennes et les 2 EPR, cela me ferait plaisir. Merci d’avance.


                                • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:06

                                  murphy

                                  tenez vous au courant de l’actualité au lieu de répandre des bobards
                                  Premier constat : les peuplements d’oiseaux peuvent coexister et même se développer en présence de parcs éoliens, après leur mise en service. Les scientifiques balaient ainsi les affirmations largement répandues selon lesquelles les turbines provoquent régulièrement de graves dommages pour les oiseaux sauvages, en raison de collisions avec les pales tournantes, du bruit et de la perturbation visuelle. En réalité, les oiseaux les éviteraient. Ces résultats vont notamment à l’encontre d’une étude de l’université de Loughborough, publiée en 2010 dans le European Journal of Wildlife Research, qui estimait que les insectes sont particulièrement attirés par la couleur blanche ou grise d’une éolienne, augmentant le risque pour les oiseaux et les chauves-souris qui les poursuivent de frapper les pales ou le mât.
                                  l’article complet est sur ce lien

                                • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:32

                                  mon pauvre jo

                                  encore un lien prouvant que vous avez écris comme d’hab une grosse c... euh béitse
                                  pour 5820 oiseau (sur 10 000 déces) tués par les vitres d’immeuble, les éoliennes en tuent moins que 1

                                • joletaxi 12 septembre 2013 17:46

                                  curieux hein, je n’ai jamais vu le cadavre d’un piaf au pied d’un immeuble, la brigade des éoliens a du passer ?

                                  par contre des photos qui montrent des oiseaux coupés en rondelle, ça j’ai déjà vu

                                  hein ?
                                  photodhop ?

                                  ouais sans doute,

                                  vos études comme par hasard sont finacées par... l’industrie éolienne
                                  c’est comme si je vous soumettais une étude d’areva sur les bienfaits du nuc,ou de la cigarette par Pillips Moris

                                  coquin va


                                • Murphy 13 septembre 2013 08:16

                                  Mon pauvre Olivier, une hirondelle ne fait pas le printemps, et un parc éolien ne correspond pas nécessairement à un autre. Votre étude a été réalisée uniquement en Angleterre, et rien ne permet de l’étendre à d’autres types de parcs.

                                  Le lien que vous donnez mentionne d’ailleurs ceci : « Les chercheurs, s’ils relativisent donc la littérature scientifique sur le sujet, n’ont toutefois pas étudié les effets sur l’aigle royal ni sur les chauves-souris »

                                  Autrement dit, comme le signale bien l’auteur, le reste de la litérature scientifique est à l’opposé des conclusions de cet article précis. Et deuxièmement, l’étude n’est pas complète.

                                   

                                  Une étude en Nouvelle Zélande conclut à ceci : « The effects of wind farms on birds are variable, and can be species-, season- and site-specific »

                                  Site-spécific ! Species-specific ! Vous comprenez ? Une étude faite sur quelques parcs et seulement pour quelques espèces ne s’extrapole pas à tout le reste. D’autres études ont bien démontré qu’il y avait un impact ailluers et pour d’autres espèces.

                                  Le reste du document vaut également la peine d’être lu. Il peut y avoir des effets non négligeables si le site est mal choisi.

                                   

                                   

                                   

                                   

                                   

                                   

                                   

                                   


                                • Buddha 12 septembre 2013 15:08

                                  faut il continuer à répondre aux employés du nucléaire ici présent..car ce ne sont pas des citoyens lambda bien sur..étonnamment ils soutiennent de même le neo con le plus sauvage sans parler du reste...

                                  Bon je sais que c’est pour du pognon, des bombes démocratiques etc...mais quand même...le mensonge à ce point comme quasiment tous les politiques aussi, journaliste « normaux » etc.....c’est de le démence, il n’y a rien de rationnel la dedans...


                                  • Murphy 12 septembre 2013 15:44

                                    Le mensonge ... De quel mensonge parlez-vous ? Pouvez-vous relever la (ou les ?) phrase(s) mensongère(s) dans toutes les interventions plus haut svp, et bien sûr démontrer le caractère mensonger ? Ou bien est-ce sans le savoir de vous que je parlais lorsque j’évoquais le café des sports ?

                                     


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:08

                                    Buddha

                                    oui, je me pose de temps à autre cette question...
                                    faut-il continuer à répondre aux envoyés d’areva ou d’edf, qui ne sont là que pour répandre de la désinformation ?
                                    en fin de compte, je préfère faire comme si de rien n’était, histoire de leur mettre le nez dans leur caca...
                                     smiley

                                  • Buddha 12 septembre 2013 17:40

                                    oui je comprends olivier..... smiley

                                    Salutations


                                  • Murphy 13 septembre 2013 08:21

                                    Mouhahahaha. Je ne vois pas en quoi ne rien faire mettrait le nez dans le caca. En attendant, c’est moi qui vous mets votre nez dans votre caca. Un caca qui pue l’incompétence, surtout quand on confond énergie et puissance. Une faute ENORME dans un article qui se voudrait un minimum sérieux.

                                     

                                    Je crois surtout que vous ne répondez pas, parce que vous n’en avez pas les moyens. Il faut un minimum de bagage technique pour savoir de quoi on parle lorsqu’on aborde un tel sujet. Ce ne sont pas les quelques sites internet que vous consultez de temps à autre qui feront de vous un expert en la matière.


                                  • Pillippe Stephan Uraniumk 12 septembre 2013 16:39

                                    Jourbon Me olivier.
                                    Un marécage radioactif
                                    j’ai pas de mal à imaginer, je suis fan de SF
                                    Mais je savais pas que c’était en vrai
                                    la flotte ça va partout glourpsss....

                                    et la mer Hé la mer....alouette alouette


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:10

                                      uraniumk

                                      hé hé !
                                       smiley

                                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:11

                                      Aladeen

                                      merci de cette piqûre de rappel
                                      je l’ai déjà évoqué, mais il n’est jamais mauvais de le répéter.
                                       smiley

                                    • frugeky 12 septembre 2013 17:14

                                      -EDF n’est assuré pour de tels accidents qu’à hauteur de 91,5 millions d’euros.

                                      Elle est là l’info.
                                      Pour Batho un des plus grands dangers c’est la privatisation rampante d’EDF.
                                      Je voulais mettre le lien de reporterre pour l’interview par Kempf mais elle n’est plus sur le site.
                                           

                                    • lavabo 12 septembre 2013 16:49

                                      visblement ici on n’aime pas rappeler que ce site publie des articles charlatans...


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:12

                                        lavabo

                                        des charlatans ?
                                        vous apportez la preuve du contraire, puisque vous êtes publié.

                                      • Pyrathome Pyrathome 13 septembre 2013 14:20

                                        puisque vous êtes publié.
                                        .
                                        Lui, il n’est pas publié mais siphonné..... smiley


                                      • matthius matthius 12 septembre 2013 16:54

                                        Tiens ! Un article sur les déchets nucléaires sans le projet MYRRHA :
                                        http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/science/article/le-projet-myrrha-l-avenir-de-l-humanite-passe-par.html
                                        Il n’y a pas non plus les centrales de quatrième génération :
                                        http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/science/thorium-neutrons-nucleaire-futur-8546.html
                                        Pourtant ces deux projets permettent de brûler les déchets nucléaires.


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:13

                                          matthius

                                          rien ne vous empêche d’en publier un article
                                          je serais heureux de le commenter.
                                           smiley

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 19:34

                                          mathius

                                          j’ajoute que l’échec catastrophique de superphénix fait la démonstration du contraire de ce que vous affirmez.
                                          l’improbable fuite de sodium qui était estimée possible une fois tous les 100 000 ans s’est produite au bout de quelques mois...
                                          l’improbable chute d’un poids d’un kilo sur le dôme du réacteur aussi... mais ce n’est pas un kilo qui est tombé, ce sont 1600 kilos...
                                          et vous savez combien cette plaisanterie nous a couté ?
                                          et combien va couter le démantèlement de cette erreur technologique ?
                                          le ciel vous tienne en joie.
                                           smiley

                                        • astus astus 12 septembre 2013 16:54

                                          Je ne connais rien au nucléaire, ce qui m’autorise à poser la question du naïf.

                                          La voici : pourquoi faudrait-il démonter les centrales nucléaires ?
                                          Ne peut-on se contenter d’enlever le combustible et de sécuriser les lieux ?
                                          Bon je reconnais que cette question est idiote, mais si quelqu’un peut y répondre quand même, au moins j’aurais appris quelque chose ...

                                          • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:14

                                            astus

                                            ce n’est pas une question idiote,
                                            ils sont déjà quelques uns à penser comme vous : enlever le combustible et recouvrir le tout d’une couche épaisse de béton, puis de terre...
                                            et ceci pour l’éternité.

                                          • gaijin gaijin 12 septembre 2013 17:32

                                            oui foutre la merde sous le tapis est une solution
                                            la récurrence des affaires tapie prouve cependant que la merde finit toujours par ressurgir .......


                                          • Yohan Yohan 12 septembre 2013 17:00

                                            Pour les allemands, c’est le casse tête d’avoir seulement de l’énergie, et pourtant, ils sont plutôt en avance sur les énergies renouvelables. Les cons, ils ont cédé aux kmers verts. Résultat, obligés de creuser sur des kilomètres pour trouver du charbon, une énergie bien polluante. Un bon hiver bien polaire et ils viendront quémander de l’énergie de nos centrales. La mise au rebut, c’est vous qui l’avez voulue tout de suite, alors arrêter de vous plaindre. 



                                            • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 17:16

                                              yohan

                                              combien de fois vous ais-je écrit que votre casque vous empêchait de réfléchir.
                                              c’est désespérant.
                                               smiley

                                            • joletaxi 12 septembre 2013 17:37

                                              Le gros souci c’est que les sites ne sont plus réhabilitables à d’autres activité.

                                              il s’agit bien donc d’une secte, d’une religion, car une recherche minimale sur google, et on trouve sur Wiki, des références pour des centrales nucs, qui ont été démantelées jusqu’au « gazon »
                                              c’est donc un mantra de plus

                                              du réchauffement climatique nous savons dors et déjà que demain l’eau potable sera un enjeu stratégique mondial bien avant tous les autres enjeux.
                                              et en voiture Simone
                                              il n’y a pas de problème d’eau, qui est surabondante(et heureusement) et il n’y a plus de réchauffement climatique depuis... 15 à 22 ans suivants les auteurs
                                              mieux, cela se refroidit

                                              http://notrickszone.com/2013/09/12/no-warming-left-to-deny-global-cooling-takes-over-cet-annual-mean-temperature-plunges-1c-since-2000/

                                              une pensée émue pour notre mage qui se faisait un soucis d’encre pour la banquise, elle est en pleine forme et affiche un gain spectaculaire

                                              Bref, du vent... comme d’hab.


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 19:30

                                                mon petit jo

                                                j’imagine que vous prenez vos infos dans picsou magazine ?
                                                je ne conteste pas votre lecture habituelle, mais j’ai le regret de vous informer qu’en matière de banquise, ils sont dans une profonde erreur
                                                Le 16 septembre 2012, le National Snow and Ice Data Center (NSIDC) américain a observé un nouveau record de fonte de la banquise arctique, avec une superficie réduite à 3,41 million de km². La surface atteinte cette année est inférieure de 760 000 km² au précédent record établi en 2007.
                                                l’article complet est sur ce lien

                                              • joletaxi 12 septembre 2013 19:38

                                                on ne trouvera jamais le bouton reset sur le cabanelbrol

                                                http://stevengoddard.wordpress.com/2013/09/12/67-increase-in-arctic-ice-extent-since-last-year/

                                                et ne parlons pas de l’étendue de la banquise antarctique, elle bat records sur records

                                                bref, comme d’hab, vous êtes toujours à côté de la plaque, un vrai désastre.

                                                et cela se mêle de jouer au journaliste citoyen....


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 20:09

                                                mon pauvre jo

                                                non seulement vous n’arrivez pas a finir votre château de sable, mais en plus vous ne savez même pas lire les liens que vous proposez...
                                                vous n’avez lu que le titre...parce qu’il était en caractères gras, j’imagine...
                                                alors je vous propose la suite :

                                                One of NASA’s ice experts, Dr. Walt Meier says :

                                                This year “will without a doubt” rank in the top five lowest levels of ice extent ever recorded in the satellite era, and there is a good possibility that 2013 could rank second in terms of recorded ice lows, said Walt Meier, a scientist at the National Snow & Ice Data Center.



                                              • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 20:11

                                                jolemarteau

                                                et voici la suite de votre lien

                                                Another NASA expert, Jay Zwally says :

                                                NASA climate scientist Jay Zwally said : “At this rate, the Arctic Ocean could be nearly ice-free at the end of summer by 2012, much faster than previous predictions.”

                                                mais peut etre avez vous des lacunes aussi en anglais ?

                                                 smiley


                                              • troletbuse troletbuse 12 septembre 2013 20:18

                                                @ Olivier
                                                Vous croyez encore la NASA ? (voir mon logo)


                                              • joletaxi 12 septembre 2013 20:26

                                                excusez-moi, je ne m’étais pas rappeler que vous n’entravez rien à l« english »

                                                vous n’avez donc pas remarqué que dans cet article, l’auteur met en exergue la totale inanité des affirmations de la cuisine réchauffiste des tenants de la poele à frire qui officient au NSCDIC

                                                je vous donne donc un lien en français, il se pourrait que vous compreniez, mais rien n’est moins sur....
                                                http://www.contrepoints.org/2013/09/11/138634-puis-vint-refroidissement-climatique

                                                peut-être que les images...heu ce n’est pas à colorier hein....


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 20:45

                                                mon pauvre jo

                                                tout ça c’est parce que vous avez de mauvaises lectures...
                                                le monde, qui lui est un journal sérieux fait le point sur le soi disant scoop que vous nous avez proposé
                                                c’est sur ce lien
                                                extrait :
                                                En réalité, si la fonte de la glace de mer est moins forte que l’an dernier, elle reste majeure, et s’inscrit dans une tendance lourde qui s’accélère depuis une décennie.

                                              • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 20:48

                                                euh au fait...pour l’anglais je ne sais pas, mais en français vous êtes au top

                                                regardez bien comment vous avez écrit le mot « rappeler »
                                                y aurait pas un blème ?
                                                 smiley
                                                un infinitif ? vous êtes sûr de vous ?
                                                 smiley

                                              • joletaxi 12 septembre 2013 21:14

                                                le monde.... comme référence en matière de climat, vous êtes vraiment un rigolo

                                                on a déjà joué au petit jeu des fautes, et si je me souviens vous aviez perdu, mais si cela vous tente...

                                                vous avez vu dans l’article, il y a des photos satellite, peut-être que votre journal de référence ne les a pas, ou bien , les ignore, comme vous ignorez tout ce qui ne participe pas à votre barnum catastrophiste.

                                                Mais allez donc mettre votre commentaire éclairé sur l’article en question, vous allez être bien reçu....


                                              • soi même 12 septembre 2013 22:01

                                                La rentré des classe à lieux, le poux pronuc est de retour .


                                              • Rensk Rensk 13 septembre 2013 00:37

                                                Le gros souci c’est que les sites ne sont plus réhabilitables à d’autres activité...

                                                Ceci est faux... ils ont réussi a utiliser le site... - :)

                                                La centrale nucléaire de Lucens... Réagissant à la hausse du taux de tritium dans l’eau, l’Office fédéral de la santé publique va faire des tests quotidiens sur le site de l’ex-centrale nucléaire... En dix ans, elle a passé de 15 à 230 becquerels par litre...

                                                Cette centrale a été utilisé par le musée cantonal (faut bien faire de la propagande non ?)


                                              • Rensk Rensk 13 septembre 2013 00:41

                                                Pour être plus précis... c’est en 1997 que les musées du canton de Vaud cherchaient un endroit pour stocker leurs collections. et c’est en 2011 qu’il y a eu fuite « contrôlée »


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 13 septembre 2013 06:45

                                                jo

                                                vous êtes comme un gamin entêté qui ne veut pas avoir tort.
                                                pris le doigt dans le pot de confiture, mais vous clamez que c’est de l’encre rouge.
                                                comme il est dit dans l’article du Monde, c’est sur le temps que la fonte de la banquise est évidente, on ne juge pas un phénomène sur la base d’un épi-phénomène, 
                                                mais si ça vous fait plaisir de n’avoir jamais tort, c’est votre problème
                                                décidément vous les accumulez.
                                                 smiley

                                              • TSS 13 septembre 2013 10:21

                                                @joletaxi

                                                Toujours le même problème ,une enflure demesurée du tour de tete !

                                                 « La tete plus grosse que le cul »comme on dit chez moi... !!


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 19:27

                                                lavigue

                                                 smiley smiley smiley
                                                si on applique votre logique au nucléaire, il faudrait tout de suite démanteler tout le parc nucléaire mondial.
                                                 smiley

                                              • Buddha 12 septembre 2013 18:31

                                                finalement Olivier on est un peu ici comme dans le dogme religieux , ou scientifique, ou étatique ou pseudo justice etc etc..toutes ces entités ont toujours raison sur tout ,tout le temps.....il est en fait question d’ infaillibilité aussi en plus des aspects financiers et autres aspects plus cachés..., en plus de cacher ce que le public doit continuer à ignorer...

                                                Seul l’homme ordinaire se trompe..............

                                                c’est bien sur une lutte pour le pouvoir également...car non seulement le pouvoir est très faillible comme tout le monde sinon vraiment plus car les enjeux argent et pouvoir sont énormes, mais se complait dans le secret et souvent le mensonge comme mode de gouvernement..pour le bien de tous bien sur.....

                                                Derrière le sujet du nucléaire il y a donc pleins d’autres sujets qui se poussent au portillon..mais le troll nous le rappelle : ............circulez y’ a rien à voir/ Épitre selon St Coluche !!! smiley finalement l’aspect religieux en est étonnant...l’infaillibilité du dogme......


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 19:14

                                                  merci de cette analyse très pertinente.

                                                   smiley

                                                • Soutien_abilité 12 septembre 2013 19:08

                                                  Bonjour, 

                                                  Voila tous ce que j’ai réussi a trouvé jusqu’a maintenant au sujet du nettoyage des matériaux radioactifs :






                                                  Raymond ChuangAUG. 31, 2013 - 05:18AM JST
                                                  There is one potential solution : reprocess the spent uranium fuel rods and dissolve the reprocessed uranium in molten sodium fluoride salts for use as a fuel for the liquid fluoride thorium reactor (LFTR). Unlike today’s uranium-fueled reactors, LFTR’s don’t need expensive pressurized reactor vessels, is real easy to do an emergency shutdown, and the nuclear waste product from these reactors have a half-life of 300 years, which means very cheap nuclear waste disposal—if the nuclear medicine industry doesn’t grab it first ! In short, all those spent fuel rods are a potential major source of fuel for an LFTR. Indeed, I encourage Prime Minister Abe to fund Japanese research into LFTR’s, which are perfect for Japan since LFTR’s can’t technically « melt down » after an earthquake like the reactors at Fukushima did and is a great way to dispose once of for all the spent uranium fuel rods now sitting around.
                                                  (lien à venir)



                                                  Titanate nanotubes as a promising absorbent for high effective radioactive uranium ions uptake

                                                  Titanate Nanofibers as Intelligent Absorbents for the Removal of Radioactive Ions from Water

                                                  Output of cesium absorbents hampered by lack of policy

                                                  « ..Radiation resistance is an important parameter of filtering materials used in processing nuclear materials. Organic ion-exchange resins are limited in these applications because they are weakly resistant to ionizing radiation. Thermoxide sorbents, however, possess high radiation resistance and, therefore, can be used to decontaminate highly radioactive solutions.. »

                                                  Modern filtering materials are investigated in respect to their use for treating water from ponds of long-term storage at nuclear stations. The design of the small-sized cartridge filter with filtering element of an organic material and selective inorganic sorbent « THERMOXIDE-3А » is presented.

                                                  160 scientific papers mostly describing decontamination of radioactivity using thermoxides

                                                  9 references to thermoxide








                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 19:19

                                                    soutien abilité

                                                    joli travail de compil
                                                    j’ai ouvert le premier lien...bien, e-coli pourrait être judicieusement utilisé... mais je crois savoir que cette bactérie peut provoquer pas mal de dégats : méningites, septicémies...
                                                    n’y a-t-il pas là un nouveau danger ?

                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 19:22

                                                    le 2eme lien signale que cette bactérie ne serait d’aucune utilité à Fukushima...

                                                    je vais ouvrir les autres, mais ne croyez vous pas qu’il aurait été plus intelligent de ne jamais développer cette énergie nucléaire ?

                                                  • Rensk Rensk 13 septembre 2013 00:24

                                                    C’est des blagues ces liens... il n’y a qu’une chose a faire : planter du cannabis et de l’opium... comme cela ce sera de leurs faute aux consommateur si ils crèvent...
                                                    Où mangez du poisson, c’est la santé...

                                                    Où comment se débarrasser de ses responsabilités...


                                                  • livier68 livier68 12 septembre 2013 20:30

                                                    Désolé de contrarier vos plans... En 2012 les deux tranches de Fessenheim ont dégagé 4m€ur de bénéfice ce qui représente une manne financière pouvant aider le financement de la transition énergétique dont les quatre premières priorités sont :

                                                    - L’efficacité énergétique pour diminuer de 30 à 50% la consommation

                                                    - La dé-carbonisation des énergies pour protéger la qualité de l’air et préserver le pétrole qui est une ressource précieuse pour une multitude d’usage autre que les processus qui le brule.

                                                    - La recherche et développement du stockage de l’énergie.

                                                    - Le développement de réseaux d’énergie favorisant les échanges entre fournisseurs/consommateurs et stockage


                                                    L’article éclaire une évidence : 

                                                    Démanteler prématurément un outil de production en parfait état de marche pour encore environs 30 ans serait une énorme gabegie.


                                                    Cordialement


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 20:39

                                                      livier

                                                      vous oubliez une autre évidence :
                                                      la cuve de fessenheim a vécu...
                                                      il faudrait la changer !
                                                      avez vous une idée du travail que ça représente ? du prix ?
                                                      et que faire de la vieille cuve ?
                                                      la découper en petits morceaux... et on les mets ou ?
                                                      et puis, d’autres cuves posent des problèmes...
                                                      c’est sur ce lien

                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 20:42

                                                      livier

                                                      la cuve de fessenheim est probablement fissurée
                                                      mais elle n’est pas la seule
                                                      c’est sur ce lien

                                                    • Rensk Rensk 13 septembre 2013 00:18

                                                      En Suisse 2... des défauts de 30 ans et de 20 ans mais... jamais détecté par les « experts » payés par les producteurs (si ils détectent = plus de mandat, donc plus de salaire)


                                                    • reveil 12 septembre 2013 20:31

                                                      Le démantèlement du nucléaire qui avoisine les 800 milliards d’euro, cela représente le PIB de la France hors dépenses publiques, c’est peu dire dans quel merdier nous nous sommes fourrés. Ajouté à la dette de 2000 milliards, nous sommes endettés à plus de 300% si on se réfère au PIB hors dépenses publiques de notre beau pays. A ce stade, nous n’avons rien à envier au Japon.


                                                      • Rensk Rensk 13 septembre 2013 00:12

                                                        Toi tu ne prends pas la réalité en face... ton chiffre est bien trop bas (mais, tu ne donne pas de délai)... votre première centrale n’est pas décontaminée ; Brennilis a couté 20 fois ce qu’ils ont prévu et ce en 2005... vu que rien n’est terminé, dis nous aujourd’hui combien de fois on augmente ce dernier chiffre (X 20) depuis 2005 et la cours des comptes ?


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 2013 20:31

                                                        @ tous

                                                        ça ne s’arrange pas à Fukushima
                                                        mais difficile de s’en étonner
                                                        sur ce lien

                                                        • revenant 12 septembre 2013 22:53

                                                          Pour démanteler il faut des « mécanos »...
                                                          Pas des ferrailleurs, les bons mécanos, ils n’en reste pas beaucoup et les « bons » refusent ce genre de job...
                                                          S’il y a autant accidents c’est aussi parce que ceux qui sont là, sont là pour faire du fric...
                                                          Je connais des ferrailleurs qui sont succeptible de bosser dans le nucléaire.
                                                          Quand je parle de ferrailleur, je parle de quelqu’un qui a une connaissance de la mécanique proche du zéro.
                                                          Les écolos devraient se reconvertir dans la mécanique, mais le cambouis et la saleté en rebuterais plus un ; j’ai été un des premier écolo ; je ne le dis plus parce que des zozos « illuminés » ont pris le devant sur le mouvement écologiste.
                                                          Ils ne ne représentent plus la défense de la biodiversité ni les droits humains élémentaires comme celui de se chauffer ou de se nourrir à un moindre coût.
                                                          Les écolos ont étés détournés par les lobby de toutes sortes pour être leurs idiots utiles.
                                                          En plein maximum solaire le soleil s’est payé le luxe de rester sans tâches, de plus en plus de gens pense qu’un minimum de Maunder est sur le point de survenir et les écolos râlent parce que les énergies fossiles ne sont pas assez taxées...
                                                          Si les prévisions se confirment, ce sera des milliers de gens dans l’hémisphère nord qui vont encore mourir des conséquences du froid cet hiver.

                                                           http://french.ruvr.ru/2013_09_11/242044262/


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 13 septembre 2013 07:16

                                                            alastor

                                                            pas si sur que ça !
                                                            chaque fois qu’on a privatisé, ça a été au dépens de la sécurité’
                                                            l’exemple type étant les chemins de fer... en grande bretagne par exemple.

                                                          • Rensk Rensk 13 septembre 2013 00:00

                                                            Vous n’induisez pas dans l’erreur les gens exprès non ? vos 15 milliards augmenté par la cours des comptes ne concerne pas Brennilis...

                                                            La Cour des Comptes évaluait en 2005 le coût du démantèlement de la centrale de Brennilis à 482 millions d’euros, soit 20 fois plus que l’estimation de la commission PEON qui est à l’origine du parc nucléaire actuel.

                                                            Un premier décret de 1996 a autorisé le démantèlement des parties périphériques au réacteur (les moins radioactives) et un nouvel arrêté (9 février 2006) a autorisé le démantèlement, plus délicat, de l’ensemble du réacteur (équipements, batiments,...). Mais cet arrêté a été annulé par le Conseil d’État le 5 juin 2007, pour défaut de présentation de l’enquête publique dans les délais réglementaires : il appartenait au gouvernement « de tout mettre en œuvre » pour que les 700 000 habitants des 50 km alentour puissent consulter l’étude d’impact.

                                                            Le site de Brennilis doit servir de test, mais il n’est qu’une petite centrale de première génération (unique exemplaire en France de la filière à eau lourde) de 70 MW. Les prochains démantèlements concerneront les réacteurs des filières UNGG, qui sont actuellement (2011) tous en cours de démantèlement plus ou moins avancé, et REP, qui reste le type de tous les réacteurs en phase de production (900 MW et plus).
                                                            Un chantier test de démantèlement pour ce type de réacteur est en cours sur le site de Chooz A.
                                                            Hormis les centrales, divers réacteurs expérimentaux et sites industriels nucléaires civils ou militaires seront aussi à démanteler. Le premier de grande taille à être démantelé en France est l’usine d’extraction du plutonium de Marcoule (UP1), pour un coût estimé de 5,6 milliards d’euros (plus de 10 fois supérieur à celui de Brennilis).


                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 13 septembre 2013 06:49

                                                              @ tous

                                                              la prochaine catastrophe nucléaire en Corée ?
                                                              c’est ce que pensent les russes et les américains
                                                              sur ce lien

                                                              • Baarek Baarek 13 septembre 2013 06:53

                                                                Bonjour Olivier Cabanel,

                                                                Effectivement quel casse tête... Pardonnez ma méconnaissance du sujet, mais est-ce que la possibiltié de modifier le fonctionnement actuel des centrales serait une solution envisageable ?

                                                                Comme il ne semble pas possible de le démonter actuellement sans danger...


                                                                • olivier cabanel olivier cabanel 13 septembre 2013 07:19

                                                                  bonjour Baarek

                                                                  je ne suis pas expert, mais à mon humble avis, il n’y a pas d’autres solutions que de démanteler...il n’aurait jamais fallu construire ces centrales.
                                                                  maintenant, il faut faire avec.
                                                                   smiley

                                                                • olivier cabanel olivier cabanel 13 septembre 2013 07:33

                                                                  @ tous

                                                                  mais ou passe notre argent sur le chapitre énergies ?
                                                                  le photovoltaique ? l’éolien ?
                                                                  la réponse sur ce lien

                                                                  • TSS 13 septembre 2013 10:03

                                                                    Je tiens à rendre hommage aux super techniciens de la centrale EPR !!

                                                                    Après le beton pourri de l’enceinte,les arceaux du toit non conformes necessitant le

                                                                     deplacement à grand frais(du contribuable) d’une grue monstrueuse ,cela ayant été

                                                                     presenté ,par les « merdias » aux ordres, comme un exploit technique alors que ce n’est

                                                                     qu’une connerie de plus et un gouffre financier,nous en sommes maintenant au

                                                                    montage d’une vanne à l’envers retardant le chantier (encore une fois) le tout aux frais

                                                                    des gogos qui applaudissent... !!


                                                                    • TSS 13 septembre 2013 10:09

                                                                      Ah ! j’oubliai ,avec des techniciens de ce calibre cela presage bien de l’avenir... !!


                                                                      • s4m0 13 septembre 2013 11:29

                                                                        Monsieur Cabanel,

                                                                        merci pour votre contribution sur un sujet sensible (parmi d’autres) propre au nucléaire.

                                                                        Vous citez un certain nombre d’exemples de démantèlement mais les explications que vous donnez sont partielles :

                                                                        • A propos du site de Brenilis  : l’essentiel du retard est du au recours des associations anti-nucléaire. Certes, EDF a aussi sa part de responsabilité, mais ce point mérite d’être souligné !
                                                                        • Concernant le site de Chooz : oui la sortie des GV a pris du retard pour des raisons de calculs barycentriques (en fin de vie, le barycentre d’un objet de plusieurs tonnes se déplace, ce qui pose des problèmes de manutention). Cela est prévisible mais difficilement à anticiper. Ce n’est ni une surprise, ni une preuve d’incompétence, ni dangereux ! Si c’est là votre unique grief sur ce site, je pense qu’il est vraiment mineur.
                                                                        • A propos du site de Bure, les débats ont été avortés à cause de manifestations ... anti nucléaires ! Les débats auront lieu (par d’autres moyens) et une décision sera prise suite à ce débat.

                                                                        Ensuite vous parlez de coût et des échéances. Vous avancez beaucoup de chiffres (entre 18 et 700Mds d’€) et comme exemple de dépassement vous citez l’EPR de Flamanville. Vous êtes vous seulement interroger sur la difficulté de telles prévisions (en temps et en coût) ?

                                                                        Les causes principales des retards du chantiers normands sont d’une part l’évolution du cadre législatif et d’autre part le renouveau des compétences nucléaires (dernière centrale construite en France à Civaux en 1998). Je vais prendre également l’exemple de l’EPR normand.
                                                                        On peut notamment citer le durcissement (extrême) des réglementation des équipements sous pression de 2002 (et son corollaire pour l’industrie nucléaire dans l’arrêté de 2005), qui sont extrêmement contraignantes (et qui ont du être intégrés rapidement dans un projet entamé dans les années 90). Une des conséquences a été notamment la « non conformité » de certains bétons.

                                                                        In fine, ces retards ne sont pas un « caprice » ni une preuve de négligence et encore moins une inquiétude à avoir. Bien au contraire, ces retards (inexistants sur les chantiers chinois), sont (selon moi) une preuve de sûreté et de qualité (au sens industriel du terme) !

                                                                        Le démantèlement c’est un peu pareil : un cadre législatif qui reste à figer (et j’insiste là dessus !!!) et une filière industrielle qui est en développement (surtout sur les palier standards).

                                                                        Par ailleurs, les glissements de planning sur des projets industriels de cette envergure sont désormais monnaie courante (ex : A380).

                                                                        Concernant les projets d’éoliennes des côtes bretonnes, on peut très certainement s’attendre à un dépassement du planning (l’appel d’offre a pris du retard et un des sites n’a toujours pas été attribué) et à une rallonge des 10Mds d’€ initiaux !

                                                                        Pour finir, malgré le manque de tact des commentaires de Murphy, je ne peux que le rejoindre dans son intervention sur l’impertinence de votre comparaison de « puissance » entre l’EPR et les 3 GW des projets éoliens. Même si ce n’est pas là le cœur de la question, il faut bien reconnaître que ce genre de comparaisons hasardeuses font « tâche » et font perdre votre billet en crédibilité puisque ces 10Mds d’€ ne correspondent finalement même pas à la production d’un EPR si on prend en compte les différents taux de charge ( 9TWh d’éolien contre 11TWh nucléaires par an). Plutôt que de le renvoyer à ces émoluments (sa fiche de paie ne change rien au fait qu’une puissance et une énergie n’ont RIEN à voir), vous auriez au moins pu reconnaitre que l’amalgame n’était pas pertinent (peut être n’était il même pas volontaire) !

                                                                        De plus, le lien entre « les caisses de l’état » et les approvisionnements pour le démantèlement est très maladroit : à aucun moment les finances publiques ne seraient mises à contribution. Si approvisionnement il y a, il sera financé par EDF et les industriels du secteur (ce qui est déjà prévu : http://www.actu-environnement.com/ae/news/actif-dedies-nucleaire-edf-rte-19338.php4) et c’est également de cette manière que les ENR sont financées (via la CSPE). On ne parle ici que de GESTION (vous même le préciser) par la caisse des dépots. Pour rappel, depuis l’ouverture de son capital, en 2004 EDF verse environ 3Mds d’€ annuels en dividende à l’Etat, tout ça en avançant également les montants de la CSPE pour l’Etat. Ce type de débat (qui finance quoi, quel montant, ...) est donc beaucoup plus complexe que vous ne le présentez mais surtout complètement stérile !

                                                                        Malgré cela, je ne pense pas qu’il faille comparer et surtout opposer les projets nucléaires et éoliens ! Pour ma part, même si l’investissement initial des projets éoliens est plus important et devra être renouvelé bien avant l’EPR (la durée des vies des éoliennes est bien inférieure à 60 ans), ces projets sont intéressants à bien des égards et il vaut mieux investir 10Md’€ (ou plus) dans ce type de projets industriels d’envergure que dans des petites installations photovoltaïques. Cela nous conduit à un atteindre un objectif principal, à savoir diminuer la facture au maximum (en € et en kg de CO2), tout en essayant d’en remplir des secondaires (comme le développement de filières industrielles françaises voire européennes).

                                                                        Pour conclure, je trouvais votre titre très pertinent  : le démantèlement est effectivement un vrai casse tête :

                                                                        • un cadre législatif à fixer,
                                                                        • nouvelles compétences à développer,
                                                                        • de nouveaux processus industriels à mettre en place,
                                                                        • des sites à trouver et à aménager,
                                                                        • des coûts et des planning à maintenir,
                                                                        • préserver les hommes et l’environnement.
                                                                        Mais le contenu de votre billet part un peu dans tous les sens (on passe du démantèlement nucléaire à l’éolien breton, du coût du démantèlement à l’attribution des JO, ...) sans qu’au final vous ne vous intéressiez vraiment au sujet du démantèlement (qui ne fait que quelques lignes). Vos digressions donnent l’impression d’être uniquement l’occasion d’étaler une liste d’arguments partiaux piochés dans le chapeau de l’argumentaire du parfait petit militant anti nucléaire. C’est là une pratique courante dans les billets contre cette industrie (Stéphane Lhomme est certainement celui qui maîtrise au mieux cet « art », Mme Lepage le talonne de peu).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès