• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bertrand Loubard

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 08/10/2015
  • Modérateur depuis le 09/01/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 97 613 931
1 mois 1 10 2
5 jours 0 3 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 32 32 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Bertrand Loubard 24 septembre 12:32

    Depuis 10 jours maintenant que j’ai posté mon texte, j’en suis à environ un score de 1030 visites (sans doute bien moins de lectures complètes). Je n’ai qu’une seule cotation, mais de 5/5 (merci), et aucune réaction. C’est un peu décevant dans le sens où mon texte doit certainement comprendre quelques erreurs (tests voulus ?) ou imprécisions (à l’insu de mon plein gré ?). La seule « réaction » que j’ai eue est la mienne. Mais pour susciter peut-être des commentaires (qui ne soient plus « narcissiques »), je voudrais rajouter encore quelques mots. En fait deux questions :
    Pourquoi personne ne parle de l’ordre du Général Shalikasvili à Mogadiscio de retarder le départ de l’USS Péléliu (navire de débarquement amphibie en mission UNISOM à laquelle Clinton avait mis fin après le Black Haw Down 4/10/93) qui a transporté des troupes de Mogadiscio jusqu’à Mombassa, troupes héliportées ensuite jusqu’à Bujumbura dans les premières heures qui ont suivi l’attentat du 6 avril 1994. (Même pas Onana !)
    http://www.leatherneck.com/forums/showthread.php?64087-Operation-Distant-Runner-Rwanda-Burundi
    Peut-on comprendre que personne ne parle de la présence américaine dans les premiers jours du génocide à Kigali suivant Samantha Power (Même pas l’Ambassadeur Swinnen !)
    (« A problem from Hell » P. 354, sous le titre « What did the US know ?”). Bien à moi.



  • Bertrand Loubard 22 septembre 21:13

    Devant le manque étonnant de réactions, je vais m’en fendre de quelques-unes, de ma part, de quoi rester dans les statistiques de l’audimat ..... (Merci à mon correcteur orthographique ...j’avais écrit l’ « idiomat »... lapsus freudien ?)
    Je sous-entendais, plus haut, à propos de « Macron à Kigali » : « .... il y a des éléments nouveaux qui vont de la présence de l’US Army au Kivu à celle de la « Marine » Rwandaise en mission de sécurisation des stations offshore de Total dans le canal du Mozambique... » J’aurais pu ajouter : « ... et pourquoi Emmanuel ne se risquerait-il pas à fourger des sous-marins à la marine Rwandaise maintenant que même les USA se comportent comme une « v....e » .... effarouchée devant le verdict de leur chouchou ... Rusesabagina et la demande d’asile politique de Johnston Busingye ..... (là, Bertrand tu rêves .....)
    Mais cela est une autre histoire commencée bien avant l’arrivée à Kigali, le 07/08/1984, du Général Shalikashvili. La suite, ce sont les « fondations » Bill Clinton et Bill Gates et la vaccination des « petites » rwandaises contre le cancer du col de l’utérus .... et le « gap » constaté dans les statistiques de fréquentation scolaire des garçons en âge mais pas encore assez « formés » pour devenir de bon « kadogos ».
    Bien à moi.



  • Bertrand Loubard 22 septembre 18:17

    @Lynwec
    Merci pour le lien. Je suis très étonné d’avoir pu voir cette vidéo. Je m’étais toujours demandé pourquoi les statistiques des sociétés de pompes funèbres n’étaient pas exploitées pour faire des « courbes » ..... C’est le seul domaine macabre où les protocoles, les modèles mathématiques et autres algorithmes avaient peu de chance de pouvoir être trafiqués .... car pour les autres calculs : « Garbage in, garbage out ». Et de plus dans le secteur professionnel des croque-morts, on ne peut prétexter du « biais » dû au « travail au noir » ... . Mais il y a tant d’autres faits troublants dans le domaine de la santé et de la médecine .... sans doute déjà bien avant Mengele .... Mais surtout après. Je pense au vaccin antipolio, à la question des singes du laboratoire de la rivière Lindi (RDC ex Congo belge) à la fin des années 50 et à la pandémie de Sida. Je pense à la vaccination, contre le cancer du col de l’utérus en 1995, des petites rwandaises, il y a 26 ans, juste après les visites de Bill Clinton et Bill Gates et de leur « Fondations » alors qu’un déficit inexpliqué dans les cohortes d’enfants en âges d’écoles semble avoir été détecté en 2020, au Rwanda .... Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 19 septembre 11:10

    Je n’avais pas encore lu le texte de Bernard Dugué du 13 septembre
    «  Les épidémiologistes parlent d’une épidémie de non-vaccinés ; non sans quelque intention moralisatrice. Ils ont sous-estimé l’épidémie des vaccinés qui elle aussi se manifeste  ». Radio Canda aussi dès le mois d’août parlait de « pandémie des non-vaccinés »....Ne pourrait-on se demander comment a-t-il été possible à l’homme d’avoir traversé plus d’un million d’années sans vaccins et d’être encore sur cette planète et en plus, trop nombreux....7.500.000.000. Trop c’est trop ! On est trop nombreux ! ... Surtout les autres .... et pour paraphraser J-P Sartre : « L’enfer c’est ....les non-vaccinés » !



  • Bertrand Loubard 19 septembre 10:05

    Merci pour votre texte. Mon correspondant de Bruxelles me fait connaître la dernière histoire belge. Le Premier Ministre local a déclaré : en Belgique, « Cette épidémie devient une épidémie des non vaccinés » (de bien portants, quoi !). Qui a dit que la Belgique est le pays des frites, de la bière, du chocolat et du surréalisme ? Bien à vous.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité