• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Philippe Sage

Tableau de bord

  • Premier article le 01/12/2006
  • Modérateur depuis le 30/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 195 723 7763
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 15 8 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Philippe Sage Philippe Sage 24 février 2012 17:36

    Écoutez nous ne partageons pas la même opinion (même si je ne suis pas dupe, vous savez, et ce qui est écrit, flatteur, n’équivaut pas à un vote) sur ledit personnage, donc restons-en là :D

    Juste il me semble reconnaître dans vos propos des termes, une rhétorique, n’est-ce pas ?. Pourquoi ne pas plutôt vous exprimer avec vos mots à vous.

    Et d’ailleurs : bien à vous.

    [Et : bonne chance]



  • Philippe Sage Philippe Sage 24 février 2012 01:27

    Non, non, ça vous ne pouvez pas. Je ne permettrais pas à votre égard ; et à qui que ce soit.
    Donc, oui, j’ai des convictions.
    Et je respecte les vôtres.

    Que vous trouviez que ce fût consternant, après tout, pourquoi pas, n’est-ce pas ?
    Mais ça, c’est votre fenêtre.
    Mes convictions sont sincères.
    Et j’espère, les vôtres, itou.

    Merci.



  • Philippe Sage Philippe Sage 23 février 2012 18:26

    Rien, Chanteclerc.
    Rien ne vous y pousse.

    Cependant, puisque vous parlez de « supputations », alors faites donc cet effort. Plongez-vous dans l’histoire de la Ve République.
    Refaites toutes les présidentielles. De 1965 à 2007.
    Tout est disponible, les données, les sondages, les tendances, tout !
    Et vous verrez... Regardez bien, surtout, les pointages de mars et d’avril (sauf pour 1965, c’était en décembre que l’on votait, alors ... Quant à 1969, ce fut en juin, suite au retrait de de Gaulle, suite au réferendum perdu).

    J’ajoute, Chantecler, et encore une fois, que c’est un scrutin MAJORITAIRE à DEUX TOURS. Combien de fois faudra-t-il le rappeler ? Et ça, c’est primordial. Car ce mode de scrutin ne laisse pas de place à la « surprise ». (Et si elle survient, comme en 2002, elle est balayée !)
    Et d’ailleurs, vous pouvez me dire quel est le président qui fut élu et dont on a dit ! « Oh ben ça alors, quelle surprise ! Mais on ne s’y attendait pas du tout »
    Eh bien je vais vous répondre :
    AUCUN.
    Parce que le mode de scrutin est impitoyable.
    Si vous n’avez pas encore compris ça, alors ... Je sais pas ...Bonne soirée ! Voilà : bonne soirée !



  • Philippe Sage Philippe Sage 23 février 2012 18:13

    Vous n’y croyez pas, mais c’est une estimation du 11 mars 2007 ! Il restait encore cinq semaines avant le premier tour. !
    Et que s’est-il passé ?

    La sûreté du choix s’est raffermie pour Bayrou, mais quoi de plus normal ! Plus on avance dans la campagne, et plus les citoyens sont sûrs de leur choix ; mais en même temps, après un pic à 24% (27 mars 2007), il est redescendu à 20, puis 19, puis 18.
    Pourquoi ?
    Parce que justement le matelas de sûreté était faible dès le départ.
    Vous comprenez ?

    D’autre part, vous oubliez Sarkozy. Alors certes hier soir, il nous a fait son grand numéro (grand acteur, vraiment !) qui me fait doucement marrer, mais je suis quasi persuadé qu’il trouve encore preneur et que s’il conserve ce train, il gardera Bayrou à distance.
    Quant à Hollande, vous pouvez retourner l’affaire autant que vous le souhaitez, il est très improbable qu’il ne se soit pas au second tour.

    C’est aussi la logique d’un scrutin MAJORITAIRE à DEUX TOURS, @daryn, qui n’est fait QUE pour favoriser les partis dominants. Et qu’un trublion se hisse au second tour (2002) et le voilà balayé par 80 à 20.
    Certes, il y a eu Giscard en 1974.
    Mais pourquoi ?
    Parce que Chirac (eh oui déjà) a sabordé la candidature de Chaban-Delmas. Et 7 ans plus tard, le Giscard, il nous a dit : « Au revooooooooir ! », assassiné par le même Chirac !

    C’est le mode de scrutin qui est terrible. Il ne laisse pas de place à celui qui est seul (contre tous). Et Bayrou est un homme seul !
    (Idem pour une formation politique qui ne veut pas faire d’alliance, qui est une condition sine qua non dans un scrutin majoritaire à DEUX TOURS).

    Mais bon, je vous comprends...



  • Philippe Sage Philippe Sage 23 février 2012 17:54

    @Vani : Tant qu’à faire :

    « Il n’y a pire envieux en ce monde que celui qui tient chacun pour son égal » [Goethe]

    Je la préfère à la vôtre, mais, nonobstant, je ne vois pas le rapport.

    Cependant, chère Vani, j’ai des aspirations, des convictions, et je n’entends pas que vous les jugiez du haut de notre anonymat, « consternantes ».

    Bonne nuit.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité