• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Philippe Sage

Tableau de bord

  • Premier article le 01/12/2006
  • Modérateur depuis le 30/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 195 723 7763
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 15 8 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Philippe Sage Philippe Sage 17 avril 2012 14:21

    @Elisa : Exact ! C’est proprement scandaleux. Pourtant y’avait matière. Un exemple. Quand Sarkozy dit :

    "Il n’a jamais été question de vendre une centrale à monsieur Kadhafi. S’il y a bien dans le monde un chef d’Etat qui n’a pas frayé avec monsieur Kadhafi (...) c’est moi."

    Les journalistes présents dans le studio savent que c’est faux ! Pourquoi ne le reprennent-ils pas ?

    Dans ce cas, plutôt qu’un Libé ou un Mediapart, il vaut mieux se référer au Figaro. Si eux le disent, c’est que c’est vrai :D

    Donc si, il était question de vendre un (ou deux) réacteur(s) nucléaire à la Libye, comme en témoigne cet article en date du 25 juillet 2007 : ICI

    Et ne pas l’avoir rappelé au candidat Sarkozy est une faute.

    Donc, on pose à nouveau la question : A quoi ils servent, ces gens qui se disent journalistes ?



  • Philippe Sage Philippe Sage 5 avril 2012 20:09

    Les jeux sont faits.

    Comme démontré : ICI



  • Philippe Sage Philippe Sage 5 avril 2012 18:10

    @éric : Voilà certainement le commentaire le plus abouti de ce fil. Je vous remercie pour ces arguments. Ce développement. C’est très intéressant.

    Nonobstant, vous le devinerez et comprendrez aisément, et quand bien même votre point de vue serait digne d’intérêt, je ne partage pas, mais du tout, cette vision thatchérienne, voire reaganienne, de la société, de l’État, et de l’économie.

    D’autre part, je crains que pour Sarkozy, les carottes soient définitivement cuite. Comme démontré : ICI.

    Cordialement.



  • Philippe Sage Philippe Sage 5 avril 2012 00:17

    @lebreton : Non mais vous plaisantez ? Vous vous êtes relu ? Ce que vous dîtes sur Cohn-Bendit ! Vous le connaissez ? Pour parler ainsi de cet individu. Qu’est-ce qui vous permet de l’insulter de la sorte et avec une telle violence ? Qu’est-ce qui vous autorise à ? La démocratie d’opinion ? C’est ça ?

    Vous faites le « kéké » parce que vous pensez être invisible sur Internet ? Eh bien détrompez-vous ! Vous êtes tout sauf invisible. Vous êtes repérable à des milles à la ronde.
    Internet n’est pas le passeport pour insulter, et c’est ce que vous faites. Au nom de quoi ?
    Vous n’avez des hommes politiques, des individus publics, qu’une image médiatique. Que ce que l’on a bien voulu vous dire et montrer. Et tel un chien, un gros beauf de compète, vous sautez dessus, Pire qu’un chien même. Un chien, c’est moins stupide et mesquin que vous.

    Avec des types comme vous, Internet va vers la régulation« . Vous leur filez tous les arguments dans le dossier qu’ils ne cessent de bâtir (cf : les anglais).

    Avant il y avait ce qu’on nommait la »netiquette". Il semble que ce soit abandonné. Par tous. Et vous gueuleriez, demain, si on vous flique, vous censure, vous coupe le robinet ?
    Pauvre type.




  • Philippe Sage Philippe Sage 4 avril 2012 20:38

    Ah les éléments de langage de l’UMP, j’adore.
    Renseignez-vous au lieu de paraphraser votre Copé. Qui était au commande de la Corrèze avant François Hollande et a plombé ce département ? Hein ? Qui ?

    Juste pour vous :

    Gérard Bonnet reconnaît que "la Corrèze est la collectivité départementale la plus endettée de France« mais »ce que" le ministre de l’Intérieur "Claude Guéant n’a pas précisé, c’est que c’est la droite qui est responsable de cette situation« . »En 2008, quand la gauche est devenue majoritaire au Conseil général et que M. Hollande en a été élu président, le département avait déjà, et de très loin, la dette la plus élevée par habitant", a expliqué le vice-président. 

    « Des mesures de redressement ont été engagées par la majorité de gauche »

    Selon le dernier rapport de la Chambre régionale des comptes du Limousin, cette dette était, fin 2008, de 1.164 euros par habitant, soit "le triple de la moyenne nationale (371 euros)". 

    "L’Etat a apporté en 2011 une dotation de 11,5 millions d’euros à la Corrèze, c’est vrai« , explique l’élu PS, ajoutant qu’un »fonds de soutien" a aussi été versé à six autres départements en difficulté. 

    "Des mesures de redressement ont été engagées par la majorité de gauche dès 2008, en particulier par des économies dans les dépenses de fonctionnement. Ces efforts vont se poursuivre en 2012, mais en respectant des principes d’équité et de justice sociale", poursuit l’élu. 

    Allez Jack, essaie encore !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité