• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Il fait beau » : une pépite méconnue de la chanson française

« Il fait beau » : une pépite méconnue de la chanson française

En cet été 2022 caractérisé par l’omniprésence du soleil sur les villes et les campagnes de France – avec des conséquences malheureusement dramatiques en termes d’incendies – revient en mémoire une chanson assez largement oubliée et totalement inconnue des jeunes générations : Il fait beau. Un petit chef d’œuvre de poésie et d’humour popularisé naguère par les Frères Jacques...

Photo RTL {JPEG}

Il n’est pas facile de décrire en peu de mots l’ambiance d’une chaude journée d’été depuis l’aube naissante jusqu’au crépuscule finissant, en passant par les heures d’indolence qu’induit la chaleur du soleil lorsqu’il est au plus haut dans le ciel de la capitale. Donner à faire ressentir à l’écoute les impressions évolutives des Parisiens relevait même de la gageure artistique. C’est pourtant ce qu’ont réussi à faire, de bien belle manière, Guy Béart à la musique et Jacques Grello aux paroles en unissant leurs talents en 1975 pour créer cette charmante pépite, hélas ! trop méconnue du répertoire populaire : Il fait beau.

En quelques minutes, ce sont 24 heures de la météo estivale parisienne qui s’écoulent. C’est d’abord un constat matinal joyeux à la vue des premiers rayons qui surgissent du côté de Pantin : « Il fait beau ». Puis il faut se rendre à l’évidence dans la torpeur qui s’est progressivement installée et, entre autres effets, inhibe la colère de « l’ami Gaston » : « il fait chaud ». Les heures filant, le soleil se met à décliner : « il fait bon », constatent les concierges. Enfin, lorsque l’astre a disparu derrière Saint-Cloud, naît un soupir de satisfaction : « il fait doux », et l’espoir qu’il sera de retour le lendemain, « là-bas derrière Pantin ».

Beaucoup de poésie dans cette tranche de la vie parisienne si joliment mise en musique et si tendrement mise en mots. Mais également beaucoup d’humour comme savait en distiller l’habitué des caveaux de chansonniers Jacques Grello dont les textes satiriques ont ravi des générations de spectateurs. Enregistrée en format orchestral par Guy Béart (lien), ce n’est pas faire injure à ce grand nom de la chanson française d’affirmer que c’est au quatuor formé par les Frères Jacques que l’on doit la plus aboutie des versions d’Il fait beau, un chant à quatre voix, simplement souligné par le piano et la contrebasse : lien.

L’immense Georges Brassens a lui-même salué la qualité de cette chanson. Comment pouvait-il en aller autrement tant Il fait beau est porteuse de touches humoristiques et d’une poésie dont les plus belles images sont liées aux piafs de Paris « filochant ventre à ciel », et aux hirondelles faisant « une partie de saute-moucherons » ? Une rare vidéo montre un extrait de la chanson où l’on découvre en souriant notre bon moustachu fredonnant Il fait beau d’une voix et d’une mémoire mal assurées lors d’une émission de variétés, avec le concours du souffleur Guy Béart, sous l’œil ravi de Jacques Grello : lien.

Un grand merci à Guy Béart et à Jacques Grello, mais également aux Frères Jacques, de nous avoir offert cet excellent moment de musique populaire qui reste gravé dans les mémoires de nombreux « séniors » ! Voici les paroles d’Il fait beau :

Quand le soleil s'est levé là-bas derrière Pantin
Ça n'a été qu'un cri dans le petit matin :
"Il fait beau" !
Les oiseaux de Paris filochant ventre à ciel
Aux quatre coins d'la ville ont porté la nouvelle :
"Il fait beau".
De la Muette à Pigalle, on se l'est répété
Une bonne nouvelle ça vaut l'coup d'en parler :
"Il fait beau, il fait beau".
Et tout Paris bientôt fredonne obstinément
Ce refrain de trois mots monotone et charmant :
"Il fait beau", tout l'monde est content.

Puis le soleil joyeux montant un peu plus haut,
En fin de matinée y a quèqu' chose de nouveau :
Il fait chaud.
Ça s'aggrave d'heure en heure, bientôt nous étoufferons,
On a un p'tit peu d'air quand il passe un avion.
Il fait chaud.
Les femmes sont adorables, comment peuvent-elles ranger
Dans si peu de tissu tant de choses à toucher ?
Il fait chaud, il fait chaud.
Partout dans les bistrots on prépare les grands verres,
On a beau être content, on s'fait monter de la bière.
Il fait chaud, faut jamais s'en faire !

Délaissant avant l'heure son torride bureau
L'ami Gaston chez lui est rentré bien trop tôt,
Il fait chaud.
Il a trouvé sa femme seule avec un monsieur,
À part le drap du d'ssus, ils n'avaient rien sur eux,
Il fait chaud.
Gaston restait sans voix, sa femme ne disait rien,
Alors l'autre type a dit "y a qu'comme ça qu'on est bien"
Il fait chaud, il fait chaud.
"Vous croyez" ? dit Gaston, "Je peux vous l'affirmer".
Gaston s'est dévêtu et tout s'est arrangé.
Il fait chaud, on peut pas s'fâcher !

Puis enfin c'est le soir, assis d'vant leur maison,
Les concierges déclarent avec satisfaction :
"Il fait bon".
Dans le ciel assombri, les hirondelles font,
En poussant des p'tits cris, une partie d'saute-moucherons.
Il fait bon.
Puis le soleil pressé disparaît vers Saint -Cloud,
L’a l’tour du monde à faire, faut qu'il en mette un coup.
Il fait doux, il fait doux.
Il a pas d' temps à perdre s'il veut êt’ rev'nu d'main,
On compte sur lui d' bonne heure, là-bas derrière Pantin.
Il f'ra beau, il f'ra beau, Il f'ra beau
Ça nous plaira bien !

 

Autres articles consacrés à la chanson :

Il y a 50 ans nous quittait Boby Lapointe, le « chanteur sous-titré » (juin 2022)

Les corons : un superbe hommage de Pierre Bachelet aux « gueules noires » (juin 2022)

Un groupe breton champion du monde de blues (mai 2022)

Quand Paco Ibañez chantait Georges Brassens (octobre 2021)

Il y a 50 ans : « And The Band Played Waltzing Matilda » (avril 2021)

« Trashman shoes » : un déchirant cri d’amour (mai 2020)

« Donna Donna » : Joan Baez, le veau et l’hirondelle (novembre 2019)

Il y a 20 ans décédait Amalia Rodrigues, la « Reine du fado » (octobre 2019)

« Kiko and the Lavender Moon » (septembre 2019)

Le jardin des Plantes aquatiques (novembre 2018)

Lady d’Arbanville, la belle endormie (juillet 2018)

Inoubliable et envoûtante Lili Marlène (décembre 2017)

1966 : un goût de sucettes (novembre 2016)

« Sixteen tons » : 70 ans déjà ! (août 2016)

Ils ont changé sa chanson (mai 2016)

Mary Bolduc, ou la vie quotidienne turlutée (février 2016)

Il y a 40 ans : « A vava inouva » (janvier 2016)

Loreena McKennitt la flamboyante (avril 2014)

Raoul de Godewarsvelde, canteux et capenoule (mars 2014)

Chanson française 1930-1939, ou l’insouciance aveugle (septembre 2013)

Chanson française : de la Grande guerre aux Années folles (novembre 2012)

La chanson française à la Belle Époque (juin 2012)

Musique : balade africaine (janvier 2012)

Véronique Autret vs Carla Bruni (décembre 2011)

Des roses blanches pour Berthe Sylva (mai 2011)

Splendeur et déchéance : Fréhel, 60 ans déjà ! (février 2011)

Amazing Grace : plus qu’un chant ou une mélodie, un hymne ! (septembre 2011)


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Astrolabe Astrolabe 15 août 09:48

     

    Il fait beau et chaud. smiley


    • Clark Kent Roberto Rastapopulos 15 août 10:11

      @Astrolabe

      Le problème de cette contrepèterie belge, c’est qu’elle révèle une tautologie réelle, tellement ancrée que les présentateurs de la météo annoncent avec le sourire la présence du soleil en disant « il va faire beau », et ont l’air de s’excuser quand ils annoncent avec une mine déconfite qu’il va pleuvoir.

      Et àa ne pose pas de problème au présentateur du JT d’enchainer en se lamentant sur les effets catastrophiques de la sécheresse, ni d’appeler de ses vœux la pluie, pas plus que de déplorer la canicule après avoir montré les images de vacanciers heureux de se faire cuire comme des écrevisses.


    • Fergus Fergus 15 août 10:44

      Bonjour, Astrolabe

      Pauvres Belges ! smiley


    • Fergus Fergus 15 août 10:48

      Bonjour, Roberto Rastapopulos

      Vous avez parfaitement raison de souligner cette dérive des présentateurs météo qui, la plupart du temps, donnent un bulletin qui semble tout droit destiné aux bobos citadins. 


    • Aristide Aristide 16 août 12:21

      @Fergus

      Allons, il est d’usage de parler du beau temps et du mauvais temps, le GIEC et d’autres wokisme n’ont pas encore sévi dans le domaine du temps qu’il fait ou qu’il fera.

      Quand par exemple vous allez randonner, vous devez être assez heureux si le temps est beau. Je ne connais pas de randonneurs qui préfèrent la pluie, le brouillard et autres intempéries au beau soleil radieux et sans nuage. Vous n’êtes pas une exception, c’est le cas général et pas que dans la randonnée, tous les loisirs en extérieur ...

      Même les paysans qui souffrent de la sécheresse, savent nommer les bons jours où ils pourront rentrer les foins, enfin faire tous les travaux agricoles. les routiers et autres professions de la route idem ...

      Cette histoire consistant à accuser de je ne sais quoi les présentateurs météo est à mon sens assez ridicule. Il fait beau et cela peut entrainer la sécheresse, des incendies, ... et il fait mauvais et il peut y avoir des inondations, des dégâts d’orage, .des routes coupées, ... Il faut dire quoi ? Il fait beau quand il pleut ?


    • Fergus Fergus 16 août 12:54

      Bonjour, Aristide

      Il s’agit simplement de souligner que les présentateurs météo privilégient des annonces centrées sur les attentes des citadins, nettement moins sur celles des ruraux. La tonalité est d’ailleurs parfois assez différente dans les bulletins locaux.

      Cela dit, je vous accorde bien volontiers qu’il s’agit là de considérations picrocholines.


    • LOST on Earth Louis 15 août 09:54

      Fergus chercheur écrivain en futilités

      Le monde s’écroule mais Fergus reste imperturbable

      « Le monde ne s’incline que devant les statues » disait Villiers de l’Isle Adam

       smiley


      • ZenZoe ZenZoe 15 août 10:08

        @Louis
        Quelquefois, ça fait du bien de se changer les idées avec des ’’futilités’’ comme vous les appelez, mais qui sont en fait de jolis moments d’évasion bienvenus et qui changent des articles plombeurs d’ambiance.
        D’ailleurs, pourquoi viser cet article en particulier, alors qu’on aussi des articles tout aussi ’’futiles’’ aujourd’hui sur la tronche à Macron, Sempé, Tati, Raboliot ... Bref...


      • LOST on Earth Louis 15 août 10:15

        @ZenZoe
        Ah mais monsieur mon cher, AV est un site spécialisé dans la futilité, l’insipidité, la banalité, le pipi de chat etc.
        C’est pourquoi vous comme moi accourons sur ce site vraiment original
         smiley


      • chantecler chantecler 15 août 10:22

        @Louis
        Ah y’est !
        Tu a gagné le pompon : t’es devenu le roi des cons en titre .
        Sur ce site il faut bien ramer et beaucoup se faire chier pour l’obtenir .


      • leypanou 15 août 10:30

        @Louis 10:15
        Ah mais monsieur mon cher  : elle n’est pas encore transgenre à ma connaissance
         smiley


      • Fergus Fergus 15 août 10:33

        Bonjour, Louis

        Les menus plaisirs  que vous nommez « futilités »  font partie de la vie. Sans eux, notre existence serait d’un mortel ennui !


      • Fergus Fergus 15 août 10:37

        Bonjour, ZenZoe

        Merci pour votre soutien. Je pense moi aussi qu’il est bon, de temps en temps, d’offrir autre chose à lire que les « articles plombeurs d’ambiance », aussi utiles, voire nécessaires, que soient ces dernier.


      • Fergus Fergus 15 août 10:38

        Bonjour, chantecler

         smiley


      • gruni gruni 15 août 10:50

        Bonjour Fergus

        « Il fait chaud, faut jamais s’en faire ! » (dédié à Sandrine Rousseau complètement déréglée par le changement climatique)

        Mais en ce moment un peu moins de soleil et de la pluie c’est bien aussi



        • sophie 15 août 10:55

          Parfait , ne manque que l’ursidé


        • Fergus Fergus 15 août 10:58

          Bonjour, gruni

          « Sandrine Rousseau complètement déréglée par le changement climatique »
           smiley

          « en ce moment un peu moins de soleil et de la pluie c’est bien aussi »
          En effet, et partout sur le territoire. Y compris en Bretagne où il n’a quasiment pas plus depuis deux mois. Résultat : du foin dans les prés et une terre dure comme du béton.

          Parmi ceux qui ont beaucoup perdu durant cette période de sécheresse figurent les jardineries, lesquelles n’ont quasiment rien vendu durant de longues semaines. Mais à la différence des agriculteurs qui ne pourront pas compenser les pertes, les jardineries devraient voir leurs ventes s’envoler durant l’automne et au printemps pour compenser la mortalité d’une partie significative des végétaux d’ornement.


        • cevennevive cevennevive 15 août 10:59

          Bonjour Fergus,

          Juste pour vous dire,(mais vous le savez) que de seulement parler de la pluie et du beau temps, de la poésie ou de la vie de tous les jours, suscite chez certains une acrimonie moqueuse, voire méchante...

          Bonne journée ! Il a plu et mes les arbres sont heureux ! Maintenant, on attend cet épisode cévenol de mercredi...

          Je vais encore m’attirer des moqueries idiotes.

          Bonjour aussi à ZenZoe qui, comme moi, est un peu lassée de tous ces articles alarmistes, de ces « carole Rousseau » et ses édiles !

          Et puis, Louis qui l’appelle « Monsieur » ! Ce qui prouve qu’il connaît très peu notre site !


          • Fergus Fergus 15 août 11:16

            Bonjour, cevennevive

            « suscite chez certains une acrimonie moqueuse, voire méchante »
            Bof ! si certains trouvent là un exutoire à leurs aigreurs, grand bien leur fasse !

            « Il a plu et mes arbres sont heureux ! »
            Oui, j’imagine que, non loin de là, mes cousins paysans en Auvergne, ont eux aussi apprécié ces pluies.
            Puissent-elles, chez vous, ne pas déboucher sur des « épisodes cévénols » dont on connait le potentiel dévastateur !


          • velosolex velosolex 15 août 23:31

            @cevennevive
            « Parlez moi de la pluie, le beau me fait grincer des temps ». 

            Un gars de Sète, pourtant.
            En avance sur son temps, et qui fait aux denières nouvelles, du pédalo sur la vague en révant. 


          • velosolex velosolex 16 août 14:25

            @velosolex
            Aïe !...Cette habitude de ne pas me relire, et qui doit faire grincer des dents...

            « Parlez moi de la pluie, le beau temps me fait grincer des dents »


          • velosolex velosolex 15 août 23:05


            En Français, le temps des horloges et celui de la météo utilise le même mot. Ce qui est bien pratique et parlant, au niveau de la systémie. 

            Les épisodes cévennols, et de canicule,sont dangereux pour la terre et la santé.

            Quand ils se doublent d’épisodes Ukrainiens à rallonge, l’homme malgré le soleil cherche une sorte de parapluie ou d’explication rassurante, pour se protéger des temps mauvais présent et à venir.

            Doit on faire dans le déni ? Optimisme, Pessimisme, ou réalisme ? Trois parfums au choix comme chez le marchand de glaces. Le Breton, dans son pays où la pluie ne mouillait traditionnellement que les cons, regardant son jardin grillé, se demande s’il ne faudrait pas payer des vacances aux imbéciles, pour qu’ils viennent à Benodet ou à Carhaix, afin de déclencher la pluie attendue.

            Attention au réglage du thermostat dans les gares...

            Le refus de voir les choses en face rend il heureux, et donne t’il envie de ne plus rien écouter d’autre, allongé comme un ecrevise dans l’eau de la mer de plus en plus chaude, ( près de 30 degrés pour la Méditérannée) que la chanson de Stone et Charden de mes 16 ans enfouis ?

            « Il y a du soleil sur la France...EEEh le reste, ça n’a pas d’importance...Alors viens vite, qu’on profite de la vie....... »


            • Fergus Fergus 16 août 09:09

              Bonjour, velosolex

              « payer des vacances aux imbéciles »
               smiley Le problème est que cette année il n’a pas plu, même sur les « cons », et jamais en effet la Bretagne n’a eu cette couleur du sud en fin d’été.

              « Le refus de voir les choses en face rend il heureux »
              Je ne sais pas, mais c’est un bon moyen de ne pas alimenter une anxiété climatique. Le problème est que ne pas voir (ou plutôt refuser de voir), c’est ne pas agir, notamment en faisant pression sur les politiques et les industriels, autrement dit sur ceux qui détiennent la clé de la réversibilité.


            • velosolex velosolex 16 août 11:37

              @Fergus
              Bien d’accord avec vous. Mais ceux ci tenteront toujours de faire raisonner le déni, qui donneront le matériel aux caustiques de reprendre la chanson « Tout va très bien madame la marquise », datant de 1935...
              On peut se cacher du monde, et faire la fête, pour se cacher du mal. Le thème de « le masque de la mort rouge » d’Edgar Poe...
              Youen Gwernig a écrit « le trou dans la porte » que vous connaissez certainement, et qui semble adapté à ces temps étranges, où la moitié d’un journal s’adresse à notre raison, nous montrant l’état du monde, et la menace que fait peser mondialisation, consumérisme et tourisme, tandis que l’autre partie nous invite à participer au retour de la consommation effrénée, et d’aller voir au plus vite « les paysages à couper le souffle ». A mon avis, l’anxiété viennent du déni et de l’inaction, tandis que l’’équilibre mental est associé à la connaissance et au combat. 

              « Oui

              trop facile

              de faire un trou

              au bois mince de ta porte

              tu ne peux pas être seul

              tu ne peux plus être seul en ce monde

              il est bien fini le temps des ermitages

              il faut accueillir tout le bruit et le malheur du monde

              on ne peut plus s’enfuir nulle part

              la foule remplit le coeur de l’homme

              de ses hurlements et de ses plaintes

              dans un monde où jamais

              l’homme ne s’est trouvé

              davantage

              seul »


            • Fergus Fergus 16 août 11:51

              @ velosolex

              J’avoue n’avoir jamais lu ce recueil de poèmes de Youenn Gwernig.
              Le texte semble en effet redoutablement lucide.

              Pour ce qui est du « masque de la mort rouge », j’y vois une forme de description de l’autodestruction de l’humanité. Mais je réagis là sur des souvenirs anciens.


            • Aristide Aristide 16 août 12:33

              @velosolex

              allongé comme un ecrevise dans l’eau de la mer de plus en plus chaude

              Sauf que les écrevisses vivent dans l’eau douce.

              Mis à part cela, Stone et Charden, c’était de la bonne populaire de l’époque. Moi c’est Carlos et son « Señor Météo » qui tenait le pompon !!!


            • Aristide Aristide 16 août 12:39

              @Fergus

              la clé de la réversibilité.

              Vous y croyez vraiment ? Alors que la quasi totalité de la population mondiale qui en est privé aspire à avoir notre mode de vie et son niveau de GES qui va avec ... Il me semblerait plus raisonnable de réfléchir à ce qui peut être fait pour limiter les conséquences du changement climatique que d’investir à perte des sommes gigantesques dans un combat perdu d’avance contre cette modification des climats.


            • Fergus Fergus 16 août 12:59

              @ Aristide

              Je ne crois pas du tout à une « réversabilité » réelle. J’aurais plutôt dû parler de « modération significative ». Cela dit, vous avez raison de souligner que les attentes des pays émergents  non dénuées de légitimité compliquent sérieusement le problème.


            • Aristide Aristide 17 août 09:31

              @Fergus

              Tout de même bizarre de parler de « complication » quand on parle de progrès social. Nous sommes les enfants gâtés du monde et nous voilà, enfin certains, à prétendre que le modèle économique et les modes de vie qui vont avec dont nous bénéficions seraient donc impossible à généraliser !!!

              D’ailleurs, tous ces pays ne nous demandent pas notre avis, tous on bien compris que les petits arrangements écolo-bobos ne peuvent en rien leur ouvrir des perspectives de progrès dans leur mode de vie. Ils ont bien raison. 


            • Fergus Fergus 17 août 10:20

              Bonjour, Aristide

              Il faudra bien trouver des solutions consensuelles pour réduire l’influence des activités humaines sur le réchauffement climatique. Mais vous avez raison, elle ne peuvent pas être dictées par les pays occidentaux aux pays émergents.


            • Aristide Aristide 18 août 10:21

              @Fergus

              Sur le climat le jeu est fait, rien à attendre peut-être même une aggravation de la situation, justement par le progrès social des pays pauvres.

              Là ou je crois qu’il peut y avoir une action, c’est sur la biodiversité, quoique pour la même raison la sauvegarde des milieux me semble bien difficile.

              La sauvegarde pour la biodiversité ? Plutôt limiter le désastre, c’est tout ce que l’on peut espérer. Pour le climat je crois que c’est trop tard, il ne reste plus qu’à espérer que ceux qui pensent que la part anthropique est plus faible aient raison. 


            • Fergus Fergus 18 août 11:57

              Bonjour, Aristide

              « Plutôt limiter le désastre, c’est tout ce que l’on peut espérer. Pour le climat je crois que c’est trop tard »

              Je ne suis pas très optimiste non plus.
              Et cela me tracasse pour mes petits-enfants.


            • pemile pemile 18 août 12:07

              @Fergus « Je ne suis pas très optimiste non plus. Et cela me tracasse pour mes petits-enfants. »

              Comme l’a rappelé Aristide, c’est plutôt sur la biodiversité et la destruction des écosystèmes qu’il y a urgence et peut être moyen d’action ?


            • Fergus Fergus 18 août 12:22

              Bonjour, pemile

              Sans doute. Mais cela nécessite la même volonté politique.


            • Aristide Aristide 18 août 12:57

              @Fergus

              Il me semble que la limitation des produits « chimiques » va dans le bon sens. Est-ce suffisant ? Je ne sais pas ....

              Ce que je sais c’est que les vrais écolos ne sont souvent pas là où on les attend. Je parle des sujets.

              Un exemple dans nos campagnes : les écolos tirent sur les chasseurs, et pourtant ce sont les acteurs les plus actifs dans la créations des haies qui ont disparues avec le remembrement. Leur objectif n’est pas immédiatement de préserver la biodiversité mais leurs actions participe de cette nécessité.

              Un contre exemple est la « technique d’abatage » de coupe rase. Une plaie pour la biodiversité. Je ne suis ps un spécialiste mais ses effets sont délétères à la fois sur la foéret elle même, mais surtout pour toute la chaine du vivant. La loi n’interdit as cette « technique ».

              Mais comme pour le climat, les actions ne peuvent qu’atténuer les dégâts, ... On va interdire les coupes rases dans nos pays, mais peut-on vraiment interdire au Brésil de le faire en Amazonie !!!


            • Fergus Fergus 18 août 13:25

              @ Aristide

              Dans les campagnes que je connais, les écolos ne sont pas ennemis des chasseurs qui  souvent des paysans oeuvrent effectivement pour sauvegarder ou restaurer la biodiversité, par exemple en rétablissant des haies comme vous le soulignez.

              D’accord avec vous sur les « coupes rases » qui sont une calamité doublée d’une aberration.

              « peut-on vraiment interdire au Brésil de le faire en Amazonie »
              Hélas ! non. C’est pourquoi, dans ce pays, il faut espérer le retour de Lula aux affaires, même s’il n’est pas aussi vertueux qu’on l’a dit dans le passé. 
              Le problème est que le Brésil n’est pas seul en cause dans la mise en oeuvre de ces pratiques déraisonnables.


            • Fanny 16 août 21:09

              Une chanson ?

              Non, du RAP de grand-pères.


              • Fergus Fergus 17 août 08:15

                Bonjour, Fanny

                Si vous le dites...
                En l’occurrence, une chanson intemporelle accessible à toutes les générations.


              • troletbuse troletbuse 16 août 22:22

                ’tain, étant absent pour cause de décès du au waxxin, je retrouve AV avec tous ces articles merveilleux de Fergus, Rosemar et Grounichion, des articles futiles comme dit Louis, des articles qui ne mangent pas de pan, de la gnognote quoi !

                Demain je ne manquerai pas d(y apporter mes contributions de haute qualité afin de relever un peu ces articles insipides.  smiley


                • velosolex velosolex 16 août 23:38

                  @troletbuse
                  Près de 19 000 commentaires fieleux, et pas un seul article. Mais on ne se plaindra pas de ce silence. 


                • Fergus Fergus 17 août 08:13

                  Bonjour, velosolex

                  Les intervenants comme celui-ci sont une plaie pour le site. Et cela d’autant plus que, très souvent, ils violent la charte et les lois en vigueur. Difficile de comprendre qu’AgoraVox ne leur adresse pas des avertissements assortis d’une menace de fermeture du compte en cas de récidives.


                • troletbuse troletbuse 17 août 18:57

                  @Fergus
                  Pas pire que les souteneurs de Micron et de son transgenre. Qu’est-ce qu’elle dit votre belle-fille sur la vérole du singe ?  smiley
                  Conséquence du waxxin comme le zona ? 


                • troletbuse troletbuse 17 août 19:00

                  @velosolex
                  Fielleux, ça prendrait pas 2 l par hasard. Pour un rédacteur, c’est pas glorieux  smiley


                • troletbuse troletbuse 17 août 21:26

                  Voilà pourquoi il fait beau. Mais ca empoisonne et ca cree la sécheresse

                  https://crowdbunker.com/v/CDaRWECt7V


                  • troletbuse troletbuse 17 août 22:26

                    @troletbuse
                    Tiens Fergus est passé pour noter sans consulter vu que je suis une plaie de ce site qui empêche les propagandistes de la pensée unique d’épandre leur désinformation au moment où le génocide prend sa vitesse de croisière.  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité