• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le rêve d’Anne Hidalgo : faire de Paris un port de mer

Le rêve d’Anne Hidalgo : faire de Paris un port de mer

En matière de mégalomanie, rien n’arrête Anne Hidalgo. Fin septembre, elle a repris à son compte un délire exprimé par Nicolas Sarkozy en 2008, époque où, entre autres âneries, l’agité de Neuilly voulait également « rendre constructibles les terrains inondables ». L’idée : faire de Paris un port de mer en étendant la capitale jusqu’à l’embouchure de la Seine…

JPEG - 112.6 ko
Anne Hidalgo (photo Courrier International)

On pourrait croire à un gag électoral, à l’une de ces propositions autrefois inscrites dans les programmes politiques des candidats farfelus qui faisaient alors le bonheur des gazettes. L’on pense évidemment à Ferdinand Lop dont le principal slogan, lors de la campagne présidentielle de 1946, était : « Il faut au char de l’État la roue d’un Lop ! ». Pourquoi citer Lop ? Parce que ce candidat à la triste figure, imperméable aux railleries de ses adversaires – les « Anti-Lop » – avait déjà, bien avant Sarkozy et Hidalgo, émis l’idée de « prolonger le boulevard Saint-Michel jusqu’à la mer ». Ce faisant, Lop était, eu égard à la topographie de la capitale, plus réaliste qu’Albert Caperon, plus connu, grâce à l’humoriste Alphonse Allais, sous le pseudo de « Captain Cap ». Lors des législatives de 1893, celui-ci avait en effet mis la barre encore plus haut en prétendant « transformer la place Pigalle en port de mer » ! Il est vrai que l’on rencontrait déjà dans le quartier pas mal de bars, fréquentés par des maquereaux et des morues.

L’adhésion d’Hidalgo à ce vieux projet aux allures de « serpent de mer » est peut-être liée à des objectifs ciblés : permettre par exemple aux pêcheurs à la ligne parisiens d’aller – grâce au futur prolongement du RER A jusqu’au Havre – taquiner l’anguille à Honfleur et le bar à Sainte-Adresse en lieu et place de la brême du quai de la Mégisserie et du sandre du canal Saint-Martin. Bannir en outre sur une distance de 200 km la circulation automobile de l’ A13 pour en réserver la chaussée aux vélos, tricycles, grands bi et draisiennes aurait en outre une sacrée gueule pour la Lucky Luke de la vie politique parisienne qui, aiguillonnée par les remuants écolos de Paname, dégaine les initiatives vertes plus vite que son ombre. Hidalgo s’est d’ailleurs résolument engagée dans ce qu’il faut bien appeler une « vélorution », pour reprendre le slogan lancé durant les sixties par le tribun des resto-U, Aguigui Mouna. Un sacré personnage, celui-là, défunt leader de la croisade anti étrons – « Des trottoirs, pas des crottoirs ! » – et ennemi juré des méfaits de ce capitalisme qu’il pourfendait : « À bas le caca, le pipi, le caca-pipi-talisme ! »

Plus sérieusement, Hidalgo semble croire à la pertinence territoriale d’un « Grand Paris » ayant, si l’on peut dire, pignon sur mer. Elle l’a confirmé le mardi 29 septembre au Sommet du Grand Paris en compagnie d’un certain… Édouard Philippe, qui ne dit pas non à ce projet*, la faute peut-être à une consommation abusive de produits stupéfiants ou de calvados frelaté. Hidalgo justifie ainsi son ambition pour la capitale : « Il faut que Paris, la capitale de la France, soit beaucoup plus rapprochée [de] la mer pour avoir un débouché maritime. » Et Hidalgo d’enfoncer le clou : « Cette idée du Grand Paris jusqu'à la mer […] me paraît être une vision.  » Diable ! On avait déjà, dans notre patrimoine national d’illuminées, Jeanne d’Arc, Bernadette Soubirous et la lexovienne Thérèse Martin, pour ne citer que les plus connues, et voilà que surgit Anne Hidalgo, la nouvelle visionnaire. Certes, elle n’a pas vu la « Dame en bleu », ni entendu de voix céleste, mais le résultat n’est guère différent : Hidalgo pédale allègrement dans la choucroute politico-urbanistique !

Ce projet est évidemment une aberration. Au plan de l’urbanisme, un rapprochement des entités urbaines de Paris, Rouen et Le Havre dans le cadre d’une mégalopole « grand parisienne » reviendrait en effet de facto à encourager la « bétonisation » des rives de la Seine sur 200 km, avec pour conséquence la disparition de ce qu’il reste d’espaces naturels le long du fleuve. Comble de l’absurdité, Hidalgo promeut cette idée – très peu écolo, Madame la Maire ! – au moment où, Covid oblige, un nombre croissant d’entreprises met (ou va mettre) en place des pans entiers d’activité par télétravail. À l’évidence, il s’agit là d’une opportunité, non pour une mégalopole tentaculaire, mais pour les petites villes, lesquelles offrent aux salariés à distance une bien meilleure qualité de vie que les grandes structures d’affaires et leur corollaire métro-boulot-dodo, n’en déplaise à Hidalgo, la visionnaire à courte vue ! Au plan politique, la pilule ne passe pas non plus du côté d’Hervé Morin, le président de la région Normandie. « Non, la Normandie n’est pas le paillasson de l’Île-de-France », s’est empressé d’affirmer dans un tweet agacé l’élu normand, avec le soutien de son homologue francilienne Valérie Pécresse. On ne peut que leur donner raison. Et par le biais d’un traitement psychotrope adapté, encourager Hidalgo à soigner ses bouffées délirantes !

À noter que ce Sommet du Grand Paris s’est déroulé dans les salons du très chic Pavillon Gabriel, à deux pas de ce Palais de l’Élysée où, quoi qu’elle en dise, notre visionnaire se verrait bien entrer en grandes pompes au mois de mai 2022. Outre l’honneur de présider aux destinées de la France, quelle plus belle opportunité pour Anne Hidalgo de piloter, via son Haut commissaire au Plan, la mise sur orbite de son projet phare : la transformation de Paris en port de mer ? Autre avantage d’une victoire à la présidentielle : elle serait débarrassée de la très encombrante Alice Coffin. Encore que, tout bien pesé, celle-ci pourrait se révéler une précieuse alliée. Pensez donc : une femme à l’Élysée, quelle rupture avec cette interminable litanie de mecs ! Et quel intense bonheur pour l’enragée féministe !

En réalité, l’ex-Premier ministre brosse la maire de Paris dans le sens du poil, histoire de ne pas la contrarier. Car dans les faits, Édouard Philippe n’a pas du tout la même « vision » qu’Anne Hidalgo. Son vœu : que soient renforcées les collaborations entre les ports autonomes de Paris, Rouen et Le Havre en matière de fret.

À lire également :

Hommage à Aguigui Mouna, poète de l’utopie et pourfendeur du capitalisme (février 2018)

Aux urnes, citoyens : votez Duconnaud ! (mars 2017)

Autres textes en rapport avec Paris  :

La véridique histoire de « Fort Chabrol » (mai 2020)

Paris : bienvenue au Musée d’Histoire de la Médecine (mars 2020)

Quel avenir pour les restes humains du musée Dupuytren ? (décembre 2019)

Toponymie parisienne : Auber qui rit, Haydn qui pleure (juin 2019)

Les femmes, grandes oubliées de la toponymie parisienne (décembre 2018)

Le bonheur d'être parisien avant les égouts (octobre 2018)

Cette « gentrification » qui chasse les classes populaires de Paris (janvier 2018)

Immersion dans le métro parisien (décembre 2017)

Paris romantique : les passages couverts (juin 2017)

Paris : les murs peints du quartier Nationale (mars 2017)

« La Mouzaïa », ou la campagne à Paris (octobre 2016)

Paris : Les bains-douches du Moyen Âge à nos jours (août 2016)

1957 : le cinéma et moi (juin 2016)

Paris au temps des abattoirs (mai 2016)

Le Procope, de l’Encyclopédie au Bonnet phrygien (mars 2015)

Années 50 à Paris : les petits métiers de la rue (février 2014)

Paris insolite : de la Petite Alsace à la Petite Russie (août 2013)

Connaissez-vous la plus vieille maison de Paris ? (février 2012)

Villa Montmorency, le « ghetto du Gotha » (juin 2011)

Montmartre : bienvenue au 12 rue Cortot (juin 2011)

Quel avenir pour le « Bal Nègre » ? (décembre 2010)

Dans la caverne d’Ali Baba (mars 2010)

Lieu de fête, lieu de honte, le « Vel’ d’Hiv’ » aurait 100 ans (février 2010)


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 12 octobre 09:41

    Bientôt Paris proclamera son indépendance si elle arrive a avoir un accès direct a la mer.


    • Fergus Fergus 12 octobre 09:47

      Bonjour, Ruut

       smiley

      Hypothèse très improbable : Paris n’aurait pas le même éclat sans ses faire-valoir provinciaux.
      A cet égard, l’état de notre nation, plus centralisée et concentrée que la plupart des grandes démocraties, favorise le nombrilisme de la capitale. 


    • Ruut Ruut 12 octobre 10:41

      @Fergus
      N’oublie pas que le nombrilisme Parisien est capable de le mettre en œuvre.
       smiley


    • Ouam Ouam 12 octobre 20:57

      @Fergus
      Eh bien qu’elle prenne sa pelle et commence à creuser smiley

      "A cet égard, l’état de notre nation, plus centralisée et concentrée que la plupart des grandes démocraties, favorise le nombrilisme de la capitale.« 

      Je plussoie pour une fois, il/elles sonts carrément hors sol...
       
      Il suffit de lire les sublimes propos de Canfin l’écolo qui est tout de meme élue (excusez du peu) qui explique...
      qu’il faut »eradiquer/eliminer les hommes« dans son dernier »torchon" raciste ....
       
      Et dire que certains pourchassent Zemmour avec ses dernier propos sur les MNA, j’imagine Z en train de sortir un truc comme Canfin...
      Il n’y aurait pas quelques bugs dans le logiciel de la mairie de Paris, voire meme de la France....
      Le mieux c’est qu’il ne se passe rien , tout va bien mme la marquise smiley


    • vesjem vesjem 12 octobre 21:39

      @Fergus
      qu’as-tu contre anne ; ne sais-tu pas qu’en tant que favorite du monarque et de par le droit de cuissage et la descendance qui s’en est suivi, et qu’elle a portée, elle a reçu en héritage le conté de lutèce du suzerain déchu flambi 1er


    • Fergus Fergus 12 octobre 22:52

      Bonsoir, Ouam

      Coffin et pas Canfin qui est quand même nettement plus équilibré.

      Cette femme est tellement grotesque que même dans les rangs des plus engagées féministes et lesbiennes, elle fait grincer des dents. 


    • Fergus Fergus 12 octobre 22:54

      Bonsoir, vesjem

      Voilà une biographie qui aura bien du mal à entrer dans la Pléiade. smiley



      • Fergus Fergus 12 octobre 09:48

        Bonjour, Daniel PIGNARD

        Merci pour cette contribution. Voilà qui vous met en très bonne place pour recevoir le « prix du délire quotidien ». smiley


      • ZenZoe ZenZoe 12 octobre 09:52

        Bonjour Fergus,

        Hidalgo présidente, elle s’y voit déjà en fait, Paris est trop petit pour elle. On peut trouver l’idée délirante, mais on ne sait jamais. Comme pour Hollande, un vote contre celui d’en face plutôt qu’un vote d’adhésion. Et si c’est Le Pen au deuxième tour, on est mal partis... Finalement Macron n’était pas si mal... smiley

        PS : pour l’extension de Paris, je ne me fais pas trop de souci. Déjà, tant qu’elle aura Pécresse en face, elle devra faire avec.


        • Fergus Fergus 12 octobre 11:08

          Bonjour, ZenZoe

          « Hidalgo présidente, elle s’y voit déjà »
          S’y voir, je ne sais pas, espérer l’être, sans doute. Mais elle n’est pas idiote, elle sait pertinemment que cela ne sera possible que si elle impose sur son nom une candidature de large alliance, avec ou sans LFI.
          Dans tous les cas, sa très hypothétique élection ne pourrait se faire que sur un rejet de l’adversaire, comme lors de toutes les présidentielles depuis 2002.

          « Finalement Macron n’était pas si mal...   »
          En l’état actuel du panorama politique, il tient toujours la corde. Mais bien des événements peuvent encore survenir d’ici au mois d’avril 2022. Cela dit, si Macron doit être battu, ce sera sans doute sur une grosse faute stratégique, à mon avis.


        • stef 14 octobre 08:06

          @Fergus
          Je ne vois pas du tout Macron réélu : son quinquennat est un naufrage permanent


        • Fergus Fergus 14 octobre 09:02

          Bonjour, stef

          Le problème est qu’en l’état actuel des choses, son socle électoral reste d’assez loin le plus solide avec celui de Le Pen.
          Dans les autres camps, c’est carrément le bordel, du fait notamment des ambitions dévorantes des uns et des autres.


        • Septime Sévère 12 octobre 10:23

          Messire Fergus, je vous saurais gré de ne pas ironiser sur Jehanne la Pucelle dont mon ancêtre à la 18e génération Georges de la Trémoïlle (ce n’est pas une blague !!) fut un illustre compagnon. 

          Vous n’aviez pas besoin de cette comparaison désobligeante pour dénoncer les dysfonctionnements de l’amère du palais. 


          • Fergus Fergus 12 octobre 11:15

            Bonjour, Septime Sévère

            Rassurez-vous, j’ai comme la majorité de mes compatriotes, une forme d’affection pour Jeanne d’Arc, même si l’origine de sa vocation au service de Charles VII continue de me faire sourire.

            Et je vous prie d’accepter mes plus sincères excuses au nom de ce bon Georges de la Trémoille, chambellan du roi. smiley


          • Septime Sévère 12 octobre 13:01

            @Fergus
            .
            Et l’on voudrait bien avoir des amis comme lui, n’est-ce pas ? 


          • Fergus Fergus 12 octobre 13:16

            @ Septime Sévère

            « l’on voudrait bien avoir des amis comme lui, n’est-ce pas ? »
            Mais pas des amis d’amis peu recommandables. Je fais évidemment référence à Gilles de Rais. Il est vrai qu’au moment de leur engagement au côté de Jeanne d’Arc, ni La Trémoille ni elle n’avaient idée des crimes de ce « Barbe-bleue » vendéen. 


          • Fergus Fergus 12 octobre 17:41

            @ Septime Sévère

            La vraie Pucelle est née à 60 km de Domrémy, la voilà : lien.


          • pierrot pierrot 12 octobre 10:23

            C’est une idée ancienne : déjà Napoléon voulait relier Paris au Havre, puis Sarkozy aussi.

            Mais c’est irréaliste car le seul projet digne serait déjà d’améliorer la desserte ferroviaire du Havre, pas un TGV mais avec des trains qui roulent ...ce qui semble déjà insurmontable.

            Le trafic fluvial sur la Seine est faible par rapport à ceux de Belgique, Pays Bas et Allemagne, pourtant ce serait déjà un bonne idée de mieux utiliser la Seine pour transporter des marchandises au lieu de polluer avec les gros camions.


            • Fergus Fergus 12 octobre 11:17

              Bonjour, pierrot

              Vous avez raison. A cet égard, la « vision » de Philippe est plus réaliste et plus pragmatique que celle d’Hidalgo.


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 12 octobre 10:29

              C’est notre Killary à nous : il faut singer les Américains jusqu’au bout : lien


              • Fergus Fergus 12 octobre 11:20

                Bonjour, Séraphin Lampion

                « C’est notre Killary à nous »

                Mais avec moins de chances d’être en finale de la présidentielle.
                A cet égard, la dame mise sur les sondages du printemps 2021 dans l’espoir que sa candidature s’impose comme une évidence.


              • Aristide Aristide 12 octobre 10:34

                Vous devriez être moins sévère et peut être aussi vous réfléchir sur l’évolution de l’urbanisation en Europe.

                « Cette idée du Grand Paris jusqu’à la mer[…]me paraît être une vision.  »

                Cette vision d’un grand Paris n’est en rien une invention utopique de fadas écolos-bobos, pour une fois qu’ils ne sont pas dans le sapin de Noel ou le tour de France. Il « existe » ce que l’on nomme la « Banane bleue », une zone qui part de Milan et remonte jusqu’à Londres en passant bien sur par toutes les villes de Suisse, Allemagne, Belgique et Pays-Bas. C’est une nouvelle organisation des espaces urbains et industriels : la mégalopole européenne.

                Vous remarquerez que Paris est exclu de cette vision, il n’est pas idiot à mon sens de s’interroger sur cette notion de mégalopole et en conséquence de mettre en avant par exemple un axe Paris-Manche pour intégrer cette démarche. Les réactions courroucées assez primaires des élus concernés me semble empreint d’un conservatisme ( de postes de pouvoir) assez impressionnant.

                Cette dorsale européenne « banane bleue » est évidement contestable tant sur sa réalité actuelle, vue simpliste c’est vrai. On peut aussi s’interroger sur ce possible futur mais ce concept de mégalopole n’est pas sans sens. En place de subir les évolutions erratiques des conurbations que sont les villes, les communautés de communes, les métropoles, ...

                On voit chez nous un mille feuille impressionnant d’organisations de tout type censés répondre à des besoins tels que les transports, la communication, les zones industrielles ou d’activités, ... Un vrai bordel, ou chacun veut son domaine réservé quitte à doubler, tripler les moyens pour aboutir a des redondances et des déperditions de ressources ...

                Je ne suis pas pour une planification sur tout, mais il me semble que l’organisation des communications entre toutes ces conurbations est un vrai enjeu. Et le Projet d’un Paris-Manche pourrait tout à fait être le premier pas vers une vraie réforme de notre organisation territoriale. Organisation territoriale que l’on critique depuis des décennies et sur laquelle les seuls réformes consistent à ajouter de la complexité ...



                • Fergus Fergus 12 octobre 11:31

                  Bonjour, Aristide

                  Merci pour ces réflexions.

                  La « banane bleue » est aussi appelée, et cette appellation me semble plus juste, la « dorsale européenne ». Une appellation qui me semble plus juste dans la mesure où il n’est pas question de créer une « mégalopole » s’étendant sur des centaines de kilomètres, mais un axe de villes influentes et dynamiques au service du projet européen.

                  Je persiste à penser qu’une mégalopole Paris-Rouen-Le Havre basée sur une primauté de l’urbanisme serait une absurdité. Ce qui n’empêche pas de développer une coopération plus étroite entre les trois métropoles, et surtout de revoir l’aménagement du territoire de la Vallée de la Seine au plan des relations ferroviaires et fluviales en termes de fret.

                  « Je ne suis pas pour une planification sur tout, mais il me semble que l’organisation des communications entre toutes ces conurbations est un vrai enjeu »
                  Complètement d’accord avec vous. A cet égard, je souhaiterais que soit recrée une structure sur le modèle, modernisé, de la Datar.


                • Aristide Aristide 12 octobre 12:03

                  @Fergus

                  La « banane bleue » est aussi appelée, et cette appellation me semble plus juste, la « dorsale européenne ». Une appellation qui me semble plus juste dans la mesure où il n’est pas question de créer une « mégalopole » s’étendant sur des centaines de kilomètres, mais un axe de villes influentes et dynamiques au service du projet européen.

                  « Dorsale européenne », « Mégalopole européenne » ou « Banane bleue » désigne le même concept. Il s’agit de la notion d’espace de nature urbaine mais pas seulement, forte population et densité variable, activités industrielles et économiques, ...

                  Mégalopole n’est pas une super grande ville complètement urbanisée et administrativement gérée par une seule organisation. Il s’agit d’un concept qui est daté dans sa conception continu telle que décrite dans la banane bleue. La vision actuelle serait plutôt sur une version avec de nombreux points en réseau.

                   Je persiste à penser qu’une mégalopole Paris-Rouen-Le Havre basée sur une primauté de l’urbanisme serait une absurdité. Ce qui n’empêche pas de développer une coopération plus étroite entre les trois métropoles, et surtout de revoir l’aménagement du territoire de la Vallée de la Seine au plan des relations ferroviaires et fluviales en termes de fret.

                  La forme que prendrait la mégalopole Paris, Rouen,Le Havre est une organisation différente qu’il reste à inventer. Le danger serait de voir se creer des super communautés de métropoles comme vous le préconisez, . Sorte de communautés de métropoles à l’image des communautés de communes. En ajoutant une couche supplémentaire, on ne fait qu’alourdir cet organisation territoriale déjà envahissante, peu efficace et surtout datée.

                  A cet égard, je souhaiterais que soit recrée une structure sur le modèle, modernisé, de la Datar.

                  Il me semble que l’on n’échappera pas à une réflexion globale sur l’organisation territoriale qui est le coeur de notre économie. Ce sujet est très difficile, De Gaulle s’y est cassé les dents avec le référendum de 1969, les différentes lois de décentralisation« de Mitterrand à Hollande n’ont fait que complexifier ces organisations, ... alors oui, c’est LE sujet qui devrait être au centre des campagnes politiques sur l’économie, je crains que l’on se contente de l’éternel débat gauche-droite avec les postures habituelles sur le fond et un accord assez hypocrite sur la forme pour conserver des postes de pouvoir ...

                  La DATAR ? Etant plus modeste, je crois que la seule méthode consiste à être modeste et donc »expérimenter". Ce projet Parsi-Manche me parait assez ... exemplaire dans ses ambitions, il permettrait dans un premier temps d’identifier toutes les difficultés pour se mettre en situation d’ innover sur ce domaine. 

                  Compte tenu de ma vision de la réalité, je crains que ce projet utopique ait la même probabilité d’avoir un début de commencement de réalisation que celle de Mélenchon de devenir président, ....euhh, c’est bon aussi pour Le Pen si vous préférez ...


                • Fergus Fergus 12 octobre 17:45

                  @ Aristide

                  « Il me semble que l’on n’échappera pas à une réflexion globale sur l’organisation territoriale qui est le coeur de notre économie »

                  C’est également mon avis. Encore faudrait-il que l’on soit dirigé par des hommes (ou des femmes) d’état nettement plus impliqués dans l’avenir du pays que dans leurs calculs politiques carriéristes.


                • Aristide Aristide 13 octobre 09:27

                  @Fergus
                  Une petite digression ....

                  Ce n’est pas pour vous contrariez mais tout de même, comment pouvez vous penser une seconde que l’ambition personnelle est un obstacle à l’implication (*). Il est justement de notre rôle d’électeur de déceler la personne qui incarne les deux : il ne peux y avoir de vrai homme politique qui ne soit ambitieux pour lui-même. Je ne vais pas vous rappeler, ... euhhh, et ben oui, que De Gaulle était un vrai ambitieux pour la France et pour lui, Mitterrand et Chirac aussi, .. Je vous accorde que Hollande, Macron et Sarkozy dénotent dans ce tableau.

                  Au fond, vous n’en êtes pas dupe, vous savez très bien faire la différence entre un Mélenchon de tribune et un vrai politique comme ... là aussi je donne ma langue au chat, ... je n’ose en citer aucun ... 

                  (*) D’ailleurs c’est le moteur numéro un de la réussite professionnelle, après comme dit l’autre faut pas péter plus haut que son ... , autre formule du principe de Peter.


                • Fergus Fergus 13 octobre 09:49

                  @Aristide

                  « comment pouvez vous penser une seconde que l’ambition personnelle est un obstacle à l’implication »

                  Je n’ai jamais pensé cela, j’ai seulement fait le constat que, trop souvent, la première prend le pas sur la seconde !

                  « Il est justement de notre rôle d’électeur de déceler la personne qui incarne les deux »

                  En effet. Et c’est la que le bât blesse car, de plus en plus souvent, les électeurs se détournent des programmes pour s’en remettre à quelques slogans et aux postures des candidats.

                  Pour ce qui est de Mélenchon, le fait est que c’est avant tout un tribun, et même un tribun qui s’écoute parler avec une grande autosatisfaction.
                  JLM est un acteur en représentation persuadé que son talent prime sur les idées qu’il véhicule. C’est la raison pour laquelle je n’ai jamais adhéré à sa personne, mais voté pour les idées  et encore pas toutes dont il était le porte-paroles investi.


                • Aristide Aristide 13 octobre 10:14

                  @Fergus

                  C’est la raison pour laquelle je n’ai jamais adhéré à sa personne, mais voté pour les idées  et encore pas toutes  dont il était le porte-paroles investi.

                  Je n’ai pas du tout votre vision de la politique. A mon sens, on ne peut dissocier personne et idées, et surtout choisir parmi ces idées celles qui nous conviennent. C’est le supermarché de la politique que choisir sur le rayon des idées celles qui nous vont et laisser le reste. Petite provocation assez ... illustrative à mon sens.

                  Je crois que l’on choisit un homme qui incarne des idées, pas de tri possible, et c’est cela qui me met en totale opposition avec ces fameuses propositions sur le référendum de type RIC, ou ces dispositifs révocatoires.

                  Après, la démocratie vous donne le droit de contester les décisions, les manifestations, la gréve, ... enfin tous les moyens légaux qui permettent d’exprimer son désaccord.


                • Fergus Fergus 13 octobre 11:29

                  @ Aristide

                  « on ne peut dissocier personne et idées »

                  Pour un vainqueur possible, vous avez certainement raison, mais pas pour un candidat qui n’a quasiment aucune chance de gagner, ce qui était le cas de Mélenchon en 2012 et 2017, quoi qu’il ait pu en penser (il ne s’est d’ailleurs classé qu’en 4e position au 1er tour).

                  Dès lors, pas besoin de choisir « un homme qui incarne des idées », il faut, à mon avis, voter pour des idées afin qu’elles progressent dans l’opinion.

                  « en totale opposition avec ces fameuses propositions sur le référendum de type RIC, ou ces dispositifs révocatoires »

                  Je suis favorable au RIC sur des questions de société ou d’aménagement du territoire, évidemment pas sur les questions régaliennes. Croire que serait pertinent dans tous les domaines est absurde à mes yeux.

                  Quant aux « dispositifs révocatoires », ils relèvent du fantasme, tant l’exercice d’un mandat — de quelque nature qu’il soit  est sujet à des aléas de conjoncture qui rendent très difficile l’évaluation du bien-fondé, ou pas, d’une action politique relativement aux engagements de campagne.

                  A de tels dispositifs révocatoires parfaitement inapplicables, je préfèrerais la réunion annuelle de jurys citoyens tirés au sort et habilités à questionner les élus et à rendre compte de leurs réponses dans les médias sans autre conséquence sur l’exercice des mandats que l’opinion des électeurs confrontés auxdites réponses.



                • Iris Iris 13 octobre 11:40

                  @Fergus
                  Un RIC réservé aux sujets secondaires, des élus continuant à faire le contraire de ce qu’ils ont promis ... On va pas avancer beaucoup avec ça.


                • Fergus Fergus 13 octobre 12:02

                  Bonjour, Iris

                  Je n’ai pas parlé de « sujets secondaires », mais de sujets non régaliens.

                  Comment organiser un RIC sur la politique étrangère, sur la gestion de l’armée, sur la politique pénale, sur le budget de la nation, etc. ?
                  Eu égard à la sensibilité des domaines ou à leur complexité, cela n’aurait pas de sens !


                • Iris Iris 13 octobre 12:23

                  @Fergus

                  Je n’ai pas parlé de « sujets secondaires », mais de sujets non régaliens.


                  Vous êtes joueur.

                • Iris Iris 13 octobre 12:26

                  @Fergus

                  Eu égard à la sensibilité des domaines ou à leur complexité, cela n’aurait pas de sens !

                  On peut expliquer, c’est pas un problème.

                • Aristide Aristide 13 octobre 12:38

                  @Fergus

                  Dès lors, pas besoin de choisir « un homme qui incarne des idées », il faut, à mon avis, voter pour des idées afin qu’elles progressent dans l’opinion.

                  Encore un sujet qui nous sépare, je vote pour une politique et surtout pour celui ou celle qui est le moins distant de mes convictions. Pragmatisme donc. Et si comme la dernière fois, aucun ne correspond même un peu je me force.

                  Il me semble que l’élection n’est pas le lieu de la sensibilisation de l’opinion mais le choix de nos dirigeants. Après, vous pouvez préférer les candidatures de témoignage, LO, NPA et autres PT en sont l’exemple assez caricatural. Pour LFI, je ne suis pas sur que dans leur grande lucidité, ils aient pas cru un petit moment y être ...


                • Fergus Fergus 13 octobre 13:00

                  @ Iris

                  « On peut expliquer, c’est pas un problème »

                  Bien sûr que si, c’en est un. Dans la plupart de ces domaines, les enjeux sont si imbriqués et si complexes dans les détails  où comme chacun sait se niche le diable smiley  que les experts eux-mêmes arrivent à donner des avis contradictoires. 


                • Fergus Fergus 13 octobre 13:07

                  @ Aristide

                  « l’élection n’est pas le lieu de la sensibilisation de l’opinion »

                  Où est-il dans ce cas ? Hors période électorale, les émissions politiques sérieuses  rien à voir avec les talk-shows hybrides  ont quasiment toutes disparu des grands médias télévisuels, et la grande majorité des gens ne lit plus la presse écrite.
                  Il n’y a donc qu’à l’occasion des grands scrutins que les gens s’intéressent (un peu) à la politique et aux programmes des partis.


                • Iris Iris 13 octobre 16:31

                  @Fergus
                  C’est votre point de vue, mais je comprends que ne vous en sentez pas capable. 


                • Aristide Aristide 14 octobre 06:18

                  @Fergus

                  « l’élection n’est pas le lieu de la sensibilisation de l’opinion »

                  Où est-il dans ce cas ?

                  Dans la réalité de la vie dans l’opposition, dans ses actes et ses engagements, dans le travail parlementaire, dans le travail sur le programme, dans la communication auprès des médias, ...

                  Enfin l’élection est à mon sens le temps privilégié du « combat électoral » et c’est là que le candidat se révèle dans ses forces et ses faiblesses, sa solidité face à la contradiction, ...


                • eddofr eddofr 12 octobre 10:53

                  Vous montez sur vos grands chevaux pour pas grand choses en fait.

                  Des déclaration à la con, pour brosser son auditoire dans le sens du poil, elle n’est pas la première à en faire. Et certainement pas la dernière.

                  Deviendrait-elle une candidate « crédible » ?


                  • Fergus Fergus 12 octobre 11:41

                    Bonjour, eddofr

                    « Vous montez sur vos grands chevaux pour pas grand choses en fait »
                    Je ne monte sur rien du tout. Cette rencontre au pavillon Gabriel m’a amusé, et c’est sous cet angle que je l’ai traitée dans ce papier sans prétention.

                    « Deviendrait-elle une candidate « crédible » ? »
                    C’est aux Français de répondre à cette question. Nul doute qu’elle leur sera posée dans les mois à venir. Et que de leurs réponses dépendra l’avenir de la dame.
                    Soit elle est crédibilisée sur une candidature d’union de la gauche socialiste et écologique, et elle ira à la bataille au motif qu’elle a passé de formidables moments au service de la capitale, mais que le devoir lui commande désormais de se mettre au service des Français.
                    Soit elle ne réussit pas ce pari, et elle affirmera sans rire : Il n’a jamais été question que je trahisse mes engagements au service des Parisiens.

                    Les politiques sont si prévisibles !  smiley


                  • gruni gruni 12 octobre 13:39

                    @Fergus

                    Bonjour Fergus

                    « Deviendrait-elle une candidate « crédible » ? » 

                    Hidalgo représentant la gauche unie, même à bicyclette je n’y crois pas un instant. D’ailleurs l’étonnante et inusable Ségolène est déjà candidate smiley
                    Avec la gauche il ne faut plus s’étonner de rien car tout devient possible, sauf gagner la présidentielle.


                  • Fergus Fergus 12 octobre 13:42

                    Bonjour, gruni

                    Très largement d’accord sur les différents points de ton commentaire.


                  • eddofr eddofr 12 octobre 15:58

                    @gruni

                    Ah Ségolène, la Comtesse de Ségur aurait du écrire un livre sur elle ...


                  • Fergus Fergus 12 octobre 16:14

                    @ eddofr

                    Et surtout Saint-Simon qui eût pris un grand plaisir à rédiger le portrait sans concession de cette ambitieuse frustrée.


                  • Fanny 12 octobre 22:42

                    @Fergus

                    Je soutiendrais volontiers une candidature Hidalgo à l’Elysée : les Parisiens, dont je suis, en seraient définitivement débarrassés.

                    Mais la France, me direz-vous ? Pas grave, le(a) président(e) n’a presque plus de pouvoir. Tout se décide désormais à Bruxelles, Berlin, Francfort et New-York (ONU). Zemmour dirait que c’est juste le bon moment pour élire une femme.

                    Il arrive que le président pique une crise et décide enfin quelque chose, que ce soit à propos des retraites ou du séparatisme. Mais il se fait immédiatement retoquer.

                    Pour la figuration, l’Anne serait même un cran au dessus de EM, tout compte fait.


                  • Fergus Fergus 12 octobre 22:58

                    Bonsoir, Fanny

                    « Je soutiendrais volontiers une candidature Hidalgo à l’Elysée : les Parisiens, dont je suis, en seraient définitivement débarrassés »
                     smiley

                    « Tout se décide désormais à Bruxelles, Berlin, Francfort et New-York (ONU) »
                    Tout, non. Mais beaucoup trop, en effet.

                    « Pour la figuration, l’Anne serait même un cran au dessus de EM, tout compte fait »
                    Elle serait même capable d’être un peu moins libérale que lui. smiley


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 10:55

                    Dans la liste « neuneulogique » il faut rajouter le vice-président actuel des USA qui affirme que l’homme est sur terre depuis 10.000 ans .ainsi que le milliardaire Musk qui lui à déclaré que les pyramides d’Égypte avaient été construites par des extraterrestres. Comme quoi la « dinguerie » est bien un gage de réussite !

                    @+P@py


                    • eddofr eddofr 12 octobre 11:37

                      @Gilbert Spagnolo dit P@py

                      Oui, mais Monsieur MUSK, lui, vient de renoncer aux brevets de TESLA, pour sortir de l’économie de prédation et pour entrer dans l’économie collaborative.
                      Et ça c’est bien.
                      Du coup, il peut bien s’offrir un petit délire sur les pyramides, ça fait de mal à personne et ça mange pas de pain :)


                    • Fergus Fergus 12 octobre 11:45

                      Bonjour, Gilbert Spagnolo dit P@py

                      Ce n’est pas gentil pour Hidalgo de la comparer avec ces deux zozos ! smiley

                      Très franchement, je ne las crois pas « dingue », mais opportuniste. Et le projet qu’elle met en avant vise plus à faire mousser ses qualités de « visionnaire » au plan national en termes d’aménagement du territoire.


                    • Albert123 14 octobre 16:42

                      @Fergus

                      « Ce n’est pas gentil pour Hidalgo de la comparer avec ces deux zozos ! »

                      c’est plus que gentil en fait vu le calibre des 2 zozos face à l’inutilité constante de la déglinguée qui plait tant aux bobos parigots.


                    • Fergus Fergus 14 octobre 16:54

                      Bonjour, Albert123

                      « la déglinguée qui plait tant aux bobos parigots »

                      Bof !
                      D’une part, elle ne plaît pas tant que cela, et sa réélection n’a été due qu’à son alliance avec les Verts de la capitale.
                      D’autre part, elle n’est probablement pas plus « déglinguée » que de nombreux autres élus.

                      Moins que Dati en tout état de cause, elle qui ne s’intéresse qu’aux boutiques de luxe et aux quartiers chics ; elle qui, en outre, est cataloguée au parlement européen comme championne de l’absentéisme.


                    • Albert123 14 octobre 17:20

                      @Fergus

                      « elle n’est probablement pas plus « déglinguée » que de nombreux autres élus. »

                      donc pas moins non plus


                    • Septime Sévère 12 octobre 11:06

                      Quand j’entends le mot « Hidalgo » je sors ma photo préférée :

                      .

                      https://www.delanopolis.fr/Hidalgo-n-est-pas-drague-Queen-_a2232.html


                      • Fergus Fergus 12 octobre 11:47

                        @ Septime Sévère

                        Cette photo m’avait bien fait sourire à l’époque.
                        Cela dit, elle est révélatrice de la manière dont fonctionnent nos roitelets politiques 


                      • agent ananas agent ananas 12 octobre 11:45

                        Cela aurait de la gueule d’avoir des navires de croisières amarrés devant Notre Dame ou la Tour Eiffel, un peu comme ceux qui dominent les monuments à Venise.

                        En attendant je suggère à la mairesse Hidalgo, la spécialiste des sapins de noël en forme de plug anal, d’installer sur les quais de Seine une plage nudiste comme au Cap d’Agde ...

                        PS : Anne Hidalgo pourrait être le prochaine président(e) de la république ... si l’on croit l’oracle Attali.

                        Qui peut croire un instant que ce poste soit destiné aux femelles Le Pen ? ...


                        • Fergus Fergus 12 octobre 11:55

                          Bonjour, agent ananas

                          « Cela aurait de la gueule d’avoir des navires de croisières amarrés devant Notre Dame ou la Tour Eiffel, un peu comme ceux qui dominent les monuments à Venise »
                          Outre que ces usines à touristes sont une aberration, encore faudrait-il qu’ils remontent les 26 m de dénivelée entre l’estuaire de la Seine et le coeur de Paris. smiley

                          « installer sur les quais de Seine une plage nudiste comme au Cap d’Agde »

                          Excellente suggestion qui serait de nature à relancer les visites de la capitale. Attention toutefois de ne pas confier le projet à Alice Coffin !

                          « Anne Hidalgo pourrait être le prochaine président(e) de la république ... si l’on croit l’oracle Attali. »

                          Avec le mot « pourrait », tout est possible. Cela dit, Attali s’est déjà si souvent planté dans ses prédictions que ce propos est à prendre avec des pincettes.




                        • agent ananas agent ananas 12 octobre 12:50

                          @Fergus

                          Je suis surpris que vous m’ayez pris au premier degré (en partie) ...


                        • Fergus Fergus 12 octobre 12:58

                          @ agent ananas

                          Je n’ai pris au 1er degré que la référence à Attali !


                        • Buzzcocks 12 octobre 16:55

                          @agent ananas
                          Il y a quantités de navires de croisières sur la Seine. Vous allez aux Andelys, il y a toujours 1 ou 2 bateaux bourrés d’allemands qui visitent Chateau Gaillard, on les retrouve à St Denis pour visiter la Basilique.


                        •  Paris un port de mer ?

                           Cela aurait l’avantage de justifier le Musée de la Narine au Trocadero !

                          Mais bon , elle tellement œuvré pour Paris d’après H16 qu’elle le mériterait bien smiley


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 12:06

                            Paris débouché sur la mer, ben ce n’est qu’une question de patience..enfin de grande patience, car avec le réchauffement climatique qui risque d’entraîner la fonte des glaces continentales, le niveau de la met va s’élever de plus de 65 ms.,...et Paris est à 35 ms.

                            https://www.nationalgeographic.fr/environnement/voici-quoi-ressemblerait-le-monde-si-la-glace-continentale-venait-fondre

                            @+P@py


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 12:14

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py

                              Le contraire à déjà eu lieu il i à un peu plus de 25.000ans exemple la grotte Cosquer. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Grotte_Cosquer.

                              Me semble bien que c’est cette situation qui aurait permis aux hommes de prendre pieds au continent américain.

                              @+P@py


                            • Fergus Fergus 12 octobre 13:06

                              @ Gilbert Spagnolo dit P@py

                              Effectivement, si rien n’est fait au plan climatique, et vu la vitesse à laquelle s’effectue la fonte des glaces de l’Arctique, Paris deviendra de fait  dans un délai plus ou moins long un port de mer tandis que Le Havre et Rouen seront noyés sous les flots.


                            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 12 octobre 19:05

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py
                              Ce qui a permis de prendre pied sur le continent américain est la présence de l’Atlantide entre l’Eurafrique et les Amériques, Atlantide qui n’était autre que la dorsale médio-Atlantique qui a provoqué la dérive des continents et qui s’est enfoncée dans la mer en un jour et une nuit en 1540 av J.C.


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 octobre 12:16

                              Bonjour Fergus . Ce qui est enfin sur les rails c’est le canal grand gabarit Seine -Nord . Même si Philippe a fréné des quatre fers ...


                              • Fergus Fergus 12 octobre 13:07

                                Bonjour, Aita Pea Pea

                                Oui, et c’est une excellente chose.


                              • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 12:42

                                Elle va rendre le tampon périodique obligatoire pour les hommes ....


                                • Septime Sévère 12 octobre 13:05

                                  Encore un peu de gaz carbonique et Paris sera port de mer gratuitement sans avoir à faire de grands travaux. 


                                  • Fergus Fergus 12 octobre 13:10

                                    @ Septime Sévère

                                    Exact. A quoi bon planifier des grands projets alors que le temps travaille pour Paris ? D’ores et déjà, des entrepreneurs envisagent d’ouvrir des clubs de surf.


                                  • Furax Furax 12 octobre 13:18

                                    « Nous aurons la mer à deux pas de l’Etoile

                                    Les jours de grand vent »

                                    Léo Ferré. L’Âge d’Or


                                    • Fergus Fergus 12 octobre 13:40

                                      Bonjour, Furax

                                       smiley


                                    • bernard29 bernard29 12 octobre 13:28

                                      Bonjour Fergus,

                                      juste une information ;  le secteur de la marée de Rungis est l’un des plus importants ports de France, sinon le premier, en terme de volume


                                      • Fergus Fergus 12 octobre 13:40

                                        Bonjour, bernard29

                                        Et le MIN de Rungis est en outre le 1er marché d’Europe.

                                        A propos de « marée » sur les étals et de Paris, savez-vous que l’on peut suivre par la toponymie, le trajet des poissons qui, de Dieppe, le Tréport ou Fécamp, arrivaient naguère aux Halles centrales : Porte des Poissonniers, Rue des Poissonniers, rue Poissonnière, rue du Faubourg-Poissonnière ? 


                                      • velosolex velosolex 12 octobre 15:35

                                        Ca ouvre bien des perspectives. Hausman peut aller se rhabiller, ou plutôt se mettre en maillot de bain

                                        La mer qu’on voit danser le long des golfs clairs, se déverserait sur les champs Élysées, et les marseillais en transit, pécheraient les crevettes avec leur masque contre le covid.

                                        Oh ! Les belles vacances s’en bouger. Paris plage tirerait ses rallonges jusqu’à la manche, et trousserait l’autre manche aussi, pour pas être mouillé. On début on trouverait qu’elle est froide, et puis après qu’elle est bonne finalement...

                                        La statues de la liberté en réplique se croiraient en Amérique. Les vagues rentreraient dans notre dame à ciel ouvert dégueulant de nuages.

                                        On plongerait du haut des tours en faisant des figures de gargouille. Les égoutiers seraient obligés d’avoir des scaphandres, et demanderaient des primes d’immersion. La banlieue exigerait d’avoir le monopole des gondoles. 

                                        On pourrait enfin rejoindre l’océan, en pédalo, en longeant les pistes cyclables. 


                                        • Fergus Fergus 12 octobre 16:08

                                          Bonjour, velosolex 

                                          Jolies perspectives...

                                          Cela dit, le jour où « la mer se déverser(a réellement) sur les Champs Élysées », les Marseillais ne seront pas « en transit », mais réfugiés climatiques.


                                        • gerard JOURDAIN 12 octobre 17:08

                                          ne me faite pas rire, j’ai des gerçures aux lèvres.

                                           smiley


                                          • Fergus Fergus 12 octobre 17:47

                                            Bonjour, gerard JOURDAIN

                                            Sincèrement désolé. smiley


                                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 17:51

                                            Alors, comme dirait Renaud, c’est pas Paname qui prend la mer, mais la mer qui prend Paname ! @+P@py


                                            • DarkTrooper Cyrus 12 octobre 18:05

                                              @Gilbert Spagnolo dit P@py

                                              c’ est donc pour ca que toute les proposition soit disant ecologique augmente les probleme climatique ...

                                              Les CFC qui faisait sois disant des trou dans la couche d’ ozone etait en effet les principeau carbomoderateur du CO2 , les interdire sans replanter les foret etait une aberation totale ...

                                              Alors oui avec la monté des eau , ca sera enfin foutu pour les foret , et on va enfin pouvoir faire payer l’ air pure comme si on vivait dans une station spaciale ...

                                              l’ ecologie politique et economique , est incompatible avec le bon sens ecolo-paysan .... mais ca on le savait depuis que rhone poulenc s’ est mit a sponsorisé USHAIYA et nicolat hulot ....


                                            • Fergus Fergus 12 octobre 18:50

                                              Bonsoir, Cyrus

                                              Il y a beaucoup de confusion et de paradoxe dans le discours des écolos, lesquels ne sont même pas toujours d’accord entre eux. 
                                              Il ne faut pourtant pas rejeter l’ambition d’améliorer la cause environnementale. Les écolos finiront bien par devenir adultes !


                                            • DarkTrooper Cyrus 12 octobre 19:02

                                              @Fergus

                                              Une serre est deja une petite ecosphere ... 
                                              Elle fonctionne tres bien tant qu’ on ne destabilise pas le millieux ...

                                              suprimer un nid de puceron manuellement en coupant une branche , est bien plus profitable que de passer des tonne d’ insecticide qui tueront les predateur naturelle des puceron ... Planté une ipomé violacea , est un aimant naturelle pour confiner les puceron loin des culture ...

                                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Ipomoea_violacea

                                              Ce qui nuit le plus a l’ ecologie , est l’ ecolo buisness , on as jamais autant gaché de verre que depuis la fin de la consigne , ce verre gaché aboutit en asie ou en afrique dans d’ enorme decharge ...

                                              Je suis bien d’ accord avec toi , il ne faut pas abandoner la priorité ecologique , mais il faut la reprendre en main pour obtenir des resultat , tout en reduisant un gachis ecologiste aussi absurde que le consumerisme des plat bio-vegan agro alimentaire ...

                                              (champ de soja transgenique arrosé au roundup c’ est pareil que la ferme au mille vache ...)


                                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 20:58

                                              @Cyrus

                                              Un verre,ça va, trois verres bonjour les dégâts. Vieux slogan de la prévention routière. Ah !,mes souvenirs de jeunesse, sur les plants de pommes de terre, ramasser à la main les doryphores, les mettre dans une vieille boîte en fer, et le père versait du pètrole et y mettait le feu ! Maintenant les jardiniers du dimanche c’est « cachez cette bestiole que je ne saurais voir ». @+P@py

                                              ,


                                            • DarkTrooper Cyrus 12 octobre 21:54

                                              @Gilbert Spagnolo dit P@py

                                              salut papy , 

                                              dans les pins , c’ est les nid de chenille processionaire qui subissait ce traitement ...
                                              ca marchais plutot bien ...

                                              De nos jours on y met des piege a pheromone , non seulement on les ramasse vide , mais ca donne des idée qu chenille de faire crac crac ....

                                              Bon buiseness , l’ annee prochaine il vendront plus de piege pseudo-ecolo


                                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 13 octobre 12:28

                                              @

                                              Cyrus

                                              Tripatouiller un nid de chenilles processionnaires à mains nues ,ouf,les risques d’allergie cutanées,respiratoires et oculaires.

                                              Je connais très très bien ce problème, je te cherche des articles de presses qui l’évoquent.

                                              @+P@py


                                            • babelouest babelouest 12 octobre 18:20

                                              Paris, un port de maire.... c’est déjà le cas, non ?


                                              • Fergus Fergus 12 octobre 18:47

                                                Bonsoir, babelouest

                                                Hidalgo vise maintenant un port de... reine, fût-elle républicaine.


                                              • ETTORE ETTORE 12 octobre 20:24

                                                On as tous bien compris à demi-mots que les égouts de Paris ne suffisent plus.

                                                Alors, oui, Paris à la mer, à un « de » près, ils y sont déjà.


                                                • Fergus Fergus 12 octobre 22:42

                                                  Bonsoir, ETTORE

                                                  Bof, tout n’est pas si nauséabond à Paris.


                                                • Françoise DEGERT 12 octobre 21:58

                                                  Il y avait un candidat loufoque aux élections, avant et après la guerre : Ferdinand Lop. A chaque élection, il faisait le plein lors de ses préaux d’école (meetings), dans le quartier latin plein d’étudiants (ce qui n’est plus le cas...). Il défendait (avec ses partisans, les lopistes, ou lopettes ! ) la prolongation du boulevard St Michel jusqu’à la mer. Les anti-lop, ou antilopes, défendaient sa prolongation jusqu’aux Pyrénées. Mes grands parents et mes parents m’ont raconté ces préaux en délire. L’histoire ne se répète pas de la même manière. Aujourd’hui, c’est triste...


                                                  • Fergus Fergus 12 octobre 22:47

                                                    Bonjour, Françoise DEGERT

                                                    Manifestement, vous n’avez pas lu l’article car j’y parle de Lop. Et aussi d’un ou autres farfelus.

                                                    Je vous invite à lire le lien que j’ai mis en fin d’article sur Duconnaud, un ex-candidat aux législatives du Quartier Latin. Vous y retrouverez votre conclusion en fin d’article après une référence à Cornélius 1er, un candidat québécois qui était un... rhinocéros.


                                                  • zygzornifle zygzornifle 13 octobre 08:13

                                                    Le plus grand projet qu’elle puisse avoir c’est la reprogrammation de son cerveau ....


                                                    • Après avoir chassé les classes moyennes de Paris et remplacer les classes populaires par des populations plus conformes à sa vision du monde, Hidalgo veut faire de Paris un deuxième Deauville. Il ne manque qu’un casino à côté de la tour Eiffel.


                                                      • Fergus Fergus 13 octobre 09:14

                                                        Bonjour, France Républicaine et Souverainiste

                                                        Non, Hidalgo n’a pas plus « chassé les classes moyennes de Paris et remplacé les classes populaires par des populations plus conformes à sa vision du monde » que les autres maires des grandes métropoles européennes, quelle que soit leur couleur politique.

                                                        Certes, elle n’a sans doute pas opposé au phénomène de « périphérisation » toute l’énergie qu’elle aurait pu, et dû, déployer, mais sans en être plus le moteur que ses collègues maires des autres grandes villes de l’UE, qu’ils soient libéraux, centristes ou socialistes.

                                                        J’ai consacré en janvier 2018 un article à ce sujet : Cette « gentrification » qui chasse les classes populaires de Paris. J’y expose plus longuement mon point de vue sur un phénomène  illustré par un schéma de la sociologue Anne Clerval qui trouve son origine dans l’urbanisation du... 19e siècle. J’y observe également qu’entre 2001 et 2017, le nombre des logements sociaux a, paradoxalement, augmenté de 49 % dans la capitale.

                                                        Bref, rien n’est simple, et il convient avant toute chose de se méfier des idées reçues véhiculées sur le web !


                                                      • @Fergus
                                                        En 20 ans Paris a perdu des dizaines de milliers d’habitants : tout est dit...


                                                      • Albert123 14 octobre 16:44

                                                        Anne voudrait un port de mer mais elle ne sera que maire d’un porc, Paris avec sa gestion en mode décor de théâtre n’est qu’une poubelle.


                                                        • Fergus Fergus 14 octobre 17:00

                                                          @ Albert123

                                                          « Paris avec sa gestion en mode décor de théâtre n’est qu’une poubelle »

                                                          C’est un tableau très caricatural et, à mon avis, très largement faux ! Je me rends en effet assez fréquemment à Paris, et cela dans des quartiers très différents, et votre commentaire ne reflète pas ce que j’y vois. 

                                                          Certes, il y a des quartiers qui sont bichonnés car emblématiques de l’image que souhaite donner de Paris les édiles de la capitale. De même y a-t-il des quartiers où la saleté est visible. Mais globalement, ce n’est pas ce que je ressens, la majeure partie des quartiers où je me rends n’appartenant ni à l’une ni à l’autre de ces deux catégories !


                                                        • Albert123 14 octobre 17:19

                                                          @Fergus

                                                          Paris pue mais encore faut il retirer son masque pour le sentir.


                                                        • troletbuse troletbuse 14 octobre 19:35

                                                          Qu’en voilà un bel article de diversion de Fergus avec la participation unique et hep dromadaire de Grounichou. Participation rare donc chère. Un peu plus,je le ratais. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité