• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Elle a bon dos, l’écologie !

Elle a bon dos, l’écologie !

L’écologie est à la mode, après avoir été longtemps moquée, voire tournée en dérision, et chaque parti met aujourd’hui un point d’honneur à parsemer son programme de « mesurettes » à prétention écologiques de nature à séduire l’électeur... Certains vont plus loin, et s’enrichissent sans scrupules sur le dos de la défense de l’environnement.

On a vu de quelle façon le nouveau ministre de l’écologie, Hulot, pour ne pas le nommer, tergiversait régulièrement, repoussant la mise en place des bonnes mesures, au nom d’un pragmatisme peu convaincant.

Or il nous est demandé de positiver, et d’y croire : ce gouvernement, sous la houlette de Hulot, aurait la ferme intention de ne plus recourir aux énergies fossiles, au moins sur le sol national, annonçant la fin de la vente des voitures à essence et diesel d’ici 2040, et accompagnant la décision par une mesure en faveur des plus modestes, sous la forme d’une prime afin de remplacer les voitures à essence d’avant 1997, ou à diesel d’avant 2001.

Naturellement, le montant de cette « prime de transition » n’est pas fixé…pas plus que de savoir par quoi les voitures essence ou diesel seraient remplacées.

S’il s’agit de voitures électriques, ce qui est probable, la manœuvre aura pour conséquences de multiplier le nombre de centrales nucléaires, avec les risques que l’on sait… et de doper EDF et surtout AREVA, qui en ont bien besoin, vu l’état de quasi faillite dans laquelle ces entreprises sont plongées.

En même temps, il annonce pour d’ici 2022, la fin de la production d’électricité provenant du charbon.

Bien sûr, il reste l’opportunité de remplacer essence ou diesel par le méthane fabriqué, ou par l’hydrogène, mais pour l’instant, un joli flou artistique est développé par le nouveau ministre de l’environnement.

Et puis, comment expliquer l’évidente contradiction qu’il y a en annonçant parallèlement réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50% d’ici à 2025 ?

Et si le ministre annonce qu’il doit identifier « quels réacteurs seront fermés en fonction des critères de sécurité, sociaux, et économiques », on peut aussi s’étonner que le gouvernement précédent ait été infoutu d’en fermer un seul, malgré les annonces réitérées. lien

Il est répondu régulièrement qu’il ne serait pas possible de fermer d’un seul coup tous les réacteurs nucléaires...au risque de manquer d’électricité... oubliant qu’au Japon, c’est bien ce qui s’est passé, après la catastrophe de Fukushima, sans pour autant que le pays soit plongé dans le noir.

Soyons objectifs, Hulot est quand même le champion en ce qui concerne les annonces... récemment, il a beaucoup communiqué sur sa dernière mesure, la simplification de l’ECO-PTZ, lancée en 2009, mesure dont l’efficacité reste à être prouvée.

Le ministre nous affirme qu’elle va aider 35 000 ménages aux revenus modestes par an, grâce à un fond doté de plus de 50 millions d’euros.

Sauf que la CAPEB (confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) doutant manifestement de son efficacité, juge ce plan « insuffisamment ambitieux ».

Ce qu’a confirmé dans un communiqué « l’initiative Rénovons », qui regroupe des entreprises et des ONG, soulignant que « le plan ne prévoit aucun financement supplémentaire d’envergure  », par rapport au quinquennat précédent. lien

Finalement, on est tenté de se demander à quoi sert encore Nicolas Hulot dans ce gouvernement ?

Il n’a pas bougé le petit doigt lorsque la majorité présidentielle a refusé d’inscrire dans la loi une date de sortie du glyphosate... alors que les preuves de la dangerosité de ce produit s’accumulent. lien

Il a critiqué, mais sur le fond accepté, l’accord du CETA, accord qui fait courir le risque d’un moins disant environnemental...lien

Il a donné l’autorisation à Total d’ouvrir une raffinerie à La Mède, laquelle va importer de l’huile de palme avec les conséquences que l’on sait... disparition de la forêt ancienne... et des espèces qui y vivent, à commencer par les orangs outans, tout ça pour quelques pots de Nutella. lien

Il a validé l’axe autoroutier alsacien qui va détruire 500 hectares de champs et forêts. lien

Il s’est poliment écrasé lorsque son Macron de président a accumulé les cadeaux faits aux chasseurs. lien

Il se défend de toutes les attaques en affirmant qu’il a choisi « la politique des petits pas », mais comme le questionne Arnaud Gonzague dans les colonnes de «  l’Obs » « à partir de quand les pas sont si petits qu’ils ne conduisent nulle part ?  ». lien

D’autres ne manquent pas d’air non plus en se déclarant écolos, tout en faisant la promotion de l’énergie nucléaire.

L’association s’appelle l’AEPN, et affirme sans rire que son objectif est « d’informer de manière complète et honnête sur les questions énergétiques, de faire connaître les avantages écologiques de l’énergie nucléaire (...) dans un esprit de respect de l’environnement, avec une bonne gestion des déchets nucléaires ». lien

On ne sera pas surpris en découvrant que son vice-président, un certain Gérard Martin, a dirigé le service de radioprotection du CEA à Mururoa, tristement célèbre pour ses essais nucléaires dévastateurs. lien

Tout ça est raconté dans un documentaire poignant : « Bon baisers de Mururoa  » réalisé par Larbi Benchiha.

Au cours des 193 essais nucléaires, 150 000 personnes, civils ou militaires, ont été concernées par les retombées radioactives, sans compter les populations locales, et à cette époque, tout était connu sur la toxicité des rayonnements ionisants, s’il faut en croire le docteur Annie Thébaud-Mony, sociologue de la santé à l’INSERM : « ceux qui organisaient les essais nucléaires étaient complètement conscients des risques » a-t-elle affirmé. lien

Mais les plus ambigus sont probablement les membres de l’Apure (association paris urbanisme responsable et écologique).

« Ils se servent de l’écologie pour encaisser un max de pognon », comme l’écrit H.L. (probablement Hervé Liffran) dans les colonnes du « Canard Enchaîné ».

Leur méthode est simple : ils déposent des recours contres des projets portés par des banques ou des promoteurs, avec comme motif « sauvegarder les intérêts et préserver la qualité de vie des riverains »...et lorsque les banques ou les promoteurs s’émeuvent de ces recours, ils négocient leur retrait contre des indemnités sonnantes et trébuchantes.

En 2 ans, ils ont réussi à encaisser pas moins de 1,6 million d’euros. lien

Sauf que certains promoteurs n’ont pas voulu se laisser faire, telle la SFL (société foncière lyonnaise), qui a porté plainte contre Pierre-Alain Wanten, le président de l’APURE, et obtenu gain de cause, puisque le tribunal a rendu en juillet un jugement en faveur de la SFL : 30 mois de prison (avec sursis) et une lourde sanction financière pour escroquerie, faux et blanchiment. Lien (page 4)

Finalement tous ces gens ont donné naissance à un nouveau métier, les escrologiques, et comme dit mon vieil ami africain : « seul un idiot mesure la profondeur de l’eau avec ses deux pieds ».

Le dessin illustrant l’article est de Pablo

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Hulot, toute honte bue

Ces lobbys qui tuent la planète

Un ministre qui fait tout de Travert

Hulot ne manque pas de culot

Macron tend un piège

Les outrances de Mr Hulot

Hulot, la culotte à l’an vert

Du round up aux OGM

OGM, l’Amérique s’inquiète

Globalement mauvais

L’amarante, plante espiègle

Face à la chimie de la mort

Dites oui à l’oignon

Guérir ou mourir en mangeant

Prenons-en de la graine !

Des racines et des arbres

Finissez vos assiettes

Main verte pour tomate rouge

L’huile de l’arbre

A table avec les sauvages

Arrêtez la terre, je veux descendre

A l’oreille des feuilles

La terre folle

Au bois de mon cœur

Les dessous du chou

Un article à la noix

Le jardin extraordinaire

Ces plantes qui tuent les virus

Des pommes, des poires, mais pas n’importe quoi

Aimer la Terre

Jamais déçu par le chou

Sauvé par l’écorce

Les vilains secrets du terroir

OGM, globalement mauvais

Un monde en mutation est en route

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

191 réactions à cet article    


  • cyborg 16 août 08:59

    Moi, je veux être pêcheur pas écolo à Tchernobyl ! smiley
     
    Les silures géants de Tchernobyl :
    https://twitter.com/maxim_nm/status/1028555444669829120/photo/1


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 09:39

      @cyborg
      je ne vous conseille pas d’en manger... ceci dit, des silures géants, il y en a un peu partout, pas qu’à Tchernobyl !

      regardez celui là, il fait plus de 3m

    • cyborg 16 août 10:39

      @olivier cabanel
      On relâche les silures, on les mange pas. Vous êtes bien égocentrique... de gauche donc ?smiley 
       
      En tout cas la nature se porte bien à Tchernobyl, mieux qu’en France. Mon père pêchait des écrevisses d’eau douce, je ne pense plus qu’il y ait encore une rivière en France où il y en a. En tout cas dans ma région (RAA) y a plus que du goudron, du béton, des parkings, des banlieues, des résidences secondaires d’investisseurs « de gauche », En Marche. 45% du bâti en Corse ! Tout ça pour la consommation et la « croissance verte » (penser au maire de la soupe au choux) et évidement on fait venir des immigrés (les écolos en premier, pensez à Bovet à Vintimille) pour remplir tout ça, et les riches bobos des villes « de gauche » viennent passer qq jours ds leurs « investissements » où les louent à des touristes (pensez à Samivel). Alors votre écologie des villes....
       
      https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/se6f94c6b7ea9f91e/im age/i7b5022e6f1b4ade8/version/1299426988/image.gif
      https://www.coordination-transfrontaliere.org/d%C3%A9mographie/

      +5% /an de croissance démographique an RAA
       


    • HELIOS HELIOS 16 août 12:13

      @cyborg
      .. j’ai assisté au curage d’un bout du canal pres de Cadarache et les bestioles qu’on y a trouvé ressemblaient parfaitement... en tout cas plus de 2m de long !.. entre diverses carcasses de voitures plutôt haut de gamme.



    • cyborg 16 août 17:21

      @HELIOS
      Le silure n’est pas en voie de disparition, c’est d’ailleurs une espèce introduite du Danube qui pose pb, ça bouffe tout. ça se mange pas non plus, enfin pas encore, avec la surpopulation qui vient... 130kg de dégueulasse vaseux radioactif ça sera bientôt un met de choix si les écolos intégristes antispécistes font pas trop chier évidement.... smiley
       
      L’Allemagne des « écolos » a battu son record d’émission de CO2.... Audi, Bmw, et Porsche électriques obligent, il faut bien contenter les écolos des villes allemandes. Sans compter la pollution batterie « exportée » chez les niakoués du tiers monde, que Merkel « importe » aussi pour consommer du Bayer en Allemagne. Quelle rigolade cette écologie.
       
      Du vent pour les éoliennes qui font chier.


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 17:41

      @cyborg
      erreur, en tout cas pour les écrevisses.

      et j’en suis témoin.
      bien sur, dans les rivières polluées, y en a plus depuis longtemps.
      vous écrivez « la nature se porte bien à tchernobyl » ?
      il semble en effet que les espèces dites sauvages résistent mieux que nous à la radioactivité, (probablement une chaîne ADN particulière) mais de là à se rassurer !!!!
      n’essayez pas d’aller y vivre, le défi ne durera pas longtemps.

    • Xenozoid Xenozoid 16 août 17:53
      @olivier cabanel
      les autres especes s’en remette mieux car elle ont une vie plus courte,au niveau generation s’adapte plus vite....non ?

      juste une pensée

    • Croa Croa 16 août 20:13
      À olivier cabanel,
      Et alors ? Il ne s’agit pas de les manger mais de les vendre !
      C’est comme les saumons au pesticides. Ceux qui les élèvent n’en mangent surtout pas !

    • mmbbb 16 août 21:32

      @olivier cabanel la je suis d accord il y a tout de meme une radioactivité latente dans cet ecosyteme notamment les marais aux alentours Il ne faudrait pas trop remuer cette eau et la boire Quant a ces personnes pérorant que la vie se defie des elements radiaoctifs, elles oublient de comptabiliser le nombre de cancer . Mais comme dans un bon pays communiste qui se respectait les statistiques reelles n ont pas ete publiés Quant au CORIUM certes il est desormais protege par un ouvrage d ingenierie francaise mais son coeur est en fusion est pour longtemps. C est pour cela que ce site est interdit . C est un sujet d etude pour les scientifiques sur le long terme.  


    • cassini 16 août 21:53
      @Olivier Cabanel

      n’essayez pas d’aller y vivre [à Tchernobyl], le défi ne durera pas longtemps 

      Il est certain qu’on doit s’y ennuyer pire qu’en Creuse. 
      Pour ce qui est de la radioactivité résiduelle dans la région il faudra penser à vous renseigner. 

      Pour ce qui est des bêtes sauvages et de la radioactivité, il est vrai que vous nous avez déjà produit des raisonnements ingénieux. Je me rappelle ce sanglier contaminé au césium, mais pas plus malade que ça, et dont une tranche devait empoisonner un amateur de gibier, comme si deux cents grammes de viande au césium qui se porte bien devait une fois diluée dedans tuer les soixante-dix kilos de viande du consommateur. 






    • mmbbb 16 août 22:18

      @cassini le cesium 137 c est bon pour la sante ?


    • cassini 16 août 22:23

      @mmbbb


      Rayonnement voisin de celui du C14 et du K40. Faut donc voir combien de Bq. 

    • raymond 2 17 août 01:35
      @cassini
      Encore un « technicien » du nucléaire qui frime et qui voudrait décider pour tous le monde.

    • cassini 17 août 04:18

      @raymond 2


      Merci, j’ai largement lu votre prose hallucinée.
      J’ai apprécié en particulier le vacancier qui rapporte à Paris le cancer radioactif sous ses semelles parce qu’il a été sur la Côte d’Azur dont les plages sont polluées par Tchernobyl. 


    • cyborg 17 août 15:04

      @olivier cabanel
      « n’essayez pas d’aller y vivre, le défi ne durera pas longtemps. »
       
      Mais mon cher ami, arrêtez d’être un égocentrique ! D’être de gauche ! smiley Le fameux bobo narcissique à vomir de Gaïno
       
      Apprenez que si l’homme disparaît la Nature est sauvée !
       


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 août 19:34

      @olivier cabanel

      « les espèces dites sauvages résistent mieux que nous à la radioactivité ¨ Ce qui s’adapte survit, le reste, non... Or la difficulté d’adaptation croit avec la complexité. »J’ai un préjugé favorable bien égoïste pour humanité, mais, objectivement il est difficile de penser que l’humanité de demain ne se modifiera au point de devenir « autre chose »... Autre chose dans lequel je ne me reconnaitrait pas, et pour lequel je ne suis donc pas disposé à consentir des sacrifices qui, hic et nunc, me priveraient de trop de ce qui aujourd’hui me rend heureux..." N’est-ce pas la position qu’a discrètement adoptée une majorité effective d’entre nous ?


      Pierre JC




    • cyborg 18 août 00:14

      jouir sans entrave comme le veut notre cher ami Cabanel et vouloir sauver les espèces, et en plus favoriser la démographie africaine, baisser le CO2 et supprimer le nucléaire qui fait peur...
       
      Cette incohérence de « l’esprit moralisateur » est un classique dans l’histoire (cas de l’Allemagne après 1789, qui voulait la pensée des Lumières française dans un contexte allemand, qui a finit en romantisme), de ceux qui veulent rester dans l’ancien paradigme de la réalité matérielle et idéologique  (le libéral-libertaire capitaliste mondialisme green-washing, bio, veagn, immigration, consommateurs, bref toutes les cases du capitalisme cochées) tout en regrettant que leur idéal écolo hippie ne deviennent pas réalité... Dans cette impuissance ils tombe dans un esprit juste moralisateur qui part dans le n’importe quoi multi-protéiforme. 
       
      La subjectivité sans une objectivée n’est rien et réciproquement. Le record de CO2 de l’Allemagne est bien emblématique de cette contradiction. L’idéalisme écolo a viré au romantisme béat et à la collaboration ministérielle car sa pensée d’une modification du réel n’en est pas une. A peine un ravalement de l’existant.


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 août 08:55

      @cyborg
      vous avez raison, débarrassons nous de ces « rêveurs moralisateurs », plongés dans un « romantisme béat », ces adeptes du« végan, bio » imprégnés d’un idéal « écolo hippie », et laissons notre monde se détruire tout doucement, en continuant d’en épuiser les ressources...après tout, ceux qui nous suivront n’aurons qu’à se démerder, au milieu de déchets nucléaires mortifères, au milieu des océans couverts de plastique, dans une atmosphere chaque jour un peu plus inéspirable.

      sacré cyborg.
       smiley 

    • cyborg 18 août 18:58

      @olivier cabanel
      Mon cher ami des nuits debout palabreuses aux vacuités abyssales, comme le dit le sieur JC Allard, l’écologie n’a pas de tertium datur, juste un green-washing de circonstance, dont Macron se sert pour ravaler,, et de plus incohérent.
       
      Le zadiste, le hippie, (sponsorisés par papa) derrière leur cheval de traie, qui se la jouent moyenâgeuse, s’il était conséquent dirait un truc du genre : « Ramenons la population à 500 millions d’habitants sur Terre, et contentons nous de 12 outils comme les maoris primitifs, et coulons nous là douce au bord de la mer, peace and love » smiley
       
      Seulement devant le ridicule de cette nostalgie de la « plénitude » primitive, aussi débile que de croire que l’homme cherche le dénuement (JC Allard), l’écolo ne dépasse pas sa petite pensée bourgeoise romantique, et celle-ci l’accompagnera jusqu’à son heureuse fin, comme un repoussoir légitime. Et il se vautrera donc dans son moralisme à défaut de dépasser cette contradiction.
       
      Mais au moins fait ils rire les capitalistes, surtout les anti-spécistes qui refusent qu’ont coupent les pissenlits qui ont 50% de gènes communs avec nous !  smiley 


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 août 19:13

      @cyborg
      au delà de votre lyrisme bienvenu et amusant, il faudrait vous dire un jour que le projet que vous décrivez est aux antipodes de celui dont je rêve.

      mais comme dirait Kipling, ceci est une autre histoire.
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 18 août 19:32

      @Pierre JC Allard
      j’ai évoqué ça a plusieurs reprises dans d’autres articles, et il semble bien que les chaînes adn des espèces domestiques sont différentes de celles des espèces dites sauvages...ceci explique peut-être celà ? pour l’instant je n’ai pas d’autres solutions...


    • cyborg 19 août 01:06

      @olivier cabanel
      Les écolos n’ont pas de projet, juste servir la soupe à la consommation, changer de voiture, changer de centrales, changer d’ampoules électriques etc. vélo électriques et autres élixirs miraculeux. Bref du Hidalgo reine des riches bourges parisiens. Un jour les voitures électriques seront déclarées pollueuses, et les éoliennes aussi, et on changera tout... et ça fera marcher le commerce.
       
      Ellul et Charbonneau avaient une critique théorique de la Technique, Dumont de la démographie, mais il y a longtemps que la critique écolo est tombée dans le dogmatisme superficiel, la trouille du nucléaire comme petits égocentriques (qui sauve les animaux en plus !) , le bio comme nourriture des nouveaux bourgeois qui craignent pour leur santé, bref de l’égocentrisme camouflé en sauver la planète. Et les ours les loups (qui ne sont pas en voie de disparition) pour leurs petits plaisirs de bourges touristes du we... qui font chier les vrais habitants des campagnes. Sans parler de leur apologie de l’immigration qui remplit les usines et les supermarché de la consommation-pollution.
       
      Brefs des bourges cons prétentieux totalement inconsistants.
       
      Dans l’Obiou (38), il y a un village (Mens ?) qui organisait des « expo confs écolos » . J’ai compris ce qu’était l’écologie quand une bonne femme a dit : « moi je vivrais pas dans une maison avec du polystyrène, ça craint »
       
      Tout était dit. L’égotisme écolo.


    • Self con troll Self con troll 19 août 08:52

      @cyborg
      Vous avez bien sûr raison, puisque vous réservez le terme « écolo » à des gens qui cherchent à concilier le caractère rassurant d’un système pyramidal avec le respect de l’environnement. Sans voir que le ciment de la pyramide est l’instinct de domination, incompatible avec la soumission au principe de réalité.

      Imagine-t-on E.Macron écolo ?

      Encore plus radicalement, on peut remettre en cause la meilleure devise écologiste « penser global, agir local » dont le premier terme (penser global) semble contenir un germe pyramidal : cyborg a plus de culture que moi,Cabanel plus de charisme, qu’est-ce qui me reste ? Il ne s’agit pas de moi, bien sûr, qui vous parle d’outre-Styx, mais du quidam qui essaie de réfléchir avant d’agir.


    • cyborg 19 août 14:20

       ,@Self con troll
      Juste, en fait cette démarche est un classique philosophique.
       
      L’écologisme est une forme « courtoise » du capitalisme, de complimenter la Nature en s’en débarrassant avec du moralisme fat, cachant la collaboration. Et la question des migrants aussi d’ailleurs, on s’en débarrasse avec du bon gros sang qui tâche et divers imprécations courtoises bien pensantes d’évidence, mais pour ce qui d’une solution à l’explosion démographique, le réel...le néant. On insère la Nature dans l’immanence du capitalisme pour ne pas avoir à carrément nier l’essence de ce dernier, la spoliation de la planète. C’est ce que vous expliquez.
       
      Les idéalistes cherchent toujours à concilier les incompatibles, d’où leur dogmatisme incohérent.
       
      Les idéalistes panthéistes par ex, disons Dugué par hasard smiley , furent aussi des athéistes polis, ils enfermèrent Dieu dans le vide quantique, l’immanente substance infinie de Spinoza, pour éviter de carrément avoir à tuer la bête, et son essence, l’au delà imaginaire COP21. Bref des demi-mesures de bourgeois smiley
       
      Les écolos c’est un sujet comique sans fin !


    • bob14 bob14 16 août 09:09
      l’écho l’eau git..A votre bon coeur m’ssieurs dames...donnez vos fonds de culottes..c’est pour la bonne cause (toujours tu m’intéresse..)..- Arrêter le massacre des cochons tirelire (toujours les mêmes qui paient !)..... smiley

      • bob14 bob14 16 août 11:48

        @bob14.....Hulot c’est.....l’Egologie...mdr


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 août 08:55

        @bob14
        pas mal « l’égologie »...je la pique pour un article à venir, avec ta permission.

         smiley

      • taketheeffinbus 16 août 09:42

        La vérité c’est que c’est quasiment impossible de fermer une centrale nucléaire pour des raisons d’ordre technique et de coût, et encore plus de la démanteler... La radioactivité (et toutes les particules dangereuses) n’est pas quelque chose que l’on maîtrise, on confine, mais démonter et traiter la structure qui confine ? C’est mort... Personne ne veut en assumer le coût, et certainement pas Areva.


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 11:12

          @taketheeffinbus
          bah, bien sur qu’on peut les arrêter les centrales nucléaires !!! regardez au Japon, ils les ont toutes arrêtées du jour au lendemain.

          par contre vous avez raison, le démantèlement et la gestion des tonnes de déchets produits posent un vrai problème.
          quand au cout, qu’areva le veuille ou pas, elle doit en assumer le cout.
           smiley

        • HELIOS HELIOS 16 août 12:15

          @olivier cabanel

          oui, oui, ils ont tout arrété !

          Mais, les japonais acceptent les restrictions qu’il y a eu, ont investi dans des appareillages moins gourmands et ont evidement mis en route les diverses centrales au fioul et a gaz ... de l’ecologie, quoi...

        • mmbbb 16 août 12:56

          @HELIOS comme en Allemagne. Les allemands utilisent encore 40 % de centrales thermiques . Quant a nous, il y a une fronde anti eolienne Certains ecolos s opposent a l installation d eoliennes dans des parcs protéges par exemple . Comme les potes de Bove qui refuserent l installation d un parc dans le Larzac . Sacre ecolos Sacre Cabanel Il devrait faire pedaler ses chers migrants sur des velos a dynamo , Cela les occuperaient


        • Alren Alren 16 août 17:33

          @olivier cabanel

          "bah, bien sûr qu’on peut les arrêter les centrales nucléaires !!! regardez au Japon, ils les ont toutes arrêtées du jour au lendemain."

          Ils ne les ont pas réellement arrêtées car la désintégration des noyaux d’uranium 235 a continué.

          Simplement on a plongé parmi les barres d’uranium des barres absorbant leur neutron, ce qui diminue fortement l’activité mais ne l’arrête pas : il faut continuer à refroidir.

          Et cela ne peut durer indéfiniment sinon les barres doivent être changées.

          La composition de ces barres absorbeuses de neutrons fait appel à des métaux coûteux.

          Wikipedia :

          "Les éléments chimiques avec une haute section efficace d’absorption pour les neutrons thermiques sont : l’argent, l’indium et le cadmium ainsi que le bore, le cobalt, l’hafnium, le dysprosium, le gadolinium, le samarium, l’erbium, et europium, et leurs alliages et composés : par exemple, acier hautement boré, alliage d’argent-indium-cadmium, carbure de bore, diborure de zirconium, diborure de titane, diborure d’hafnium, titanate de gadolinium et titanate de dysprosium. Le choix des matériaux est influencé par l’énergie des neutrons dans le réacteur, leur résistance au gonflement neutronique, et la durée de vie de ces matériaux liée à la résistance mécanique des matériaux sous irradiation. "

          Notons qu’avec des centrales au thorium, cela ne se produirait pas : la réaction de désintégration nucléaire doit être perpétuellement en entretenue pour avoir lieu.


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 17:37

          @Alren
          oui, on peut aussi l’expliquer comme ça... 

          elles peuvent redémarrer à tout moment, sauf que les japonais n’en veulent plus.
          mais le vrai problème est « qu’est qu’on en fait ? »
          démanteler est un vrai casse tête, et coûtera une fortune si un jour on trouve le moyen d’y arriver.
          fallait pas commencer !
          et ça on le savait.
           smiley

        • Croa Croa 16 août 20:18
          À olivier cabanel,
          Non tout le monde ne savait pas. Ceci dit maintenant qu’on sait (que tout le monde sait) il faudrait tout arrêter et on ne le fait pas.  smiley

        • cassini 16 août 21:26

          @Alren


          Voilà la suite de votre cours de physique, après vos théories sur la quantité de mouvement et quelques autres bricoles. 

          Ainsi, selon vous un réacteur à fission ne s’arrête jamais. Lorsqu’on y plonge ses barres de contrôle, la fission se poursuit à taux réduit.  

          C’est encore une fois n’importe quoi. Lorsque les barres sont complètement engagées, la configuration n’est plus critique et le réacteur ne fissionne plus du tout. Les seuls neutrons qui y traînent sont ceux que produit la fission spontanée de l’uranium, qui se produit n’importe où, hors réacteur, dès qu’il y a de l’uranium, et qui représente peanuts comme dégagement d’énergie. 

          On continue le refroidissement après arrêt de la fission parce que la radio-activité des produits de fission dégage initialement environ 10% de la valeur de la puissance du réacteur en fonctionnement ; ce chiffre descend très vite au fil des jours. 





        • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 21:28

          @Croa
          bah, hulot est cuit...mais d’autres suivront.

          pas facile.
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 16 août 21:32

          @mmbbb
          bah, les éoliennes ne sont pas la seule piste.

          ceci dit, je suis toujours étonné quand je vois les arguments des antiéoliens : elles défigurent le paysage ? ah bon... et les centaines de milliers de pylones THT... ils font quoi ? ils ne défigurent pas ? quand à votre couplet sur les migrants, je vous laisse à votre conscience... espérant qu’il vous en reste un peu ?
           smiley

        • cassini 16 août 21:34

          @olivier cabanel


          on peut aussi l’expliquer comme ça

          Non : voyez mon commentaire de 21 : 26

        • cassini 16 août 21:38

          @olivier cabanel


          Quant à votre couplet sur les migrants, je vous laisse à votre conscience

          Evidemment. L’énergie fournie par le pédalage était présente dans la nourriture du pédaleur, en sorte que l’étape pédalage est superflue ; autant brûler directement la nourriture dans une centrale ad hoc. 

        • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 22:00

          @olivier cabanel. Les éoliennes ? Il suffit de les enterrer. Il faut savoir ce que l’on veut.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès