Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Fukushima, tout le monde descend

Fukushima, tout le monde descend

Alors que la COP21 mobilise toutes les polémiques, puisque le lobby nucléaire s’y est invité en prétendant sauver le climat, la centrale dévastée de Fukushima s’enfonce de plus en plus dans le sol, dans une indifférence quasi générale.

En effet, alors que les autorités japonaises font le forcing pour obliger les populations à retourner dans leurs villes, leurs villages, malgré la pollution nucléaire qui perdure, des experts constatent que le site nucléaire dévasté s’enfonce tout doucement, plus ou moins profondément suivant les bâtiments.

Dès le début de la catastrophe, la centrale s’était affaissée d’environ 70 cm, mais ce n’est que le 5 novembre 2015 que l’exploitant l’a confirmé en donnant quelques détails supplémentaires. lien

En effet, Tepco à admis qu’il y avait un tassement inégal d’un bâtiment à l’autre, comme on peut en juger sur cette photo. lien

Puis en 2013, à la suite du typhon « Whipha », un glissement de terrain s’était produit, et 2 ouvriers du site nucléaire avait twitté là-dessus, s’étonnant du silence de l’exploitant. lien

Auparavant, on apprenait au printemps dernier que la quantité de becquerels rejetés dans le Pacifique prenait des proportions dramatiques, puisqu’en 314 jours, 2200 milliards de Bq avaient rejoint les eaux de l’océan, la période s’étendant du 16 avril 2014 au 23 février 2015.

En effet, s’il faut en croire Tepco, 10% des eaux contaminées s’écoule directement dans les eaux du Pacifique, reconnaissant que la quantité de tritium qui a fuit s’élève à 4 800 000 000 000 Bq, mais sachant les dissimulations précédentes dont l’exploitant est coutumier, on peut imaginer que les quantités réellement relâchées soient plus importantes. lien

De toute façon, il faudra des années pour appréhender le véritable impact environnemental de Fukushima sur l’Océan Pacifique. lien

D’ailleurs le 5 novembre 2015 Tepco avait annoncé avoir découvert une fuite d’eau contaminée, (photo) sans pour autant pouvoir la localiser exactement, représentant 7,2 milliards de Bq de radioactivité gamma (strontium, césium 134, césium 137, et d’autres nucléides dont la nature n’a pas été communiquée). lien

Ce qui expliquerait le pic monstrueux de radioactivité atteignant 9,4 Sv/h à l’extérieur de l’enceinte du réacteur N°2…c’était le 2 octobre 2015. lien

S’il est vrai qu’une dose d’un seul sievert déclenche des vomissements, des hémorragies, mais n’est pas mortelle, une dose unique de 5 sieverts serait fatale pour 50% des personnes exposées dans un délai d’un mois. lien

À titre de comparaison, lors de la catastrophe de Tchernobyl, le critère déterminant l’évacuation des riverains était une exposition de 350 mSv, selon l’association mondiale du nucléaire. lien

Un autre épisode avait été passé sous silence, et a été dévoilé dans un rapport paru début 2014 : lors de l’explosion des réacteurs de la centrale japonaise, le porte-avion américain, le USS Ronald Reagan, croisait à 2 miles de là, participant a une opération dénommée « amitié » qui consistait à venir en aide aux victimes du tsunami.

Au pire des moments, les 5500 marins présents sur le navire se virent enveloppés dans un brouillard chaud, lequel avait un « gout métallique  », et comprenant le danger, le navire pris le large, sauf qu’entre temps, de nombreux marins avaient été touchés par la radioactivité émanant de la centrale, et il fallu par la suite laver le pont du porte-avion de fond en comble comme on peut le constater sur cette photo.

Malgré tout Tepco et les responsables de la marine américaine soutiennent que les soldats n’ont pu recevoir une dose suffisamment élevée pour susciter des craintes… lien

En tout cas, s’il faut en croire Global Research évoquant un rapport récent, Fukushima a maintenant contaminé le 1/3 de la surface des océans dans le monde.

Ce rapport a été publié en juillet 2015, et manifestement, cette pollution continue de s’étendre. lien

Une confirmation a été donnée puisque des traces de radioactivité, du césium 134 et 137, dues à la catastrophe de Fukushima ont été détectées dans des échantillons prélevés en février 2015 au large d’Ucluelet, non loin de Vancouver, au Canada. lien

Ceci dit, il faut relativiser, car, s’il faut en croire l’ACRO, les eaux de la Manche sont plus radioactives que celles de Fukushima. lien

C’était lors d’un prélèvement datant d’octobre 2012, et il est probable que cette affirmation ne soit plus valable aujourd’hui.

Sans pour autant manier un catastrophisme de mauvais aloi, c’est en mars 2014 que l’association Robin des Bois avait assuré qu’il y avait un risque sanitaire réel pour les riverains américains du Pacifique.

Le président de l’association, Jacky Bonnemains, rappelle qu’un bar péché en juin 2013 était déjà contaminé à hauteur de 1000 Bq par kilo : « la teneur en césium 137 de l’eau de l’Océan Pacifique est préoccupante (…) il va y avoir concentration de la radioactivité dans les derniers maillons de la chaîne alimentaire (…) les sardines mangent du plancton contaminé. Et ensuite les thons, poissons carnivores vont manger les poissons contaminés par le plancton.

Au bout du compte il va y avoir concentration de la radioactivité dans ces derniers maillons de la chaine alimentaire (…) les poissons migrent, ils ne connaissent pas les frontières administratives ». lien

Résultat, ces poissons péchés aux 4 coins de la planète vont finir dans nos assiettes, et tant que Fukushima continuera de cracher son poison, la chaîne alimentaire sera de plus en plus touchée...

En 2011, juste après la catastrophe, Michelle Rivasi avait demandé à l’Union Européenne que les seuils de radioactivité européens soient mis au diapason avec ceux pratiqués au Japon, soit pour les aliments solides 500 Bq par kilo. lien

Or le 28 mai 2014, l’Europe s’est bien alignée sur les normes japonaise de contamination radioactive alimentaire imposées depuis la catastrophe de Fukushima (lien) sauf qu’entre temps, le Japon avait relevé le seuil autorisé, passant « la dose admissible » de 1 mSv à 20 mSv/an. lien

Mais, comme chacun sait, la norme, quelle qu’elle soit, n’empêche pas le danger.

Il y a quand même une bonne nouvelle : le Pape François n’en finit pas d’étonner, preuve en est puisqu’il a déclaré être anti-nucléaire…

Lors d’une conférence avec les évêques japonais, il a comparé l’énergie nucléaire à la Tour de Babel en déclarant : « les humains ne devraient pas enfreindre les lois de la nature créées par Dieu. ». lien

Pas sur que cette courageuse position empêche les bâtiments de la centrale japonaise de continuer de s’enfoncer, ni que les eaux contaminées continuent de polluer le Pacifique.

Les miracles ont leurs limites…

D’ailleurs, en France, au plus haut sommet de l’Etat, un homme continue de croire au mythe nucléaire. lien

Comme dit mon vieil ami africain : «  quand l’éléphant trébuche, les fourmis souffrent  ».

L’image illustrant l’article vient de p3.storage.canalblog.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Le mensonge nucléaire de sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Fukushima, les limites du cynisme

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

L’hallali nucléaire

Fukushima, la stratégie de l’oubli

Fukushima s’enfonce-t-il ?

Fukushima hors contrôle

Fukushima, le pire des scénarios

Fukushima, le tonneau des Danaïdes

Fukushima, réaction en chaîne à ciel ouvert

Fukushima, le mois de tous les dangers

Fukushima, la loi du silence

Fukushima, l’illusion d’une solution

Tchernobyl, Fukushima, à qui le tour ?

Fukushima, un désastre illimité

Courage, fuyons

Fukushima, 4 longues années


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

138 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 13 novembre 2015 08:31

    Bonjour...Pour le prochain cop22..il est question de le faire à Chère-No-Bile...


    • fred.foyn Le p’tit Charles 13 novembre 2015 10:27

      @Le p’tit Charles....

      Le rapport fédéral de l’environnement (période 2009-2014) qu’a pu se procurer Le Soir n’incite guère à l’optimisme.

      Malgré quelques points positifs, l’état de la mer du Nord n’est pas très réjouissant. Les scientifiques de l’UGMM (Unité de gestion du modèle mathématique de la mer du Nord), y observent un appauvrissement de la faune benthique (des fonds marins) et un enrichissement excessif en plomb, mercure et PCB.

      Les scientifiques ont constaté une flambée d’infections chez les poissons. Par ailleurs, la production de phytoplancton explose en raison de l’eutrophisation.

      De nombreuses substances chimiques dangereuses contaminent l’eau de mer à des valeurs supérieures à la directive-cadre Eau. « Situés à l’autre extrémité de la chaîne trophique, les oiseaux marins pâtissent de la pollution marine. Les teneurs en PCB et en mercure bio-accumulées dans leurs œufs y dépassent largement les limites acceptables ».

      « » Le rapport évoque aussi une « évolution trop lente vers une pêche durable »....Vive Hollande et sa merde du nord...





    • HELIOS HELIOS 13 novembre 2015 15:51

      @Le p’tit Charles


      ... la diminution de la diversité biologique ET de la faune « benthique », sans oublier la flore, provient SURTOUT de la pêche « a la chaine » c’est a dire des chaines et des chaluts qui raclent le fond, détruisent tout l’écosystème, y compris les nids et autres aires de reproduction... entrainant au passage, et ça se comprend, la diminution de la faune halieutique - les poissons de pleine eau - qui ne trouvent plus d’intérêt a promener dans ces lieux stériles.

      Pour quelques coquilles st Jacques, excellentes certes, et autres langoustines, qui ne savent pas nager, on détruit tout, la pollution se chargent de terminer le travail.

      Rassurez vous, c’est pareil en méditerranée ou il n’y a pas moyen d’empêcher les pêcheurs professionnels a laisser trainer leur chalut au fond pour récolter ce qui reste, cad les plus petits poissons. 
      Il fut un temps ou les autorités ont immergé des blocs de béton avec des poutres métalliques.. ; des amas de véhicules a éliminer pour empêcher ces mêmes pêcheurs a laisser trainer leurs filets. on avait constaté, en moins de 3 années, a une forte amplification aussi bien des fond que des eaux libres de la faune ET de la diversité.

      Hélas, le lobby de la pêche ont empêché la poursuite de ces opérations.

      Avant d’accuser qui ou quoi que ce soit d’autre, il faudrait peut etre regarder de plus prés ce qu’il se passe.

      Cela me rappelle des chiffres comme : 40 000 morts par la cigarette, 72 000 par la viande rouge... etc. le problème est que si on cumule tous ces morts, cela dépasse largement la quantité de décès observés. On fait dire ce que l’on veut aux chiffres quand cela arrange. En mediterranée, les poissons sont revenus là où se trouvent ces ilots immergés, point barre.


    • howahkan howahkan Hotah 13 novembre 2015 08:36

      Merci du compte rendu...ayant ouvert tous les liens, cela semble un bon tour d’horizon..j’y pensais hier justement,mis ou est donc passé Olivier ? mais bon positivons l’humain, ce génie suprême a quand même inventé la centrale nucléaire a ciel ouvert qui ne produit pas d’électricité et cela, je dois , que dis je , nous devons le reconnaître ça n’est pas un mince exploit smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2015 09:18

        @howahkan Hotah
        merci de cet humour acide...et très bonne journée.

         smiley

      • asterix asterix 13 novembre 2015 09:46

        @olivier cabanel

        Toujours très aimable avec ceux qui vont dans ton sens, beaucoup moins avec ceux qui ne sont pas d’accord à 100% avec toi. Exactement comme Fortin ou Gruni...
        Rassure-toi, cette fois-ci je le suis.


      • bourrico 7 13 novembre 2015 11:09

        @asterix

        Disons que ceux qui ne sont pas entièrement d’accord ont le mauvais goût de pointer ses erreurs et de lui poser des questions auxquelles ils n’est pas en mesure de répondre.
        Or honnêtement, il est impossible d’être 100% en accord avec quelqu’un.

        Bref, la flatterie lui sied plus que la critique.

      • Le Sudiste Le Sudiste 13 novembre 2015 12:46

        @bourrico 7
        Oui, il est bizarre Cabanel, d’habitude les gens préfèrent quand on les insulte. C’est un truc que j’ai compris depuis bien longtemps.

        @Olivier
        Salut Olivier,
        merci du suivi, il n’y a que trop peu de piqures de rappel.
        Très intéressante cette histoire des 70cm de mouvement pour une partie de la structure. Sauf erreur auquel cas vous ne manquerez pas de corriger, il me semble bien que si le tsunami n’a certainement rien arrangé, ce sont les dommages causés par le tremblement de terre lui même qui ont produit des dégâts qui auraient mené à la catastrophes même sans tsunami. Me trompe-je cher Olivier ? Auriez-vous sous la main, dans un sens ou dans un autre un petit quelque chose là dessus ?


      • Le Sudiste Le Sudiste 13 novembre 2015 12:48

        mamamia ! Que de fautes ! J’ai honte.


      • Le Sudiste Le Sudiste 13 novembre 2015 13:01

        Euh... non finalement ! C’est le « s » de « la catastrophes » qui m’a crevé un œil !
        Pour le reste, vu les formulations à la con, forcément, il y a un moment où c’est un peu au pif pour savoir si tu accordes ou non.
        Là par exemple, je sais pas : « ce sont les dommages causés par le tremblement de terre lui même qui ont produit des dégâts qui auraient mené  »
        Sur un truc comme ça, faudrait demander à Ariane. Elle est où ? Si quelqu’un la croise, demandez lui de venir jeter un coup d’œil. Les autres je leur fait pas confiance. Ils vont me dire l’inverse pour que je passe pour un con !


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2015 13:17

        @Le Sudiste
        bah, les insultes sont toujours le fait d’individus à court d’arguments, 

        oublions les donc
        pour répondre à la question posée, je n’ai hélas que des intuitions...
        lorsque, par intuition, j’ai annoncé une heure avant que ça se produise que les réacteurs pourraient très rapidement fondre...cette intuition s’est révélée judicieuse.
        l’intuition que j’ai, c’est que d’une part la fusion des réacteurs est en cours.
        les millions de litre d’eau envoyés pour tenter d’éteindre le feu me font penser que ça ne servait pas à grand chose, comme si on avait envoyé de l’eau dans un volcan en éruption.
        par contre, au niveau géologique, cette masse d’eau a pu provoquer l’affaissement en question,
        possible aussi que le glissement de terrain qui s’est produit il y a peu en soit l’une des conséquences.
        donc si on résume, on a des réacteurs en fusion dont on ne sait à quelle profondeur ils se trouvent,
        on a d’autre part des millions de m3 d’eau qui se baladent, a part ceux qui ont rejoint l’océan.
        en bref , ça sent pas bon.
         smiley

      • Le Sudiste Le Sudiste 13 novembre 2015 13:34

        C’est pas sur ce coup là que ça ne sentait pas bon ! Vous vous souvenez de ce bel exemple de ce qu’est la dispersion d’un nuage lors d’un accident chimique il y a quelques années ? Justement parce que ça ne sentait pas bon, on a pu savoir où et quand passait le nuage. Paris, les côtes anglaise en quelques heures... Je me souviens vous en avoir fait la remarque à l’époque : un nuage radioactif se serait déplacé de la même façon.
        Alors quand vous dites que ça sent pas bon, je dis non ! Ca ne sent rien, ça ne se voit pas et les dégâts ne sont pas souvent visibles avant des dizaines d’années. Le nucléaire civil c’est l’arme absolue, furtivité totale, morbidité 100%.

        Pour revenir à ma question. J’ai par exemple retrouvé ceci.


      • hunter hunter 13 novembre 2015 15:36

        @Le Sudiste

        C’est parfaitement correct, aucune faute !

        Adishatz

        H/


      • HELIOS HELIOS 13 novembre 2015 16:09

        @olivier cabanel


        ... on ne sait pas où sont les réacteurs en fusion...

        De mon temps, on parlait du « syndrome chinois »... c’etait a l’époque de Three miles island aux USA.... les ecolos et les cinéastes pensaient voir s’enfoncer le cœur.... au plus profond, vers la chine (d’ou le syndrome chinois).

        Depuis le temps, on sait tres bien que le coeur de Three miles island n’a pas bougé, qu’il est cours de démontage (si ce n’est pas déjà terminé) et que son frère situés a quelques dizaines de mètres continue de produire pour encore au moins 20 ans.

        A Fukushima, le mouvement de terrain est probablement provoqué par les tremblements de terre sur un site mouillé et plus entretenu... et la bas, se serait plutot le syndrome du Groenland dont il faudrait parler... a mais c’est bien sûr, c’est pour cela que la glace du Groenland fond !!!!!

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 novembre 2015 10:53

        @olivier cabanel


        Bonjours Olivier

        Lors de mon dernier anniversaire, partant de la prémisse que le taux de mortalité est encore de une mort par habitant et que le risque pour la vie croît avec son usage, j’en suis arrivé a la conclusion que la probabilité qu’une augmentation de la radioactivité me soit fatale DIMINUAIT rapidement. 

        Comme c’est la seule bonne nouvelle dans ce dossier, j’ai pensé te la rapporter...Je t’envie de pouvoir continuer le bon combat pour des causes sur lesquelles toutes les autruches ont décidé de faire l’impasse.... En revanche, je pense que t.a longue campagne contre le Lyon-Turin a significativement contribué à la mort annoncée su projet. Bravo.

        Cordialement


        Pierre JC

         

      • olivier cabanel olivier cabanel 14 novembre 2015 22:22

        @Pierre JC Allard
        merci de tes encouragements pour le lyon turin, 

        nous avons fait une avancée importante il y a 7 jours...on en reparlera
        à+
        amicalement
        Olivier C

      • olivier cabanel olivier cabanel 15 novembre 2015 07:41

        @Le Sudiste
        oui, c’est vrai qu’il faut toujours rappeler que le nucléaire ne se voit pas, ne sent rien, ou presque, mais qu’il est mortel quand même.


      • Extra Omnes Extra Omnes 13 novembre 2015 09:45

        On dirait bien que la catastrophe n’en n’est qu’a ses débuts...
        Les apprentis sorciers ne savent pas ce que va devenir leur jouet a moitié brisé qui continue de leur jouer des tours en s’enfonçant lentement dans la croute terrestre.
        Le monde entier - ou presque - s’en fout.
        Merci de nous rappeler ce qui nous pend au nez.


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2015 10:56

          @Extra Omnes
          en effet, c’est terrible de voir la hauteur de la désinformation médiatique sur ce sujet, alors que la catastrophe est réellement en cours...

           smiley
          merci de votre commentaire.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 novembre 2015 20:15

          @olivier cabanel
          Rassurez vous, la COP21 va encenser le nucléaire, pensez-donc, il ne rejette pas de CO2. Et le CO2, c’est très, très méchant, savez-vous, c’est l’ennemi public number one !


          Article du Monde, grenouille météo des informations orientées, qui rapporte les propos du GIEC : « Le nucléaire est classé comme faible émetteur de carbone », et tac ! le nucléaire, c’est vachement écolo ! Si c’est le GIEC qui le dit...., c’est sûrement vrai ? non ? Ils ne se trompent jamais ces gens là, même si les températures ne montent plus depuis 17 ans, ils ont toujours raison.

          Ils ont juste oublié que le CO2 n’est pas un polluant, il fait pousser les plantes.
          Le nucléaire aura donc le feu vert et la bénédiction de Hollande.
          What else ?

        • sarcastelle 13 novembre 2015 22:25

          @olivier cabanel


          Ah, le corium s’enfonce toujours ? En se réchauffant sans cesse ? Il en est à sa quantième explosion nucléaire souterraine ? Renseignez-nous, mon oncle, car nous n’avons que de la désinformation à ce sujet. 

        • Layly Victor Layly Victor 14 novembre 2015 11:29

          @Fifi Brind_acier

          Votre position est absolument honteuse.
          J’ai beaucoup plus de respect pour les dingues écolos. Eux au moins, ils croient à leur religion anti-nucléaire et aux balivernes du mage de l’énergie libre.
          Vous, c’est de la pure démagogie pour essayer de ramener quelques voix à votre patron.

          Comme vous traitez à la légère ce qui est un enjeu crucial, l’énergie, et êtes prêts à cirer les pompes des illuminés, vous n’avez aucune chance d’être un jour en mesure d’exercer le pouvoir en responsables. Rassurez vous, c’est le cas de tous les partis : plus écolo que Juppé, tu meurs !

          Expliquez nous comment la France pourrait sortir de l’Europe avec succès sans le nucléaire ou les gaz de schiste ? Mais là dessus, à l’UPR, c’est motus et bouche cousue.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 novembre 2015 18:02

          @Layly Victor
          Ce qui pose problème dans le nucléaire, entre autre, c’est qu’on a installé des centrales sur des failles sismiques... C’est le cas dans la Vallée du Rhône et en Alsace. Et comme j’habite en Provence, les failles sismiques, ça me parle.


        • Layly Victor Layly Victor 14 novembre 2015 19:11

          @Fifi Brind_acier

          Oui, bien sûr, les failles sismiques, ça vous parle. Comme si les centrales nucléaires n’avaient pas de protection en rapport avec le séisme majoré de sécurité de l’emplacement considéré.
          D’ailleurs, à Fukushima, la centrale a très bien supporté un des pires séismes de l’histoire du Japon. C’est le tsunami qui a causé l’accident nucléaire. Vous faites semblant de ne pas le savoir.
          Vous êtes pitoyable. Que d’efforts pour vous faire bien voir de quelques marginaux.
          Attention, je comprends très bien qu’on soit opposé au nucléaire, si on propose quelque chose de crédible. Ce que je réfute, ce sont les mensonges et la pseudo-science.
          J’habite près de Cadarache, sur « une faille sismique épouvantable », et en cas de catastrophe, je me sentirai beaucoup plus en sécurité à Cadarache que dans mon village.
          Il faut arrêter les conneries. Dites clairement, avec des arguments, comment vous comptez sortir de l’Europe sans le nucléaire et les gaz de schiste. C’est ça la vraie question.
          Mais ne vous inquiétez pas : tous les partis, y compris le FN, ont peur de soulever cette question.

        • olivier cabanel olivier cabanel 15 novembre 2015 07:50

          @Fifi Brind_acier
          ne tombez pas dans le piège tendu par ce victor.

          il n’est là que pour désinformer.
          j’ai du intervenir pour demander la suppression de quelques posts dans lesquels il tombait carrément dans la diffamation.
          le mensonge lui est coutumier, la manipulation aussi, et il affirmait que les experts de la criirad étaient des pseudo-scientifiques, alors qu’ils sont considérés par la communauté scientifique comme de vrais professionnels.
          il est tombé bien bas, le victor, 
          après les injures, la calomnie, la diffamation.
          pauvre garçon.

        • philippe913 15 novembre 2015 16:49

          @olivier cabanel
          où voyez vous des injures et de la diffamation ? il ne fait que poser une question... si vous appelez ça un piège, c’est que vous avez peur de donner la réponse...


        • olivier cabanel olivier cabanel 15 novembre 2015 17:42

          @philippe913
          le post du triste sire a été enlevé, sinon vous auriez découvert la nature de ses propos, lesquels relevaient en effet de la diffamation.


        • Spartacus Spartacus 13 novembre 2015 10:10

          Si le pape le dit.......

          C’est certainement parole d’évangile....

          • bourrico 7 13 novembre 2015 11:10

            @Spartacus

            Exactement ce que je me dis quand je lis tes conneries de neuneu propagandistes.

            Poilant non ? smiley

          • sarcastelle 13 novembre 2015 10:23

            Après une vie de militantisme progressiste, mon oncle à barbe désormais blanche se fait le défenseur de la marine militaire américaine et de l’institution vaticane. 


            Il fallait le lire pour le croire. smiley 
            Mais passons. 

            En 1954 il s’est passé ceci : 


            Après Foukouchima il est arrivé cela :


            Il y a du progrès ! Mais mon oncle et le progrès...

            Comme d’hab ; mon oncle nous épouvante grâce au caractère minuscule du becquerel. La centrale a laissé fuir 4 800 milliards de becquerels ! Convertissons cela en poids ; c’est 1,3 centigramme de tritium (le tritium donne 9900 curies au gramme et le curie vaut 37 milliards de becquerels : vérifiez le calcul). La dose fatale de tritium étant de l’ordre du milligramme, on a donc risqué de tuer les 13 personnes qui auraient eu la bouche assez large pour qu’ensemble elles gobassent la centrale. Bref, même in situ, c’est une mauvaise plaisanterie. 

            Mais on va dire que je réponds sur la forme et non sur le fond. Et c’est vrai, pour la raison qu’il n’y a pas de fond, pas de nouveautés. C’est une simple piqûre de rappel à base de virus recyclés. Je ne sais s’il est opportun de vacciner sur Agoravox où les médecins eux-mêmes redoutent cette pratique ? 



            • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2015 10:54

              @sarcastelle
              si vous aviez lu l’article, vous auriez découvert que l’info que vous nous donnez sur le porte avion est déjà dans mon article, 

              mais vous êtes tellement dans l’a-priori, que vous commentez, comme d’hab, sans avoir réellement lu l’article, avec toujours la même mauvaise foi.
              et je doute qu’un vaccin puisse vous en guérir.
               smiley

            • bourrico 7 13 novembre 2015 11:14

              @olivier cabanel

              Voila l’exemple typique.

              Celui qui ose discuter n’est qu’un grand malade.
              On ne peut qu’admirer la puissance de l’argumentaire, la force de conviction de Cabaniais. smiley

              La flatterie on vous dit, Cabaniais est en manque de reconnaissance, il cherche des « bons Blaze » pour le flatter lui et son égo monumental.

              Continuez à nous faire rire, c’est ce que vous faites de mieux môssieur l’auteur en carton.


            • sarcastelle 13 novembre 2015 11:22

              @olivier cabanel


              Vous n’avez pas compris. 
              Pourquoi me serais-je donné le mal d’aller chercher l’affaire du bateau de pêche de 1954 si ce n’était pour le mettre en parallèle avec le porte-avions dont vous parlez. 

            • Le Sudiste Le Sudiste 13 novembre 2015 19:14

              @bourrico 7
              En attendant il fait le boulot.


            • sarcastelle 13 novembre 2015 22:30

              @Le Sudiste


              en attendant il fait le boulot 

              Autrement dit : peu importent les moyens. 

            • philippe913 15 novembre 2015 16:51

              @olivier cabanel
              et une réponse sur les chiffres avancés ? non ? Ah ben non, c’est un piège, forcément.


            • Le Sudiste Le Sudiste 17 novembre 2015 06:09

              @sarcastelle
              Pour gagner quelques billets les assassins du nucléaire ont balancés des milliards de tonnes de déchets radioactifs à la mer pour qu’on ne les voit plus. Ces mêmes assassins ont décidé maintenant de les enfouir sous terre. Toujours pour qu’on ne les voit plus et ainsi prendre quelques billets de plus.

              « Autrement dit : peu importent les moyens. » Force est de constater que non, ou pas encore, puisque lesdits assassins n’ont pas encore été attrapés et pendus. Peut-être grâce à la désinformation du public que l’on assassine. Mais qui sait si vos suggestions n’en feront pas réfléchir certains. Méfiez-vous tout de même, l’appel au meurtre, c’est interdit.

              En revanche, si c’est encadré par la loi, la décapitation, la pendaison, l’électrocution ou que sais-je d’ailleurs, c’est tout à fait possible. Étant à titre personnel un monstre absolu, je serais effectivement pour une éradication totale de ceux qui comme le dit un ministre d’État, ne méritent pas de vivre sur Terre. Je suis tout à fait d’accord, je pense comme un ministre.

              Et dans certains cas, je pense effectivement qu’il y a peut-être quelques aménagement à faire dans le code pénal. Le nucléaire est déjà, bien avant que l’on ait à rechercher les responsabilités de l’accident majeur de demain, pourvoyeurs d’un grand nombre de candidats.

              Si par exemple j’étais ministre et que j’avais la capacité et le droit de choisir qui mérite ou non de vivre sur Terre, alors je choisirais Marcel. C’est une belle merde Marcel. Je pense que Marcel et ses collègues sont pas mal. Rejeter à la flotte (une vieille habitude) des kilos de plutonium dont un gramme pourra faire encore un génocide dans des millions d’années, donne droit me semble-t-il à un procès expéditif.
              Heureusement pour lui, je ne suis pas ministre ! Et comme Marcel, je pense qu’il va rigoler tranquille jusqu’à la fin de ses jours dans le luxe qu’apportent le statut d’assassin d’État.

              Nous verrons bien le jour où officiellement et scientifiquement le hasard rencontrera la faute à pas de chance et nous fera sortir des statistiques confortables que l’on s’invente pour dormir tranquille et profiter des milliards octroyés par un peuple qui part à abattoir.


            • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2015 08:31

              @Le Sudiste
              merci de ce document que l’on peut lire sur votre commentaire (le statut d’assassin d’état) qui raconte le rejet de plutonium, substance qui a une demi-vie (ou période) de 24 000 ans, lors de l’accident nucléaire de la centrale de St Laurent des eaux, passé sous silence pendant des années, et qu’un lanceur d’alerte vigilant a finalement découvert.

              ce tragique événement prouve bien que nous ne sommes pas à l’abri en France d’un accident nucléaire majeur, et aussi que le mensonge est manifestement la raison d’être des lobbyistes du nucléaire.
              encore merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès