• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > R.I.C, R.I.P... ou les 2 à la fois ?

R.I.C, R.I.P... ou les 2 à la fois ?

 C’est une des premières conséquences de la mobilisation des gilets jaunes, la possibilité de la mise en place d’un référendum d’initiative citoyenne, le R.I.C.

Mais il y a loin de la coupe aux lèvres, car si à droite, comme à gauche, on assure appuyer cette initiative citoyenne, tout ça reste à prouver.

Macron rappelle avoir mis dans son programme pareil dispositif, d’autant que Sarkösi l’avait inscrit dans la loi, en 2008, à l’article 11 de la constitution, ce qu’a confirmé Hollande... sauf que ce RIC est inapplicable pour différentes raisons.

D’une part la barre est placée très haut, et il est raisonnablement quasi impossible de l'activer : au-delà du fait qu’il faille que le 5ème des députés le demande, il doit recueillir l’accord du dixième des électeurs, soit 4,6 millions d’électeurs... et dans un délai qui n’a pas été défini dans la loi.

Ce qui a permis à Jean-Jacques Urvoas, alors président de la commission des lois à l’assemblée, d’assurer que « cela n’arrivera jamais ». lien

Donc R.I.P. (repose en paix) pour le RIC, du moins pour l’instant.

Bayrou y serait favorable, et Macron prétend pourtant que l’idée n’est pas à rejeter à priori, mais la plupart des citoyens savent ce que l’on peut penser de la parole présidentielle, observant la distance qu’il existe entre les paroles et les actes de l’intéressé.

Sauf que, pour l’instant, l’impopularité présidentielle ne lui permet pas d’être un interlocuteur crédible, au moins face au Gilets Jaunes, d’autant que la concertation qu’il prétend vouloir lancer a déjà des allures de capharnaüm : elle doit être portée par « les maires »... alors que ceux-ci ont jusqu’à présent été les boucs émissaires de ce pouvoir présidentiel, lequel est allé jusqu’à leur refuser sa présence, lors de leur congrès national, alors qu’il avait promis d’y assister chaque année.

De plus, cette consultation serait portée par l’ancienne ministre de Sarkösi, Chantal Jouanno, présidente de la CNDP (commission nationale du débat public). Lien

Ceux qui ont pratiqué un jour ou l’autre des réunions de cette commission savent le peu de démocratie directe qu’elle pratique.

Finalement, il est probable que le but présidentiel soit surtout de faire évacuer les péages, et autres ronds-points, chers aux Gilets Jaunes.

C’est d’ailleurs confirmé par les récentes déclarations du ministre de l’intérieur, qui entend lancer « le grand nettoyage ». lien

Il est conforté dans son action par la CFDT, qui n’en sortira pas grandie, puisque ce syndicat, par la voix de son secrétaire général est favorable à l’évacuation des ronds-points. lien

L’occasion de rappeler que c’est grâce aux Gilets Jaunes que les cheminots ont obtenu finalement une prime exceptionnelle. lien

De son côté Alain Juppé, bien mal inspiré, supplie les Gilets jaunes d’accepter la « main tendue » de Macron. Lien

Heureusement, ils sont encore nombreux à ne pas avoir oublié la phrase attribuée à Charles Pasqua, cet étrange ovni politique, venu du pastis pour finir ministre, qui aurait déclaré : « quand il y a un problème, il faut créer une commission ». lien

Finalement, les desiratas des Gilets Jaunes sont prioritairement la démission du président de la république, et la dissolution de l’assemblée générale, d’autant que les promesses présidentielles récentes se révèlent chaque jour un peu plus improbables.

Celles qui devaient s’appliquer le 1 janvier, sont repoussées au début février, et l’administration n’est même pas sûre de les garantir, même si le 1er ministre, pour calmer le jeu a décidé d’élargir la mesure à 5 millions de bénéficiaires.

Pas sûr que ce soit de nature à faire tomber la colère, d’autant que la mesure contribue à augmenter l’écart entre les revenus de ceux qui travaillent et ceux qui ne travaillent pas.

Ainsi un couple, dont un smicard, avec 2 enfants, touchera 200 euros de plus. lien

Finalement, contrairement aux déclarations présidentielles, le SMIC n’augmentera pas, puisque c’est uniquement la prime d’activité qui sera augmentée... bien loin des promesses de l’exécutif qui assurait une hausse du pouvoir d’achat. lien

D’ailleurs, le 18 décembre, le 1er ministre a fait machine arrière toute, décidant l’annulation de l’extension du chèque énergie à 2 millions de foyers supplémentaires, justifiant que ça n’avait plus de raison d’être depuis l’annulation de la hausse des taxes sur le carburant, (lien) mais devant la colère des députés, il a été obligé de reculer. lien

Cacophonie, donc...

Dans cette courte vidéo, un rappel des promesses présidentielles non tenues.

Quant aux forces de police, se plaignant d’être fatiguée, surement à cause des coups donnés, devant la menace d’une sécession, Macron leur a offert une prime exceptionnelle de 300 euros. lien

Mais revenons au RIC.

La France Insoumise a tiré la première, déposant le 17 décembre une loi pour instaurer le RIC, sans trop d’espoir, puisqu’il est probable que la REM ne validera pas cette proposition, argumentant probablement attendre les conclusions de la concertation, concertation dont on ne sait de quoi elle accouchera...ou si elle accouchera de quelque chose.

Quoi qu’il en soit, les insoumis veulent permettre, grâce à ce RIC 4 possibilités : législatives, afin de faire adopter une nouvelle loi, abrogatoires, afin de supprimer une loi, révocatoires, pour mettre fin au mandat d’un élu, y compris celui du président, et constituantes, afin de mettre en place une Assemblée Constituante, laquelle serait chargée d’élaborer éventuellement une nouvelle constitution. lien

Pour ne pas être en reste, le PS vient à son tour de proposer la restauration de l’ISF, proposition faite par Valéry Rabault, et Patrick Kanner, respectivement présidente et président des députés et sénateurs socialistes. lien

Il apparait clairement la volonté de nombreux partis de récupérer ce mouvement...

Wauquiez est déjà hors-jeu, pour avoir affirmé n’avoir jamais porté de gilet jaune, alors que tout le monde l’avait vu en enfiler un, aux côtés des manifestants.

Marine le Pen se frotte déjà les mains, convaincue de pouvoir tirer les marrons du feu, espérant que les Gilets Jaunes n’auront pas remarqué qu’elle était contre une augmentation du smic, et qu’elle avait voté les ¾ des lois macronistes. lien

François Ruffin tire la sonnette d’alarme : « ne vous endormez pas ! » lien

Comme on le voit, la situation est loin de s’apaiser, d’autant que les Gilets Jaunes restent déterminés, quoi qu’en prétendent certains médias, d’autant moins crédibles que France 3 a eu l’audace de retoucher des images, faisant disparaitre, grâce à « photoshop », le mot « dégage » d’une pancarte sur laquelle apparaissait « Macron dégage ». lien

La chaine TV a avancé pour l’instant qu’il s’agissait d’une « erreur humaine ». lien

On verra...

Une vidéo d’une vingtaine de minutes réalisée par les Gilets Jaunes fait intelligemment le point sur leurs doléances.

Elle fait surtout le point sur leur analyse, et le pourquoi de leur mobilisation.

On est bien loin de l’image « populiste » que certains médias ont voulu mettre au crédit de ce mouvement pour le moins original.

Laissons la conclusion à un internaute taquin qui a remarqué une anagramme originale : celle de « Gilets Jaunes » étant « Juste Génial ».

C’est bien le mot génial auquel fait penser le prochain projet de ce mouvement, associant, le 6 janvier prochain, la journée des rois, et celle d’un peuple en révolte.

Il ne s’agit pas moins que de « battre de bonnes monnaies franches sans dettes ».

Cela consiste en une opération qui mérite le détour.

Après avoir fixé un rendez-vous, si possible vers midi, au lieu local habituel de réunion des gilets jaunes (ronds-points, etc...) et signé le formulaire papier nécessaire à la mise en place du RIC, vient une procédure : chaque ligne du document ou apparaissent les noms des signataires sera numérotée, puis ce numéro sera écrit avec un feutre indélébile sur un bouchon plastique de bouteille... le tout posé dans une grande nappe, de préférence ronde, laquelle sera secouée, afin de faire apparaitre un nom, celui qui sera le représentant « seigneur des anneaux », tiré donc au sort, pour une année maximum.

Ce représentant aura mission de tenir un procès-verbal écrit du tirage au sort, sur lequel apparaitront les coordonnées personnelles de (ou des) élus.

Première nouveauté donc, l’élu n’est que le représentant d’un groupe, et non un individu qui n’en fait qu’à sa tête une fois élu.

Comme dit mon vieil ami africain : « je préfère l’homme avisé qui me pique à l’ignorant qui m’amuse ».

L’image illustrant l’article vient de « DegageMacron »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Sortir de la crise de Jupiter

Le lapin du banquier

La France en panne des sens

La voiture électrique, une arnaque ?

Manu l’embrouille

Macron est-il cramé ?

Macron en marche arrière

Cachez ces pauvres que je ne saurais voir

Ils nous font bien marcher

Le loup déguisé en mouton

Macron le président carabistouille

Macron, un Monarc

Le meilleur ou bien le pire ?

Le salaire du bonheur

Après le réveillon, le Réveil ?

Merci macron

La langue de macron

Macron, faire le plein avec du vide

Du Macron au micron

Macron vous fait bien marcher !

Méritons-nous un tel mépris ?

Un Macron très sucré

Un hold-up électoral

Macron tend un piège

Lever le mystère Macron

Les bouffons politologues

La politique de l’illusion

Méritons-nous ces hommes politiques ?

T’as pas mille balles ?

Des sous et des déçus

Faire sauter la banque


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

156 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 décembre 2018 09:36

    bonjour Olivier, l’image de Macron en ¨Prométhée (est ses belles promesses) enchaîné au rocher me parait la plus belle illustration. Le foie (jaunisse jupitéro-sagittaire) dévoré par l’aigle. Mélechnon Franc-maçon a certainement eu du mal à digérer le programme des G.L. (si tu l’as lu : du Trump écologiste et limite anti-sémite-fourre tout de rejets disparates). Encore le foie qui se mêle de foi. Pas certain qu’actuellement quelqu’un soit réellement capable de remettre l’église au milieu du village. Plus la nouvelle crise en Belgique,


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 décembre 2018 09:56

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      oui, Jupiter devenant Prométhée, triste fin...pour un hobereau dont plus personne ne veut entendre parler...je me pose juste la question : est-ce qu’il s’en rend compte ? smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 décembre 2018 10:13

      Une vidéo assez réaliste : On rit "jaune’. https://www.youtube.com/watch?v=j2xgCJ4wVVk


    • sound of sound of 19 décembre 2018 12:57

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       Tout ceci n’est qu’un jeu de dupe du gouvernement ... Réfléchissez : Quand avez vous vu un groupe revendicatif avoir une place aussi importante dans les médias ??? Jamais !!! Ensuite le RIC est accueilli avec le sourire par le gouvernement ...ça pu ! Tout simplement parce qu’ils ont les lois (qu’il créent ) pour eux et que ils ont insidieusement dirigés les GJ vers une coordination politique (grossière erreur) et je ne parle pas de la manipulation médiatique qui va avec ... Lisez les torchons égocentrique de notre ami Jacques où il explique (a demi mot, faut quand même, faut chercher ! ) ce qui va ce passer dans les grandes lignes et d’autres . Puis sincèrement j’adore Françis Lalanne mais le pauvre il à une image pas très sérieuse (même si ce n’est pas forcément le cas en vrai) Mais sincèrement cela ne va pas aidé au sérieux du mouvement, bien au contraire ... Il faut voir plus loin, utilisé les mêmes armes tout en étant politiquement disparate ... Car si le groupe se transforme en partis comme le souhaite le gouvernement (sous couvert de débat, et de poids de la représentation) alors c’est le début de la fin du mouvement ... Il sont en train de tous verrouiller et cela ne fera qu’attiser les conflits (d’abord entre nous ) . Puis petit détail croustillant dans le « grand débat national » avec nos mais des mairies il y a un sujet qui ne sera pas abordé : L’immigration ! C’est bizarre ça, hein ?! soyez attentif et ne plongez pas à la moindre info si facile au premier abord ... Nous verrons l’avenir mais Ca sent la grosse arnaque à plein nez !!! smiley


    • Alren Alren 19 décembre 2018 14:00

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      80% des revendications des gilets jaunes étaient déjà dans le programme rédigé en commun de la FI : L’Avenir en Commun.

      On se renseigne avant de « causer » !!!


    • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 19 décembre 2018 14:51

      @Alren,

      Pas de récupération s’il vous plait ! C’est le genre de truc qui m’a fait ranger mon gilet jaune dans ma boîte à gant il y a deux semaines. Faut dire à Merluche et à Marine qu’ils se calment un peu hein, parce que là ils sont en train de faire fuir tout le monde. On vomit ces politicards, on n’en veut plus, et je trouve que Mélenchon et Force Ouvrière font de plus en plus pression. Perso ça me dégoûte !


    • Alren Alren 19 décembre 2018 15:25

      @Gauloise très réfractaire

      Si vous étiez informée, vous sauriez que Jean-Luc Mélenchon (l’appeler Merluche traduit une haine d’hystérique, irrationnelle si vous n’êtes pas dans les 1% des Français les plus riches) pas plus que les autres Insoumis ne fait pression sur les Gilets Jaunes en quoi que ce soit !

      De même que la FI est un mouvement, non un parti, de même les Gilets Jaunes sont une vague spontanée qui n’écoute qu’elle-même.

      Bien sûr parmi les GJ on trouve bon nombre d’électeurs FI qui sont généralement très politisés et interviennent dans les groupes de discussion mais jamais en se prévalant de la FI, seulement comme citoyens exploités comme les autres, salariés ou retraités.


    • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 19 décembre 2018 15:28

      @Alren

      Lors de la première semaine des gilets jaunes, tout le monde était apolitique, je dis bien tout le monde. Puis on a vu débarquer des commandos de l’extreme gauche et de l’extreme Droite. Y en a plein qui se barrent à cause de ça ! Mélenchon, ou Marine, ne représenteront jamais la France ! C’est fini ce monde là, on& veut autre chose. Quant à l’hysterie que tu dénonces, excuse moi mais je la vois surtout chez Mélenchon.

      Pas de récupération s’il vous plait


    • nono le simplet nono le simplet 19 décembre 2018 09:42

      salut Olivier,

      le préalable à toute discussion est : « qu’ils dégagent ! »


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 décembre 2018 09:57

        @nono le simplet
        bien sur ! mais est-ce qu’ils l’entendent ? je le crois...mais il faudra crier plus fort. smiley


      • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 19 décembre 2018 12:25

        @nono le simplet

        Exact ! On causera après .


      • Fergus Fergus 19 décembre 2018 14:42

        Bonjour, nono le simplet

        Il faut être lucide : ces gens-là ne « dégagent » que sous la contrainte !

        C’est pourquoi sans aller jusqu’au chaos, il faut qu’une pression maximale continue de s’exercer de façon à rendre l’exercice du pouvoir quasiment impossible afin d’obliger à un retour aux urnes.


      • sound of sound of 19 décembre 2018 17:22

        @olivier cabanel

        Le gouvernement à des outils presque illimités pour nous assouvir, il est évident que tout ceci sent le fion à plein nez ... Et puis finalement que demande les GJ d’abord ??? la reconnaissance , l’existence ... Mais l’être humain en veux toujours plus au détriment du groupe... Il sera donc facile pour le gouvernement d’intégrer voir de détourner le mouvement à des fins politiques car certain y verront un intérêt personnel, politique, financier... D’ailleurs les GJ vont devenir un parti politique, Tien tien smiley Hey Manu nous propose un rassemblement pour débattre en sillonnant la france ... C’est exactement ce qu’il a fait avant les élections ! qu’en est il sorti ? Qu’a t’il fait de ces paroles ? Et pourquoi donner la parole et le pouvoir à un groupe qui est censé déstabiliser l’oligarchie en place ? Bref tout ça c’est de la poudre aux yeux, du fifrelin ... Pour preuve lors de ces débats une question ne sera pas abordée : celle de l’immigration ! plutôt rigolo, non ? 
        Ne soyons pas crédule et sortons de ce schéma politique car cela fait longtemps que celui-ci ne sert plus les interrets du peuple, mais ceux du marché ... dernier point et non des moindres, le RIC c’est bien (bien que ce soit discutable) mais après ? Qui à eu l’idée de ce RIC ? Et surtout cela va servir les intérêts direct ou directe de qui ? Manu à fait ce qu’il devait faire tout le reste c’est du bonus reste à savoir comment vont il nous imposer leur plan ... Si il le peuvent, zn tous cas c’est bien parti, Tout est dit smiley


      • Durand Durand 20 décembre 2018 09:27

        @Fergus

        Pour une fois, je suis daccord avec vous.

        .


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 décembre 2018 09:53

        Macron et Gilets jaunes : bonnet blanc et blanc-bonnet. Les gilets jaunes ont renvoyé à Macron son vrai visage. Comme le portrait de Dorian Gray. Ni les uns, ni les autres,.....


        • oncle archibald 19 décembre 2018 09:53

          Dixit Olivier Cabanel à propos de la mise en œuvre du RIC existant déjà dans la constitution : « la barre est placée très haut, et il est raisonnablement quasi impossible de l’activer »

          Ah bon ? Obtenir l’assentiment de 20% de la représentation nationale et de 10% des inscrits c’est si difficile que ça quand on prétend être largement majoritaire dans le pays ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 décembre 2018 10:00

            @oncle archibald
            vous êtes taquin ! 
            lisez donc cet article du Monde, et on en reparle.
             smiley


          • oncle archibald 19 décembre 2018 10:16

            @olivier cabanel

            Baratin ! « Ce projet de loi organique a été voté le 10 janvier dernier (2012 !) à l’Assemblée. Il a mis du temps avant d’arriver dans l’hémicycle : près de trois ans ».

            De 2008 à 2012, mais depuis 7 ans cette loi « organique » est applicable.

            Comme toujours vous affirmez « au culot » avec un lien que beaucoup ne suivent pas, ou bien se contentent de lire le titre, mais ça ne résiste pas à l’examen. L’article du Monde que vous donnez en lien et que je cite a été publié le 23 février 2012.

            On en reparle quand vous voulez !


          • oncle archibald 19 décembre 2018 10:17

            @olivier cabanel

            Et vous n’avez pas daigné répondre à) ma question, que je réitère donc : obtenir l’assentiment de 20% de la représentation nationale et de 10% des inscrits c’est si difficile que ça quand on prétend être largement majoritaire dans le pays ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 décembre 2018 10:50

            @oncle archibald
            bah...il vous suffit de regarder les sites qui organisent des pétitions pour vous rendre compte de la difficulté de récolter au moins 500 000 signatures... (ici, par exemple) pour découvrir combien il serait vain d’en récolter près de 5 millions !!!
             smiley
            d’ailleurs, nos voisins européens sont bien plus clairvoyants sur le sujet.


          • oncle archibald 19 décembre 2018 10:58

            @olivier cabanel

            Réfléchissez : d’un coté on affirme (au culot) représenter une large majorité de Français sur des sujets aussi importants que l’exercice de la démocratie et le pouvoir d’achat, de l’autre on nous explique qu’il est quasiment impossible de mobiliser 10% de l’électorat pour essayer de mettre en œuvre des modifications à l’état antérieur ....

            On veut la « démocratie directe » et « en même temps » on nous dit qu’il est impossible de l’exercer ! N’y a t-il pas un os quelque part ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 décembre 2018 11:20

            @oncle archibald
            parce que vous avez une vision étrange de la démocratie. elle ne devrait pas permettre à un président d’être élu après avoir fait un score de 18% des inscrits au premier tour...ni de lui permettre de faire parfois le contraire de ce qui était promis.
            suivant ainsi le parcours de Hollande... et des autres...


          • oncle archibald 19 décembre 2018 13:13

            @olivier cabanel

            Pourquoi pas modifier la constitution en fixant un quota minima des inscrits pour pouvoir être élu, assorti d’une obligation de vote cela me paraîtrait tout à fait acceptable. Marquez le dans vos suggestions lors de la grande consultation qui s’organise.

            Quant à prétendre que Macron fait le contraire de ce qu’il avait promis, il ne suffit pas d’affirmer, il faut argumenter pour qu’on sache ce que vous lui reprochez à ce titre.


          • oncle archibald 19 décembre 2018 10:07

            Moi je suis pour le CIP, Circule en Paix.

            Parce que, outre le temps perdu et les risques d’accidents, le commerce paralysé, les biens publics et privés massacrés qu’il faudra bien d’une façon ou d’une autre payer, ce qui m’insupporte complètement dans cette aventure c’est l’obligation de mettre un gilet jaune derrière son pare brise pour franchir un de ces « péages new-loock » instaurés par ceux qui réclament « plus de démocratie ».

            Les « démocraties » qui tiennent la main des citoyens pour les obliger à voter « comme il faut » on sait ou elles se trouvent, et plus il y a « populaire » dans leur intitulé et plus elles sont répressives et dictatoriales.


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 décembre 2018 10:51

              @oncle archibald
              le plus triste c’est que si les Gilets Jaunes gagnent finalement, vous serez le premier à vous réjouir d’en profiter... smiley


            • oncle archibald 19 décembre 2018 11:04

              @olivier cabanel

              « si les Gilets Jaunes gagnent » .... Mais pourquoi « si » ?

              Les mecs qui vont avoir 100 euros de plus tous les mois ils vont les renvoyer à l’Elysée en criant Macron démission ? La consultation sur les modifications à apporter à nos institutions ou aux lois fiscales qui va être organisée ils ne vont pas y participer parce que c’est Macron et pas eux qui l’organisent ? On tombe de la chaise là !


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 décembre 2018 11:17

              @oncle archibald
              je ne crois pas que les 100 balles offerts par macron (prélevés sur nos impots) soient de nature à changer grand chose.
              on en reparle ? smiley


            • cevennevive cevennevive 19 décembre 2018 11:24

              @oncle archibald, bonjour,

              « Les mecs qui vont avoir 100 euros de plus tous les mois »
              « Tous les mois » ??? Vous rêvez !
              Et combien des « sous le seuil de pauvreté » n’auront rien ?
              Quel est le pourcentage de Gilets Jaunes qui auront obtenu ces 100 euros (qui ne sont d’ailleurs pas 100 euros, assortis de conditions pitoyables) ?
              Oncle, voyons !


            • oncle archibald 19 décembre 2018 11:43

              @cevennevive

              Je suis stupéfait que même ce qui parait positif n’ait aucune grâce à vos yeux juste parce que c’est « cette ordure de Macron » qui l’a proposé .... Pardonnez moi de vous le dire, c’est nul. Pour ma part je trouve normal que l’on aide à boucler leur budget ceux qui en ont le plus besoin.

              Bien sûr il serait mieux de relever les salaires insuffisants. A prix de provoquer un chômage encore pire que ce qu’il est ? Quel était le programme de Benoit Hamon ? Lui qui a été le premier à être réaliste et à dire que du boulot c’est fini, il n’y en aura plus jamais assez pour tout le monde et proposait une « allocation universelle ».

              S’il y avait des solutions simples il y a longtemps qu’elles auraient été mises en œuvre.


            • oncle archibald 19 décembre 2018 11:46

              @olivier cabanel : « les 100 balles offerts par macron (prélevés sur nos impôts) »

              Et les allocs ? Et les APL ? Il vient d’où le pognon sinon des impôts et taxes diverses payés par l’ensemble de la population ?


            • cevennevive cevennevive 19 décembre 2018 13:57

              @oncle archibald,

              « parce que c’est « cette ordure de Macron » qui l’a proposé »
              Permettez que je vous contredise, non pas sur ce que j’ai écrit, mais sur ce que je n’ai pas écrit :
              Je n’ai jamais traité Monsieur Macron d’ordure. Ce n’est pas mon genre, et je suis bien confuse que vous le laissiez entendre. Vraiment.


            • oncle archibald 19 décembre 2018 14:12

              @cevennevive

              Je suis désolé de vous avoir froissée, sincèrement et je vous prie d’accepter mes excuses. Je suis en petard parce que passer par profits et pertes négligeables les mesures prises dans l’urgence me paraît parfaitement injuste.

              Aucun des gouvernements précédents n’en a fait seulement la moitié et aucun n’a eu droit à l’avalanche de reproches et d’insultes qui s’est abbatue survEmmanuel Macron et Édouard Philippe. Ils ont été nuls en communication, ils n’ont rien de commun avec les politiciens « pro » qui les ont précédé, ils ont été la au mauvais endroit au mauvais moment, ils ont pris des mesures d’une maladresse politique inouïe, mais c’est à peu près tout ce que j’aurai à leur reprocher.

              Un gouvernement qui essaie de faire diminuer à la fois la dette et le chômage aura toujours mon approbation.


            • Eric F Eric F 19 décembre 2018 14:59

              @oncle archibald
              « Un gouvernement qui essaie de faire diminuer à la fois la dette et le chômage »
              c’est un double échec : le déficit 2018 est supérieur au déficit 2017 (et 2019 sera pire), et le chômage ne baisse guère (il a réaugmenté au 3è trimestre).


            • joletaxi 19 décembre 2018 15:04

              @Eric F
              on me dit que le ministère de la transitude heureuse,avec sont cortège de bidules théodulesques genre Adememe couterait 70 milliards ,en coûts directs ; sans avoir la moindre idée des coûts induits par toutes les réglementations absconses pondues

              voilà de l’argent gratuit qui pourrait utilement servir à faire le pleinde gasoil du fumeur de clopes dans son 4X4


            • oncle archibald 19 décembre 2018 15:37

              @ Cher Eric F : mis à part la fée Clochette et Mimie Mathy je ne vois personne qui soit capable de réduire le déficit et le chômage après 18 mois d’exercice, et vous le savez tout aussi bien que moi.

              Pour que l’économie redémarre il faut la confiance des entreprises. Elle était en voie de revenir ..... avant l’épisode « gilets jaunes ».

              Je me demande même si ceux qui n’ont toujours pas accepté d’avoir perdu les élections de 2017 ne sont pas ravis des effets secondaires de cette « manifestation », c’est à dire les grands trous à boucher qui vont déséquilibrer le budget et la perte de tout espoir d’un avenir stable pour les entrepreneurs.

              L’état de nos finances communes et du chômage Madame Le Pen, Monsieur Melenchon et Monsieur Wauquiez s’en foutent totalement, ce qu’ils aiment c’est le bordel ambiant qui flatte leur égo blessé par les résultats de la présidentielle et des législatives qui ont suivi. On peut compter sur eux sur rajouter de l’huile sur le feu.


            • Eric F Eric F 19 décembre 2018 18:23

              @oncle archibald
              Le problème pour la dette, c’est que les déficits publics se dégradent : 2,6% PIB en 2017 (dernier budget Hollande), 2,8% en 2018 (hors crise de fin d’année), et certainement au moins 3% en 2019 (on n’osera pas afficher plus je pense).
              Concernant le chômage, déjà il aurait fallu que l’investissement reprenne, mais le CICE est empoché par les entreprises pour augmenter les dividendes, et la suppression d’ISF alimente le circuit boursier au détriment de l’investissement direct. L’investissement des entreprises baisse de 1% en 2018 par rapport à 2017
              http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/11/08/97002-20181108FILWWW00076-previsions-d-investissements-en-baisse-1.php
              Donc la « dynamique » sur ces deux points est négative.

              Que les partis d’opposition s’opposent au gouvernement n’a rien de nouveau, et après leur déconfiture électorale de 2017, elles reprennent de la vigueur, au diapason avec l’opinion publique, qui a quand même attendu plus d’un an « pour voir », avant de manifester son désaccord sur le rapport qualité/prix des réformes, notamment sur la fiscalité (ISF vs taxe carbone) et le quasi gel de certains revenus (pour les retraites, c’est même ahurissant alors que l’inflation est repartie).


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 décembre 2018 21:29

              @Eric F
              ce qui est amusant, et que vous ne signalez pas, c’est que quelques économistes envisagent une relance de la croissance, suite aux modestes cadeaux que macron a daigné faire aux gilets jaunes. smiley
              il se serait donc trompé ? 


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 décembre 2018 21:30

              @oncle archibald
              oui, ça s’ajoute. et c’est payé par nos impots.


            • Anatine 19 décembre 2018 10:28

              Le « grand debat national » devrait être un apprentissage du RIC, ce débat organisé pour appréhender et s’approprier le processus du RIC (francais et parlementaires).

              Le RIC c’est poser une question applicable à une majorité à une echelle donnée, commune, departement, region ou état. Si le RIC doit etre institutionnalisé, il doit exister un processus pour conduire au consensus sur les questions dont la nature justifie d’un RIC.

              - Cela doit etre une question, pas simplement l’expression d’une attente.
              - Elle doit etre entendue par une majorité.
              - La question doit etre posée au bon echelon du territoire. Et surtout elle doit conduire a un CONSENSUS que ce soit dans son elaboration que sur la reponse à y apporter : « Par et pour les français ».

              Les bonnes quesrions sont celles qui font consensus pour etre acceptee et applicable.

              Voici l’exemple d’un processus construit dans cette logique.

              « Les attentes sont formulees sous la forme de questions pour un RIC » c’est donc aussi suggerer une solution possible - une question bien posee c’est la moitie de la reponse -

              1. Par thème, jusqu’a 3 questions parmi celles qui auront été formulees seront choisies dans chaque commune.

              2. Par thème, chaque commune choisira par votation 3 questions parmi les questions posées par 10 communes tirées au hasard dans la région.

              Une meme attente peut suggerer plusieurs reponses. Il y a donc aussi debat sur les solutions possibles. Il s’agit de proposer des questions acceptables par les autres communes, celles portees par un debat et des echanges qui dépassent la perimetre de la commune. Un premier niveau de filtre.

              Une question reflete donc une attente et une facon d’y repondre. Elle force l’exercice democratique et au pragmatisme.. Ce n’est pas dire « je veux... » mais « voudriez-vous... ». La commune ne promeut pas elle-meme ses questions a la région, les autres communes votent pour. En agregant l’interet de toutes les communes , on preselectionne celles qui retiennent l’attention de la majorite. C’est la validation de la sequence precedente. Deuxieme niveau de filtre.

              3. Les questions retenues par les communes seront classees par nombre de citations dans les communes et les 5 premieres retenues au niveau de la région.

              4. Chaque région organisera un vote sur la région pour valider si oui ou non chaque question est bien une priorité. Au moins 2 questions devront etre validees avec un vote « oui » de 70% au minimum.

              5. Ces 2 questions de chaque region sont remontees au niveau de l’etat. Les autres feront l’objet d’un debat regional et de propositions regionales.

              toutes les communes decouvre la liste des questions preselectionnees. A ce niveau les opinions politiques vont jouer un role sur le choix des questions par vote.

              6. Le parlement choisira une question par region. Si une question a ete choisie par au moins 3 regions, elle est choisie d’office.

              Une question presentée au parlement exprime une attente et sa formulation, une orientation sur la solution attendue. Le parlement choisit les questions sauf celles posees par 3 regions qui lui sont imposees (pour stimuler les echanges et debats).

              7. Un Referendum national est organise. Oui ou non pour chaque proposition. Les 3 premières seront portees au debat parlementaire pour une proposition de loi sous 2 mois.

              Le parlement fait une proposition de loi en reponse a l’attente exprimee et connait l’orientation attendue pour ce qui concerne la solution. Il doit convaincre que sa loi est la bonne et a valider qu’elle serait applicable. Le referundum porte sur la loi : repond t-elle à l’expression du besoin et l’orientation attendue de la reponse.

              Conclusion.

              D’accord, pas d’accord ? L’important est de na pas partir d’une feuille blanche.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

RIC


Palmarès