• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le Mythe de LA TERRE PROMISE

Le Mythe de LA TERRE PROMISE

Sur un sujet, dans la Bible, «  il n'y a souvent pas un seul récit, mais au moins deux ou trois. Qui ne disent pas forcément la même chose (...) et il n'y a jamais de réponse univoque. Les récits eux-mêmes sont construits à partir de plusieurs chemins, de différentes sources parfois contradictoires » (1) (T. Römer & F. Boyer)

Si la Bible était une roche, ce serait un poudingue : un agrégat de morceaux et de bouts entassés-consolidés : on y trouve de tout, venant de différents horizons plus ou moins lointains. On peut y voir le sens et la structure que l'on veut. Les Chrétiens nous le démontrent tous les jours.

JPEG

Christ Pantocrator – Cathédrale de Cefalù – Sicile/ Italie (photo JPCiron)

 

En effet, ces récits entremêlés peuvent avoir été écrits, retouchés-modifiés, ou carrément complétés-insérés à différentes époques, par différents intervenants : il faut toujours garder cela à l'esprit. Ces différentes sources ''enrichissent'' et complexifient le discours pour le lecteur, tout en imprégnant les esprits. C'est par cette voie qu'elles alimentent le domaine Politique.

Le Mythe de la Terre Promise. Ce titre s'explique déjà avec le sous-titre : Les différents Récits traitant de LA TERRE PROMISE, entre Mythes et Mystifications.

Ainsi, sur le sujet de la ''Terre Promise'', on observe dans la Bible deux courants principaux bien distincts : l'un clairement ségrégationniste, et l'autre ouvert à la cohabitation. Et puis, il y a d'autres récits concurrents ou parallèles :

 

Voici le Plan de l'Article :

> Mise en perspective

> La Promesse Biblique Originelle

> La Promesse Biblique Tardive

> La Promesse de l' Évangélisme Sioniste

> La Promesse Mormone

> La Promesse Arabique

> La Promesse du Sionisme politique

> La Promesse du Sionisme Religieux

 

 

>>> MISE EN PERSPECTIVE

Le sujet de la « Terre Promise », contrairement à ce que j'ai longtemps pensé, n'est pas aussi simple qu'il y paraît. J'avais préparé initialement une ''introduction'' pour cet Article sur la Terre Promise. Mais vu sa longueur, j'en ai fait un Article à part. En effet, en y regardant de plus près, on voit que cette histoire de Terre Promise est un des éléments d'une Construction Théologique plus vaste, dressée à support d'un Projet Politique. J'ai développé ce thème-introduction dans l'article précédent intitulé : « La BIBLE (Pentateuque) abrite un nid de Mythes concoctés pour un Projet Politique de ’’Retour d’Exil’’, au Pays de Canaan. »

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/la-bible-pentateuque-abrite-un-nid-242059

En voici une courte synthèse :

L'histoire de la Terre Promise est assez remarquable-unique-originale pour que l'on s'intéresse aux événements qui étaient là ''à son berceau''.

Au VIII s. av. JC, il y avait -entre autres- deux petits royaumes au Pays de Canaan : un au Nord, plus riche, Israël-Samarie, et au Sud, Juda.

Vers l'an 720, déferleront les Assyriens qui ont conquis le Nord. Ils déportent les élites et artisans en Assyrie, enrôlent une partie des hommes dans leur armée, et font une déportation croisée avec le reste des habitants. La population importée en remplacement étant constituée de plusieurs tribus Arabes dont la liste figure dans les archives assyriennes.

En 587, les Babyloniens soumettent Jérusalem et la Judée. Ils exilent les élites et les artisans à Babylone, et laissent le peuple désemparé.

En 539, le roi Perse Cyrus Le Grand entre à Babylone en vainqueur. Il promet de libérer les Israélites exilés à Babylone. Cela interviendra sous le roi Perse Artaxerxès I (465 – 424) ou Artaxerxès II (404 – 358), on ne sait pas trop. Fort tardivement en tout cas.

Les rois Perses utilisaient ''l'Autorisation Impériale'' pour leurs provinces lointaines. Cela consistait à autoriser l'application des ''règles locales'' (la ''loi'' des dieux locaux), expurgées des parties inacceptables pour à la loi du Roi Perse.

Une fraction des Israélites exilés à Babylone ont vu l'opportunité. Mais il y avait des difficultés ''à gérer''. Dans une contrée aux multiples groupes polythéistes de différentes obédiences, venues des 4 horizons (comme l'était Canaan durant l'époque Perse), il fallait mettre de l'ordre si on voulait structurer politiquement le pays. Il fallait aussi que la divinité ''choisie'', YHWH, soit légitime sur la Terre convoitée.

Puis, vers 270 (?) av. JC vint la Septante : la traduction en Grec du Pentateuque. Les originaux ayant servi à la traduction n'ont pas été retrouvés. Note : la Bible Hébraïque a été produite par les Massorètes vers le X ième siècle après JC.

C'est là, dans le Pentateuque, que nous trouvons des explications particulières, qui seraient apparues au ''berceau'' de l'idée de Terre Promise. Explications extra-ordinaires qui fixent le cadre en même temps qu'ils préparent le chemin intellectuel qui se trouvera être à support du Projet Politique de nos ex-exilés Judéens.

Par ailleurs, gardons bien en mémoire que beaucoup ont considéré que les écrits de la Bible correspondaient aux époques qu'ils décrivent. Mais l'on peut -et c'est mon choix- rattacher la rédaction/invention du contenu des textes aux époques proches de celles où ils ont été rédigés ou modifiés. Soit pour l'essentiel entre le VI et le III s. av. JC. Soit un peu avant et un peu après le moment où le roi Perse Artaxerxès ''libère'' les exilés et envoie une équipe prendre les choses en mains en Yehud.

L'idée n'est pas folle puisque certains textes (Esdras 1:1-6) (Esdras 6 ;1-12) sont considérés par la plupart des spécialistes comme des faux (Ref. Lester L. Grabbe ; Bob Becking). Ces textes sont relatifs au Temple et aux sacrifices : les dons sont à faire par le peuple ''à la demande'' et suivant les besoins des prêtres. Ces textes sont probablement des ré-écritures de documents qui ont pu exister, mais en en modifiant le contenu... pour quelque motif... En outre, l'analyse de ces textes par les spécialistes plaident pour une rédaction postérieure à la période Perse. Soit post-330 av. JC. Vraiment très tardif donc...

Il va sans dire que tous les récits & traditions issus des Sumériens, que tous les peuples d'Orient se sont appropriés, se retrouvent aussi, plus ou moins altérés, dans la Bible. On en a déjà parlé dans différents Articles.

 

Voici donc à présent nos récits sur la Terre Promise :

 

 

Portrait du patriarche Abraham - (Détail d'un tableau du Guerchin (1657), pinacothèque de Brera, Milan, Italie) – Auteur Octave 444 – CC Attribution Share Alike 4.0 - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Abraham_en_portrait.jpg

>>> La PROMESSE BIBLIQUE ORIGINELLE

Dans la Tradition, Abraham est le premier Patriarche. La Bible le date de vers le début du second millénaire avant JC. On sait que des migrations eurent lieu dans les temps très anciens de l'Indus et de l'Elam vers le croissant fertile et au-delà. Des mouvements qui laissent des traces de mémoire, qui sont aussi détectées par la génétique.

Les textes de migration de l'histoire d'Abraham sont cependant attribués aux scribes sacerdotaux, et datés du début de l'époque Perse (VI ième siècle av. JC). Sans doute les prêtres ont-ils travaillé sur des traces de mémoire de migrations anciennes réelles, qu'ils ont ''personnalisé'' pour les raconter. Voir à ce sujet mon article (à venir) « Le Nazaréen : ses lointaines racines spirituelles ».

PNG

Carte = Géographie de l'Empire Perse – in Histoire d'Israël, Epoque postexilique - par Jean-Daniel Macchi – Université de Genève

http://www.unige.ch/theologie/distance/courslibre/atintro2007/documents/4.%20histoirepostexilique.pdf

 

La donne a changé avec l'entrée à Babylone du roi zoroastrien Cyrus II, et avec sa promesse de libérer les Judéens, exilés à Babylone par les Babyloniens. Les Perses considéraient les gens des contrées conquises comme ''leur'' peuple. Et ils pouvaient donc normalement circuler individuellement dans l'Empire. A mon sens, c'est sous cet éclairage qu'il convient de regarder la ''promesse'' : toute la terre de l'Empire Perse devenait un chez-soi.

Les élites & artisans Judéens ayant su s'insérer et étant appréciés à Babylone, faisaient partie de sa structure sociale : s'en priver d'un coup n'était pas souhaité. Mais la promesse ouvrait une immense fenêtre pour une minorité d'exilés qui avaient le mal du pays (seule une petite minorité ''profita'' de cette disposition du roi Perse, en dépit des listes dithyrambiques de la Bible).

Carte de la ''Terre Promise'' selon Genèse 15:18 – Source : Quora – D. Paul Walker (no mention of any copyright restrictions) - https://www.quora.com/Does-the-Promise-Land-still-exist

 

> La nature de la Promesse

« La terre est certes promise par serment à Abraham et sa descendance, mais sans jamais d'abord qu'il ne soit fait mention d'une possession exclusive d'un peuple sur d'autres  » (1) En outre, le mot traduit en français par ''possession'' signifie ''usufruit'' et non ''pleine propriété''. Dieu l'explicite : « Les terres ne se vendront point à perpétuité ; car le pays est à moi, car vous êtes chez moi comme étrangers et comme habitants.  » (Lévitique 25:23) Abraham lui-même, au décès de Sara demande aux locaux cananéens de lui donner ''la possession d'un sépulcre chez vous, pour enterrer mon mort'' (Genèse 23:1-7)

« En ce jour-là, l'Éternel fit alliance avec Abram, et dit : Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d'Égypte jusqu'au grand fleuve, au fleuve d'Euphrate, le pays des Kéniens, des Keniziens, des Kadmoniens, des Héthiens, des Phéréziens, des Rephaïm, des Amoréens, des Cananéens, des Guirgasiens et des Jébusiens. »  » (Genèse 15:18-21) Ce vaste territoire est celui « où il y avait, à l’époque Perse, des communautés judéennes : la transeuphratène, une province perse allant de l'Euphrate en Égypte. Mais l'énumération des différentes tribus et des peuples ne les exclut pas de la terre en question. C'est plutôt un appel à la cohabitation de toutes les populations à l'intérieur de l'Empire Perse. » (1) Rien dans le texte même de la Genèse ne justifie l'affirmation selon laquelle le serment n'aurait été fait qu'à Abram...

 

> La 'semence' de Abraham

Abram eut beaucoup de femmes : Sara lui donnera un fils, Isaac, lequel aura deux fils, Ésaü et Jacob/Israël. La servante égyptienne de Sara, Agar, donna un fils à Abram : Ismaël. Puis, Abram prit Ketura pour femme, qui lui donnera six fils (Zimran, Jokschan, Medan, Madian, Jischbak et Schuach), ce qui procurera à Abraham «  toute une descendance de tribus arabes qui peuplent la route de l’encens » (1) (ketura signifie d'ailleurs 'encens'). Et puis, n'oublions pas que les nombreuses concubines d'Abraham eurent aussi de nombreux fils, auxquels Abraham fit des dons. (Genèse 25:6)

Pour le ''Droit d'Abraham'', la « Terre Promise » est donc pour tous les locaux déjà en place, parmi lesquels toute la descendance du groupe de Abraham pourra aussi s'installer, en négociant avec les locaux. C'est d'ailleurs la logique d'un monde ''Perse''.

 

 

JPEG

Carte du Pays de Canaan (vers XIV s. av. JC) – Auteur : Claude Valette – CC BY-SA 4.0 - https://en.wikipedia.org/wiki/Canaan

 

>>> LA PROMESSE BIBLIQUE TARDIVE

On se trouve là plutôt vers la fin de l'époque Perse (IV ou III s. av. JC). Et c'est un autre monde, par rapport à la Promesse d'Abraham ! Il s'agit de la mise en œuvre d'un Projet Yehud-Canaan de prise de pouvoir politique ségrégationniste, avec le religieux comme outil et comme moteur.

La fixation d'un certain nombre de points cruciaux pour le Projet va se réaliser progressivement, jusqu'à constituer un ''alignement de planètes'' :

 

A > La promesse faite à Abraham se réduit géographiquement tout en se précisant, et vient à 'rejoindre' l'objectif du Projet : Yehud-Canaan.

On note que le voyageur Abram est toujours un étranger dans les pays que la Bible lui fait parcourir. Y compris Canaan :

Abram et sa troupe sont arrivés d'Ur au pays de Canaan, « Les Cananéens étaient alors dans le pays .(…) l’Éternel apparut à Abram et dit : Je donnerai ce pays à ta postérité » (Genèse 12:6-7) (le terme initial ''à ta semence'' est ici traduit par ''à ta postérité'' ou ''à ta descendance'') «  Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. » (Genèse 17:8)

 

Une fois la 'promesse' cadrée géographiquement viennent une liste de points à réaliser impérativement :

 

B > Les descendances 'indésirables' pour le Projet doivent être écartées.

C'est-à-dire écarter l'essentiel de la descendance de Abraham : Esaü (Edom), Ismaël (Agar), les six fils de Ketura, et les nombreux fils des nombreuses concubines d'Abraham.

On notera que, comme pour Abram, Jacob change de nom avant un tournant de sa 'destinée'.

Voilà les textes qui tendent à limiter la descendance à Jacob-Israël :

« L'Éternel apparut [à Isaac], et dit (…) je donnerai toutes ces contrées à toi et à ta postérité, et je tiendrai le serment que j'ai fait à Abraham, ton père  ». (Genèse 26 : 2-3)

« Dieu lui dit : Ton nom est Jacob ; tu ne seras plus appelé Jacob, mais ton nom sera Israël. (…) Je te donnerai le pays que j'ai donné à Abraham et à Isaac, et je donnerai ce pays à ta postérité après toi.  » (Genèse 35:10-12)

 

Mais Dieu a-t-il jamais dit que cela excluait les autres descendants d'Abraham ? Dieu a-t-il jamais manqué à sa parole ?

 

Les Chrétiens ont montré qu'ils pouvaient faire encore plus fort : comme «  L'Éternel dit à Abram (...) toutes les familles de la terre seront bénies en toi  » (Genèse 12:1-3), ils ont soutenu que «  les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n'est pas dit : et aux postérités, comme s'il s'agissait de plusieurs, mais en tant qu'il s'agit d'une seule : et à ta postérité, c'est-à-dire, à Christ. » (Galates 3:16)

'Postérité', comme 'Elohim' serait donc aussi, à l'occasion, un pluriel singulier. On imagine d'ailleurs mal ce que pourrait devenir ''l'accomplissement de l'Ancien Testament dans le Nouveau'' si la 'postérité' d'Abraham était un pluriel... :-)

 

C> L’Éternel ordonne de ne pas avoir de pitié avec l'ennemi et d'être encore plus expéditif avec les habitant la ''Terre Promise'' : « Lorsque tu iras à la guerre contre tes ennemis (...) Si elle n'accepte pas la paix avec toi (...) Et après que l'Éternel, ton Dieu, l'aura livrée entre tes mains, tu en feras passer tous les mâles au fil de l'épée. Mais tu prendras pour toi les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui sera dans la ville, tout son butin » (Deut. 20:12-14) « Mais dans les villes de ces peuples dont l'Éternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire. Car tu dévoueras ces peuples par interdit, les Héthiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens, et les Jébusiens, comme l'Éternel, ton Dieu, te l'a ordonné » (Deut. 20 : 16-17)

On note que certains peuples, ici soulignés, faisaient aussi partie des peuples mentionnés dans l'Alliance initiale avec Abram (Genèse 15:18-21).

Note JPCiron : Ce qui est ''voué par interdit'' est propriété inviolable de l’Éternel : si sa place est d'aller dans le Trésor de la Maison de l’Éternel, c'est OK. Sinon, elle doit être détruite. D'où l'importance de la part réservée au Butin, qui, lui, échappe à l'interdit.

Parfois, le butin est maigre et se réduit aux objets ordinaires : « ils dévouèrent par interdit, au fil de l'épée, tout ce qui était dans la ville, hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu'aux boeufs, aux brebis et aux ânes » (Josué 6:21). Parfois, l'interdit ne touche que les hommes « Et après que l'Éternel, ton Dieu, l'aura livrée entre tes mains, tu en feras passer tous les mâles au fil de l'épée.Mais tu prendras pour toi les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui sera dans la ville, tout son butin  » (Deut. 20:13-14) Parfois, seules les filles vierges rejoignent le butin : « Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui ; mais laissez en vie pour vous toutes les filles qui n'ont point connu la couche d'un homme. » (Nombres 31:17-18) Parfois, quelques biens & personnes sont exclus de l'interdit ET du butin pour des raisons morales. Ainsi, seule la prostituée qui aura abrité les espions israélites sera sauve, avec sa maisonnée. (Josué 6:17)

 

D > Un 'peuple' nouveau apparaît subitement : les Hébreux.

Les Hébreux à l'époque de Moïse (v. XV s. av. JC ?) sont pour le moins une Énigme : d'où viennent-ils ? Comment sont-ils apparus ?

J'ai traité le sujet ici : https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-d-ou-viennent-225205

On les a cherchés en différents lieux, sans trouver aucun indice probant. Les autres peuples de l'époque (à commencer par les Égyptiens) ne mentionnent pas ce nom parmi la foule de documents qu'ils ont produit. Et ma conclusion est qu'on ne les cherchait pas au bon endroit : les Hébreux ne sont pas apparus dans tel ou tel endroit géographique. Ils sont apparus d'abord dans l'esprit de prêtres exceptionnels, puis dans la Bible. Les Hébreux sont au départ une Construction Théologique essentielle pour le Projet politique en Yehud-Canaan.

La population de Canaan, après le passage des Assyriens (720) et des Babyloniens (587), était cosmopolite et suivait une variété de divinités. Et le Projet devait leur donner le sentiment d'être un peuple. Le génie de ces prêtres d'alors est d'avoir pris conscience qu'il faut construire les briques qui, une fois assemblées, formeront un Groupe humain cohérent : pour ce faire, le groupe doit avoir un nom, avoir le sentiment d'une même origine mythique, d' un passé commun (même imaginaire), d'un sentiment de Culture commune, … qui produiront le fameux sentiment d'appartenance au Groupe. Le sentiment commun crée le Groupe.

Et, en quelques siècles, ils y seront parvenus. Nous allons voir comment.

 

E > YHWH, dieu 'immigré' était sans 'États de Service' en Canaan 

La Bible raconte que, dans des temps très lointains, Moïse a fait la connaissance de YHWH en pays de Madian. YHWH était alors depuis longtemps un dieu des Madianites. Les prêtres de ces derniers offraient déjà des sacrifices à YHWH, alors que les règles pour cette pratique ne seront dévoilées aux Israélites que plus tard. (Exode 18:12) (Nombres 15:1-31)

Les divinités en Canaan étaient alors fort variées. Cependant dominaient toujours les dieux cananéens : El, sa compagne Ashéra, leurs 70 enfants divins, dont Baal, etc etc qui étaient installés au Levant depuis la nuit des temps.

Or YHWH n'est pas ''natif'' de Canaan. Il vient ''du Sud'', de vers Madian/ Hijaz probablement. Un Dieu Arabe donc. Pour le légitimer dans le Pays de Canaan, on doit le parer d' exploits incontestablement grandioses.

 

La petite Province Perse de Yehud-Juda est bien visible ici (vers le bas du document), entre Samarie et Idumée :

https://www.messianic-torah-truth-seeker.org/Scriptures/Tenakh/Ezra/Ezra02.htm

Notons que tant Sara que Ketura auraient vécu en Idumée, respectivement à Hebron et à Beersheba.

 

F > Mais pourquoi diable avoir choisi le dieu YHWH pour le Projet Yehud-Canaan ? Alors que l'on avait un grand choix de dieux 'historiques' au Levant !

Faisons une petite parenthèse : sortons un instant du monde de la Bible, et observons ce qui s'est passé dans le monde réel dans les trois siècles qui ont précédé l'arrivée des ex-exilés Esdras et Néhémie en Yehud :

Après avoir écrasé toute résistance en Samarie, la ''paix assyrienne'' s'est imposée dans la péninsule Arabique, et cela avait fait repartir les flux de population sur la ''route de l'encens'' du Yémen vers Gaza. Il y eut peu après les Babyloniens qui ont massacré et soumis la Judée-Jérusalem.

 

Ces guerres en Samarie et en Judée ont fait un 'appel d'air' car nombre d'habitants de Samarie-Judée ont fuit pour se réfugier en Égypte, depuis toujours terre d'accueil. Et beaucoup s'y installeront définitivement. La génétique confirme.

En Idumée, les populations d'origine Edomite & d'Arabie du Sud augmenta fortement, pour devenir majoritaires (4). « Les dieux suivant les hommes », avec ces derniers arrivèrent les divinités ''du Sud'', dont YHWH.

En Samarie, souvenons-nous que les Assyriens ont déporté les Élites & artisans en Assyrie, et on fait des déportations croisées du reste des habitants, qui ont été remplacées en Samarie par plusieurs tribus Arabes.

A cette époque, YHWH était déjà très probablement déjà majoritaire en Idumée-Yehud, et était même déjà présent ponctuellement en Samarie depuis avant l'arrivée des Assyriens.

L'autre intérêt 'pratique' de YHWH, est qu'avec lui, ce sera le Projet qui fournira les prêtres et qui restera en contrôle du processus.

 

Note JPCiron : Dans le Projet, les descendants d'Abraham de la branche d'Ismaël ont probablement été très tôt 'écartés'. Cependant, l'Histoire suivant son cours, c'est semble-t-il bien la branche d'Ismaël qui a 'apporté' YHWH aux Madianites, puis aux Israélites. Dans les écrits retenus pour la Bible, le/les dieu(x) des proto-israélites apparaît avec le pluriel elohim. Plus tard (Genèse 17) avec Abraham il est nommé : El Shaddaï (le Dieu tout puissant). Nom dérivant sans doute des Shaddaïm des steppes arabes. Il se fera connaître ensuite sous le nom de YHWH à Moïse (Exode 6). A partir de là, la Bible utilisera souvent un nom qui évite d'avoir utiliser un des noms propres attribués à Dieu : ainsi, on dira l’Éternel, ou le Seigneur, ou le Maître (baal), ou l’Époux .(1) Ce qui semble une approche raisonnable pour un Dieu 'composite'.

 

G > Les 'États de Service' grandioses de YHWH. Ils vont combler une énorme carence pour un Dieu destiné à 'régner' au Pays de Canaan.

Tout d'abord, les Hébreux sont présentés comme un peuple, un peuple saint, et un peuple élu-choisi par Dieu parmi tous les peuples qui sont sur la face de la terre. (Deut. 19:6) « Ce n'est point parce que vous surpassez en nombre tous les peuples, que l'Éternel s'est attaché à vous et qu'il vous a choisis, car vous êtes le moindre de tous les peuples. Mais, parce que l'Éternel vous aime  » (Deut. 7:7-8) Le Dieu d'Amour était donc bien là dès les origines.

Les 'Hébreux' apparaissent dans la Bible comme un peuple réduit en esclavage en Égypte aux alentours du XV siècle avant JC. [Les archives des peuples alentours ne mentionnent aucunement les Hébreux à ces époques.]

Dans la Bible, l'invention de l'histoire fantastique du peuple décrit la libération du joug Égyptien, la ''Sortie Égypte'', la traversée du désert pendant 40 ans, et l'arrivée en Terre Promise comme des exploits qui sont présentés (et souvent rappelés dans la Bible) comme un prodige divin. (Note : L'ensemble du récit n'a aucune base historique ou archéologique.) Ces exploits extra-ordinaires montrent au ''peuple'' leur chance : leur Dieu est plus puissant que ne le seraient tous les dieux d'Égypte  !!

Voilà donc YHWH doté d' ''États de Service'' étincelants avant l'entrée du peuple en pays de Canaan, selon le récit biblique.

L' entrée ''en conquête'' au Pays de Canaan est brutale-inhumaine pour les habitants que Dieu avait mis là avant les Hébreux : on les chasse sans pitié et sans ménagements, on prend possession du pays, et on se partage le pays. (*)(Nombres 33:50-54) Grâce à Dieu, il s'agit seulement d'une 'construction théologique', d'une invention, qui ne devrait inspirer personne.

 

 

H > Le peuple, coupable d'avoir autrefois délaissé YHWH, a été alors durement puni. La Bible le dit clairement : une fois installé en Terre Promise, le peuple, qui devait tant à Dieu, n'avait plus suivi les précepte de l’Éternel, et s'est tourné vers une multitude de dieux. (*)(Jérémie 11:13) Dieux qui sont ''venus depuis peu'' ; dieux dont leurs pères ne s'étaient pas approchés. En deux mots, le peuple a abandonné celui qui les a porté à l'existence. (*)(Deut. 32:17-18)

La colère de l’Éternel fut terrible  : pour punir son peuple, il envoie les Assyriens, puis les Babyloniens pour prendre et soumettre la Samarie et Jérusalem, pour massacrer le peuple, « pour le fouler aux pieds comme la boue des rues  » et les piller. (*)(Esaïe 10:5-11)

 

Effectivement, les destructions furent massives : « O Dieu ! les nations ont envahi ton héritage, Elles ont profané ton saint temple, Elles ont fait de Jérusalem un monceau de pierres » (Psaumes 79:1).

Les élites et les artisans de Judée se trouvant exilés à Babylone, le peuple reste sur place, et survit comme il peut. Deux siècles plus tard, tout le pays de Canaan est encore sans structures politiques fortes, et le pays est un melting pot d'origines, de dialectes/langues, cultures et divinités. La Bible le confirme. (3) (Jér 11/13) (1Rois 11:5-7) (Ezec 16:3) (Esdras 10:2)

Une opportunité-proie à saisir !!

 

 

I > Dieu décida (539) alors d'inspirer son oint Cyrus, afin qu'il décide librement de libérer les exilés Judéens. Le roi Perse zoroastrien Cyrus Le Grand décida donc de libérer les exilés Judéens, de restituer les trésors volés (butin) par les Babyloniens, et de financer la reconstruction du Temple. Le roi Perse décida en outre de nommer quelques-uns de ses fonctionnaires Israélites de confiance pour rassembler les textes qui formeront la Loi de leur Dieu pour Yehud (nom de la petite province Perse en zone Canaan), afin de rendre la Justice sur cette base, et faire régner l'ordre dans cette province trop longtemps laissée à l'abandon. Ce seront Esdras, Néhémie, Zorobabel, etc etc. Ce qui sera fait sous Artaxerxès.

 

 

J > Prise du Pouvoir Politique (religieux-législatif-judiciaire) en Yehud

La Province de Yehud est Perse. C'est à la cour Perse que tout se décide.

Les Israélites en Exil sont intégrés à la société, et nombre d'entre eux occupent des fonctions importantes, proches du roi Perse. Or, les Perses pratiquent ''l'Autorisation impériale'' par laquelle, sur une province, la Loi Locale peut être basée sur les préceptes de divinités locales, à condition que ces préceptes respectent aussi la Loi du roi Perse. (Esdras 7:25-28)

C'est près du roi Perse qu'il sera décidé d'envoyer Esdras pour rassembler les textes qui constitueront la Loi de Yehud. Avec financement préalable pour le Temple, etc etc. Et seront nommés entre autres Esdras, Zorobabel, Néhémie pour cette mission Perse de définition et de mise en œuvre de la ''Loi de YHWH''. (Esdras 2:2)

Le Livre de Moïse est dit avoir été trouvé par le roi Josias (vers 600 av. JC) (2Rois 22). Mais ce récit a été construit et a été présenté une paire de siècles plus tard, par le milieu des prêtres, sans doute du temps de Esdras. On raconte donc qu'il y a continuité entre les révélations faites à Moïse (vers 1450 av. JC selon le récit) et la découverte du Livre par Josias, ainsi que par le détail des textes que Esdras apporte (vers 400 – 300) av. JC.

La Bible dit que Esdras et Néhémie arrivent en Yehud sous Artaxerxès. La mise en œuvre du Projet commencerait donc quelque part entre 460 et 360 avant JC. En effet, selon les chercheurs, il s'agit du règne de Artaxerxès I (466 – 424) ou de Artaxerxès II (404 à 358). En tout cas, bien tardivement.
 

 

GIF

Le scribe Shafân lit le Livre de la Loi au roi Josias – Gravure par Julius Schnorr von Carolsfeld (1858) – Public Domain -

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Josiah.gif

Note JPCiron : Ledit Livre étant supposé avoir été écrit 800 ans plus tôt, la langue et les caractères utilisés auraient été inconnus des gens du temps de Josias.

 

 

K > La pluralité des YHWH de l'époque posait le problème d'une potentielle multiplication des ''Maisons de l’Éternel'', avec risque de la perte de contrôle pour le Projet des ex-exilés Judéens. Il y avait en effet plusieurs dieux du nom de YHWH : un de Teman (Edom), un autre de Samarie, un autre encore pour la communauté araméenne d’Eléphantine. Il y avait aussi les Shasu de Yhw3 mentionnés en Égypte. Yhwh était aussi connu en Judée. Certains avaient une compagne identifiée (pas toujours du même nom). Le Projet explique qu'ils sont tous le même dieu, qu'il n'y en a qu'un de ce nom.

« L'affirmation selon laquelle Yhwh est ''le seul Éternel'' (Deut. 6:4) s'adressait à des destinataires qui vénéraient Yhwh sous de multiples formes, dans de multiples sanctuaires. » (13) (Thomas Römer)

Il y eut donc des luttes et des ruses employées pour imposer une unique ''Maison de YHWH''... et qu'elle soit à Jérusalem... en Judée, au pays des ex-exilés donc... Ainsi, parlant de l’Éternel, on annonce que « vous le chercherez à sa demeure, et vous irez au lieu que l'Éternel, votre Dieu, choisira parmi toutes vos tribus pour y placer son nom. » (Deut. 12:5)

Et, avec la subséquente ''découverte'' du Livre à Jérusalem dans la ''Maison de l’Éternel'' (2Rois 22), l'affaire était sans le sac pour Jérusalem et pour le Projet. !

 

L > La Loi de YHWH attribue la terre aux ex-exilés de retour au pays ! Quelle surprise ! Ce fut un choc pour les locaux de Yehud de voir que la Loi concoctée par Esdras tourne le dos au ''droit d'Abraham''. En effet, faisant référence à (Exode 6:8), les habitants du pays d'Israël qui n'avaient pas été exilés disent : « Abraham était seul, et il a hérité le pays ; à nous qui sommes nombreux, le pays est donné en possession. » « (Ezéchiel 33:24)

Mais «  La frange ''dure'' des exilés se considère comme le seul vrai [peuple d'] Israël et assimile les non-exilés aux étrangers. » (13) (T. Römer)

Aussi, la rédaction d'ensemble du Livre d’Ézéchiel (en particulier Ez 20-28 et Ez 20-42) inverse la situation au profit des descendants des élites judéennes déportées à Babylone : « ceux qui sont appelés à en être les bénéficiaires ne sont pas leurs habitants, qui avaient échappé à l'exil et qui fondent leur droit sur celui d'Abraham, mais sur ceux qui rentreront d'exil (…) qui bénéficieront de la continuité du serment du don de la terre à Abraham, Isaac et Jacob » (2) Bien joué !

 

M > Enfin, le Projet fait édicter à YHWH une série de règles impératives brutales et sanglantes .

(Deut. 13:6-11) Si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils, ou ta fille, ou la femme qui repose sur ton sein, ou ton ami que tu aimes comme toi-même, t'incite secrètement en disant : Allons, et servons d'autres dieux ! (...) tu ne l'écouteras pas (...) tu le feras mourir ; ta main se lèvera la première sur lui pour le mettre à mort, (...) parce qu'il a cherché à te détourner de l'Éternel, ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.

(Esaïe 65:11-12) Mais vous, qui abandonnez l'Éternel, (...) Je vous destine au glaive, Et vous fléchirez tous le genou pour être égorgés ; Car (...) vous avez choisi ce qui me déplaît.

(Josué 6) (…) La ville sera dévouée à l'Éternel par interdit, elle et tout ce qui s'y trouve (...) ils dévouèrent par interdit, au fil de l'épée, tout ce qui était dans la ville, hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu'aux boeufs, aux brebis et aux ânes. (...)

Ces dispositifs, parmi d'autres (*)(Nb 33:51-52) (Lev 26 : 14-38) (Deut 28:15-68) etc, joints à l'introduction de l'endogamie, de rituels et de particularités alimentaires, arriveront, après quelques siècles, à créer une cohésion interne au Groupe ainsi formé. C'est un des éléments du Projet : imaginer « un passé commun, des intérêts communs et un futur commun » (Y.N. Harari). Ce qui permet d'introduire plus facilement l'idée de Groupe dans cette population initialement hétéroclite.

 

N > La fabrication et l'utilisation de faux grossiers pour un ''passage en force'' du Projet

Comme indiqué dans la ''mise en perspective'', l'étude de certains textes (Esdras 1:1-6) (Esdras 6 ;1-12) par des chercheurs contemporains (Ref. Lester L. Grabbe ; Bob Becking) les amena à penser que ces deux textes étaient des faux. Qui plus est des faux très tardifs, puisque leur analyse plaide pour une rédaction postérieure à l'époque Perse (soit post-330 avant JC). Ce qui est pour le moins tardif pour une instruction supposé issue par le roi Cyrus (559 – 530 av. JC). En outre, il est contraire à l'esprit Perse de demander à ses nouveaux peuples des dons autres que ceux volontaires. Encore plus d'exiger que le bétail, sel, vin et huile soient « livrées, sur leur demande, aux sacrificateurs de Jérusalem, jour par jour et sans manquer » sous peine de destruction de la maison des transgresseurs... Une approche clairement despotique...

 

 

Au final, le peuple n'aura pas bougé de place : il habitait déjà la Terre Promise imaginaire attribuée à (et supposée conquise par) leurs ancêtres. Il s'est agit d'une manœuvre politique adossée à un récit religieux ad hoc. 

Mais tous ces textes préparés en vue de l'exécution du Projet, textes qui semblent clairement contraires à l'Esprit du Christianisme, n'ont pas été (encore) écartés. Ils ont même été erronément considérés d'inspiration divine. Et ont été utilisés au cours des siècles et des millénaires pour perpétrer des abominations au nom de Dieu.

 

JPEG

Culte au Lieu de Sa Présence, 2019 – Auteur : Cris12090823 – CC Attrib.-Share Alike 4.0 Int'l - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Culto_en_El_Lugar_de_Su_Presencia,_2019.jpg

 

>> La PROMESSE de L’ÉVANGÉLISME SIONISTE

 

> L'évangélisme sioniste, qu'es aquò ?

L'évangélisme sioniste, c'est un courant religieux qui a infiltré principalement la théologie, l'herméneutique biblique et la politique.

« Les évangélistes sionistes héritent de la réforme protestante le principe luthérien de la Sola Scriptura. Ils considèrent la Bible comme autorité suprême devant régir toutes les dimensions de la vie. Puisqu'ils interprètent l’Écriture selon le sens littéral, ils comprennent les prophéties comme des prédictions ... » (8a)

L' ouvrage « Les dieux criminels  » du théologien Antoine Fleyfel étudie trois fondamentalismes : l’évangélisme sioniste, le sionisme religieux et le salafisme djihadiste. 

Ce courant exclut toute autre réalité que la sienne et lui montre une hostilité radicale. Cette radicalité lui fait même prévaloir des positions tranchées qui violent certaines valeurs chrétiennes ; valeurs qu'il enseigne cependant (de manière sélective).

Antoine Fleyfel rappelle que les évangélistes rejettent la théologie de la substitution : le peuple 'élu' n'a pas changé ! Et les Juifs bénéficient en outre d'une relation unique avec Dieu, qui leur a donné une promesse éternelle sur la terre. Terre dont l'étendue devrait dépasser de loin les territoires actuels pour inclure la Jordanie, la Syrie, la majeure partie de l'Irak ainsi que des parties de l’Égypte et de l'Arabie Saoudite. C'est Genèse 15:18, Le ''Grand Israël'' !

Il ne faut pas aller chercher plus loin pour compendre d'où viennent les plans successifs de déstabilisation du Moyen-Orient : https://www.agoravox.fr/commentaire5761242

La promesse de terre n'a donc toujours pas été honorée. Et l'action des évangélistes sionistes doit se poursuivre...

En effet, le rétablissement d'Israël sur la terre promise est la condition sine qua non de la Parousie (Retour glorieux du Christ à la fin des temps) : leur objectif fondamental. En outre, « les évangélistes sionistes croient en l'édification d'un troisième temple qui sera, selon leur vision millénariste, le lieu à partir duquel le Christ régnera sur le monde. Cela suppose effectivement la destruction des deux édifices musulmans bâtis sur l'esplanade des Mosquées, à savoir la Mosquée al-Aqsa et le Dôme du Rocher. » (8a)
 

> L'évangélisme sioniste essaime et se déploie

Toujours plus d'Américains veulent 'aider Dieu' à accélérer la seconde venue du Christ sur terre : «  Baptistes, Pentecôtistes, Méthodistes, Presbytériens, Adventistes etc… autant d’églises évangéliques qui essaiment dans le Nouveau Monde. Massivement concentrés dans la Bible Belt, ces adeptes d’une lecture littérale du texte sacré sont fascinés par les prédictions apocalyptiques. Ils se perçoivent comme les derniers témoins de Dieu dans une humanité en perdition. » (8b)

« À la marge de cette galaxie dévote, évolue depuis le XIXe siècle un mouvement religieux qui a progressivement gagné en ampleur : le sionisme évangélique. Ce courant hétéroclite compterait aux États-Unis plus de 100 000 pasteurs pour 40 millions d’adeptes (sur les 70 millions d’évangéliques américains) [soit 660 millions d'adeptes dans le monde]. Les chrétiens sioniste considèrent comme un commandement divin d’aimer et de soutenir Israël et le peuple juif, élu par DieuCette attachement est du reste raffermi par le mimétisme fort qui lie le messianisme américain des pères fondateurs à l’histoire du peuple hébreu. Bénéficiant de la bienveillance des Néoconservateurs, leur influence peut s’avérer parfois déterminante sur le terrain diplomatique. » (8b)

Ce courant voit dans la création de l’État d’Israël une réalisation des prophéties bibliques préparant le retour du Christ en gloire (Christ Pantocrator) qui viendra juger les vivants et les morts. Croyant la fin du monde imminente, les évangéliques l’attendent avec impatience. Mais pour ce faire, encore faut-il que le « peuple élu » retourne à la « Terre promise », où il est censé embrasser la foi chrétienne.

 

> Des voix s’élèvent et condamnent l'évangélisme sioniste

Rappelons tout de suite que les Églises d'Orient ont une position claire sur ce sujet : « Nous rejetons catégoriquement les doctrines chrétiennes sionistes comme des enseignements faux qui corrompent le message biblique de paix, de justice et de réconciliation. » (12)

« Le Conseil des Églises du Moyen Orient nomma les choses par leur nom en déclarant, dès avril 1986, que l'évangélisme sioniste est une ''falsification des Écritures'' et une manipulation des sentiments des chrétiens »

Le Sabeel Ecumenical Liberation Theology Centre de Jérusalem, lors de sa cinquième Conférence internationale en avril ,2003 , déclarait « Nous rejetons les enseignements hérétiques du christianisme sioniste qui facilitent et soutiennent (…) les politiques extrémistes (…), et qui favorisent une forme d'exclusivité raciale ainsi qu'une guerre perpétuelle, plutôt que l'évangile de l'amour universel, de la rédemption et de la réconciliation enseignés par Jésus Christ. »

Le patriarche latin de Jérusalem Michel Sabbah/ Chrétiens de Méditerranée précise (2010) que le Sionisme Chrétien est une idéologie perverse. (10)

La Conférence des évêques de l’Église Luthérienne prend position (2020) : « Il y a des divergences sur la façon d’interpréter les promesses d’une terre dans la Bible. (…) la Conférence des Évêques de l’Église de Norvège considère le sionisme chrétien comme théologiquement inacceptable et incompatible avec les droits humains. » (11)

 

Ces éminences n'ont ni armée ni pétrole ni dollars ni médias : de nos jours, tristement, elles ne pèsent donc rien. Elles parlent avant tout de spiritualité et s'adressent aux consciences.

 

> Un peu d'Histoire

L'histoire du Sionisme est une histoire ancienne, Chrétienne, qui a fait du chemin. Dans son ouvrage « Du Rappel des Juifs  » de 1643, Isaac La PEYRÈRE (théologien Protestant) publie une adresse au roi de France. Son analyse littérale de la Bible l'amène à demander pour les Juifs de ''leur permettre de retrouver leur pays en Palestine''. Car « les Juifs sont promis à se convertir à l'Évangile avant que le Messie ne vienne dans sa gloire établir le Royaume de Dieu, et ils retrouveront alors leur place éminente dans le peuple de Dieu. » (9)

Le thème est ressorti un ou deux siècles plus tard sous la forme d'un slogan ''accrocheur'' : «  Une terre sans peuple pour un peuple sans terre. » https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/une-terre-sans-peuple-pour-un-207662

Ce slogan malhonnête et mensonger est un slogan initialement Chrétien.

 

Le slogan (et l'idéologie qui va avec) a prospéré outre-Atlantique :

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-peuple-de-dieu-223483

A partir des années 1770, dans leurs innombrables écrits et sermons, les ecclésiastiques comparaient le peuple américain au peuple hébreu.

Et cela s'est poursuivi sans discontinuer, mais en prenant de l'ampleur, jusque dans les plus hautes sphères de l’État Américain. Ainsi, début 2018, le Vice Président des États-Unis, Mike Pence, fit un discours à la Knesset (le Parlement d’Israël) où il rappela que « Dans l'histoire des Juifs, nous avons toujours vu l'histoire de l'Amérique. C'est l'histoire d'un exode, un voyage de la persécution à la liberté, une histoire qui montre la puissance de la foi et une promesse d'espérance. Les premiers colons de mon pays se voyaient aussi comme des pèlerins, envoyés par la Providence, pour construire une nouvelle Terre Promise. »

Mike Pence profita de l'occasion pour rappeler la déclaration de John Adams, second Président (voici une paire de siècles) selon laquelle les Juifs ''ont fait plus pour la civilisation que l'importe quelle autre nation.'' Notons que cette affirmation de ''supériorité'' est d'ordinaire considérée comme un jugement d'antisémite. Mais il convient de feindre de ne pas l'avoir entendu.

 

En outre, la déclaration Académique d'Isaac La Peyrère a été maintes fois 'traduite' en langage ordinaire ces derniers siècles. Y compris par le pasteur baptiste Robert Jeffress et le pasteur John Hagee. Or ces religieux furent invités à l'inauguration de l'ambassade US à Jérusalem. En langage ordinaire, de quoi s'agit-il ?  : Ces gentils Chrétiens croient qu'à la fin des temps (l'Apocalypse), qui est proche selon eux, les Juifs devront choisir  : se convertir au christianisme ou finir en Enfer   ! C'est le fond de l'histoire ! Ce sont des vues qui puent l'antisémitisme. Mais il convient (de toutes parts) de feindre de n'avoir rien entendu, ou du moins de l'oublier rapidement. Plus d'infos ici :

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/le-sionisme-une-histoire-d-enfer-227731

Côté Israélien, on sourit sous cape, car cette croyance chrétienne leur apporte une poignée des milliards de $ annuels de soutiens de l’État US et de dons. Côté US, les croyants pensent que la prophétie ne peut se réaliser que si 'les Juifs' sont installés en grand nombre en Palestine, et s'ils peuvent se défendre contre les méchants et les 'terroristes' (c'est-à-dire les populations victimes du nettoyage ethnique post-1947 qui résistent toujours à l'occupation et à la discrimination).

Par ailleurs, il se trouve que l'AIPAC, le lobby sans doute le plus puissant d'Amérique, est quasi toujours ''en phase'' avec les vues et souhaits des gouvernements israéliens successifs. Le lobby constitue ainsi une sorte de moyen pour faciliter la transformation des souhaits des croyants Américains, via les élus, en actes politiques  : financements & orientations de politique étrangère. Bertrand Badie ajouterait qu' « Il y a une capacité étonnante des dirigeants israéliens à ne pas se laisser conduire par le ''grand frère'' américain et même à lui dicter leur volonté. » (5)

Ce sont là de beaux exemples de l'infiltration 'démocratique' du religieux dans le Politique, tant pour l'Amérique-Terre-Promise que pour Israël-Terre-Promise.

 

 

 

 

Christus statue de Jésus, représentée au milieu d'une illustration représentant les planètes et les étoiles du cosmos, que Jésus a créées, sous la direction de Dieu le Père, selon les mormons. Public Domain - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Christus_statue_temple_square_salt_lake_city.jpg

 

>> La PROMESSE MORMONE

«  Et si vous gardez mes commandements, vous prospérerez et serez conduits à une terre de promission, oui, une terre que j’ai préparée pour vous, oui, une terre préférable à toutes les autres terres. » (1Néphi 2:20)

Le récit du Livre de Mormon, tout comme les textes de la Tradition de Moïse, ont ceci en commun d'être un récit placé dans le passé et justifiant une situation accomplie. C'est aussi la fonction du mythe.

 

Les Mormons, ce sont les adeptes de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Leur mission divine est de rétablir l' Église dans sa pureté primitive pour préparer le retour du Christ. Le prosélytisme est un devoir : les missionnaires doivent consacrer deux années de ''service religieux'', financé par la dîme des fidèles. Les Mormons considèrent que la Constitution des USA étant d'inspiration divine, les valeurs américaines de liberté doivent être étendues partout dans le monde. Aux USA, ils ne sont pas les seuls sur cette ligne...

 

Les Mormons se considèrent Chrétiens, mais cet avis n'est pas toujours partagé. La Trinité des Mormons est composée de trois entités-corps distincts-séparés, mais unis dans leur objectif : il y a Dieu le Père, Jésus-Christ Fils aîné, et le Saint Esprit. Satan est aussi Fils de Dieu, frère de Jésus.

 

«  (...) Nous croyons que Sion (la nouvelle Jérusalem) sera bâtie sur le continent américain, que le Christ régnera en personne sur la terre, que la terre sera renouvelée et recevra sa gloire paradisiaque. » (Acte de Foi 1:10)

Un groupe d'Israélites a quitté Jérusalem pour la Terre Promise à la demande de Dieu, quelques années avant l'arrivée des Babyloniens, au tournant du VII et du VI siècle avant JC. Ils ont voyagé d'abord à pied, puis en bateau jusqu'à l'Amérique.

 

Installés en Amérique, ils feraient donc partie, à leurs yeux, des Peuples Premiers sur cette terre. Avec le temps, la Foi se serait perdue ou aurait été reniée, et il n'y en serait bientôt plus resté de souvenir … jusqu'à Joseph Smith, le Prophète fondateur de l’Église dans les années 1830.

 

Petite histoire des débuts du Mormonisme : https://geneafinder.com/blog?id=13:242

 

Voici à présent un bref résumé du périple vers la Terre de promission, que l'on trouve en détail dans le Livre 1Nephi.

Néphi est le fils cadet de Léhi et de Sariah, israélites natifs de Jérusalem.

 

La première année du règne de Sélécias (597 – 587), roi de Juda , les prophètes demandaient au peuple de se repentir, faute de quoi la ville serait détruite. Léhi lui-même eut une vision : les cieux s'ouvraient sur Dieu, assis sur son trône, entouré d'une multitude d'anges. Un être resplendissant descendit, accompagné de douze autres, qui vint lui apporter un livre. Sur le livre était écrit : Malheur à Jérusalem, car j'ai vu tes abominations !... Le texte disait qu'elle serait détruite et que beaucoup périraient par l'épée ou seraient amenés à Babylone.

 

JPEG

La première partie terrestre du trajet vers la Terre Promise des Mormons (en vert) de Jérusalem à Kher Kharfot (actuel Oman). (tracé vert de JPCiron)

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Pre-Islamic_Arabia

 

En songe, le Seigneur commanda à Léhi de prendre sa famille et de partir dans le désert. Léhi quitta donc sa maison et le pays de son héritage avec ses choses précieuses, sa famille, des tentes et des provisions.

En quelques jours (!), ils arrivèrent à la Mer Rouge. Les frères argumentaient sur les ''folles imaginations'' de leur père. C'est alors que le Seigneur dit à Néphi la phrase indiquée en introduction : « si vous gardez mes commandements, vous prospérerez et serez conduits à une terre de promission, oui, une terre que j'ai préparé pour vous, oui, une terre préférable à toutes les autres. » Promesse qu'il agrémenta de menaces pour les fils récalcitrants.

 

Avant de poursuivre la route, les frères durent, à la demande de Dieu, récupérer les Annales Israélites contenant les cinq livres de Moïse, les prophéties et des généalogies. Léhi y découvrit être descendant de Joseph, fils de Jacob ''vendu à l'Égypte''. Après quelques péripéties, les fils de Léhi épousent des filles de Ismaël. [sans doute en est-ce un autre...]

La Tradition Mormone raconte que le groupe suivra la côte orientale de la Mer Rouge, en direction du sud, pour, une fois arrivés au sud de la péninsule arabique, remonter vers l'Est par la côte, et s'y fixer. C'est de là que partira le bateau de bois de la seconde étape.

 

Le groupe serait arrivé par la mer en Terre Promise, en Amérique, vers 590 avant JC.

 

Note : On remarque que tout ce périple le long de la côte arabique se fit semble-t-il ''en vase clos',' sans rencontrer les populations des contrées traversées. Par ailleurs, à l'intérieur des terres, parallèle à la côte, se trouvait la route caravanière Gaza - Sabwa. , que le Groupe n'emprunta pas. Arrivés au niveau de l'actuel Yemen, le Groupe oblique plein Est jusqu'au ''Pays d'Abondance'' (le climat à l'époque était probablement fort différent). Le site de Khor Kharfot / Oman a fait l'objet de demandes de recherches archéologiques de la part d'enthousiastes Mormons, car cet endroit serait « le seul candidat potentiel pour être le ''pays d'abondance'' de Néphi ». Lieu où aurait été construit le bateau, et point de départ du périple.

Les chercheurs considèrent généralement que le Mormonisme est une religion ''Américaine''.

 

 

 

 

Livre « La Bible est née en Arabie  » par l'Historien Libanais Kamal Salibi – Bernard Grasset/ Paris - 1986 - https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/la-bible-est-nee-en-arabie-par-238843

 

>> LA PROMESSE ARABIQUE

Le travail de Kamal Salibi (ouvrage ''La Bible est née en Arabie'') ouvre des perspectives inattendues eu égard à ce que l'on a toujours appris au catéchisme.

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/la-bible-est-nee-en-arabie-par-238843

 

Et, que je sache, son travail n'a pas été sérieusement contesté sur les faits. Il a bien sûr été rejeté avec force.

Pourtant, l'approche/ méthodologie de Salibi est scientifique : il part des texte bibliques initiaux : ceux qui sont rédigés en alphabet consonantique (pas de voyelles). En effet, on ignore la vocalisation originelle de la langue biblique (le parler de l'hébreu biblique a disparu avant le temps de JC). Et on ne sait rien non plus de son orthographe, de sa grammaire, de sa syntaxe, ni de ses idiomes. Aussi, en ajoutant les voyelles, les massorètes ont fait des choix pour les mots qu'ils ''traduisaient-interprètent''  : verbe ? nom ? nom de lieu ? adverbe ? adjectif ? Le choix affecte le sens des phrases.

Le verset (Proverbes 26:23 ) est une bonne illustration d'erreur qui a passé les relectures pendant une douzaine de siècles  : « Comme des scories d'argent appliquées sur un vase de terre, Ainsi sont des lèvres brûlantes et un coeur mauvais. » Par chance, ce verset provenait d'Ougarit (XI s av. JC), en langue ougaritique. Il s'agissait de dire qu'un cœur mauvais qui brille comme de l'argent, n'est qu'un vase de terre enduit de scories d'argent.

Sa méthodologie : travailler en consonantique sur les toponymes de la péninsule arabique, et les confronter aux noms de lieux de la Bible. Surprise : les toponymes de la Bible se retrouvent beaucoup plus souvent en Asir/ Hijaz qu'en Palestine ! Et les informations de la Bible en termes de distances entre deux lieux, de descriptions géologiques, biologiques, etc concordent très bien en Asir, ce qui est loin d'être le cas en Palestine. Aussi, certains 'questionnements' de la bible, (localisation de Gerar ; visite de la reine de Saba, etc) s'éclairent en Asir.

 

JPEG

La Terre Promise Arabique - Pointillés ajoutés par JPCiron

En bleu : la Terre promise à Moïse – En vert : la Terre promise à Abraham -

Source fond de carte : https://en.wikipedia.org/wiki/Pre-Islamic_Arabia

 

L'analyse de K. Salibi lui permet aussi (p. 223) de localiser la ''Terre Promise'' en Asir/ Hijaz. Et, là :surprise : la Terre Promise à Abram est un sous-ensemble de celle indiquée à Moïse. En non l'inverse.

Cette hypothèse est fort dérangeante, on peut le comprendre, pour ceux -nombreux- qui ont lié des décisions politiques à d'autres hypothèses géographiques religieuses. Cela ne remet nullement en question l'existence même de l’État, bien que certaines de ses actions politiques/ éthiques/ morales puissent-doivent être questionnés.

Par ailleurs, pour le croyant, que la Bible soir née en Arabie ou ailleurs ne change rien à sa valeur spirituelle intrinsèque.

 

 

 

Portait de Theodor Herzl – (Source : Commons Wikimedia.org) (Credit Carl Pietzner)

https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/vaincre-l-antisemitisme-par-le-213131

 

>>> La PROMESSE DU SIONISME POLITIQUE

 

Elle prend son inspiration dans le texte biblique, et est mise en œuvre dans le domaine politique. En termes plus pragmatiques, il s'agit d'une colonisation politique autorisée se déployant derrière un double paravent : celui religieux (Chrétien & Juif) et celui du Droit.

 

L'idée que l'on aide ''les Juifs'' à retourner ''chez eux'' est une idée très ancienne (1643), initialement Chrétienne. Idée d'ailleurs clairement antisémite, on l'a dit :

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/le-sionisme-une-histoire-d-enfer-227731

En deux mots, de quoi s'agit-il ? D'une lecture fondamentaliste de la Bible par laquelle, à la fin des temps, ''les Juifs'', revenus sur ''leur terre'', seraient contraints de choisir entre se convertir au christianisme ou finir en Enfer. Une des conditions de la réalisation de cette 'prophétie' est que ''les Juifs'' se soient préalablement concentrés sur cette même terre.

 

Cette croyance a prospéré, surtout en Amérique, à la suite de quoi le ''Système Complexe des Sionismes'' s'est mis en route de lui-même (il va sans dire que dans ce processus, il n'y a pas de ''complot mondial'' d'aucune sorte). Le 'Système' est expliqué ici :

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-sionisme-global-est-un-systeme-235852

 

En parallèle, en Europe, l'antisémitisme persistant amenait Theodor Herzl à proposer de vaincre l'antisémitisme par le sionisme :

https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/vaincre-l-antisemitisme-par-le-213131

Herzl prônait avec insistance à ses coreligionnaires de mettre fin à la stratégie d'infiltration, au profit de la stratégie sioniste.

 

Cette dernière stratégie a vite obtenu le soutien des ''nations civilisées'' :

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-viol-de-nos-actuels-principes-214231

L'idée initiale était d'attribuer une colonisation juive sur un territoire. Cela étant alors contraire aux Valeurs et Principes universels des nations occidentales, il a donc fallu privilégier la ''forme du droit'' plutôt que le fond :

https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/l-amour-de-la-forme-du-droit-234267

 

Avec la déclassification des archives, ce qui s'est vraiment passé est en partie disponible mais évite d'être diffusé au grand public, car cela changerait drastiquement notre regard :

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-sionisme-la-declassification-209989

 

Néanmoins,comme convenu, l'ONU a accouché en 1947 des conditions pour deux États démocratiques (tous deux sans discriminations d'aucune sorte : race, religion, sexe,... et qui devaient collaborer paisiblement ). Tout cela déclaré ''pour la bonne forme'', on le savait.

L'effroyable Nettoyage Ethnique qui s'est ensuivi a tué dans l’œuf toute possibilité pratique pour l’État ''Arabe''. Mais cela a ouvert grande la porte de pseudo-négociations interminables. Temps pendant lequel la colonisation de la Cisjordanie a pu se mettre en œuvre et prospérer, avec bien sûr la bénédiction tacite des ''nations civilisées''. Traditionnellement, les informations des Médias Grand Public occidentaux sur ces thèmes sont biaisés (ou muets) :

https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/medias-grand-public-et-politiciens-230211

Les chiffres ne sont pas connus du grand public. Ils sont pourtant disponibles à l'ONG Israélienne B'tselem, et aussi présentés graphiquement dans une dizaine de rubriques, ici : https://ifamericansknew.org/

 

La suite est faite de ''régularisations'' (pour recadrer le Droit local avec le véritable projet initial non écrit) : En 2018, avec la Loi État-nation, le Droit à l'autodétermination est réservé aux seuls Juifs d'Israël : https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/israel-la-loi-etat-nation-207167

En parallèle, des actions puissantes de déstabilisation du Moyen Orient avaient été mises en œuvre pour garantir la position de puissance régionale d'Israël : https://www.agoravox.fr/commentaire5761242

 

Comme on pouvait s'y attendre, dès 2022, sont dénoncés officiellement les discriminations et un apartheid ;

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/apartheid-a-l-israelienne-une-239098

Mais cela n'intéresse guère notre monde, qui s'étonne ''en même temps'' de la perte de confiance des gens dans les diverses structures internationales et nationales... Toujours plus de Juifs (surtout les jeunes aux USA) sont fort critiques sur le sort réservé aux Palestiniens :

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-sionisme-bon-pour-israel-219643

 

Cela sans que cela change quoi que ce soit sur le terrain, au contraire. Bref, la promesse formelle territoriale du Sionisme Politique a été pleinement réalisée, et le sera même bien au-delà par laisser-faire. Elle ne correspond pas aux Valeurs et Principes Universels auquel l'Occident prétend adhérer. Principes et Valeurs 'éternels' qu'il faudra bien, progressivement, ajuster-dégrader pour se rapprocher de la réalité du monde politique. (?) Ce processus est déjà enclenché avec le repli progressif sur l'entre-soi et le rejet de ''l'étranger'', même (surtout ?) s'il est indigène.

 

 

 

 

image : Rabbi Dr. Abraham I. Kook, 4/15/24 – No known copyright restrictions (National Photo Company at the Library of Congress) – Public domain in the US - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Abraham_Isaac_Kook_1924.jpg

 

LA PROMESSE DU SIONISME RELIGIEUX

 

Le Sionisme religieux, on l'a vu, fait partie des trois familles de fondamentalismes des Religions du Livre. Mais ici, le peuplement de la Terre promise n'est qu'une étape impérative et sainte vers l'objectif final qui est la Rédemption.

 

> une grande variété de sensibilités par rapport au sionisme

Il y a une grande diversité de courants dans la religion juive, qui sont plus ou moins sensibles au credo de chacun de ces trois pôles principaux :

L'un considère que le sionisme (compris comme un retour collectif en terre d'Israël) est formellement proscrit par le Talmud de Babylone. Ainsi, les ''ultra-orthodoxes'' voient le sionisme comme une rébellion contre Dieu, car il vise à hâter la Rédemption. Or seul Dieu en décide.

L'autre accepte le sionisme, considérant que les actions humaines peuvent influer sur le cours des événements : Dieu ne serait pas seul à la manœuvre. Ce sont les ''néo-orthodoxes''.

Et puis il y a les juifs laïcs. Les textes du livre de Theodor Herzl (Der Judenstaat) se rattachent à cette catégorie laïque et témoignent d'un sionisme politique. Cependant Herzl est un esprit riche-complexe... :

Vaincre l'Antisémitisme par le Sionisme, c'est la Vision de Theodor Herzl :

https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/vaincre-l-antisemitisme-par-le-213131

 

> La naissance du Sionisme Religieux

Depuis un bon siècle donc, la plupart des philosophes juifs étaient hostiles aux partisans du sionisme, parlant de mécréants, d'égarement, de blasphème. Puis, vers 1920, vint Abraham Kook, qui considérait que chaque événement historique constitue un palier, une étape vers un niveau supérieur. Il voyait donc le sionisme comme une des étapes menant à la Rédemption. La Terre d'Israël passait donc du sens mystique des orthodoxes au sens pratique, matériel : il approuvait donc le sionisme. Espérant au passage que les laïcs reviendraient à la religion.

Note JPCiron : l'idée de sens caché derrière les événements est commune chez les fondamentalistes de tout poil.

 

Le théologien Antoine Fleyfel souligne que « Cette pensée [ de Kook ] constitua l'un des fondements théoriques majeurs du sionisme religieux, conciliant une vision religieuse du monde avec un mouvement politique et nationaliste laïque » Le fils Zvi Kook, rabbin lui aussi, mit la théorie en pratique à partir de la proclamation de l’État d'Israël : l'attente messianique s'est alors transmutée en programme politique et toutes les manifestations de l’État devenaient sacrées ''sans la moindre tache''. Y compris son armée : ses vecteurs, armes et soldats, devenant objets du rituel. Et la judaïsation de la terre via les colonies était un passage obligé vers la Rédemption. (8a)

 

On est loin du sionisme politique dans lequel l’État s'assurait de la survie de la Nation, et faisait du ''peuple juif'' un peuple normal, comme les autres. Cette dernière affirmation devenant blasphématoire... En effet, pour les religieux, le sionisme est un mouvement eschatologique et le peuple juif, élu par Dieu, ne saurait être ''normal''. Ce qui amène le discours théologique du sionisme religieux à envisager le chemin en termes de « luttes terribles et sacrées pour anéantir le mal et purifier la terre ». (8a)

 

> L'envol du Sionisme Religieux

Comme on pouvait s'y attendre, la grande variété de sensibilités a produit une similaire variété de diversité d'approches et de modes d'expression (partis, coalitions, etc). Antoine Fleyfel considère que les idées du mouvement Goush Énounim (Bloc de la Foi) sont néanmoins assez représentatives. Le mouvement lui-même eut des hauts et des bas, mais ses idées sont prédominantes, même après sa disparition. Quels sont les traits saillants de cette idéologie 'gagnante' en Israël ? :

> Le credo fondamental est la ''sainte trinité'' : Peuple Juif, Terre d'Israël, Torah. De là il découle que toute la terre d’Israël appartient de droit divin au peuple d'Israël, que le peuplement de cette terre (le Greater Israel des Américains) est un commandement divin, puisque cela est un impératif en vue de la Rédemption, et que donc, le devoir de l’État d'Israël est de multiplier la colonisation (on dit 'libération') de cette terre, en commençant par la Cisjordanie.

> Pour les Palestiniens, il doit être clair que toute véritable négociation « paix contre territoire » est absolument exclue. Les pseudo-négociations sont par contre bienvenues.

> Certains Israéliens sionistes seraient quand même tentés... mais c'est aussi chose impensable, car la destinée de cette terre a déjà été tranchée par Dieu, et ne peut donc pas être traitée par un vote des Israéliens... ni à fortiori pas les non-Israéliens du monde. Sur ce sujet, exit donc tout discours démocratique (que, réalistiquement, personne ne réclame) et rejet de toute idée d'avoir recours au droit international qui, sur ce terrain-là, ne peut qu'être considéré antisémite.

> La démographie est une hantise, et le nombre moyen d'enfants par femme est suivi attentivement pour les juives et pour les palestiniennes. Aussi, périodiquement est ressortie l'idée de purifier cette terre et d'expulser (on dit 'échanger', même si c'est à sens unique) des groupes de Palestiniens pour s'en débarrasser. On essaie aussi de faire disparaître les réfugiés (issus du nettoyage ethnique post 1947) en leur donnant la nationalité jordanienne ou égyptienne.

> On comprend mieux à présent pourquoi, quand des colons Juifs investissent une propriété Palestinienne, l'armée ne s'interpose aucunement : elle se contente de repousser les ''terroristes'' palestiniens. De même, les enquêtes (quand elles sont initiées) sur les 'exécutions extra-judiciaires' de Palestiniens par l'armée israélienne ne débouchent sur rien de substantiel. De même, les palestiniens 'tirés comme des lapins' à Gaza depuis Israël (souvent par balle dans la tête ou dans le genou) ne sont même pas initiées. (14) Et la Communauté Internationale ne bouge pas, de peur de déplaire au Team USA-Israël.

 

Pourtant, les partisans du Sionisme Religieux n'hésitent pas à décrire l'Etat d'Israël comme ''Juif'' et ''Démocratique''. Termes qui semblent s'exclure mutuellement en Israël. En fait, cela veut dire qu'en cas de conflit entre ces deux termes, le premier a prééminence... Pour les Palestiniens, c'est donc tout le temps le cas.

 

Avant que le Projet du Sionisme Religieux de domination de toute la Terre Promise arrive à son terme, il aura donc encore beaucoup de luttes à mener contre le Mal, et pour se défendre des 'terroristes' qui s'opposent à son projet divin.

 

Notons que, parmi les Juifs Israéliens, il existe des idées contraires aux puissants courants fondamentalistes. C'est le cas -entre autres- de l'historien Shlomo Sand dont j'ai eu l'occasion de mentionner les positions à différentes occasions :

 

Comment le Peuple Juif fut inventé

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/comment-le-peuple-juif-fut-invente-236724

 

Le Sionisme ?... une histoire d' Enfer !!

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/comment-le-peuple-juif-fut-invente-236724

 

Apartheid 'à l'israélienne' : une cruelle pratique de type colonialiste, incompatible tant avec la démocratie qu'avec la Civilisation ?

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/apartheid-a-l-israelienne-une-239098

 

Le Peuple de Dieu

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-peuple-de-dieu-223483

 

Le Mythe de l' Éxil

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-mythe-de-l-exil-236874

 

L'énigme des Hébreux : D'où viennent-ils ? Comment sont-ils apparus ?

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-d-ou-viennent-225205

 

Israël en danger ?!

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/israel-en-danger-206669

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

On sait que les fondamentalismes vont toujours jusqu'au bout de leurs délires ; en tout cas tant qu'ils en ont les moyens. L'inquiétant est que « Dieu est d'ordinaire pour les gros escadrons contre les petits  » (Bussy-Rabutin)

 

 

 

 

 

Que dire en CONCLUSION ? Que notre monde a perdu la raison ? L'a-t-il jamais rencontrée ? Je note que les écrits anciens sont trop souvent utilisés pour justifier-perpétuer l'injustice, tout en clamant vouloir répandre la liberté et la justice ; tout en cherchant à détruire l'autre, le Mal, qui pourrait n'être en fait que notre clone brandissant un autre étendard.

 

Rappelons -à nouveau- que l'existence de l’État d'Israël n'est nullement remis en cause dans mes articles, que ce soit directement ou indirectement. Ce qui ne m' empêche nullement

1°) d'être fort critique de certaines actions/orientations politiques des gouvernements successifs d'Israël (un État ami et un allié) quand il s'agit par exemple de colonisation (Cisjordanie, etc), de discriminations et de persécutions de minorités, voir note (0a).

2°) Ces questionnements critiques s'adressent toujours également aux gouvernements occidentaux successifs depuis déjà bien avant la création de l’État d'Israël, pour leur oubli des Valeurs et Principes universels auxquels ils prétendent adhérer quand ils parlent à leurs populations ou aux Institutions Internationales. (0b)

 

 

 

Sur le sujet de la Terre Promise, il me semble que le discours avait pourtant déjà été clos par l’Éternel lui-même : en me basant sur la Bible, il apparaît que l’ Éternel a donné le Pays de Canaan aux Hébreux, puis l’a restitué aux ’Arabes’. Ceci bien des siècles avant Jésus-Christ.

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/selon-la-bible-l-eternel-a-donne-233088

 

 

JPCiron

 

 :: :: :: :: :: NOTES :: :: :: :: :: :: :

 

.. (*) - Traduction Bible Louis Segond 1910 :

 

(Deut. 13:6-11) Si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils, ou ta fille, ou la femme qui repose sur ton sein, ou ton ami que tu aimes comme toi-même, t'incite secrètement en disant : Allons, et servons d'autres dieux ! (...) tu ne l'écouteras pas (...) tu le feras mourir ; ta main se lèvera la première sur lui pour le mettre à mort, (...) parce qu'il a cherché à te détourner de l'Éternel, ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.

 

 Exode 6:8 - Je vous ferai entrer dans le pays que j'ai juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob ; je vous le donnerai en possession, moi l'Éternel.

 

(Esaïe 10:5-11) « Malheur à l'Assyrien, verge de ma colère ! La verge dans sa main, c'est l'instrument de ma fureur. Je l'ai lâché contre une nation impie, Je l'ai fait marcher contre le peuple de mon courroux, Pour qu'il se livre au pillage et fasse du butin, Pour qu'il le foule aux pieds comme la boue des rues. (...) De même que ma main a atteint les royaumes des idoles, Où il y avait plus d'images qu'à Jérusalem et à Samarie, Ce que j'ai fait à Samarie et à ses idoles, Ne le ferai-je pas à Jérusalem et à ses images ? »

 

(Esaïe 65:11-12) Mais vous, qui abandonnez l'Éternel, (...) Je vous destine au glaive, Et vous fléchirez tous le genou pour être égorgés ; Car (...) vous avez choisi ce qui me déplaît.

 

Ezéchiel 20-28 - Je les ai conduits dans le pays que j'avais juré de leur donner, et ils ont jeté les yeux sur toute colline élevée et sur tout arbre touffu ; là ils ont fait leurs sacrifices, ils ont présenté leurs offrandes qui m'irritaient, ils ont brûlé leurs parfums d'une agréable odeur, et ils ont répandu leurs libations.

 

Ezéchiel 20:42 - Et vous saurez que je suis l'Éternel, quand je vous ramènerai dans le pays d'Israël, dans le pays que j'avais juré de donner à vos pères.

 

Ezéchiel 33:24 - Fils de l'homme, ceux qui habitent ces ruines dans le pays d'Israël disent : Abraham était seul, et il a hérité le pays ; à nous qui sommes nombreux, le pays est donné en possession.

 

(Nombres 33:50-54) L'Éternel parla à Moïse (...). Il dit : (...) Lorsque vous aurez passé le Jourdain et que vous serez entrés dans le pays de Canaan, vous chasserez devant vous tous les habitants du pays, vous détruirez toutes leurs idoles de pierre, vous détruirez toutes leurs images de fonte, et vous détruirez tous leurs hauts lieux.Vous prendrez possession du pays, et vous vous y établirez ; car je vous ai donné le pays, pour qu'il soit votre propriété. Vous partagerez le pays par le sort, selon vos familles. (...).

 

(Josué 6) (…) La ville sera dévouée à l'Éternel par interdit, elle et tout ce qui s'y trouve (...) ils dévouèrent par interdit, au fil de l'épée, tout ce qui était dans la ville, hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu'aux boeufs, aux brebis et aux ânes. (...)

 

.. (0a) – Article «  Selon les ONGs ''B'Tselem (Israël) et ''Human Rights Watch'' (USA, Israël = Apartheid + Persécutions. »

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/selon-les-ongs-b-tselem-israel-et-232782

 

.. (0b) – Sionisme :

« La déclassification progressive des archives change le regard des historiens sur les Processus associés à sa mise en oeuvre »

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-sionisme-la-declassification-209989

« Le VIOL de nos actuels Principes et Valeurs a accompagné le long processus Sioniste, sans qu’il convienne de critiquer ce dernier »

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-viol-de-nos-actuels-principes-214231

« Le Sionisme : Bon pour Israël, Mauvais pour les Juifs ?! » https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-sionisme-bon-pour-israel-219643

 

.. (1) – Ouvrage «  Une Bible peut en cacher une autre, le conflit des récits  » par Thomas Römer & Frédéric Boyer – Bayard 2021

 

.. (2) - Gosse Bernard. Article « Exode 6,8 comme réponse à Ézéchiel 33,24 ». In : Revue d'histoire et de philosophie religieuses, 74e année n°3, Juillet-août-septembre 1994. pp. 241-247 ; doi : https://doi.org/10.3406/rhpr.1994.5287 https://www.persee.fr/doc/rhpr_0035-2403_1994_num_74_3_5287

 

.. (3a) – Divinités du Proche-Orient Ancien – Michel Mathieu-Colas

http://www.mathieu-colas.fr/michel/Classes/Divinites_du_Proche-Orient.pdf

.. (3b) – Liste de Divinités au ''Proche Orient Asiatique'' – Cairn

https://www.cairn.info/le-proche-orient-asiatique-tome-1—9782130475279-page-353.htm

 

.. (4) – Article « La Bible masque les traits ''Arabes'' de YHWH et de son Peuple »

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/la-bible-masque-les-traits-arabes-227344

 

.. (5) – Interview de Bertrand Badie « Alliances de blocs... » par Sophie Pommier – ORIENT XXI - 20 juin 2022

https://orientxxi.info/magazine/bertrand-badie-les-alliances-de-bloc-sont-mortes-et-l-occident-ne-le-comprend,5706

 

.. (6) – Article « Le Mythe de l'Exil »

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-mythe-de-l-exil-236874

 

.. (7) – Article « l'Au-Delà et la Cosmologie de nos Anciens ; la Morale, la Résurrection, et la Vie Éternelle »

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/l-au-dela-et-la-cosmologie-de-nos-218440

 

.. (8a) – Ouvrage « Les dieux criminels » par Antoine Fleyfel – ed. Cerf – 2017

.. (8b) – Article « L'évangélisme sioniste » par Tigrane Yegavian – La Nef – 2017- antoinefleyfel.com/2017/11/01/tigrane-yegavian-levangelisme-sioniste-la-nef-n-297-11-2017/

 

.. (9) – Compte-rendu de Gilbert Charbonnier, pour LibreSens, sur l'ouvrage « MYTHOLOGIES ET RÉALITÉS JUIVES AU COMMENCEMENT DE L'EUROPE MODERNE Huguenots et Juifs ou L'illusion rétrospective » de Jacques ARON – l'Harmattan (Questions Contemporaines) - 2018

 

.. (10) – Intervention du Patriarche latin de Jérusalem / Chrétiens de la Méditerrannée – 2010

https://www.chretiensdelamediterranee.com/declaration-de-jerusalem-sur-le-sionisme-chretien/

.. (11) - Déclaration de la Conférence des évêques de l’Église [luthérienne] de Norvège le 16 octobre 2020 : https://nimes-eglise-protestante-unie.fr/ecouter-lappel-des-eglises-locales-du-moyen-orient/

.. (12) – Document œcuménique : « Déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien » - 2006

https://www.voltairenet.org/article143427.html

Quelques extraits :

Le programme chrétien sioniste fournit une vue mondiale où l’Évangile est identifié avec l’idéologie de l’empire, du colonialisme et du militarisme.

Nous rejetons catégoriquement les doctrines chrétiennes sionistes comme des enseignements faux qui corrompent le message biblique de paix, de justice et de réconciliation. De plus, nous rejetons l’alliance contemporaine des dirigeants chrétiens sionistes et d’organisations qui ont des éléments dans le gouvernements d’Israël et des États-Unis (…).

Nous appelons tous les chrétiens de toutes les Églises sur chaque continent à prier pour les peuples palestinien et israélien, (…).

Nous affirmons que les Palestiniens sont un seul peuple, à la fois musulman et chrétien.

Nous appelons toutes les personnes à rejeter les vues étroites du sionisme chrétien et d’autres idéologies qui privilégient un peuple aux dépends des autres.

Nous mettons en garde dans l’urgence sur le fait que le sionisme chrétien et ses alliances justifient la colonisation, l’apartheid et la construction d’un empire.

 

.. (13) - Ouvrage « DIEU OBSCUR. Le sexe, la cruauté et la violence dans l'Ancien Testament  » par Thomas Römer – Labor et Fides - 1998

.. (14) – Quelques exemples d'Articles sur les exécutions extra-judiciaires :

ONU

https://news.un.org/fr/story/2022/06/1122452

Haaretz

https://www.haaretz.com/israel-news/2020-03-06/ty-article-magazine/.highlight/42-knees-in-one-day-israeli-snipers-open-up-about-shooting-gaza-protesters/0000017f-f2da-d497-a1ff-f2dab2520000

https://www.haaretz.com/israel-news/2018-02-22/ty-article/.premium/citing-extrajudicial-executions-amnesty-raps-israel-for-abuses/0000017f-f4f6-d318-afff-f7f7a7ef0000

https://www.haaretz.com/israel-news/2018-07-07/ty-article-magazine/.premium/israel-still-covering-up-murders-committed-by-jewish-militia-in-48/0000017f-e021-d3ff-a7ff-f1a1fe280000

Adalah

https://www.adalah.org/en/content/view/9081

 

 

Prise de vue évoquant une « Prison mentale » - (Chapelle N. D. de la Gardette, avec protection grillagée avant rénovation) – Saint Paul de Vence/ Alpes Maritimes - France (photo JPCiron)

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::


Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Clark Kent Philippulus 26 août 16:14

    Il ne faut pas oublier que la mer Noire a été connectée à la mer Méditerranée à la suite d’un séisme : le seuil du Bosphore s’est ouvert, et les eaux méditerranéennes se sont précipitées dans une dépression occupée en son centre par un lac d’eau douce, lui-même bordé d’une civilisation florissante dont on peut voir quelques vestiges au Musée de Varna, en Bulgarie.

    Le navire océanographique Le Suroît de l’IFREMER a prélevé des sédiments et étudié le fond au Nord-Ouest de la mer Noire et les résultats de cette campagne indiquent que l’eau salée a brusquement envahi le bassin de la mer Noire, il y a 7 500 ans.

    Cette catastrophe a provoqué les grandes migrations vers l’ouest, via la vallée du Danube, des peuples de langues indo-européennes qui vivaient au nord ouest du lac, et des peuples de langues sémitiques qui vivaient au sud-est vers le sud, via les vallées du Tigre et de l’Euphrate.

    Ce bouleversement brutal et violent a donné naissance à plusieurs mythes : le déluge, le paradis perdu et l’Atlantide. Pourquoi pas la « terre promise », à Noé, en l’occurrence, puisqu’il était à la recherche d’une nouvelle exploitation pour élever son bétail. En tous cas, la chronologie coïncide avec le point de départ des « grands remplacements » successifs dans les régions alentour !


    • JPCiron JPCiron 26 août 17:22

      @Philippulus

      Bonjour,


      Il est clair que Philippulus a toujours une comète d’avance...


      Je ne connaissait pas ce fabuleux résultat des recherches en Mer Noire.

      Cette entrée de la mer est une très bonne candidate pour l’histoire de Noé.

      Et pourquoi pas être à l’origine d’une autre nouvelle Terre Promise... On s’y perd...

      .

      Dans ces temps anciens, les légendes de l’Iran intérieur parlaient d’un ’’hiver interminable’’ et de l’initiative prise de recueillir un couple de toutes les espèces dans une énorme grotte...

      Vers il y a 8-9000 ans, on a aussi eu le climat qui a changé au Sahara qui a poussé les populations berbères vers l’Égypte puis dans le Croissant Fertile. La langue Akkadienne antique aurait des traits du Berbère et de l’Égyptien antique.

      Sans compter les éruptions volcaniques qui ont aussi sans doute détraqué l’hémisphère Nord.

      .

      Tout cela a dû faire du boulot pour les Prophètes de tout poil...

      Il nous en reste sûrement quelques réminiscences, sans qu’on s’en doute...


    • Gollum Gollum 26 août 18:22

      @JPCiron

      Je ne connaissait pas ce fabuleux résultat des recherches en Mer Noire.

      Cette entrée de la mer est une très bonne candidate pour l’histoire de Noé.

      Il y a eu au moins un reportage Arte là-dessus. Peut-être que sur Youtube vous le trouverez.


    • JPCiron JPCiron 26 août 18:31

      @Gollum

      Je vais chercher...
      Il y a tant de choses intéressantes qui méritent attention que je crains de ne plus avoir assez de temps...
      Mais sur ce coup de la Mer Noire, je vais regarder.
      La Méditerranée a connu le même type de montée des eaux à partir de Gibraltar. Quand on regarde les fonds marins à l’entrée du détroit, on voir un grand ’’creux’’ à l’entrée vers la Méditerranée. Peut-être les deux phénomènes sont-ils liés ?


    • Clark Kent Philippulus 26 août 18:53

      @Gollum

      et un article de mon alter ego ici même en 2015


    • JPCiron JPCiron 26 août 21:28

      @Gollum

      @Philippulus

      Je n’ai pas encore trouvé la vidéo d’Arte. Ca ne saurait parder.


      Mais je viens de trouver ce site (avec traduction Bulgare – Français) :

      http://www.pamettanabulgarite.com/page/4155162:Page:329152


      Pour venir à support de ce que disait Philippulus : L’annuaire téléphonique de Varna et Burgas (Bulgarie) compte une soixantaine de familles du nom ’’Noevi’’. Dans les villages alentour, même chose.


      Ils ont récupéré de par le fond (100 m ou +) 500 pièces archéologiques vieilles de 7600 à 8200 ans (dite ’’Culture de Varna’’).


      Ils ont aussi trouvé des restes d’indo-européeen à la tête noire. (sans doute un effet des très anciennes migrations de l’Indus-Elam vers Sumer et vers l’europe)




    • samy Levrai samy Levrai 26 août 17:26

      Beau travail.


      • JPCiron JPCiron 26 août 17:55

        @samy Levrai

        Merci pour cette gentille appréciation.
        Cela fait plaisir.


      • Decouz 26 août 17:27

        Le livre des Mormons fait état de contrées de plus en plus arides tout au long de la marche vers le sud, cependant après un virage vers l’est au niveau du Yemen, ils arrivent dans une contrée « Bountiful » qui est riche en eau et en ressources naturelles, même si le climat a changé, cette partie sud de l’Arabie n’est pas totalement désertique, en particulier lors de certaines saisons, correspondant au sultanat d’Oman.

        https://www.geo.fr/voyage/le-dhofar-paradis-vert-du-sultanat-doman-208282


        • JPCiron JPCiron 26 août 17:43

          @Decouz

          Bonjour,

          Oui, il y a, dans le sud-ouest d’Oman une zone qui verdit chaque année. C’est le Dhofar.

          Et au sud du Dhofar, il y a Kher Kharfot qui est le ’’spot’’ que les Mormons onr appelé « Bountiful ».


          C’est une zone verte pour une partie de la saison.

          Les Mormons disent que ce spot est le seul possible.



          • JPCiron JPCiron 26 août 17:51

            @Decouz

            Oui, il y a pas mas de ’’teams’’ qui travaillent à étayer ce qu’il y a dans les textes des Mormons.
            Ce qui me gêne, c’est que je n’ai pas vu de texte relatif à des rencontres et échanges avec les ’’locaux’’. De ce que j’ai compris, le parcours vers le Sud a été fait le long de la mer. Il y avait plein de villages. Et à peu près parallèle à la mer, il y avait la route caravanière, bien à l’intérieur des terres. avec une soixantaine de haltes.
            En outre, le parcours vers l’Est est exactement sur les traces de la route caravanière allant vers Dhofar...
            Et pas de récits de rencontres !!

            La foi aidant....


          • Decouz 26 août 17:38

            Cette pérégrination en Arabie est admissible, ce qui est plus problématique, c’est le voyage en mer jusqu’en Amérique, Cap de Bonne Espérance ? Guère de précisions.


            • JPCiron JPCiron 26 août 17:54

              @Decouz

              Si l’on considère que Joseph Smith a eu connaissance de l’existence de ce microclimat du Dhofar, alors, tout s’effondre...


            • Le Hic c’est qu’il y aurait des milliards de milliards de « terre promise ».

              C’est inflationnisme exponentiel :

              Certains de ces univers seraient presque impossibles à distinguer du nôtre ; d’autres pourraient contenir des versions différentes de chacun de nous, où nous existerions mais avec des familles, des carrières et des histoires différentes. Dans d’autres encore, la réalité serait si éloignée de la nôtre qu’on ne pourrait plus la reconnaître. Cette théorie ne sera pas facile à vérifier, mais si elle s’avère juste, elle changera radicalement notre compréhension de l’espace, du temps et notre place dans l’univers…

              https://www.arte.tv/fr/videos/038827-003-A/la-magie-du-cosmos/


              • JPCiron JPCiron 26 août 18:25

                @TF1&LaCIa parle aux Français

                Merci pour ce lien. Cela ouvre l’esprit sur d’autres possibles (y compris par rapport à celui que l’on croit comprendre).
                La compréhension par le commun des mortels de ces hypothétiques univers suivant d’autres lois que celles auxquelles on est habitué prendra encore quelques millions d’années, pour le moins.
                D’ici là, les humains auront disparu...


              • @JPCiron

                « Volens Nolens » comme disait Jean-Marie, l’écosystème n’était pas adaptée à la société dite industrielle.
                Le piège est d’avoir, creusé « profond » pour y trouver notre « malheur », cet Or Noir.
                Je pense qu’il faut finir en fanfare comme sur le Titanic.
                « Faut rigoler, faut y gauler..
                sans empêcher le ciel de tomber »

                Une superbe video de circonstance à plus d’un titre
                 !

                https://www.youtube.com/watch?v=Pu95cOJEaLk

                écouter réécouter sans modération

                 smiley  smiley


              • JPCiron JPCiron 27 août 09:11

                @TF1&LaCIa parle aux Français

                l’écosystème n’était pas adaptée à la société dite industrielle. >
                Ni à l’économie de Marché, ni au Libéralisme...
                .
                Mais, nous autres en Occident, on les bons Dieux, ceux qui s’occuperont de régler nos problèmes à nous, avec la Providence. Les autres se démerderont.
                .
                La Providence trouvera bien des solutions en nous apportant le Progrès (béni soit-il) et l’Innovation (bénie soit-elle), qui permettront à la Croissance Eternelle et Infinie de nous sortir de l’ornière.


              • Rinbeau Rinbeau 27 août 09:37

                On ne peut à mon avis accorder aucun crédit sérieux à la datation par paléographie !

                Or ces anciennes bibles sont uniquement datées par cette méthode qui dépend trop d’une chronologie préétablie du sieur Scaliger !

                On pourrait envisager une datation de la peau au carbone 14 (imparfaite) soit mais qui serait intéressante pour des textes si importants (même si l’encre ne se date pas) ! Mais non les Eglises s’y opposent ! Certainement échaudées par les résultats des datations du suaire de Turin !

                Et je suis certain que l’on trouverait un résultat remontant environ au 13ème siècle !


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 10:19

                  @Rinbeau

                  En résumé, La Bible est une belle histoire !


                • Clocel Clocel 27 août 10:25

                  @Rinbeau

                  Qui ne vaut pas l’Ainulindalë !


                • JPCiron JPCiron 27 août 11:23

                  @Rinbeau

                  < On ne peut à mon avis accorder aucun crédit sérieux à la datation par paléographie ! Or ces anciennes bibles sont uniquement datées par cette méthode qui dépend trop d’une chronologie préétablie du sieur Scaliger ! >


                  Pour ma part, dans cet Article, je ne rentre pas dans ce type de controverse sur la datation de documents, il me semble.


                  Le plus ancien texte du Pentateuque en consonantique est, que je sache, la Septante en Grec. Qui est datable par recoupements historiques de vers 270 avant JC.


                  Ensuite, il y eut la Torah ’’avec voyelles’’ en hébreu des Massorètes, qui est apparue au 10 ième siècle après JC.


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 11:36

                  @JPCiron

                  Pour ma part, dans cet Article, je ne rentre pas dans ce type de controverse sur la datation de documents, il me semble.

                  C’est bien dommage, car c’est le nerf de la guerre !


                • JPCiron JPCiron 27 août 11:38

                  @Rinbeau

                  Dans cet Article, je me base sur les textes communément acceptés par les Chrétiens ; ma référence de base étant la traduction de Louis Segond 1910, qui est assez respectée comme traduction. En tout cas, les autres Bibles ne divergent guère par rapport à ce texte.

                  Les textes bibliques racontent des histoires et, à l’occasion, ce qui y est écrit cadre avec ce que racontent les historiens antiques de différentes contrées. Ainsi, quand la Bible parle du retour d’exil de Esdras sous le règne du roi Perse Artaxerxès (1er ou second, on ne sait pas), cela se date de entre 460 et 350 avant JC.

                  Et l’archéologie (ainsi que la Bible) nous dit que les populations de la zone Samarie/ Juda/ Idumée, vers ces époques, suivaient une variété de divinités.

                  Ce qui me permet de dire que la diffusion du concept de monothéisme en pays de Canaan est fort tardive !


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 11:42

                  @JPCiron

                  Dans cet Article, je me base sur les textes communément acceptés par les Chrétiens 

                   
                  J’ai bien compris ! Ma fille est Archéologue et l’approche sur le sujet est beaucoup plus prudente !


                • JPCiron JPCiron 27 août 11:46

                  @Rinbeau

                  Pour ma part, dans cet Article, je ne rentre pas dans ce type de controverse sur la datation de documents, il me semble.

                  C’est bien dommage, car c’est le nerf de la guerre ! >


                  Ben non.

                  Le nerf de la guerre est voir ce qui est raconté dans les textes bibliques et sacro-saints, et de les comparer à ce qui est la meilleure approche de la réalité : les archives et stèles des royaumes alentours (Assyriens, Égyptiens, etc).


                  Les Assyriens ont des archives qui datent de leurs conquêtes et des prisonniers de Canaan qu’ils ont ramené chez eux. Quand la Bible raconte la même histoire, c’est intéressant et cela consolide le discours biblique.



                • JPCiron JPCiron 27 août 12:01

                  @Rinbeau

                  En résumé, La Bible est une belle histoire ! >

                  Oui, et comme dans toute histoire, il faut en prendre et en laisser.
                  Pas mal d’Evangiles ont été laissées de côté dans leur totalité, alors que certains passages auraient sans doute dû être retenus.

                  Et on comprend qu’il y aurait eu deux tris successifs : un du temps de Esdras pour rassembler les textes de la ’’Loi’’ locale autorisée par le roi perse. Un autre quand les Eglises ont ’trié’ ce qui sera dans le canon et ce qui n’y sera pas.

                  Mais il ne faut pas, à mon sens considérer ce travail considérable à quarante têtes étalé sur des siècles. Ces gens étaient parmi les plus érudits de leurs époques. Et ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes en fonction de ce qu’ils avaient, individuellement, dans la tête : de leur vision et de leurs ambitions.

                  Ces textes sont oeuvres humaines. Et, avec le temps et plus d’informations, on arrive à comprendre que certains ont utilisé de sacré pour faire avancer leurs propres ambitions. Cela est arrivé dans l’Histoire en Europe et en Amériques on le sait bien, et cela est arrivé du temps de la rédaction des Textes sacrés. Car les hommes sont faibles et souvent cèdent et pèchent.

                  La Bible est donc un formidable témoignage de l’évolution et de la ’construction’ pas à pas de l’image du divin. C’est aussi le témoignage des faiblesses humaines. Einstein disait une chose similaire.


                • JPCiron JPCiron 27 août 12:07

                  @Rinbeau

                  Dans cet Article, je me base sur les textes communément acceptés par les Chrétiens  

                  J’ai bien compris ! Ma fille est Archéologue et l’approche sur le sujet est beaucoup plus prudente ! >


                  Ce n’est pas ce que j(ai voulu dire ! Ce que j’écris dans l’Article n’est pas ce que vous me faites dire. J’ai écrit : 

                  «  »Par ailleurs, gardons bien en mémoire que beaucoup ont considéré que les écrits de la Bible correspondaient aux époques qu’ils décrivent. Mais l’on peut -et c’est mon choix- rattacher la rédaction/invention du contenu des textes aux époques proches de celles où ils ont été rédigés ou modifiés. Soit pour l’essentiel entre le VI et le III s. av. JC. Soit un peu avant et un peu après le moment où le roi Perse Artaxerxès ’’libère’’ les exilés et envoie une équipe prendre les choses en mains en Yehud.«  »


                  C’est quand même clair, il me semble.





                • Rinbeau Rinbeau 27 août 12:13

                  Les Assyriens ont des archives qui datent de leurs conquêtes et des prisonniers de Canaan qu’ils ont ramené chez eux

                  Toujours le même problème ! Comment ces archives ont-elles été daté ? Par Paléographie exclusivement !

                  Sources originales.... NEANT


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 12:21

                  @JPCiron

                  Hé bien ! Que l’Eglise autorise la datation au carbone 14 et on verra..

                  Je vous le dis.. 13ème siècle !

                  Attention les moines érudits « que nos historiens sous-estiment volontairement » du 13ème au 18ème siècle ont donné eux aussi le meilleur d’eux même pour inscrire politiquement le régime de leur époque dans le marbre et le sable des anciennes civilisations !


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 12:33

                  @JPCiron

                  Soit pour l’essentiel entre le VI et le III s. av. JC.

                  Pour moi, tout cela a été imaginé autour de l’an mille jusqu’au 18ème siècle !


                • JPCiron JPCiron 27 août 12:37

                  @Rinbeau

                  < Les Assyriens ont des archives qui datent de leurs conquêtes et des prisonniers de Canaan qu’ils ont ramené chez eux

                  Toujours le même problème ! Comment ces archives ont-elles été daté ? Par Paléographie exclusivement !

                  Sources originales.... NEANT > 


                  Je crois que le moment est venu d’aller voir votre fille archéologue pour lui expliquer de l’absolue absence de sources originales en Assyrie (et en Egypte aussi, pour les mêmes raisons, etc)... En fait, elle s’est engagée, selon votre théorie, dans une impasse totale où rien n’est datable... et où son métien scientifique est devenu un Art...


                  Avez-vous pensé à faire vérifier-dater votre attestation de naissance ? Car tout est incertain...




                • Rinbeau Rinbeau 27 août 12:52

                  @JPCiron

                  Mais il n’y a qu’en France qu’on accorde le moindre crédit à la chronologie de Scaliger et qu’on l’étudie à l’école ! D’ailleurs vous le savez le suaire qui comme le pont du Gard devait dater de 2000 ans.. Verdict datation carbone 14.. 13ème siècle !

                  Les fouilles archéologiques notamment dans les grandes villes ne confirment pas les récits historiques !
                  Mais là on touche à un Tabou institutionnalisé pour des raisons politiques au 19ème siècle !


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 12:58

                  @JPCiron

                  Avez-vous pensé à faire vérifier-dater votre attestation de naissance ? Car tout est incertain...


                  Bien sur ! car nous sommes en 2022, mais si JC n’a pas existé, quelle est exactement l’année zéro ?

                  En archéologie d’ailleurs on prend de moins en moins le repère zéro !


                • JPCiron JPCiron 27 août 13:12

                  Soit pour l’essentiel entre le VI et le III s. av. JC.

                  Pour moi, tout cela a été imaginé autour de l’an mille jusqu’au 18ème siècle ! >


                  Y compris la Septante Egyptienne en Grec ?

                  Qu’en dit votre fille archéologue ?




                • JPCiron JPCiron 27 août 13:17

                  @Rinbeau

                  Mais il n’y a qu’en France qu’on accorde le moindre crédit à la chronologie de Scaliger et qu’on l’étudie à l’école ! >

                  Je ne suis pas éllé à l’école en France (au moins pour l’essentiel) et je n’ai pas entendu parler de ce coco-là... Et autant de sa chronologie...


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 13:34

                  @JPCiron

                  Oui je sais ! Alors la septante... Selon la tradition.. la légende veut que.. On suppose que la traduction ait été précédé de .... ETC ETC

                  Très peu pour elle !

                  La découverte des manuscrits hébreux et grecs de Qumrân en 1947 permet de montrer que la Septante (dite LXX) a été acceptée comme texte biblique, à côté des textes hébreux, et n’est pas un document isolé. Elle se situe dans l’ensemble des textes juifs produits juste avant l’ère chrétienne.

                  Comme je vous l’ai indiqué dans un post précédent sur votre introduction à cet article, les seuls documents de Qumran achetés par un musée Américain et datés au carbone 14 ont révélé que s’étaient des faux contemporains !



                • JPCiron JPCiron 27 août 15:14

                  @Rinbeau
                  .

                  Il y a quelques milliers de manuscrits relatifs à l’ A.T. :

                  https://en.wikipedia.org/wiki/Septuagint_manuscripts

                  .

                  Il y a des études sur les manuscrits des ’’témoins des textes Grecs » :

                  Liste (p. 68 à 106) : https://books.google.fr/books?id=kqIl3quF9FQC&lpg=PR11&ots=BG1PRda7Ad&dq=bibliographie%20septante&hl=fr&pg=PA87#v=onepage&q&f=false

                  .

                  Les plus anciens

                  http://areopage.net/PDF/Hurtado_II-IIIe%20s%20papyrus.pdf

                  .

                  Il y a plein d’essais de datation :

                  http://areopage.net/PDF/Hurtado_II-IIIe%20s%20papyrus.pdf

                  http://areopage.net/PDF/PapyriFromTheRiseOfChristianityInEgypt.pdf

                  .

                  Qu’en dit la fille archéologue ?


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 16:31

                  @JPCiron

                  Ben ! Ce que je disais plus haut ! Que de la Paléographie !
                  Aucun intérêt ! 


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 16:47

                  @JPCiron

                  Mais rassurez-vous je ne cherche pas à vous déchristianiser !
                  Plus on se rapproche de Jésus et plus la bible dont le nouveau testament est fiable !
                  Car correspondant aux us de ces époques ! C’est me semble t-il en filigrane ce que vous suggérez ! Non j’émets seulement des doutes sur toutes ces Bondieuseries ! 


                • JPCiron JPCiron 27 août 17:44

                  @Rinbeau

                  je ne cherche pas à vous déchristianiser ! >

                  C’est inutile : je suis Athée depuis l’âge de 14-15 ans.
                  Marié à l’Eglise (comme Athée déclaré) question de respect pour l’épousée et pour une des traditions familiales.

                  En fait, ce qui m’intéresse est de chercher à comprendre pourquoi les gens pensent-croient ce qu’ils croient. Et pourquoi ils n’agissent pas en cohérence avec les valeurs auxquelles ils disent adhérer.

                  Et, si vous lisez l’Article avec le bon filigrane , vous verrez que je dénonce les versets (nombreux) qui ne sont pas ’’de Dieu’’.


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 17:50

                  @Rinbeau

                  Votre christianisme, vous cherchez à le légitimer tout en le trouvant trop vertical et radical aux vues des inepties soutenues mordicus par l’Eglise Pontificale ! Ce qui explique la perte de vitesse considérable du Christianisme ! Vous préfèreriez une horizontalité un peu comparable au Judaïsme ! Bien que pour vous il me semble qu’Israël et sa politique d’aujourd’hui le représente mal. 


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 17:57

                  @JPCiron

                  Et, si vous lisez l’Article avec le bon filigrane , vous verrez que je dénonce les versets (nombreux) qui ne sont pas ’’de Dieu’’.

                   Désolé ce n’est pas une réponse de Athée que vous me faites !


                • JPCiron JPCiron 27 août 18:53

                  @Rinbeau

                  < Et, si vous lisez l’Article avec le bon filigrane , vous verrez que je dénonce les versets (nombreux) qui ne sont pas ’’de Dieu’’.

                   Désolé ce n’est pas une réponse de Athée que vous me faites ! >


                  Avez-vous remarqué, quand vous allez à l’étranger, pour vous mieux faire comprendre, vous vous adressez à l’interlocuteur dans son propre langage...


                  C’est ce que j’essaie de faire ici...




                • JPCiron JPCiron 27 août 18:59

                  @Rinbeau

                  Bien que pour vous il me semble qu’Israël et sa politique d’aujourd’hui le représente mal. >

                  Ce que je dis, et je le répète dans l’Article est tout autre :

                  Rappelons -à nouveau- que l’existence de l’État d’Israël n’est nullement remis en cause dans mes articles, que ce soit directement ou indirectement. Ce qui ne m’ empêche nullement

                  1°) d’être fort critique de certaines actions/orientations politiques des gouvernements successifs d’Israël (un État ami et un allié) quand il s’agit par exemple de colonisation (Cisjordanie, etc), de discriminations et de persécutions de minorités, voir note (0a).

                  2°) Ces questionnements critiques s’adressent toujours également aux gouvernements occidentaux successifs depuis déjà bien avant la création de l’État d’Israël, pour leur oubli des Valeurs et Principes universels auxquels ils prétendent adhérer quand ils parlent à leurs populations ou aux Institutions Internationales. (0b)

                   Au départ, il ne faut pas confondre Israélien, Juif, et Sioniste(s). Il convient de différencier ce qui est de Droit (local ou international) et des Valeurs (religieuses ou morales). 


                • JPCiron JPCiron 27 août 19:07

                  @Rinbeau

                   Vous préfèreriez une horizontalité un peu comparable au Judaïsme ! >
                  .
                  C’est vrai.
                  Je l’ai expliqué ici :
                  https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/de-l-avantage-fondamental-de-la-241341
                  .
                  Le vertical appelle la confrontation.
                  L’horizontal suggère le dialogue.
                  Pour ma part, je préfère encore l’horizontalité zoroastrienne, car elle intègre horizontalement non seulement les humains, mais tout le vivant. Seule cette approche est de très long terme.


                • Rinbeau Rinbeau 27 août 19:12

                  @JPCiron

                  HO ! la mauvaise foi ! c’est pêché ! Attention il va vous falloir aller à confesse !

                   smiley


                • JPCiron JPCiron 27 août 20:55

                  @Rinbeau

                  HO ! la mauvaise foi ! c’est pêché ! Attention il va vous falloir aller à confesse ! >

                  C’est bien de se repentir et de vouloir se confesser pour ses péchés.
                  Vous m’avez demandé d’aller vous écouter à confesse.
                  Je vous ai écouté et ai reçu votre repentir sincère. 
                  Je vous bénis, mon fils.
                  Allez en paix.
                   smiley


                • Emile Mourey Emile Mourey 27 août 12:38

                  @JPCiron

                  Félicitations ! Beau travail de recherche historique


                  • JPCiron JPCiron 27 août 13:15

                    @Emile Mourey

                    Bonjour Monsieur Mourey,

                    Je suis particulièrement ému et content que vous ayez pris la peine de poster ce bienveillant encouragement.
                    C’est vraiment très gentil ... et généreux.
                    Grand Merci.


                  • L'apostilleur L’apostilleur 27 août 17:25

                    JPCiron, 

                    Quelle Histoire !! Bravo et merci.

                    Ceux qui vous lisent de temps en temps peuvent avoir le sentiment que votre conviction à propos de la Terre Promise était faite avant cette « introspection »... Se trompent-ils ?


                    • JPCiron JPCiron 27 août 18:32

                      @L’apostilleur

                      Bonjour,

                      Merci pour votre généreuse appréciation.

                      .

                      Et, Non, ils ne se trompent guère...

                      Cette intuition, je l’avais qui avait commencé à se former quand j’ai écrit ces deux groupes d’articles sur les Sumériens (1) et surtout sur les Hébreux (2). C’était il y a une paire d’années.

                      Mais c’était une intuition que je n’avais pas affrontée sérieusement : je n’avais pas pris de notes, et, avouons-le, la chose me semblait alors énorme. Et déjà sans cela, je faisais hérisser le poil à quelques-uns en famille... D’autant plus que mon penchant dans l’histoire de la Palestine n’est guère partagé en famille à cause je pense du mélange des concepts comme israélien / sionisme(s)/ Judaïsme mélange avec lequel on a des difficultés à sérier religion, foi, valeurs, droit, justice, équité.

                      .

                      jusqu’au moment où j’ai lu un bouquin de T. Römer & F. Boyer dans lequel une phrase m’a sauté au visage :

                      < « Les récits bibliques, issus du milieu des prêtres, probablement compilés à l’époque perse (entre 538 et 330 avant l’ère chrétienne), au moment du retour à Jérusalem et de la reconstruction du Temple, peuvent constituer un projet politique pour cette restauration. » >

                      J’ai cité cette phrase dans mon Article d’introduction :

                      https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/la-bible-pentateuque-abrite-un-nid-242059

                      .

                      Et là, j’ai commencé à assembler les morceaux et les bouts qui, tout seuls, ont formé un alignement des planètes. Car, m’étant trompé dans le passé pour ce qui semblait évident, j’ai toujours un moment de recul avant de m’avancer. Même en étant absolument certain d’une chose, je laisse toujours au moins une nuit avant d’y aller.

                      .

                      Personne n’est parfait. Mais il faut faire avec ce que l’on est.


                      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                      (1)

                      https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/qui-sont-les-veritables-inventeurs-222120

                      https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/les-sumeriens-d-ou-donc-ces-genies-222539


                      (2)

                      https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-d-ou-viennent-225205

                      https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-sont-ils-un-225148


                    • L'apostilleur L’apostilleur 27 août 22:00

                      JPCiron 

                      A propos de votre curiosité, (votre lien « Les SUMÉRIENS : d’où donc ces génies sont-ils sortis ?.. ») je suis attentif aux informations qui viendront de nos archéologues qui ont repris leurs fouilles au Kurdistan. Cette région entre le croissant fertile des sumeriens 3000 avJC et Göbekli Tepe 10000 avJC, pourrait combler ce vide chronologique et géographique, et nous apporter quelques belles surprises.

                      Patience...


                      • JPCiron JPCiron 28 août 09:24

                        @L’apostilleur


                        < Göbekli Tepe 10000 avJC, pourrait combler ce vide chronologique et géographique, et nous apporter quelques belles surprises.>

                        .

                        Sans aucun doute ! C’est une région de passage, et, vu ce type le type de trésors qu’on y trouve, cela mérite de gros investissements archéologiques.


                        Il y a d’autres régions où beaucoup reste à découvrir : en Elam, dans la vallée de l’Indus, en Sud-Hijaz, ...


                        Pour l’Elam, nous avons l’écriture Elamite linéaire qui a été décryptée. On n’en a guère parlé, mais le travail de François Desset pourrait restituer l’invention de l’écriture aux Elamites.

                        https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/breaking-the-code-en-craquant-une-ecriture-non-dechiffree-vieille-de-plus-de-4000-ans-un-francais-remet-en-cause-la-seule-invention-de-l-ecriture-en-mesopotamie_149795

                        .

                        C’est ce que je rapportais à la fin de l’Article sur l’invention de l’Ecriture :


                        « Le point fondamental est que la civilisation Sumérienne pourrait s’être bâtie sur une (ou plusieurs) civilisation(s) voisine(s), plus évoluée(s).

                         A ce propos, mais vu sous un autre angle, l’Égyptologue Alain ANSELIN notait que « l’écriture sumérienne ne convenait pas aux phonèmes du sumérien, ce qui suppose sa coupe sur un autre patron linguistique. » (…) « L’Elam paraît aux hautes époques, avoir fourni son substrat à Sumer » Il suggérait donc que les Sumériens, utilisateurs de cette écriture, pourraient en être les héritiers, et non les inventeurs. »







                      • L'apostilleur L’apostilleur 27 août 22:12

                        JPCiron 

                        J’ai vu avec grand plaisir votre Christ Pantocrator de cette magnifique Cathédrale de Cefalù qui, un peu comme le Réal Alcazar de Séville , nous montre ce que les influences islamiques ont pu produire sur l’architecture des rares chrétiens qui y ont été sensibles. 

                        Je cherche des exemples qui nous montreraient le contraire aussi.


                        Si vous en avez...


                        • JPCiron JPCiron 29 août 22:02

                          @L’apostilleur

                          Je cherche des exemples qui nous montreraient le contraire aussi.>

                          J’ai bien peur de ne pas être d’un grand secours sur ce coup.

                          Je suis allé chercher dans les documents que j’avais classés dans les fiches de mes articles, mais je n’ai trouvé que ceci, qui, peut-être peut ouvrir d’autres portes.
                          https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02539181/document
                          .
                          L’Espagne devrait être une autre zone intéressante pour votre recherche. Mais je n’ai passé que peu de temps dans cette (autre) terre de mes ancêtres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité