Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Ça chauffe à Tchernobyl

Ça chauffe à Tchernobyl

Tout le monde pensait que Tchernobyl était presque de l’histoire ancienne, largement devancé sur le terrain de la pollution nucléaire par Fukushima,

Mais ce serait oublier que la pollution radioactive ukrainienne est toujours là, et que l’incendie qui s’est déclaré récemment autour du site dévasté va provoquer un nouveau déplacement de la radioactivité…

 En effet, pour commémorer la catastrophe d’avril 1986, les bougies du gâteau d’anniversaire semblent avoir déclenché un immense incendie de forêt, commencé le 28 avril 2015, lequel a déjà ravagé 400 hectares à proximité de la centrale dévastée.

Or le vent s’étant sérieusement renforcé, il se dirige maintenant vers le site nucléaire, et le 30 avril la surface touchée par l’incendie s’était un peu plus élargie, s’approchant dangereusement de la centrale accidentée. lien

Il faut savoir que dans une large zone autour du site on trouve du césium 137, césium dont la période (ou demie vie) est de 30 ans, ce qui signifie qu’il sera encore préoccupant pendant au moins un siècle.

Or cet élément radioactif est fortement concentré dans les aiguilles et les feuilles agglomérées au sol, mais aussi dans le bois des arbres des forêts avoisinantes, et lorsqu’un incendie important s’y déclare, la radioactivité s’échappe, et, portée par les vents, les pluies, peut se déplacer assez loin, comme on l’avait constaté lors de la catastrophe de 1986, contaminant les plantes au moins jusqu’en Corse.

Ce n’est pas une nouveauté : à trois reprises (2002, 2008, 2010) des incendies spectaculaires ukrainiens avaient provoqué une augmentation du niveau de radioactivité trois fois supérieure à la normale en France, et pas seulement en France. lien

En effet une étude menée par une équipe de chercheurs norvégiens à prouvé que les 3 feux précédents avaient déjà relâché entre 2% et 8% du césium présent dans le sol ukrainien, ce qui correspond à 500 000 milliards de becquerels, dispersé sur une large zone allant de la Turquie à la Scandinavie. lien

Le fait est que cette zone de forêt est largement abandonnée, et comme le dit l’association « Robin des bois », « un incendie non maitrisé de forets contaminées ne serait pas comparable en terme d’impact sanitaire et environnemental à Tchernobyl 1986, ou Fukushima, mais il pourrait être considéré comme accident grave dans l’échelle internationale des événements nucléaires… »

Ajoutons pour la bonne bouche que les éléments radioactifs concernés ne se limitent pas au Césium 137, mais qu'on trouve aussi du Plutonium et de l’Américium 241, relâchés à l’époque de l’accident, ce qui est susceptible d’aggraver la situation.

Actuellement l’incendie, même s’il est maitrisé par endroits, se situe à une distance de 15 à 20 km de la centrale, donc dans des zones largement contaminées par la radioactivité. lien

Ajoutons que, s’il faut en croire Arseni Latseniouk, le premier ministre ukrainien, «  il s’agit du plus grand feu de forêt depuis 1992 », et que la zone contaminée suite à la tragédie de 1986 s'étend sur 160 000 km² dans le secteur. lien

Pourtant, comme à son habitude, l’IRSN se veut rassurant, déclarant que malgré le risque de triplement de la radioactivité mesuré dans l’air : « on ne peut pas parler d’impact sur la santé publique »…(lien) ce qui nous rappelle de bien mauvais souvenirs, lorsqu’en haut lieu, on affirmait au peuple docile et naïf que la radioactivité s’était arrêtée à nos frontières. vidéo

Quoi qu’il en soit, cette hausse de la radioactivité en France ne pourra être mesurée que dans 2 ou 3 semaines…même si l’incendie finira par être maitrisé un jour ou l’autre.

Sur place, le nouveau « sarcophage » peine à se terminer faute de financements, (il manque encore 615 millions d’euros pour financer le projet) et après avoir accusé des années de retard, il est repoussé maintenant à 2017. lien

Décidément le nucléaire est fâché aussi avec les délais, et les prix, puisque chez nous, et en Finlande, l’EPR connait des soucis en cascade, qui finalement laissent planer un doute sur leurs démarrages respectifs.

En effet, d’après le cadre réglementaire du décret publié le 11 avril 2007, l’article 3 stipule que si 10 ans plus tard, jour pour jour, le chantier de l’EPR de Flamanville n’est pas terminé, l’état devrait purement et simplement clore le chantier : extrait : « le délai pour réaliser le 1er chargement en combustible nucléaire est fixé à 10 ans à compter de la publication du présent décret ». lien

C’est d’ailleurs cette procédure qu’avait utilisé l’Etat lorsqu’il avait finalement mis fin à l’erreur technologique de « super » phénix, à Creys Malville. lien

Autre mauvaise nouvelle pour les acharnés pro-nucléaires, les britanniques font marche arrière toute concernant l’EPR qu’ils envisageaient. lien

Décidément, de Flamanville à la Finlande, et de Fukushima à Tchernobyl, en passant par la faillite annoncée d’Areva, de lourds nuages noirs semblent s’accumuler sur la tête des partisans de l’énergie nucléaire, au moment ou les énergies propres ont fait la démonstration qu’elles concurrençaient largement financièrement l’énergie nucléaire. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « le chien a beau avoir 4 pattes, il ne peut emprunter 2 chemins à la fois ». 

L’image illustrant l’article vient de actualites-news-environnement

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Le mensonge nucléaire de sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Fukushima, les limites du cynisme

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

L’hallali nucléaire

Fukushima, la stratégie de l’oubli

Fukushima s’enfonce-t-il ?

Fukushima hors contröle

Fukushima, le pire des scénarios

Fukushima, le tonneau des Danaïdes

Fukushima, réaction en chaîne à ciel ouvert

Fukushima, le mois de tous les dangers

Fukushima, la loi du silence

Fukushima, l’illusion d’une solution

Tchernobyl, Fukushima, à qui le tour ?

Fukushima, un désastre illimité

courage, fuyons

Fukushima, 4 longues années

les tricheurs de Fessenheim

Fukushima, Bye les robots

EPR, la cocotte minute nucléaire


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

202 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 1er mai 2015 09:55

    +++Excellent article sur Tchernobyl et sa dangerosité...Quand à l’EPR c’est devenue l’auberge espagnole...


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er mai 2015 10:05

      @Le p’tit Charles
      merci...oui, ces epr pourraient bien signer bientot la fin de cette « énergie de l’avenir », mais qui appartient déjà au passé depuis 1986.

       smiley

    • fred.foyn Le p’tit Charles 1er mai 2015 15:47

      @olivier cabanel...Il y a une bande de bras cassés qui ne font pas honneur à notre pays...surement des immigrés Africains incultes pas encore entrés dans l’histoire de Sarkozy.. ?

      Sont pitoyables... !


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 mai 2015 07:24

      @Le p’tit Charles
      oui, pitoyables. ayons pitié !

      ce sont des garnements immatures, vexés de constater que tous leurs commentaires restent sans réponse, tombent à plat, obligés de s’auto-congratuler, de se répondre entre eux... triste fin.
      ils seraient pourtant si bien dans un square à s’amuser avec leurs seaux et leurs pelles...
       smiley

    • Ni naïf Ni Crédule dede 2 mai 2015 07:32

      @Le p’tit Charles

      « Quand à l’EPR c’est devenue l’auberge espagnole... »

      Et 6 EPR en Inde !...après la construction d’un Superphénix Indien.



    • fred.foyn Le p’tit Charles 2 mai 2015 07:48

      @dede....
      14 avril 2015....Le Point
       Le groupe français Areva a en effet annoncé dans un communiqué de presse avoir passé 2 ententes industrielles avec ses partenaires indiens dans le cadre du projet de construction de réacteurs EPR dans la ville de Jaitapur, au Sud de la métropole de Bombay....
      REMARQUE....A ce jour aucun EPR n’est en service dans le monde...Vous êtes un MENTEUR....


    • Ni naïf Ni Crédule dede 2 mai 2015 08:16

      @Le p’tit Charles

      « A ce jour aucun EPR n’est en service dans le monde...Vous êtes un MENTEUR.... »


      C’est bien, vous faites les questions et les réponses en même temps, vu que je n’ai jamais dit qu’un EPR était en fonctionnement !

    • fred.foyn Le p’tit Charles 2 mai 2015 08:29

      @dede...Relisez donc votre commentaire..vous lancez comme un bravache 6 EPR en inde...c’est déjà FAUX...Juste un contrat d’étude pour deux EPR..et vu qu’aucun ne fonctionne ce n’est donc pas pour demain qu’il y en aura 6...vous êtes donc un MENTEUR...mais des comme vous sur Agora y en a des tonnes...


    • Ni naïf Ni Crédule dede 2 mai 2015 08:56

      @Le p’tit Charles

      Dans l’article en lien est marqué : « Il s’agit de lancer les premiers travaux d’ingénierie en vue de construire six réacteurs nucléaires EPR à Jaitapur, dans l’ouest du pays »


    • Layly Victor Layly Victor 2 mai 2015 09:58

      @Le p’tit Charles

      Dans la terminologie cabanélienne, vous n’êtes pas un menteur, vous êtes un citoyen « lucide et courageux ». Et puis, vous avez comme référence Le Point, un journal dont la déontologie professionnelle n’est plus à prouver (voir par exemple son acharnement à démasquer les auteurs de l’attentat contre l’Airbus de Malaysian Airlines au dessus de l’Ukraine il y a un an : c’est de l’acharnement professionnel).
      L’Inde, comme beaucoup d’autres pays, commande des EPR, car ils veulent suivre cette filière. Mais ils commandent aussi des ATM 1000, et des réacteurs à neutrons rapides. Donc, soyons certains que les commandes de l’Inde sont réelles. Comme beaucoup de pays qui ne sont pas dirigés uniquement par les additions électorales (+0.08% de voix écolos, ça compte), l’Inde veut accumuler des connaissances en prévision de son avenir.
      Et puis, je ne comprends pas cette logique cabanélienne qui consiste à saluer comme une victoire un échec commercial français (entre nous, je ne la comprends que trop et je sais par qui elle est instrumentalisée).
      A propos de mensonges, ceux qui manipulent votre ami Cabanel comme une pathétique marionnette sont des tordus, car ils jouent sur la valeur du Becquerel pour faire sensation avec des chiffres monstrueux.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 2 mai 2015 10:15

      @Layly Victor...Sachez que les mots ont un sens...et les mettre dans le bon ordre donne une signification objective..par contre jouer avec les mots dans le désordres apporte une tout autre signification..d’ou manipulation ou mensonge tout simplement...Monsieur Cabanel n’est en rien mon ami mais j’aime bien certains de ses articles (ce qui est mon droit)..et de lui faire savoir comme quand je suis en désaccord avec lui...L’Inde passe une commande pour étudier deux EPR uniquement..c’est écrit noir sur blanc dans tous les médias...Ils ne sont donc pas en service pour l’instant et ne le seront sans doute jamais sous licence AREVA...ça aussi c’est dans tous les médias a votre disposition sur le net...
      Bonne journée...


    • Calva76 Calva76 2 mai 2015 11:12

      @olivier cabanel
      Bah alors vieux grigou,
      Tu es lâché par tes derniers soutiens ? smiley Peut-être ont-ils maintenant peur de se ridiculiser avec toi ?
      Tes comptes multiples ne te suffisent plus à compenser les dégâts ? smiley
      T’as vraiment fâché un peu trop de monde avec tes patates débiles hein ? smiley

      Quel sale temps... smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 mai 2015 13:44

      @Le p’tit Charles
      bah... ce pauvre victor layly ne sait pas le sens des mots. il est juste là pour tenter de passer pour un « expert » en produisant des chiffres, juste pour épater la galerie. c’est un frustré, de plus manifestement pas en bonne santé... je penche pour un exces de bile... et ça le rend hargneux.

      faut lui pardonner.
      bonne journée.
       smiley

    • JMBerniolles 2 mai 2015 16:05

      @olivier cabanel

      Mais il s’avère que grâce à ses connaissances réelles en physique et autres et sur le nucléaire, Fusion incluse, Victor a maintenant une audience propre sur AGV.

      Vous vous honoreriez et feriez preuve d’intelligence en arrêtant ces considérations personnelles déplaisantes... qui ont plutôt l’effet contraire.

      Vos articles sempiternels et manipulés sur le nucléaire ne devraient pas être portée à ce niveau par ce site à l’audience incontestable.
      Ils sont dans la norme de ce que l’on subit déjà dans les médias. Avec les attaques menées par l’ASN, non fondées scientifiquement et d’ailleurs méprisées par les chinois concernés au premier chef par l’EPR.

      L’ASN et l’IRSN, dont le responsable se prête contre toute vraisemblance technique à toutes les propagandes anti nucléaires, démontrent ce que les socialistes et EELv entendent par organisme indépendant. Quelque chose qui est à leurs bottes.

      Donc l’avis et les commentaires de personnes comme Victor et de quelques autres qui possèdent la connaissance sont d’autant plus importants.

      J’ajouterai qu’en Ukraine il se passe malheureusement des événements qui nous amènent vers un possible feu nucléaire. Qui est bien plus à craindre qu’un nouvel accident nucléaire.




    • fred.foyn Le p’tit Charles 2 mai 2015 17:54

      @olivier cabanel...Il y a des « clans » qui défendent des loobys à lire certains commentaires..Une façon de défendre des politiciens impliqués dans cet EPR qui ne fonctionne toujours pas et qui coûte aux Français la peau des fesses...Cette petite frange (les fameux 20/30%) qui votent pour nos tocards actuels...des pantins qui défendent les mafieux d’Areva..Dans quelques années ils regretterons amèrement d’avoir pris cette voir de garage...Typiquement la IV république... !


    • JMBerniolles 2 mai 2015 18:09

      @Le p’tit Charles

      Excusez moi vous avez l’air d’avoir l’esprit embrumé....
      C’est le politique qui actionne les responsables de l’ASN et de l’IRSN, donc la mouvance PS, EELv et d’autres... Areva est une entreprise sous contrôle public qui bénéficie des investissements et résultats de la nation française dans le domaine du nucléaire ; Ce qui l’a portée au plus haut niveau mondial.
      Ceux qui défendent vraiment le nucléaire ne sauraient voter pour ces partis de collaboration.
      La situation est d’ailleurs tellement bloquée que l’abstention représente peut-être le meilleur choix politique à l’heure actuelle.

      Je pense que ce que l’on constate actuellement est précisément du au virage anti nucléaire sous l’impulsion du PS et EELv pris, il y quelques années.. 



    • fred.foyn Le p’tit Charles 3 mai 2015 07:42

      @JMBerniolles...Jobard...Areva est en faillite de plusieurs milliards d’euros...vous défendez une société pourrie...elle est ses actionnaires..qui se remplissent les poches sur le dos des Français...Belle mentalité.. ?


    • JMBerniolles 3 mai 2015 09:35

      @Le p’tit Charles

      Là vous perdez votre sang froid.... et Areva, dont l’état est un actionnaire majeur, n’est pas en faillite.
      Ses pertes n’égalent même pas les surcoûts des EnR photovoltaîque et éolien que l’on fait payer aux consommateurs sur leur facture d’électricité...
      Dans les débats à l’Assemblée nationale sur la LTE, il a notamment été mentionné une ardoise déjà ancienne sur ce type de renouvelable de 5 milliards d’euros.

      Je défends notre nucléaire, pas Areva. D’ailleurs, je pense qu’il faudrait nationaliser ce secteur comme d’autres... 

      Dans notre déclin vertigineux, préserver nos atouts internationaux est plus que vital pour la France et pour son peuple.

    • fred.foyn Le p’tit Charles 3 mai 2015 10:16

      @JMBerniolles...Vous défendez le nucléaire par manque de courage pour avancer vers d’autres énergies...mais le jour ou sa pétera chez nous vous rigolerez moins...c’est tout la France... !

      Ne me demandez pas qu’elles autres énergies...elles sont connues depuis longtemps...


    • JMBerniolles 3 mai 2015 11:21

      @Le p’tit Charles

      Mais je n’ai rien contre une quelconque forme d’énergie à des fins civils...

      Simplement, il faut faire des choix en fonction de contraintes, techniques et économiques. Je ne nie pas non plus la dimension environnementale.
      Comme vous dites on a l’expérience depuis un certain temps d’énergies alternatives.
      Par exemple on sait que les générations 1 et 2 de la Biomasse sont un échec [point que nos médias cachent aux français]
      Nous avons le triste exemple des éoliennes en Califonie, l’energiewende en Allemagne est aussi un échec cuisant sur lequel nos médias font le black out... Nous avons des exemples de marémotices, de géothermie, le four solaire d’Odeillo... 
      Et nous avons aussi en France l’expérience positive du nucléaire en fonctionnement depuis les années 60, sans accident majeur... 
      En dehors de l’intérêt pour le système de développer une bulle financière sur les EnR, ce n’est que cela, nous n’avons aucune raison d’abandoner notre nucléaire.

      D’autant que comme le montre un article d’AGV sur Brest-300 le dernier développement du nucléaire, en Russie, porte sur l’élimination des déchets.





    • foufouille foufouille 1er mai 2015 10:16

      faut planter des patates car elles seront irradiés, le générateur électrique à patates cabanelien sera plus puissant !
       smiley


      • Calva76 Calva76 1er mai 2015 10:17

        Ah bah oui tient ça manquait... smiley

        Et puis il était temps de vous refaire la cerise sur un sujet ou il vous reste encore quelques rares supporters et ou la majorité y comprend encore moins que vous dans l’argumentation techniquesmiley

        Parce-que il faut bien admettre que vous venez de prendre quelques râteaux sur les autres sujets... smiley

        Au fait, félicitation pour votre tout premier aveu d’erreur !
        Cela méritait d’être souligné... smiley


        • foufouille foufouille 1er mai 2015 10:47

          oubli de ma part : la multiprise toto amorçable produira plus de courant en étant irradiée !
           smiley
          6000w pour quelques maîtres carrés !
           smiley
          il suffit d’un gros transfo pour alimenter le pays !
           smiley
          quel génie ce morice cabanel !
           smiley


          • julius 1ER 1er mai 2015 10:59

            Vraiment Cabanel tu fais chier !!!!!!! tu n’es qu’un vulgaire empêcheur de tourner en rond !!!


            tous les pro-nucs se donnent RDV sur Avox pour vanter les mérites des réacteurs de 3ie et 4ie pour ne pas dire 5ie génération et......... patatras, il y a le feu dans les environs de Tchernobyl 

            ce qui va grâce au miracle des frontières poreuses et au gré du vent, nous remettre une couche de radioactivite dans le sud-est de la France...... et j’apprends dans le même temps que les champignons ( je suis amateur ) sont bourrés de Césium 137 !!!! 

            je vais être obligé d’investir dans un compteur Geiger,(à propos si tu as des adresses pour trouver un appareil d’occase, cela doit se trouver dans des pays où le nucléaire a été abandonné et où il fait bon vivre...... ; 

            • olivier cabanel olivier cabanel 1er mai 2015 11:33

              @julius 1ER
              oui, je suis même allé y mettre quelques commentaires : les ploucs pseudo scientifiques s’y sont donné rendez vous, désinformant à tout vas, et s’auto-congratulant...affligeant !

              d’autant que la « révolution » annoncée n’est qu’un triste remake du célèbre « super »phénix, qui est mort de sa belle mort, sans jamais renaître de ses cendres. heureusement.
              paix à son âme.
              en attendant , on continue de payer pour cette connerie pseudo scientifique, qui nous a couté un bras, et qui va nous en couter d’autres quand ce serait enfin démantelé !
              20 ans que ça dure ! et c’est pas fini.
              au sujet du compteur, on en trouve de très bon, pas chers (vois avec la criirad) l’idéal étant de les acheter à plusieurs ... sur ce lien

            • Calva76 Calva76 1er mai 2015 11:45

              @olivier cabanel
              Et pi d’abord y font rien qu’à m’embêter, gnagnagna... smiley smiley


            • ceddec 1er mai 2015 15:02

              @olivier cabanel
              Bonjour, 


              Avant tout malentendu, je préviens que je ne suis pas un pro nucléaire, je n’ai d’ailleurs aucun avis et encore moins d’arguments. 
              Par contre, je lis de plus en plus d’études, et c’est là ma question concernant l’énergie renouvelable qui ne serait pas si renouvelable que cela, voir plus polluante que le nucléaire. 
              Bon, n’était pas totalement idiot, je me doute bien qu’on ne peut pas faire pire que le nucléaire. 
              Mais grosso modo, il serait prouvé que la quantité d’énergie produite par une éolienne et moindre que celle qu’il faut pour sa fabrication. 

              Avez vous des infos la dessus ? D’avance merci. 

              cordialement. 

            • julius 1ER 1er mai 2015 16:20
              Mais grosso modo, il serait prouvé que la quantité d’énergie produite par une éolienne et moindre que celle qu’il faut pour sa fabrication.

              @ceddec
              et alors ????une fois qu’elle est produite elle peut servir des années sans problème et son démantèlement si démantèlement il y a.... car toutes les pièces sont remplaçables facilement, eh bien le démantèlement d’une éolienne n’a rien de sorcier et surtout aucun produit dangereux dans les composants !!!!
              c’est un mauvais procès que font les pros-nucs aux énergies renouvelables !!!

            • olivier cabanel olivier cabanel 1er mai 2015 17:03

              @ceddec
              que vous soyez pro ou anti nucléaire ne change rien.

              l’idée d’utiliser les énergies propres part de celle de ne plus puiser dans les énergies fossiles (nucléaire, charbon, pétrole...) 
              ensuite tout est une question de prix.
              aujourd’hui, le nucléaire façon epr coûte plus cher que les énergies renouvelables. lien
              mais l’argent n’est pas tout.
              le problème du nucléaire est « l’après »... quid des déchets ? aujourd’hui, il n’y a pas de solutions raisonnables trouvées...et puis que faire des vieilles centrales ? démanteler ? d’abord c’est pas gagné, et puis que faire des matériaux pollués issus des centrales ? on met en containers et on attend... on attend quoi ?
              ensuite, il faut tordre le cou à une idée reçue : le nucléaire ne produirait pas de co²...ce serait oublier toute la chaine de fabrication : de l’extraction au transport, sans oublier la fabrication des centrales nucléaires qui participent donc au changement climatique.
              sur votre affirmation concernant les éoliennes qui « produiraient moins d’énergie que celle qu’il a fallu pour les fabriquer », je serais curieux de connaitre votre source ?
              dans l’attente...

            • ceddec 1er mai 2015 17:42

              @olivier cabanel
              Merci de votre réponse. malheureusement je n’ai plus la source. Je me demande d’ailleurs si ce n’est pas ici que l’avais lu. Mais en gros, cela démontrait que le renouvelable, c’était limite plus polluant que le nucléaire.Ils reprennaient les mêmes arguments que les vôtres sur la fabrication avec un multiplicateur comme par hasard de deux... Certains arguments tenaient la route, d’autres... pas besoin de faire un dessin.

              Maintenant, je suis entièrement d’accord avec tout ce que vous dites. C’est même mon opinion depuis longtemps. A part que je suis devenu un peu fataliste du fait que nous sommes drogués non pas au nucléaire, ou charbon, etc... mais à l’électricité. Et pour le coup, non seulement on va avoir les problèmes que vous énumérez, mais en plus il faudra changer complètement la mentalité des gens. A la limite j’ai plus d’espoirs pour les problèmes du changement vers le renouvelable que pour changer nos habitudes. 

            • sls0 sls0 1er mai 2015 20:19

              @olivier cabanel
              Merci pour le lien, je dois me racheter un détecteur.
              Le dernier je l’ai donné à un écolo, un pur un dur. Plutôt que de discuter pendant des heures, on est allé à Cattenom pour faire des mesures, du fait que c’est le remblais et les environs c’est de l’alluvion, on a trouvé 11μRem (0,001μSv).
              Ensuite on a pris l’autoroute traversant le Luxembourg, à un endroit 343μRem, j’ai dis à mon ami écolo, c’est pas du granit ici, il y a certainement un problème avec l’appareil ou une concentration anormale de radioactivité.
              Pour Cattenom, je savais le débit de dose, c’est de l’alluvion et à 200-300m de la centrale physiquement il n’y a plus rien, pour l’autoroute je n’avais pas de mesure. Mais je savais que le charbon c’est 2000 Bcq et que dans les centrales on emploie du charbon polonais, sud africain et australien qui est relativement fortement radioactif. Dans les cendres c’est concentré 5 à 7 fois.
              Il me suffisait donc d’aller où l’on risquait d’employer ces cendres.
              Je m’inquiète plus des cendres du charbon que de celles de l’incendie, certains terrils ça fait plus de 100 ans qui distillent leurs poisons, il n’y a pas que de l’uranium et du thorium comme métaux lourds pas très appétissants.
              Vu la production de charbon (7,9 milliards de tonne par an ) c’est 10^16 Bcq par an que l’on retrouve dans les cendres ou dans l’air.

              Si je me base sur les chiffres de l’OMS que l’on ne peut pas traiter de pronucléaire, le charbon tue 4200 fois plus que le nucléaire. Pour les morts induits par le charbon voir le site des pronucléaires greenpeace, ils parlent de 150.000 morts par an à rajouter aux 10 à 15.000 morts industriels.

              En Allemagne on remplace le nucléaire par du charbon car l’éolien n’aura pas encore la capacité de le remplacer avant quelques décennies.
              Il ne faut pas oublier qu’en Espagne pour pallier aux variations de la production des 20 GW d’éolien, il on dû installer 15GW de centrales fossiles malgré qu’ils soient interconnectés à l’Europe.

              Pour l’instant malgré une directive de 2009, les terrils n’ont pas donné lieu à une expertise poussée, s’il devraient être suivi par l’ANDRA, ce serait comique.

              Il y a une surpopulation sur terre, supprimer le nucléaire c’est une bonne solution car il y a en plus le bonus du réchauffement.


            • sls0 sls0 1er mai 2015 21:55

              @ceddec
              En France on a l’ADEME qui est reconnue mondialement, ils sont bons.
              Pages 38 de leur guide des facteurs d’émissions on parle de 2 à 10 grammes d’équivalent carbone pour l’amortissement carbone de la fabrication de l’éolienne à comparer au charbon de 200 à 280 grammes, il y a pas photo.

              Du fait de la non linéarité de la production, il faut combler avec du fossile, ça monte à 120 gr à peu près.

              Page 35, il y a les différentes émissions des producteurs européens, l’éolien n’est pas trop une garantie d’une faible émission de CO², les champions que sont l’Allemagne, le Danemark et l’Espagne c’est pas trop brillant.
              Le deuxième tableau est en CO² et non en C/kWh la conversion est 1 eq C = 3.67 eq CO2.

              J’installe de l’éolien dans des trous paumés mais venteux, je n’ai pas d’état d’âme. Si c’est faire de la production de masse, c’est plus mitigé, là c’est certain que l’on fait plaisir indirectement aux fournisseurs de gaz et charbon.


            • olivier cabanel olivier cabanel 1er mai 2015 22:14

              @sls0
              oui, et je pense que, sans vouloir jouer au catastrophiste de service, et vu la désinformation qui règne au niveau de l’état, sous la pression des lobbys (comme on peut le voir sur ce type d’article), chaque citoyen devrait avoir son détecteur.

              ça ne change rien à la situation, mais au moins on sait... et puis un peu plus de 200 euros, comparé à d’autres investissements, ça reste raisonnable.
              merci pour tous ces témoignages.
              à+
               smiley

            • olivier cabanel olivier cabanel 1er mai 2015 22:27

              @ceddec
              c’est vrai que la première et la plus simple des solutions est de gérer mieux notre consommation d’électricité : le chauffage électrique est une aberration, les logements et entreprises doivent etre mieux isolés... c’est déjà une bonne partie de la solution

              ensuite comme je l’ai prouvé en chiffre à plusieurs reprises, nous avons un potentiel suffisant en énergie propres pour nous passer du nucléaire, mais aussi du pétrole et du charbon, sans pour autant nous priver.
              merci de votre commentaire

            • Layly Victor Layly Victor 2 mai 2015 10:30

              @julius 1ER

              Les pro-nucs, comme vous dites si élégamment, ne se donnent jamais aucun rendez-vous.
              Concernant l’article dont vous parlez, il s’agit d’un article d’un Russe sur le réacteur BN300. Ce Russe est fier des réalisations positives de son pays en matière de technologie avancée, comme n’importe quel citoyen du monde est fier de son pays, en dehors des pitoyables Français atteints du cancer de la pensée. Et en plus, sa fierté est justifiée. Voir la Russie redevenir une nation leader du monde, c’est une joie, et ça nous console un peu de la dégénérescence de notre pays.
              Il a fallu que Cabanel vienne mettre son grain de sel et porter une nième attaque contre AREVA, l’ EPR, etc (attaque qui s’appuie sur l’ignoble machination de son ami Chevet)

              Ceci n’a pas plu aux lecteurs et il s’est pris une rouste mémorable. D’où le petit prix de consolation que lui a accordé Agoravox avec son article minable sur Tchernobyl, où il joue malhonnêtement sur les Becquerels (voir les nombreux commentaires).

              Nous sommes quelques uns à essayer de ne pas laisser se répandre trop de mensonges et, à votre grande satisfaction de « démocrate », vous savez que la presse appointée ne nous donne pas la parole. La presse spécialisée dans l’énergie renvoie évidemment d’autres vérités, et à lire cette presse on mesure l’inanité des « approximations » cabanéliennes, mais ni Cabanel ni ses semblables n’y feront jamais référence.

              Quand à votre intervention, elle est nulle et vide de sens. Pouvez vous dire, qu’est-ce que vous apportez au débat ?

              Pour commencer à apprendre : le Césium est un élément chimique, le Césium 137 est un isotope de cet élément (j’imagine votre position près du radiateur pendant les cours de physique-chimie)


            • JMBerniolles 2 mai 2015 16:18

              @olivier cabanel

              Vos commentaires étaient à côté de la plaque comme le montre votre persistance.
              BREST-300 est dédié à l’élimination des radionucléides issus de l’exploitation des réacteurs nucléaires, notamment électrogènes comme l’était Super Phénix.
              Sa puissance est liée à une capacité d’élimination de la radioactivité par combustion et transmutation.

              Cela vise particulièrement les actinides qui représentent la majeure partie des éléments actifs à vie longue.

              Disons que cela enlève l’argument anti nucléaire sur le problème des déchets.

              Le sabordage de Super Phénix et l’étouffement de notre nucléaire a laissé le champ libre aux russes qui sont maintenant des leaders incontestés du nucléaire électrogène.









            • sls0 sls0 2 mai 2015 18:44

              @olivier cabanel
              Je profite que l’article doit être moins lu maintenant pour avoir une discussion plus sereine.
              Un détecteur il faut savoir s’en servir et interpréter, si c’est acheter un détecteur pour se faire peur avec une radioactivité qui serait supérieure au vingtième de ce que prend un indien, un chinois ou brésilien d’une façon naturelle, c’est pas sûr que ce soit constructif.
              Pour monsieur tout le monde c’est la contamination interne qui pose problème et ces appareils ne servent à rien.
              Faites une scintillographie et approchez à 20-30m d’une centrale nucléaire et c’est le coup de pieds dans la fourmilière*, les détecteurs coute plus cher que 200€.
              En France la détection est assez bien faite et aux frontières c’est contrôlé par nos voisins. Leurs chiffres et les chiffres français correspondent.
              Coté médical ça commence à s’améliorer, on en trouve moins dans la nature.
              Dans les années 70 je produisais de l’électricité avec du charbon, le charbon polonais et sud africain sont devenu à la mode, ils contenaient plus d’uranium et de thorium d’après les chimistes.
              C’est quand j’ai fais une incursion dans le nucléaire que ça fait tilt l’histoire du charbon et de la multiplication par 5 à 7 dans les cendres. 30 ans plus tard ça fait tilt à haut niveau, ils ne doivent pas être trop pressé pour regarder, c’est peut être du bébé non gérable d’après les normes en vigueur.

              Le remplacement du nucléaire se fait actuellement par du charbon, sans regarder l’effet de serre, les métaux lourds, les 150.000 morts (source greenpeace) c’est 10^16 becquerels rejetés par an, ce n’est pas à Bure ni à la Hague que c’est stocké c’est l’atmosphère les terrils et les nappes phréatiques.
               
              Pour une transition énergétique qui prendra 50 ans minimum, je préfère le nucléaire au charbon, rien qu’au niveau industriel c’est 4200 fois moins de morts.
              Ma préférence absolu c’est que l’on aille vers ma consommation en énergie (0,9 Tep/an) diviser par 4 pour les français et par 9 pour l’Amérique du nord. Je fais pas de discours j’agis, 
              * je ne minimise par les morts, pour Thernobyl souvent on ne compte que les 28 morts du début, je compte aussi les 33 morts comptés en 2006, certains pourraient pinailler pour les 33 morts, à coté des 150.000 morts dû au charbon est-ce nécessaire ?

              Où je réside, pour le suivi des sources coté médical, j’ai des doutes, c’est pour cela que j’ai besoin d’un détecteur. Je trouve, j’alerte ensuite je refile aux autorités et s’il faut je forme.

              * La radioactivité diminue avec le cube de la distance, oui très c’est sensible.
              Rien n’empêche la personne de rentrer pour travailler, mais du fait qu’il faut neutraliser les alarmes, tout autre circulation est interdite pendant son passage (3-6’)et ça fait de la paperasse pour rendre compte soit de l’alarme soit de la coupure de l’alarme.
              Je crois qu’à Chooz (coté centrale et Belgique) ils on eu des alarmes dû à une personne en traitement qui pissait simplement. Que ça ne donne pas des idées aux antinucléaires pur et dur, les radioéléments sont différents, pour incriminer ça ne va pas mais ça coute parfois bonbon l’enquête pour retrouver l’origine.


            • Mac Naab 1er mai 2015 13:20

              « En effet une étude menée par une équipe de chercheurs norvégiens à prouvé que les 3 feux précédents avaient déjà relâché entre 2% et 8% du césium présent dans le sol ukrainien, ce qui correspond à 500 000 milliards de becquerels, dispersé sur une large zone allant de la Turquie à la Scandinavie »

              Pourquoi prendre comme mesure de la quantité de césium déversé dans l’atmosphère, le becquerels ? On peut éventuellement mesurer l’activité d’un élément à un instant T et en tirer une estimation de sa présence dans l’atmosphère, mais donner les résultats sous forme de becquerel est débile.

              « Pourtant, comme à son habitude, l’IRSN se veut rassurant, déclarant que malgré le risque de triplement de la radioactivité mesuré dans l’air : « on ne peut pas parler d’impact sur la santé publique »

              En fait l’IRSN que vous citez d’ailleurs plus haut ne parle pas d’un « triplement de la radioactivité mesuré dans l’air » mais d’une « augmentation (d’un facteur quatre au maximum) du bruit de fond résiduel en 137Cs dans l’air ». Donc ce n’est pas la radioactivité dans son ensemble qui augmente mais la part d’un élément dans la radioactivité globale. Pour illustrer mon propos c’est comme si disiez que l’éolien allemand triple la production d’électricité mondiale alors que ce n’est que la part de l’éolien dans le monde (soit 0.2%).


              • olivier cabanel olivier cabanel 1er mai 2015 13:57

                @Mac Naab
                vous êtes amusant.

                dans la série « tout va bien » vous me semblez très en forme.
                l’impression que vous cherchez à vous rassurer.
                 smiley
                sacré macnaab
                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès